Le Blog du MoDem de Colombes

La qualité de vie des Franciliens au sein du Grand Paris

31 Octobre 2009, 21:54pm

Publié par MoDem-Colombes

Le MoDem des Hauts de Seine et la section Modem de Clichy vous invitent au Café démocrate du :
 
 

mercredi  4 novembre à 19h30
 
Thème :
« La qualité de vie des Franciliens au sein du Grand Paris »
Avec :
Daniel Hannotiaux,  Président de IDFE « Ile de France Environnement» 
Antoine Dupin, Conseiller régional d’Ile de France
Philippe Laurent, Maire de Sceaux, vice Président de Paris Métropole


Débats animés par Stéphane Cochepain,
Conseiller municipal de Clichy
 
 
 

Lieu : Garçon Café
1 place des Martyrs de l'Occupation 92110 Clichy

- Métro : ligne13 - Mairie de Clichy
- Parking Vinci - Hôtel de Ville (80 bd J. Jaurès)
 

Congrès programmatique d'Arras : le document préparatoire

30 Octobre 2009, 11:02am

Publié par MoDem-Colombes

Le Congrès se déroulera en séances de Commissions et en séances plénières.

Les contributions, destinées à enrichir le débat et le programme, sont des textes écrits et signés soit par un ou plusieurs adhérents, soit par un Mouvement départemental, une union régionale, une commission nationale thématique ou toute autre instance statutaire.

Chaque adhérent peut rédiger ou signer une ou plusieurs contributions à partir du “document préparatoire au Congrès” (
Les contributions doivent être adressées jusqu’au 20 novembre exclusivement à l’adresse mail suivante : contributions@lesdemocrates.fr sous format Word (Taille de police 12)).

Chaque contribution doit se rattacher à l’un des 7 chapitres et des 54 sous-chapitres proposés dans le “document préparatoire au Congrès”.

U
ne Commission des contributions sera mise en place. Elle aura pour mission de préparer le “texte de synthèse” sur lequel les congressistes vont travailler au sein des 7 Commissions qui se réuniront à Arras, et qui correspondent aux 7 chapitres du document préparatoire. La Commission pourra laisser ouvertes une ou plusieurs options sur le contenu du “texte de synthèse”, sur lesquelles les congressistes se prononceront par un vote.
 



Colombes: PDC qu'es-aquo

29 Octobre 2009, 08:40am

Publié par MoDem-Colombes

La Ville invite les Colombiens à débattre sur le Plan de Déplacements de Colombes (PDC) lors d’une réunion publique ce jeudi 29 octobre à 20h30
 - Prrésentation de la situation actuelle en termes de déplacements à Colombes ;
 - Echange sur les enjeux et objectifs à atteindre.

Conservatoire de Musique et de Danse
25 rue de la Reine Henriette

 

Le plan de déplacements de Colombes définit les orientations de la Ville pour un meilleur partage de l’espace public entre les différents modes de transport : place de la voiture en ville, sécurité routière, circulation et stationnement, modes doux (marche à pied et bicyclettes), modes alternatifs, covoiturage, transports en commun, transport des marchandises et accessibilité de la ville.

Ce plan de déplacements et du stationnement s’inscrit dans la politique de développement durable de la Ville et dans le cadre des études préparatoires au Plan  Local d’Urbanisme (PLU).


Le plan de déplacements a été présenté en juin au Conseils de quartier par des ingénieurs au service études, déplacement et environnement urbain de la ville de colombes. A l’issue de la présentation, il avait été proposé aux membres du conseil de quartier de relever, d'ici fin Septembre, à partir d’une grille d’observation, et d’annoter les éléments constitutifs des déplacements urbains pour chaque rue du quartier.  Les membres des conseils de quertier se sont répartis les rues à couvrir.

Les objectifs fixés par la ville sont:
- la maîtrise des flux de circulation automobile et la réorganisation du stationnement, afin de répondre aux différents besoins, en particulier ceux liés aux activités économiques et aux équipements.
- la redéfinition du niveau de service à atteindre pour le réseau de transport en commun et l’amélioration des conditions d’intermodalité entre les différents réseaux,
- la valorisation de la place accordée aux piétons, cyclistes, et Personnes à Mobilité Réduite (PMR).

http://blog.charlesham.info/public/PRESENTATION_PDC_CDQ.pdf

Plus que 3 jours pour la mise en place du blog dédié au PLU, PLH et PDC, promis pour octobre...

La Toussaint à Colombes

28 Octobre 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes



Que faire à Colombes pendant ces vacances scolaires ?  Quelques idées ...

x Dans le cadre des Rencontres des danses de la Toussaint à la MJC-TC (39ème édition), les deux derniers spectacles ont lieu ce mercredi soir : 19h30 L'Ephémère et 21h00 Fugit Amor
 
x Les ateliers du mercredi du Centre Nature.

x Aider les Jardiniers de la Ville à embellir les espaces publics :
ce mercredi 28 otobre 9h30-11h30 Cité des Grèves 241, rue S. Allende
13h30-15h30 Place Victor Basch Côté bd Charles-de-Gaulle 
ou jeudi 29 octobre 9h30-11h30 Cité Youri Gagarine face poste Youri Gagarine
13h30-15h30 Cité centre-ville dalle du 58 rue Estienne d'Orves
(Se renseigner au 01 47 60 80 00 et demander le poste 86 12)

x La riche programmation des Maisons de Quartier : Espace des 4 Chemins et Escale Europe :


x "Quand les animaux s'exposent à la Coulée Verte !" : Exposition jusqu'au 4 Novembre (rue des Monts Clairs), du lundi au vendredi 9h-12h - 13h30-17h00
et "Eclats de Facel" au Musée Municipal jusqu'au 31 octobre.

x Sans oublier LE match de rugby Racing - Toulouse, Samedi 31 octobre à 14h30 et l'avant-première du nouveau concert de Gérald de Palmas, Jeudi 5 novembre à l'Avant-Seine !

Les 20 blogs qui comptent à Colombes

27 Octobre 2009, 00:26am

Publié par MoDem-Colombes



Surfez sur la toile colombienne !  

La blogosphère est particulièrement active à Colombes.  Outre ce blog, voici une sélection, par ordre alphabétique, des 19 autres blogs politiques et citoyens colombiens les plus actifs :

Agenda 21 Colombes 
Colombes Citoyen (
Ahmed Beribeche)
Alexandre Laignel
Alexis Bachelay
Conseil de Quartier Plateau-Grèves-Bords de Seine (
Benoît Vrancken)
Les Verts de Colombes (
Catherine Bernard)
Petit supplément... d'Ham (
Charles Ham)
Denis Butaye
Colomblog (
Fabrice Guillet)  
Colombes-Info (
Florent Marin)
Frédéric-Farid Sarkis
L'Association des habitants du quartier de La Petite Garenne (
Hervé
 Hemonet) 
Le nombril (
Jérôme de Lagausie)
En avant Colombes ! (
Laurent Trupin)
Patrick Chaimovitch
Parti Socialiste de Colombes (
PS)
Le blog des Jeunes Populaires (
Rachid Chaker)
3
Trolls à Colombes
Groupe des élus 
UMP-NC
 du Conseil Municipal de Colombes

Rédigez vite un article si vous voulez réintégrer cette sélection ! :
On dirait le Sud (
Chantal Barthélémy-Ruiz)
Olivier Camps-Vaquer
Maurice Lobry

Mais pourquoi la majorité écrasante des blogueurs est-elle masculine ?

L'identité nationale n'appartient pas aux politiques

26 Octobre 2009, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes

François Bayrou a affirmé lundi que "l'identité nationale n'appartient pas aux politiques", après l'annonce d'un vaste débat sur ce thème par le ministre de l'Immigration, Eric Besson.

"L'indentité nationale n'appartient aux politiques. C'est comme l'histoire, il n'appartient pas aux politiques de s'en accaparer", a-t-il déclaré à l'AFP.

"C'est une identité toujours en construction. Elle est fondée pour nous sur des valeurs: liberté, égalité, fraternité en premier et intègre tous ceux qui avec le temps s'y rattachent", a fait valoir l'ancien ministre de l'Education en citant l'écrivain Ernest Renan qui la définissait comme "un plébiscite quotidien".

"Rien n'est pire que d'en faire un sujet d'affontement politique surtout quand, par ailleurs, on laisse abîmer l'image de la France. Et, encore pire d'en faire une utilisation partisane", a-t-il dénoncé. "La nation appartient à tout le monde (...) Chacun en a son idée et sa meilleure illustration est la réussite de notre pays", a affirmé François Bayrou.

"Evidemment cette nouvelle annonce (d'Eric Besson) est une recette électorale. Chaque fois qu'une élection se présente à l'horizon, le parti UMP agite le sujet de l'identité nationale et de l'immigration", souligne-t-il.

"Cela a pu marcher mais le jour va venir où les Français se rendront compte que toutes ces déclarations à grands sons de trompe n'ont rien a voir avec une réalité qui s'aggrave tous les jours, empêchant toute intégration et renforçant les discriminations, accompagnés de décisions qui sont le contraire des valeurs et l'identité de notre pays", a-t-il ajouté en citant en exemple le récent renvoi de trois Afghans à Kaboul.

François Bayrou au Grand Rendez-Vous

25 Octobre 2009, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes



"T
ous ceux qui pensent que l’alternance est un devoir ont quelque chose à faire ensemble."

A cinq mois des élections régionales, François Bayrou a renouvelé son "offre publique de dialogue" dimanche, lors du Grand rendez-vous Europe 1 – Le Parisien – Aujourd’hui en France. 

"Il y a des gens bien sous toutes les étiquettes."

"Il est tout à fait possible d’imaginer des regroupements au deuxième tour dans un certain nombre de régions". Faisant référence à l’Allemagne, où les Verts se sont alliés à la droite lors d’un scrutin régional, François Bayrou a jugé qu’on devait "pouvoir faire des majorités régionales dans les régions, locales dans les collectivités locales : elles n’ont pas toutes besoin d’être les mêmes."

"J'ai fait à partir de la rentrée une offre publique de dialogue sans exclusive à qui que ce soit, et cette offre publique est non seulement d'actualité mais selon moi une urgence."

"Il y  une panne presque générale de tout ce qui fait la France : l’agriculture, l’industrie, l’école, le monde de la santé, ou banlieues.

"Il y a urgence à bâtir l'alternance pour qu'en 2012 les choses changent, autrement ce régime durera 10 ans et s'il dure 10 ans (2007-2017), je vous le dis avec certitude et gravité, 
si ce régime dure dix ans, il y aura des conséquences irréversibles sur la société française."

"La France a droit à avoir des dirigeants qui respectent les principes républicains du pays"

Il y aura des conséquences sur la manière dont le pouvoir est exercé en France, la prise de contrôle de très grands centres de décisions par des petits groupes... un petit groupe, qui comme vous le voyez avance ses pions dans toutes les situations de responsabilités que ce soit (au niveau) bancaire, financier, médiatique, politique, collectivités locales etc..."


"L'attitude que j'ai c'est celle de rendre possible en France la création d'une majorité d'alternance" avec "des forces républicaines (qui) peuvent être de gauche, socialistes en particulier, (qui) peuvent être démocrates et du centre, j'espère qu'il y aura un jour une partie de la droite républicaine qui dira "ce qui se passe n'est plus acceptable"

Au sujet de la reconduite forcée de trois Afghans
vers Kaboul, ce n'est pas la tradition de la France d’expulser vers un pays une guerre des pauvres gens qui cherchent à le fuir. Il y a quelque chose d’extrêmement brutal à ne pas tenir compte de la situation d’un pays ou nous faisons la guerre. La politique à l’égard des sans-papiers n'est vraiment pas adaptée et pas juste. Je suis pour une politique raisonnée de régularisation des gens qui ont trouvé leur place dans la société française, qui travaillent, qui paient des impôts.

L’affaire de l’Epad
a fait beaucoup de dégâts à l’image de la France. Il y a des choses que le peuple français n’accepte pas. Pour la première fois depuis ces deux dernières années, quand la France dit non, le pouvoir recule. Ceci est un tournant.

La nomination à EDF d'Henri Proglio, président d'une entreprise privée (Veolia) qui conservera ses responsabilités à la tête d'une entreprise privée est une chose que dans les principes on ne doit pas accepter.  C'est à inscrire dans les anomalies, dans les choses qu'on ne devrait pas accepter.  Ce n'est pas possible qu'il y ait à la tête de la plus grande entreprise publique française quelqu'un qui ait en même temps la préoccupation d'une entreprise privée, et si on ne se rend pas compte que ceci contredit aux principes qui sont les nôtres il me semble à ce moment là qu'on fait preuve de courte vue.

Des listes MoDem autonomes partout au 1er tour des Régionales

24 Octobre 2009, 22:22pm

Publié par MoDem-Colombes

Les instances du MoDem ont acté ce samedi le principe de listes autonomes au premier tour pour les élections régionales de mars prochain

Le Conseil national du Mouvement Démocrate s'est réuni samedi 24 octobre 2009 de 9h30 à 14h.

 

Il a adopté les résolutions suivantes :

Résolution n°1 adoptée à l’unanimité

Une liste investie par le Mouvement Démocrate sera présente dans toutes les régions pour les élections régionales de 2010.

Résolution n°2 adoptée à l’unanimité

Le principe de la création d’un « fonds de solidarité pour l’engagement » est arrêté.

Résolution n°3 adoptée à l’unanimité moins une voix contre et deux abstentions

95% des dons fléchés seront reversés aux Mouvements départementaux. 25% des cotisations seront reversées aux Mouvements départementaux, sous réserve de clauses différentes contenues dans les contrats d’objectifs conclus entre le Mouvement Démocrate et chaque Mouvement départemental.

Résolution n°5 adoptée à l’unanimité moins une abstention

Le Conseil national désigne en son sein une Commission pour statuer sur les appels formés dans un délai de 15 jours contre les sanctions disciplinaires. Les appels ne sont pas suspensifs.

La Commission des appels est composée de cinq (5) membres et deux (2) suppléants, élus par le Conseil National pour trois ans sur proposition du Bureau Exécutif.

La Commission statue à la majorité simple de ses membres sous réserve que la moitié des membres soit présente. La Commission des appels se prononce contradictoirement sur le fondement d’un rapport établi par le Comité de conciliation et de contrôle et des observations écrites produites par les parties.

La Commission des appels rend une décision motivée qui est notifiée à l'intéressé.


Même si elle a été décidée par une majorité des membres du conseil national, l'autonomie n'est pas la bonne solution aux yeux de Corinne Lepage, vice-présidente du MoDem, qui n'a pas pris part à la réunion de samedi.

Jean Sarkozy renonce à la Présidence de l'EPAD

22 Octobre 2009, 23:47pm

Publié par MoDem-Colombes

Retour sur deux semaines de polémique 

8 octobre - Le conseiller général des Hauts-de-Seine Thierry Solègre annonce que Jean Sarkozy, président du groupe UMP au Conseil général, sera candidat à la présidence de l'Etablissement public d'aménagement de la Défense (Epad), le 4 décembre. La députée socialiste Michèle Delaunay dénonce une décision "scandaleuse et népotique", soulignant que Jean Sarkozy, en deuxième année de Droit, n'avait "aucun diplôme connu". Le conseiller général (Nouveau Centre) Hervé Marseille annonce sa démission du Conseil d'administration, laissant sa place à Jean Sarkozy pour une élection le 23 octobre. Patrick Devedjian, 65 ans, président du Conseil général et de l'Epad, est atteint par la limite d'âge, un projet de décret prévu pour repousser cette limite ayant été refusé.

9 oct - L'UMP soutient la candidature de Jean Sarkozy.

11 oct - Un conseiller municipal (MoDem) d'opposition de Puteaux lance une pétition, qui obtiendra environ 100.000 signatures, demandant à Jean Sarkozy de renoncer.

12 oct - Le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand souligne que Jean Sarkozy tient sa "légitimité" de son élection au Conseil général, et Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, affirme que ce n'est pas "parce qu'il est le fils du président, c'est parce qu'il a le talent pour le faire" que Jean Sarkozy est candidat. Cécile Duflot (Verts) assure que Jean Sarkozy "ose tout", le socialiste Manuel Valls dénonce "le clan Sarko" et le président du MoDem François Bayrou compare la France actuelle "à l'Empire romain".

13 oct - Jean Sarkozy dans le quotidien gratuit Métro : "Est-ce que je suis illégitime à me présenter à une élection parce que je m'appelle Sarkozy?"

Le gouvernement tente d'apaiser la gronde. Interrogé sur RTL, le premier ministre François Fillon balaye la polémique, orchestrée selon lui par la gauche, «qui n'a pas grand-chose à dire». «Jean Sarkozy a été élu, rappelle-t-il. (…) Ce qui compte c'est de réussir et de passer par le suffrage universel».

Pour autant, l'incendie politique et médiatique est difficile à éteindre. Le malaise s'etend même dans les rangs de la majorité. Nicolas Sarkozy, à l'issue de son discours sur la réforme des lycées, se contente de déclarer : «Tout ce qui donne en pâture une personne, sans fondement, de façon excessive, c'est jamais bien».

Le patron des députés NC François Sauvadet dénonce un "procès en sorcellerie" contre Jean Sarkozy.

14 oct - Selon un ministre, Nicolas Sarkozy a déclaré à propos de son fils: "Je ne lâcherai rien". Le maire communiste de Nanterre Patrick Jarry se porte candidat à la présidence de l'Epad.

15 oct - L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin déclare qu'il ne faut pas "céder à la tentation de la faveur et du privilège".

Nicolas Sarkozy: «C'est moi qui suis visé». Dans une interview accordée au Figaro, le chef de l'Etat explique que la polémique autour de l'éventuelle nomination de son fils à la tête de l'Epad est née des attaques de «ceux qui ne se sont jamais faits à mon élection».

16 oct - Selon un sondage CSA-Le Parisien, 64% des Français et 51% des sympathisants de droite critiquent cette candidature.

«Ma démarche est légitime». Jean Sarkozy accorde une interview au Point pour s'expliquer à nouveau sur la polémique. «J'ai compris que, lorsqu'on s'appelle Sarkozy, les choses sont parfois plus difficiles », explique celui qui se présente comme un «dauphin» au milieu de «requins».

18 oct - Le gouvernement accepte une suggestion du député socialiste Gaëtan Gorce consistant à ne pas faire voter les neuf représentants de l'Etat.

19 oct - Le représentant de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris Claude Leroi, dont la voix est déterminante, opte pour Jean Sarkozy.

22 oct - Jean Sarkozy annonce qu'il sera candidat des Hauts-de-Seine au Conseil d'administration vendredi, mais qu'il renonce à la présidence.

Déclaration commune

22 Octobre 2009, 10:16am

Publié par MoDem-Colombes

des élus communistes, socialistes, modem, gauche démocrate, Verts,  républicains et citoyens

des communes de Courbevoie, La Garenne Colombes, Nanterre et Puteaux

Le président de la République ne prend même plus la peine de dissimuler ses intentions. En imposant son fils à la tête de l’Epad, népotisme digne de l’ancien régime, Nicolas Sarkozy bafoue la démocratie locale dans nos territoires, au profit d’une recentralisation inédite de tous les pouvoirs entre ses mains.

Cette manœuvre témoigne clairement de la volonté d’un clan de verrouiller une extension à marche forcée du quartier d’affaires au mépris d’un développement durable du secteur et en dépit de l’opposition des trois communes directement concernées Courbevoie, Nanterre et Puteaux.

Les deux projets de décrets, visant la fusion de l’Epad et de l’Epasa et l’extension du périmètre de l’OIN, témoignent du choix du gouvernement de passer en force pour imposer le modèle obsolète de La Défense.

Ce faisant, il choisit un mode de gouvernance autoritaire au mépris des compétences premières des collectivités territoriales.

Les élus communistes, socialistes, modem, gauche démocrate, Verts, républicains et citoyens des communes de Courbevoie, La Garenne-Colombes, Nanterre et Puteaux réunis ce soir (le 20/10/09) condamnent ce coup de force.

Ces élus partagent un projet de développement à échelle humaine pour l’ouest francilien s’inscrivant dans le SDRIF fondé sur :

  • - des logements pour tous,
  • - des emplois diversifiés,
  • - des quartiers urbains et agréables à vivre,
  • - des transports collectifs bien dimensionnés à l’échelle du territoire,
  • - des services publics locaux et financés,
  • - le respect des orientations fixées démocratiquement par les assemblées élues.

Ces élus affirment :

  • - l’urgence du retrait des deux projets de décrets ;
  • - la nécessité d’une candidature unique face à Jean Sarkozy, au Conseil général, pour le poste d’administrateur de l’EPAD.

Liste des signataires

Marie_Claude_Garel,_Présidente_du_groupe_des_élus_Communistes                                  

Patrice Marchal, Président du groupe des élus Socialistes et d’initiative citoyenne

Julien Sage, Président du groupe des élus Verts                                  

André Cassou, Président du groupe des élus Mouvement Républicain et Citoyen

Cécile Boucherie, Ingrid Fasshauer, Laure Kabacoff,  Anthony Klein, Jean-André Lasserre (Président), Stéphane Lenoel, Joelle Paris, Daniel Suisse du groupe pour « Une autre ambition pour Courbevoie »

Martine Volard, Patrick Bolli du groupe « Mouvement démocrate » de Courbevoie

Adélaïde Naturel, Françoise Bavcevic, Philippe Billard, Christophe Macé (Président) du groupe « L’énergie neuve pour La Garenne-Colombes »

Christophe Conway du groupe « Mouvement démocrate » de La Garenne Colombes

Eric Chaurial, Nadine Jeanne, Bruno Lelièvre, Stéphane Vazia (Président) du groupe « Vivre ensemble à Puteaux »

Christophe Greber, Sylvie Cancelloni du groupe « Mouvement démocrate » de Puteaux

Patrick Jarry, Gérard Perreau-Bezouille, Zahra Boudjemai, Christine Bourcet, Hassan Hmani, Jamel Mazouzi, Rossana Morain, Ghislaine Quilin, Marc Vignau, Caroline Bardot, Naïma Bouzenzen, Jean-Pierre Campos, Morad Falek, Jacqueline Fraysse, Gilles Gauche-Cazalis, Norredine Iznasni, Patricia Penture,  Maryse Ramambason, Joseph Ridolfi, Rosy Stanislas du groupe « Communistes et d’initiative citoyenne » de Nanterre

Zacharia Ben Amar, Habiba Benaddi-Bigdade, Sylvie Cabassot, Bruno Chanut, Fatna Chouaikh, Didier Debord, Sophie Donzel, Laurent El Ghozi, Michel Hieu, Patrice Marchal (Président), Marie-Laure Meyer, Thérèse Ngimbous-Batjom, Maia Rohner, Rachid Tayeb, Nadia Zbida du groupe « Socialiste » de Nanterre 

Dominique Debras, Manuel Devillers, Pierre Masnière, Odette Siméon du groupe « les Verts » de Nanterre 

Catherine Mouret du groupe « Mouvement Républicain et Citoyen » de Nanterre 

Pierre Creuzet, François de Lajarte, Saliha Kadeifa, Marie-Josée De Jenlis du groupe « Mieux Vivre à Nanterre »

Gilles Duflos, Jean-Baptiste Matray du groupe « Gauche démocrate » de Nanterre 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog