Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Podium d'été d'ASHSCUM

31 Juillet 2010, 08:01am

Publié par MoDem-Colombes

Le 1er août 2010, sur le trerrain communal du Parc de l'Ile Marante à Colombes, l'Association Humanitaire Sportive et Culturelle des Ultramarins du 92 (AHSCUM) propose, tout au long de l’après-midi, différentes animations et jeux pour enfants. 

14h : Ouverture

16h : Plateau artistique avec chanteurs et groupes folkloriques.

21h : Bal.

Tarif : 10 € - Gratuit pour les moins de 16 ans.

 

 

 

 

Restauration sur place avec spécialités antillaises.

Août Secours Alimentaire : parce-que la faim ne prend pas de vacances

29 Juillet 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

asa-copie-1.JPG

 

L'opération «août secours alimentaire», qui vise à distribuer 550 000 colis-repas aux plus démunis de Paris pendant le mois d'août, peine à boucler son budget et lance un appel à la générosité.

 

L'opération a été lancée en 1994 par Pierre Lanne, diacre parisien, avec l'aide de Roger Fauroux, ancien ministre du gouvernement de Michel Rocard. Ils avaient constaté que la plupart des associations caritatives fermaient au mois d'août et cessaient par conséquent de distribuer l'aide alimentaire : des centaines de personnes âgées, de familles avec de jeunes enfants et de personnes seules sont livrées à elles-mêmes pour subsister.  La Banque alimentaire, la Mairie de Paris et la Fondation Notre-Dame se sont associées à ce grand élan de solidarité estival.

 

En 1994, les bénévoles d'«Août secours alimentaire» avaient distribué 22 000 colis-repas. En 2009, ils sont passés à 450.000 et prévoient d'en fournir 550 000 cette année, ce qui représente un budget de 400 000 euros. Actuellement, il manque 150.000 euros pour couvrir les dépenses prévues et constituer les stocks de nourriture suffisants.

 

Les colis-repas sont distribués tous les jours du mois d'août à partir du 2, sauf les dimanches et le 15 août.

 

 Les objectifs de l'association :

  • Nourrir au mois d’août, les personnes prises en charge le reste de l’année par les associations caritatives qui ferment leurs portes pendant l’été.
  • Accueillir ces personnes en grande précarité en leur offrant un colis-repas et le réconfort d’une présence amicale.
  • Donner aux enfants qui accompagnent leurs parents un moment de joie et de détente..

 

Comment faire un don :

http://www.aout-secours-alimentaire.org/nousaider/nousaider.html

 

A Colombes, également à partir du 2 août, et pour la 7ème année, "Août Secours Alimentaire 92" accueillera des familles et des personnes en situation précaire (article à suivre).

Le maire de Colombes dénonce les effets d'annonce de Sarkozy sur les gens du voyage

28 Juillet 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Philippe SARRE, maire de Colombes dénonce l'absence d'action de Nicolas SARKOZY concernant les gens du voyage lorsqu'il était Président du Conseil général des Hauts-de-Seine.

 

En dénonçant le non respect de la loi par les collectivités locales, le Président de la République oublie qu'il a présidé le Conseil général des Hauts-de-Seine de 2004 à 2007. Le dispositif d'accueil des gens du voyage est défini à l'échelle départementale par un schéma d'accueil des gens du voyage élaboré conjointement par le Préfet et le Président du Conseil Général.

 

Durant cette période, Philippe SARRE, conseiller général de 2004 à 2008 a réclamé sans cesse la réunion de la Commission Départementale Consultative au sein de laquelle siègent des élus et des représentants des gens du voyage afin que le département des Hauts-de-Seine se dote d'une vraie politique en matière d'accueil des gens du voyage.

 

Or, jamais cette Commission départementale ne s'est réunie lorsque Nicolas SARKOZY était Président du Conseil général des Hauts-de-Seine. Pourtant les interrogations d'aujourd'hui se posaient déjà à l'époque.

 

Dans le département des Hauts-de-Seine qui compte plus de 1,5 millions d'habitants seule une aire d'accueil des gens du voyage existe depuis 2005 à Colombes alors que la loi du 5 juillet 2000 impose à toutes les communes de plus de 5 000 habitants de mettre à disposition des gens du voyage une ou plusieurs aires d'accueil.

 

En jouant sur les émotions, les effets d'annonce et les clichés, Nicolas SARKOZY tente de faire oublier ses défaillances et son inaction concernant l'accueil des gens du voyage.

 

Communiqué de la Ville de Colombes - 28/07/2010 18:30:00

Le financement complexe du Nouveau Centre

28 Juillet 2010, 10:19am

Publié par MoDem-Colombes

Un examen attentif des comptes de 2008 le montre : au-delà des postures de ses membres, le Nouveau Centre est loin d'être indépendant de l'UMP, dont il dépend beaucoup financièrement. Le parti d'Hervé Morin a reçu 200 000 euros de subventions du parti présidentiel en 2008, l'essentiel de son budget provenant en fait d'une subvention de 994 060 euros reçue de Fetia Api, parti... de Polynésie française.

 

Pour comprendre ce que vient faire cette petite formation tahitienne dans les comptes du Nouveau Centre, il faut remonter à 2007 et à la scission de l'UDF entre Modem de François Bayrou et Nouveau Centre d'Hervé Morin. La division se produit juste avant les élections législatives : le parti d'Hervé Morin aligne quatre-vingts candidats mais ses scores sont insuffisants pour obtenir une dotation de l'Etat, et ce malgré l'élection de dix-sept députés. Le parti échoue en effet à dépasser le seuil de 1 % des voix dans au moins cinquante circonscriptions, condition sine qua non pour avoir droit à une dotation de l'Etat – qui se compose d'un premier versement de 1,64 euro par suffrage obtenu, et d'une dotation supplémentaire de 44 394 euros par député.

 

L'OUTRE-MER AU SECOURS DES CENTRISTES

Le Nouveau Centre tente alors de faire modifier la loi sur le financement des partis, mais se heurte à l'opposition du PS et du Modem. Il change donc de stratégie et se tourne vers un volet méconnu de la loi, relatif à l'outre-mer. En effet, dans les TOM, il suffit de recueillir 1 % des voix sur l'ensemble des territoires pour avoir le droit à une dotation publique.

Avec ses 1 021 voix recueillies, le petit parti tahitien Fetia Api remplit cette première condition, mais, sans élu, ne peut prétendre à la deuxième dotation. Les deux formations forment donc une "joint venture", associant les voix de Fetia Api aux députés du Nouveau Centre. Un dispositif rentable pour les deux partis : il leur assure un total de 1 024 181 euros en 2008.

 

MONTAGE BISCORNU

Un montage légal, mais pour le moins biscornu. Au point que, comme le rappelle Rue89, le patron de Fetia Api, Philip Schyle, s'interrogait fin 2007 sur "la légalité de la procédure. Il n'y a pas de difficulté particulière, mais c'est vrai qu'au départ j'étais un peu rétif. Je trouvais bizarre qu'un parti national puisse être financé de cette manière".

Fetia Api se contente de la portion congrue : environ 30 000 euros, soit moins que les 40 000 euros donnés par le Nouveau Centre en 2008 au député du Tarn, Philippe Folliot, pour son mouvement Agir pour demain. Mais cette somme est bien supérieure aux 1 664 euros qu'il aurait reçus, sans l'alliance avec le parti centriste.

Restent donc 990 000 euros pour la formation d'Hervé Morin, auxquels s'ajoutent 75 625 euros de contributions d'adhérents, 44 178 euros de contributions d'élus et 37 815 euros de dons. Au total, le parti totalise donc 1,5 million d'euros de recettes, dont 90 % provenaient en 2008 des versements d'autres partis : Fetia Api et l'UMP.

 

(c) LeMonde.fr

 

http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/07/28/micropartis-qui-finance-qui-a-droite_1392785_823448.html

Les 40 cambriolages de la bande du Japonais

27 Juillet 2010, 17:53pm

Publié par MoDem-Colombes

Depuis deux ans, la contrée comprenant Colombes, Courbevoie, Rueil, Cormeilles, Maisons-Laffitte, Bezons, Nanterre était terrorisée par une bande de malfaiteurs qui s'était fait une spécialité de dévaliser les villas isolées, d'attaquer les passants attardés et de voler le long des voies ferrées les fils télégraphiques et téléphoniques.

 

Lors de l'arrestation de la bande à Nonor, on crut que la tranquillité allait se faire, mais en réalité les débris de cette bande s'étaient reconstitués sous le commandement d'un nommé Turpin, dit le Japonais, dix-sept ans, demeurant rue des Pâquerettes, à Nanterre.

 

Après une longue surveillance les agents de Puteaux, sous la direction de M. Bénézech, commissaire de police, ont opéré l'arrestation des principaux membres de la bande du Japonais.

 

Ce sont, outre Turpin, les nommés Edouard Cheroy, dix-sept ans, rue Paul-Bert, à Colombes ; Adolphe Delage, dix-sept ans, rue de Côtes-d'Auty, à Colombes; Charles et Robert Labonde, quatorze et seize ans, rue de Nanterre, à Nanterre, et un brocanteur, Louis Véron, soixante-six ans, de Petit-Colombes.

 

Cette bande de vauriens s'est reconnue coupable de plus de quarante cambriolages d'une soixantaine d'attaques nocturnes à main armée et des vols de plusieurs milliers de fils télégraphiques.

 

Ils s'attaquaient particulièrement aux vieillards hospitalisés à la Maison de Nanterre lorsqu'ils rentraient le dimanche soir.

 

Ils les renversaient d'un coup de tête dans le dos, les dépouillaient de leur petit pécule, les laissant pour morts sur place.

 

Le Matin – 23 juillet 1910

Nettoyage des plages de l'Ile-de-Groix par des jeunes colombiens

26 Juillet 2010, 16:27pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Suite à une convention de la municipalité de l'Ile-de-Groix avec Colombes - accueil bénévolats jeunes, un groupe de jeunes de Colombes a été accueilli pour participer à des travaux d’intérêt général pour Groix.

 

Après les grandes marées du 14 juillet conjuguées à un coup de vent, une épaisse laisse de mer s'est formée le long de plusieurs plages.

 

Depuis lundi 19 juillet , les grandes manoeuvres ont débuté sur la plage de Locmaria, la plus touchée, pour l'en débarrasser : un nettoyage de la plage a débuté par l’équipe du chantier nature, avec l’aide des jeunes de Colombes.

 

Le nettoyage de la plage s'est ainsi effectué en plusieurs étapes. La première consistait à prélever les macrodéchets (bouteilles, canettes...).

Ensuite ce sont les jeunes de Colombes et le chantier nature (services municipaux) qui sont intervenus tout en haut de l'estran pour ratisser la couche la moins épaisse et libérer une bande suffisamment large pour les vacanciers.

D'ici le week-end, les algues résiduelles étaient enfin rejetées à la mer.

 

Cette action s’inscrit dans la continuité d’une « politique raisonnée » en ce qui concerne le nettoyage des plages, ceci afin de permettre la préservation des espèces végétales et animales, d’éviter l’accélération de l’érosion, de maintenir la biodiversité ou encore d’assurer un avenir propre aux générations à venir.

 

La plage de Port Mélite a été elle aussi nettoyée le week-end dernier.

 

 

Rappelons ici que la ville de Colombes est propriétaire depuis 1997 d'un superbe fort à Groix qui accueille toujours des enfants : classes nature et découverte, colonies, séjours divers, etc

Du 20 au 27 août, et  c’est devenu une tradition, les retraités de Colombes intéressés par l’échange intergénérationnel s’invitent à l’île de Groix avec une quarantaine d’enfants pour passer une semaine au bord de la mer.

------ 

Colombes pourrait vendre ses centres de vacances
Les raisons ne sont pas seulement financières. Le maire détaille : « Pendant sa jeunesse, le même jeune peut-être amené à aller dix fois à Groix ou à Sainte-Marie. Ce n’est pas grave en soi, mais une vente pourrait permettre d’augmenter l’offre de la ville » 
Le Parisien 24.06.10

Le centre de Colombes va-t-il fermer ?
Le fort Surville accueille les enfants franciliens sur une période de six mois dans l’année. Le premier adjoint de l’île, indique ne pas être au courant. « Nous avons des projets en commun avec Colombes durant l’été. » explique ce dernier. Plus de 10 salariés travaillent au fort
Ouest-France 25.06.10

Les 7 derniers jours d'actualités à Colombes (3)

25 Juillet 2010, 18:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Photo 003

 

20 juillet : Temps très lourd et ensoleillé sur Colombes : 34°C.

 

20 juillet : Incendie rue Moslard : un appartement en partie détruit et trois personnes hospitalisées.

 

21 juillet : Les maires d’Asnières, de Colombes et de Gennevilliers sont reçus par le Préfet de Police en présence du Préfet des Hauts-de-Seine pour évoquer la création d’une Unité Territoriale de Quartier (UTeQ)  intégrant les trois quartiers mitoyens des trois communes (le quartier des Mourinoux à Asnières, le quartier des Fossés Jean à Colombes et le quartier du Luth à Gennevilliers).

 

22 juillet : Au lendemain de l'annonce de la tenue d'une réunion sur les problèmes de sécurité posés par les gens du voyage, France Soir réalise un reportage sur le seul camp des gens du voyage du 92, celui de Colombes : 26 caravanes accueillant en moyenne 3 personnes : 

http://www.francesoir.fr/faits-divers/gens-du-voyage-eternels-voleurs-de-poule

 

22 juillet : Dernière partie à Tarascon de la tournée d'été des Batuc'ados de Colombes, avec la comédie musicale "Quand Jamal rencontre Julia à Paris dans les années 40"

 

22 juillet : Le collectif Regards Citoyens a mené une étude sur les sanctions sur l'indemnité de fonction des députés manifestant des absences répétées aux réunions de leur commission permanente le mercredi matin ou aux scrutins solennels en hémicycle (93 députés sanctionnables soit 243 737,33 €) ; l'occasion de faire le point sur l'activité de nos 2 députés de Colombes (non-sanctionnables) : 

Asnières - Colombes Sud : http://www.nosdeputes.fr/manuel-aeschlimann

Colombes Nord - Genevilliers - Villeneuve la Garenne : http://www.nosdeputes.fr/roland-muzeau

 

23 juillet : Info ou intox ?  Plusieurs pistes sont imaginées pour une circonscription légisative pour Jean Sarkozy en 2012 : Asnières et/ou Colombes ?

Selon Charles Pasqua « Jean est davantage un gaulliste social qu'un homme de droite. C'est une des raisons pour lesquelles il peut être candidat ailleurs (qu'à Neuilly ou Issy). La circonscription d'Asnières-Colombes, c'est prenable. La mairie d'Asnières aussi ».  

Ou comme suppléant de Rama Yade, qui vise elle la circonscription de Colombes-Gennevilliers : si elle est élue en 2012 et obtient un nouveau poste gouvernemental, il pourrait entrer à l'Assemblée Nationale.  

 

24 juillet :  Si Jacky Lorenzetti avait souhaité jusque-là rester fidèle au stade Yves-du-Manoir de Colombes, qu’il considérait comme faisant partie du patrimoine du Racing-Métro 92, cette saison les choses devraient changer avec les délocalisations prévues au Stade de France pour au moins deux rencontres, celle du derby face au Stade Français en décembre puis contre Toulouse à la mi-mars.

 

25 juillet : Traditionnels marché et podium caribéens de Colombes.

 

Les 40 cambriolages de la bande du Japonais - Depuis deux ans, la contrée comprenant Colombes, Courbevoie, Rueil, Cormeilles, Maisons-Laffitte, Bezons, Nanterre était terrorisée par une bande de malfaiteurs qui s'était fait une spécialité de dévaliser les villas isolées, d'attaquer les passants attardés et de voler le long des voies ferrées les fils télégraphiques et téléphoniques. Lors de l'arrestation de la bande à Nonor, on crut que la tranquillité allait se faire, mais en réalité les débris de cette bande s'étaient reconstitués sous le commandement d'un nommé Turpin, dit le Japonais, dix-sept ans, demeurant rue des Pâquerettes, à Nanterre. Après une longue surveillance les agents de Puteaux, sous la direction de M. Bénézech, commissaire de police, ont opéré l'arrestation des principaux membres de la bande du Japonais. Ce sont, outre Turpin, les nommés Edouard Cheroy, dix-sept ans, rue Paul-Bert, à Colombes ; Adolphe Delage, dix-sept ans, rue de Côtes-d'Auty, à Colombes; Charles et Robert Labonde, quatorze et seize ans, rue de Nanterre, à Nanterre, et un brocanteur, Louis Véron, soixante-six ans, de Petit-Colombes. Cette bande de vauriens s'est reconnue coupable de plus de quarante cambriolages d'une soixantaine d'attaques nocturnes à main armée et des vols de plusieurs milliers de fils télégraphiques. Ils s'attaquaient particulièrement aux vieillards hospitalisés à la Maison de Nanterre lorsqu'ils rentraient le dimanche soir. Ils les renversaient d'un coup de tête dans le dos, les dépouillaient de leur petit pécule, les laissant pour morts sur place. Le Matin – 23 juillet 1910

La Journée Tropicale à Colombes

24 Juillet 2010, 11:00am

Publié par MoDem-Colombes

 

Le Comité d’animation carnaval tropical d’Ile-de- France (CACTIF), organise une journée tropicale le Dimanche 27 juillet 2010 sur le terrain communal du Parc de l'Ile-Marante à Colombes.

Au programme:

Marché caribéen dès 14h00 : 18 exposants, des produits artisanaux caribéens, des vêtements, tableaux, fruits et légumes. Restauration typique sur place.

De 16h à 22h, chanteurs et danseurs de la Caraïbe se succéderont sur scène.

Tarif : 10 € - Gratuit pour les moins de 12 ans.

Les Batuc'ados de Colombes

23 Juillet 2010, 10:34am

Publié par MoDem-Colombes

 

Les Batuc'ados, groupe colombien de percussions et de danses du monde, issu des rangs du service 12-15 ans de la Ville de Colombes, existe depuis 2004.

 

Agés de 11 à 32 ans, dirigés par Mohamed et Cédric, ils sont connus pour leurs défilés festifs où se mélangent danses, chants et percussions. Ils ont le rythme dans la peau et mettent  le feu partout où ils se produisent !

 

Depuis plusieurs années, ils se produisent régulièrement sur le pavé colombien : Fêtes de quartier, Fête de la musique, Fête de la Cerise, Avant-Seine, ...

 

Mais ils prennent également part à de nombreux événements en France et en région parisienne : Solidays, Concours de Batucada, Carnaval de Paris, ....

 

Ils ont participé en décembre 2009 à l’émission « Incroyable talent " diffusée par M6 : ils ont été demi-finalistes ! ( Batuc'ados : Colombes mobilisé ! ).

 

Chaque année ils font une tournée d’été afin de concrétiser leur travail de l’année : cette année, ils sont 24 ados à parcourir les rues des villes et à présenter une comédie musicale "Paris" au festival de Romans (du 2 au 7 juillet), à Buis les Baronnies, Aouste et Carpentras (du 8 au 13 juillet), au Festival de Chanac (du 14 au 17 juillet), à Florac (du 18 au 21 juillet) et au festival de Tarascon Latino (du 22 au 29 juillet).  Alors profitez-en pour les retrouver sur vos lieux de vacances !

 

 

Bayrou et la sécurité

22 Juillet 2010, 17:39pm

Publié par MoDem-Colombes

Invité de France Inter, François Bayrou a montré, sur le thème de l'insécurité, ce que signifiait le centrisme : refuser l'angélisme de la gauche, et condamner la politique de la droite, accusée de brasser de l'air.

 

Et si, finalement, la sécurité était un débat porteur pour… François Bayrou ?
Ce matin sur France Inter, le chef du Modem semblait extrêmement à l’aise sur le sujet. Très critique vis-à-vis de la politique de Sarkozy et du gouvernement, mais sans verser dans l’angélisme d’une certaine gauche à côté de la plaque qui continue à dénoncer la « stigmatisation » et la « dérive sécuritaire » à l’heure où certains délinquants des cités n’hésitent plus à sortir leurs armes à feu, et à les utiliser.

 

La suite sur le site Marianne2.fr

 

Bref, ni à droite, ni à gauche, Bayrou maintient le cap. Du centre ou, mieux encore, de la République.

 

 

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/septdix/index.php?id=93779