Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Rétro Colombes 2011

31 Décembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

20112.jpg

 

A l'aube de la nouvelle année, retour traditionnel sur les temps forts de l'année 2011 à Colombes, une année principalement marquée par des grands choix concernant les déplacements (la mise en place du stationnement payant, la décision de la piétonisation de la rue Saint-Denis, l'exclusion de Colombes du tracé principal du supermétro du Grand Paris, le tramway T1 qui ne passerait plus au centre ville et l'arrivée d'AutoLib') ; et par deux faits divers à portée nationale (une série de cinq fusillades et l'affaire du logement de Rama Yade).


Janvier :

Près de 10 000 habitants de plus en dix ans : Vive les 84 367 Colombiens !

Un article du Parisien révèle que pour le Supermétro Grand Paris - Arc Express, Colombes est exclue du tracé commun.

 

 

Février :

Adoption au Conseil Municipal du PDC = Plan de Déplacement de Colombes et du PLH (Programme Local de l'Habitat) en Avril.

 

 

Mars :

Bernard Lucas (PS) réélu avec une très forte abstention (63%) et plus de 5% de votes blancs : Cantonale Colombes Nord-Ouest : les résultats du 2ème tour.

Quel sera le compromis entre volonté des colombiens et crainte des commerçants sur la piétonisation de la Rue Saint-Denis ?

 

 

Avril :

Un 18ème maire-adjoint : Philippe Pattier, nouvel adjoint au maire, Kamel Bouhaloufa s'étant vu retirer la délégation du sport.

Colombes multiplie par 4 le nombre de places payantes : au Centre, à la Gare des Vallées, et à la Petite Garenne où se créé un Collectif contre le stationnement payant pour les résidents.

 

Mai

Un grand classique des bisbilles à l'UMP de Colombes : l'UMP se sépare en deux !

Plein succès pour le 1er festival de la voix !

Le T1 ne passerait plus au centre de Colombes et un Arc Est du Grand Paris Express passerait par Colombes après 2025 !

Après 5 ans de travaux, une nouvelle maternité à Colombes

Alors ça avance ? : Le projet d'intercommunalité de la Boucle Nord

La municipalité fait son bilan à mi-mandat : l'avis du groupe Centre et Démocrates

 

 

Juin :

Une nouveauté pour les cyclistes de plus en plus nombreux à Colombes : un atelier réparation-vélo rue du 8 mai 1945.

2011 a été aussi une année sénatoriale : Les 102 grands électeurs de Colombes.

Le commissaire de Colombes en garde à vue et mis en examen pour corruption et trafic d'influence dans un réseau impliquant notamment des restaurants asiatiques à Paris et le milieu.

 

 

Juillet :

300 communes de France en ont déjà un : un Conseil de Sages à Colombes.

Après Mohamed dans Koh-Lanta 2005, un colombien dans Secret Story 5 !

6000 personnes assises dans les gradins du Stade Yves-du-Manoir : Feu d'artifice le 13 juillet à Colombes !

 

 

Août :

8ème année consécutive pour cette distribution de paniers-repas : Août Secours Alimentaire 92 à Colombes

2 affaires de ce type cet été à Colombes : nouvelle attaque d'un dabiste à l'aide d'une ceinture d'explosifs factice

De l'eau de source distribuée à Messa-Carrière (Yaoundé)

Le décret du Grand Paris est publié au Journal Officiel : Colombes pourrait être desservie au-delà de 2025

 

 

Septembre :

Près de 3000 colombiens ont participé aux Journées du Patrimoine à Colombes

Surprise dans la salle du Conseil Municipal du 30 septembre : Nouveau mobilier pour le Conseil Municipal

Renouvellement des Conseils de Quartier (jusqu'à Septembre 2013) :  Colombes : à la recherche de 75 Conseillers de quartier et des sages

 

 

Octobre :

Malgré des taux inchangés, les impôts locaux sont toujours en hausse à Colombes !

3640 colombiens participent aux primaires socialistes : Hollande 55,5 / Aubry 43,5

 

 

Novembre :

Pour aller par exemple de Paris à l'Hôpital Louis Mourier ! Autolib' arrive à Colombes !

La municipalité a changé d'avis sur le question du T1 : Clôture concertation

Une dramatique série de fusillades : Délinquance à Colombes & Rassemblement contre les violences

 

 

Décembre :

C'est pas non plus l'affaire du siècle !  Affaire du logement de Rama Yade à Colombes : des plaintes en série 

CO.CLI.CO. qu'es a quo ? C'est le partage de notre cuisine centrale avec Clichy.

La ferme Place Henri Neveu a toujours beaucoup de succès : Vacances de Noël à Colombes 

 

 

Excellente année 2012 à tous les lecteurs de ce blog  !


Bayrou sur RTL à 7h50

30 Décembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://idata.over-blog.com/2/78/65/31/FB-RTL-110210.jpg

 

Pas de trêve des confiseurs dans sa campagne présidentielle !

 François Bayrou est l'invité de Jérôme Chapuis pour l'interview politique matinale sur RTL ce Vendredi 30 décembre 2011 à 7h50 ! 

Parmi les sujets qui seront abordés : 

- "produire en France" pour stopper le chômage :

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/bayrou-produire-en-france-pour-stopper-le-chomage-7741378860  

- Inscription sur les listes électorales : Bayrou lance un appel sur Twitter : "Urgence inscription listes électorales avant le 31 ! Gouvernement n'en veut pas, mais 100 000 tweets le peuvent. Après, votons en liberté !" :

http://www.francetv.fr/2012/sur-twitter-bayrou-lance-un-appel-a-sinscrire-sur-les-listes-electorales-24965 :   

 

Réécouter l'émission : http://www.rtl.fr/emission/l-invite-de-rtl

 

Le 14 janvier 2012, François Bayrou dévoilera ses solutions pour redresser la France.

http://www.bayrou.fr/images/signature.png

Bayrou n'agace pas trop les français !

29 Décembre 2011, 00:30am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.letelegramme.com/ar/imgproxy.php/PhotoIntuitions/2011/11/28/1515088_bayrou.jpg

 

On n'en doutait pas ici, mais c'est en tout cas ce que confirme un sondage en ligne Harris interactive réalisé pour VSD qui dresse la liste des personnalités politiques qui ont le plus "agacé" les Français en 2011 (à partir d'une liste pré-établie) :

C’est Ségolène Royal qui prend la tête de ce sondage (pour la 2ème année consécutive) avec 68% des sondés.

Dominique Strauss-Kahn : 64%

Eva Joly : 63%

Nicolas Sarkozy : 61%

Marine Le Pen : 59%

Jean-François Copé : 57%

Rachida Dati : 56%

Martine Aubry : 53%

Jean-Luc Mélenchon : 49%

Jean-Pierre Chevènement : 48%

François Hollande : 47%

Daniel Cohn-Bendit : 46%

Hervé Morin : 43%

Arnaud Montebourg : 41%

Rama Yade : 40%

François Bayrou : 40%

Alain Juppé : 37%

Jean-Louis Borloo : 36%

François Bayrou sera l'invité de RTL vendredi 30 décembre à 7h50.


http://www.harrisinteractive.fr/news/2011/Results_HIFR_VSD_29122011.pdf

http://www.harrisinteractive.fr/news/2011/CP_HIFR_VSD_29122011.pdf

 

Il y a un an, Ségolène Royal obtenait (73%), Brice Hortefeux (70%), Marine Le Pen (64%), Nicolas Sarkozy (63%), Martine Aubry (54%), François Bayrou (52%), Jean-François Copé (47%), Jean-Muc Mélenchon (46%), François Fillon (39%), Dominique Strauss-Kahn (30%).

Appel à participer aux grands choix du pays !

28 Décembre 2011, 14:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.jeunes-democrates.org/images/evenements/liste%20electorale.jpg

 

François Bayrou s'étonne de l'absence de la traditionnelle campagne télé encourageant les Français à s'inscrire sur les listes électorales pour la présidentielle de 2012.

"Je soupçonne que c'est parce qu'il y a peut-être, de la part du gouvernement, l'idée que ça serait mieux que certains ne votent pas", a-t-il dit. 

"On se trompe profondément en faisant ça, parce que ressaisir les forces du pays, c'est en ressaisir aussi toutes les énergies, toutes les forces vives", a-t-il ajouté.

"Pourquoi on ne l'a pas fait ? Je considère que c'est une faute contre la République, c'est une faute civique de ne pas avoir fait ça", a-t-il dit.

Les Français désireux de voter pour la présidentielle (22 avril et 6 mai 2012) et les législatives (10 et 17 juin 2012) peuvent encore s'inscrire sur les listes électorales dans leurs mairies jusqu'à samedi, et notammment si vous n'avez jamais voté ou si, ayant déménagé depuis 2007, vous voulez voter dans votre commune !  Si les jeunes ayant atteint la majoirité cette année son inscrits d'office, ils ont intérêt à la vérifier !

Ainsi, le service élections de la Ville de Colombes sera ouvert jusqu'à vendredi 30 décembre de 8h30 à 17h30 et le samedi 31 décembre de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h30.  

Si vous disposez de votre carte d'idendité et d'un justificatif de domicile numérisés, vous pouvez aussi effectuer la démarche en ligne:  https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html

Inscription sur les listes électorales

Contre le chômage : le produire-en-France

27 Décembre 2011, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes

"Les chiffres du chômage sont effrayants pour tout le monde. Une certitude s'impose : ça ne peut pas durer comme ça ! Il faut un changement stratégique pour la France, qui oblige toutes les forces du pays à placer en priorité l'objectif du produire-en-France", a déclaré le président du MoDem lors d'une visite au chantier d'insertion Le Potager de Marianne, au cœur du marché de Rungis (Val-de-Marne).

"Cet objectif doit être soutenu par les entreprises, les chercheurs, les pouvoirs publics et les consommateurs. Seul le produire-en-France", dont M. Bayrou a fait son cheval de bataille pour sa troisième campagne présidentielle, "rendra l'emploi et le pouvoir d'achat aux Français", a-t-il souligné.

Le chômage a atteint le mois dernier son plus haut niveau depuis douze ans, avec 29 900 personnes supplémentaires sans aucune activité inscrites au Pôle emploi, pour atteindre un total de 2,8 millions de personnes. En ajoutant les demandeurs d'emploi en catégories B et C, qui exercent des activités réduites de plus ou de moins de soixante-dix-huit heures par mois, le nombre des personnes inscrites au Pôle emploi s'élevait à 4 244 800 en France métropolitaine et 4 510 500 en France, DOM compris.

Interrogé sur le sommet social convoqué le 18 janvier par Nicolas Sarkozy, François Bayrou "doute un peu qu'au bout de dix ans, des réponses nouvelles soient trouvées par ceux qui ne les ont pas trouvées jusque-là". "Franchement, convoquer un sommet de l'emploi quand (...) on approche de l'élection présidentielle, on se demande pourquoi cela n'a pas été fait avant... Les réponses ont l'air de réponses improvisées, de dernière minute", a-t-il jugé.

Bayrou : ses combats

26 Décembre 2011, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Du Béarn à Paris, retour sur trente ans d’engagement politique, durant lesquels s’est construite sa stature d’homme d’Etat et sa vision de l’avenir de la France.

Le parcours politique de François Bayrou commence dans les Pyrénées-Atlantiques où il a ses racines. Elu d'abord conseiller général, il devient ensuite député. En 1993, il est nommé ministre de l’Éducation nationale, poste qu'il occupera pendant plus de quatre ans.

Ses convictions européennes l’amènent à mener la liste centriste aux élections de 1999. A la suite de ce scrutin, il siège à Strasbourg où il défend sa vision d’une Europe des peuples et d’une construction communautaire qu’il juge indispensables dans un monde qui a changé d’échelle. 

Élu président de l’UDF en 1998, il prend clairement position pour une ligne politique autonome, distincte de celle du RPR. En cohérence avec son discours, il rejette donc fermement l’idée d’un parti unique fondu dans l’UMP, en 2002. La même année, sa candidature à la présidence de la République recueille 2 millions de voix.

Fervent défenseur du pluralisme et de l’indépendance des médias vis-à-vis du pouvoir, il rappelle à plusieurs reprises que le rassemblement des républicains est nécessaire pour remédier aux maux de la France. Par ailleurs, il monte au créneau face au dévoiement de la Ve République et vote la censure contre le gouvernement Villepin en mai 2006.

Avec l'exigence d'intégrité dans la vie politique française et une véritable séparation des pouvoirs, la lutte contre la dette est un l’un de ses axes forts lors de la campagne présidentielle de 2007. Il recueille, lors de ce scrutin, près de 19 % des suffrages et manque de peu d'être présent au second tour.

Il est élu président du Mouvement Démocrate, parti créé à l’issue de l’élection présidentielle de 2007, dernière étape d’une indépendance conquise. Son objectif est de rassembler, tout en proposant aux Français une offre politique crédible.

Il est le premier responsable politique à dénoncer la collusion entre intérêts privés et chose publique, à propos de l’affaire Tapie. En 2009, il publie « Abus de pouvoir », réquisitoire contre une pratique du pouvoir qui va, selon lui, à l'encontre de la tradition historique française et contre l'injustice qui marque les premiers choix de Nicolas Sarkozy. A plusieurs occasions, pendant la mandature, il donne de la voix et se prononce contre le paquet fiscal, la réintégration dans le commandement militaire de l'OTAN, la réforme des retraites ou encore la loi HADOPI, par exemple.

Dans son dernier ouvrage, « 2012, État d’urgence », il identifie les causes des difficultés du pays : l'endettement qui fait peser de lourdes charges sur les générations futures,  l’abandon de la production industrielle et le délitement de l’école. Ce sont les axes forts sur lesquels il faudra travailler ensemble pour redresser la France. 

Bayrou Panique à l'Elysée !

25 Décembre 2011, 13:30pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Ancien député UMP de la 4e circonscription des Deux-Sèvres, Dominique Paillé s’apprête à publier un roman de politique-fiction intitulé « Panique à l’Elysée » (sortie le 11 janvier aux éditions Grasset).  

Il imagine un 2e tour à la présidentielle de 2012 entre Marine le Pen et François Bayrou, et les cinq premiers mois à l’Elysée du nouveau président.

Dans le rôle de l’heureux élu… François Bayrou. Hommage du radical à son ancien chef ou cynisme audacieux ?

« J’ai voulu faire un roman de fiction qui soit un roman vraisemblable en tenant compte d’événements qui peuvent potentiellement survenir », déclare-t-il.

Dominique Paillé, 55 ans, a quitté l’UMP depuis la suppression en janvier dernier de son poste de porte-parole. Il est resté au Parti radical pour épauler Jean-Louis Borloo en vue de la présidentielle, et s’est montré déçu du renoncement de ce dernier.

Voilà des mois que Dominique Paillé planche sur son prochain opus. Pas question de s’épancher sur son parcours politique comme dans Les habits neufs des faux centristes, cette fois, le radical a décidé de faire confiance à son imagination – qu’il a fort féconde. 

A la demande express de Grasset qui « cherchait un homme de droite », selon les termes de Paillé, pour écrire sur la présidentielle à venir, l’ancien député passé par le CDU, l’UDF, le PR, et Sarkozy –ce qui fait de lui un homme de droite ?-, a pris la plume pour verser dans le romanesque. Un romanesque politique puisque le livre narre les cinq premiers mois du nouveau président, du soir du premier tour de la présidentielle au mois de septembre qui suit l’élection. 

Intitulé Panique à l’Elysée, cet ouvrage de politique-fiction offre à l’ex-sarkozyste l’occasion de décocher quelques flèches en direction de ses anciens amis et actuels ennemis. En imaginant un second tour Marine Le Pen/François Bayrou, Dominique Paillé sanctionne le bilan de Nicolas Sarkozy, trop mauvais pour assurer sa réélection, tellement désastreux que les électeurs l’évincent dès le premier tour.  Et au cas où l’élimination prématurée du monarque ne serait pas assez osée, l’ancien porte-parole de l’UMP se félicite d’avoir pimenté le tout avec « une dizaine de pages de flash back de l’année 2011 ». Histoire d’avoir un peu plus de lignes pour égratigner le président.

Mais la vraie surprise de l’ouvrage réside dans le choix du président fraichement élu. A l’issue d’un 21 avril pas vraiment à l’envers - ce n’est pas un candidat de gauche mais un centriste qui fait face à la patronne frontiste -, François Bayrou se retrouve propulsé sur le trône élyséen. Une projection littéraire qui fait rire jaune l’intéressé. « Paillé ne cesse de me critiquer, à un moment, il disait même que je ne serai pas candidat et là, il me fait président ! », s’étouffe presque le troisième homme de 2007. « Je ne suis pas très tendre avec lui non plus », nuance Paillé. Pourquoi alors avoir choisi d’affubler Bayrou des habits seyants du chef de l’Etat ? « Parce que Borloo a renoncé!» Evidemment. 

Jusqu’à la fameuse marche arrière embrayée par Jean-Louis Borloo ce soir de novembre,  le président du livre de Paillé n’était autre que le patron du Parti radical. Mais une fois ce dernier retiré de la course à l’Elysée, difficile de publier un ouvrage avec un personnage principal fictif qui dans la réalité n’est plus que secondaire. 

Car le livre a beau n’être qu’un roman, l’auteur souhaitait un scénario plausible. 

Malgré l’abandon précoce de son candidat de prédilection, Dominique Paillé répète à l’envi sa certitude profonde pour 2012 : « Il y a un espace pour un centriste, les gens n’ont pas d’appétit pour Sarkozy, ni même pour Hollande. » Bayrou président, dans l’esprit de Paillé, « c’est possible ». De là à voter pour lui ? 

Joyeux Noël !

24 Décembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

 

C’est avec humour que le MoDem Colombes a décidé de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Noël !

Savez-vous ce que signifie le « sondage de la dinde » ?

C'est la formule utilisée par certains politiques pour désigner les enquêtes-sondages qui alimentent, au moment des repas de Noël, les discussions en famille, quand on aborde les sujets politiques, au moment du 3ème plat ! 

Depuis Bayrou à 14% ! , la présidentielle de 2012 est  désormais un jeu à quatre et non plus à trois : Nicolas Sarkozy, François Hollande, Marine Le Pen et François Bayrou pouvant tous prétendre être au second tour.

Alors même si les sujets politiques seront bien présents pendant les repas de fête, n'en faites pas trop : les discussions politiques en famille s'enveniment souvent au bout de quelques minutes !

Joyeux Noël à tous !

L'image de Hollande se dégrade, celle de Bayrou s'améliore

23 Décembre 2011, 00:03am

Publié par MoDem-Colombes

http://photo.lejdd.fr/media/images/politique/francois-bayrou-francois-hollande3/6913940-1-fre-FR/francois-bayrou-francois-hollande_pics_390.jpg


C'est un sondage qui confirme la tendance du moment. La  troisième vague du baromètre Trielec 2012,  réalisé par l'institut TNS Sofres les 8 et 9 décembre, montre la dégradation en deux mois, par rapport à la vague réalisée en octobre, de l'image de François Hollande (PS), et la nette amélioration de celle de François Bayrou (MoDem).

Interrogé sur les candidats qui ont, selon elles, "l'étoffe" d'un président de la République, les personnes sondées (un échantillon de 1 003 personnes) attribuent cette qualité d'abord au président sortant, Nicolas Sarkozy (59 %, +2 points), devant M. Hollande (52 %, –10 points), en forte chute, et M. Bayrou (43 %, +9 points), en hausse sensible.

"CHANGER" ET "COMPRENDRE"

Concernant la "volonté de changer les choses" des candidats, le tiercé n'est pas le même mais la tendance demeure. En la matière, François Hollande arrive toujours en tête (58 %, –9 points), suivi par François Bayrou (55 %, +4 points) et Marine Le Pen (55 %, –1 point). M. Sarkozy n'est que quatrième (43 %, stable). Sa qualité de président sortant, cette fois, le dessert.

Enfin, interrogés sur celui ou celle qui "comprend" le mieux "les problèmes", les sondés placent aussi M. Hollande en tête, mais là encore avec un net infléchissement (58 %, –5 points). M. Bayrou, déjà deuxième en octobre, le talonne désormais (56 %, +6 points). Mme Le Pen (37 %, –2 points) arrive à la troisième place, devant M. Sarkozy (31 %, +1 point).


    Graphique 4: L’évolution des traits de personnalité de F. Bayrou (2006 et 2011).


Source: Automne et hiver 2006 : Baromètre Politique Français (BPF), Cevipof, Ministère de l’Intérieur; Automne et hiver 2011 : Enquête TNS Sofres - TriÉlec, octobre  et décembre  2011.

En effet, l’image de François Bayrou connaît, comme en 2006, une nette embellie à cinq mois de l'échéance présidentielle. Après l'annonce de sa candidature,  les répondants lui reconnaissent une étoffe présidentielle en hausse de neuf points, à 43%, évolution comparable à celle enregistrée en 2006 (+7 points).  Une évolution similaire est perceptible quant à sa capacité à comprendre les problèmes des citoyens (+5 points  comme en 2006). Néanmoins,  fin 2011,  il suscite aussi moins d'inquiétude et incarne plus le changement  qu'à l'automne 2006. En somme, l'ensemble des indicateurs de l'image de François Bayrou a évolué positivement entre octobre et décembre 2011. Ils ont évolué  de manière plus positive qu’en 2006 et atteignent des niveaux supérieurs à ceux de l'hiver  de 2006.  L’enquête TNS Sofres – TriÉlec décembre  2011 atteste  donc de la dynamique  générée  autour de la candidature de François Bayrou ces dernières semaines. Celui qui fut le troisième homme de l'élection présidentielle de 2007 est crédité à 5 mois de l’élection présidentielle d’une image plus favorable qu’en 2006.

Bayrou sur Europe 1 à 8h20

22 Décembre 2011, 08:38am

Publié par MoDem-Colombes

 

Au moment où les sondages le mettent en position de peser dans la campagne présidentielle, François Bayrou est l'invité de Thierry Guerrier pour l'interview politique matinale sur Europe 1 ce Jeudi 22 décembre à 8h18 :

 

Le président du MoDem réaffirme son indépendance et appelle les Français à dépasser le clivage droite - gauche.

 

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Jean-Pierre-Elkabbach/

 

Bayrou à 14% !