Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes Blog Story (23)

31 Décembre 2012, 12:00pm

Publié par MoDem-Colombes

blog-story.jpg

 

Pour ce dernier jour de l'année 2012, voici une nouvelle salve de nouveaux blogs à Colombes :

 

Le blog d'un reporter-photographe avec de superbes publications de photographies de Colombes :

http://vuesacolombes.blogspot.fr/


Le blog du CLEA (Contrat Local d'Education Artistique - un dispositif de résidence-mission) d'un artiste auteur-metteur en scène-comédien à Colombes qui travaille avec les 3-17 ans :

http://www.clea-contamin.blogspot.fr/


Le blog des pionniers et des caravelles des scouts et guides de France à Colombes :

http://rougecolombes.blogspot.fr/

 

Retour sur l'épisode précédent : Colombes Blog Story (22)

 

Ouverture des données du CG92

29 Décembre 2012, 19:55pm

Publié par MoDem-Colombes

http://opendata.hauts-de-seine.net/sites/default/files/espace_public/carousel/img/rendre_les_donnees_accessibles_a_tous-1.jpg

 

C'est une nouvelle mine d'informations sur les Hauts-de-Seine et notamment Colombes !

 

Annoncée par Patrick Devedjian en janvier dernier, l’ouverture de la plateforme Open data départementale a eu lieu le 17 décembre 2012 : opendata.hauts-de-seine.net. Outre la transparence de l’action publique, cette démarche vise à la libération des données sous un format numérique exploitable. Le principe est de mettre gratuitement à la disposition de tous, citoyens, entreprises ou partenaires, les données publiques produites dans le cadre de l’activité du conseil général. :

 

8 thématiques sont proposées sur la plateforme : la politique de la ville, la politique d'aide au financement, les affaires budgétaires, la solidarité (comme les établissements pour personnes adultes handicapés), l'environnement (comme la localisation des arbres remarquables), l'aménagement du territoire (les stations de tramway en projet) , l'habitat,le patrimoine (comme les propriété foncières du CG92 par commune) et la culture.

 

A consulter d'urgence !

 

http://opendata.hauts-de-seine.net/

 

(C'est la version bêta de la plateforme qui est en ligne ; la version définitive de la plateforme sera mise en ligne le 24 janvier 2013.)

 

Le portail data.gouv.fr, plate-forme française officielle d'open data, vient de fêter son premier anniversaire 

  • L’Open Data est un mouvement mondial sur la mise à disposition des données numériques.
  • Il concerne en premier lieu les administrations publiques qui ouvrent les données qu’elles produisent dans le cadre de leur mission de service public.
  • Les données dites ouvertes (open data) sont des données accessibles en ligne, sous des formats ouverts et exploitables, accompagnées de licences autorisant la réutilisation des données par tous.
  • Toutes les données ne sont pas mises sur la place publique à l'instar des données relatives à la vie privée, des données à caractère personnel et des données relevant de la sécurité nationale…

Bayrou ce matin à Europe 1

28 Décembre 2012, 10:15am

Publié par MoDem-Colombes



Il était le plus alarmiste des candidats à la présidentielle. Le plus réaliste aussi, diront ses soutiens. Et sa parole est rare. Deux bonnes raisons d’interroger François Bayrou. Vendredi matin, invité d’Europe1, il a réagi notamment à la dégradation de la situation de l’emploi et à la nouvelle hausse du chômage : 

La hausse du chômage. Jeudi, comme attendu, le ministère du Travail a annoncé une énième mauvaise nouvelle sur le front de l’emploi : le nombre de demandeurs d'emploi en novembre a augmenté de 29.300. "Ce qui est frappant, c’est que depuis 19 mois, les chiffres sont les mêmes et on s’habitue à les entendre. On fera ce qu’il faut lorsqu’il y aura une mobilisation nationale autour de la question de la production dans notre pays : industriel, agricole, de recherche, artistique et. C’est la seule chose qui peut créer de l’emploi", a estimé le président du MoDem, avant d’être plus alarmiste encore : "la situation est plus grave que ne le disent les chiffres car il y a aussi un chômage dissimulé et en prenant en compte cela, on arrive à au moins 8 millions de personnes en difficulté."

La visite de François Hollande à Rungis. Jeudi matin, le chef de l’Etat s’est rendu dès l’aube au marché de Rungis pour saluer "la France qui se lève tôt." Le même François Hollande qui, sur Europe 1, critiquait avec force Nicolas Sarkozy quand ce dernier en faisait de même, en 2008…. "Je ne dis pas que c’est une erreur, c’est de la communication, comme d’habitude. On met en place des caméras et on crée l’image qui va occuper le 20h. C’est sympathique d’aller saluer ceux qui se lèvent tôt mais ce que je crains c’est que cela ait un air de déjà vu. Et j’ai peur que cela ne décourage les Français. Il ne faut pas en abuser", a analysé François Bayrou.

L'action du gouvernement. Le chômage augmente, les prévisionnistes annoncent tous une croissance atone et le gouvernement peine à convaincre les Français de son efficacité. Au point que tous les ministres ont été invités à mettre entre parenthèse le concept de "vacances de Noël". Le constat de François Bayrou est acide : "il y a une chose à faire : que l’ensemble du pays soutienne ceux qui créent en son nom : les entreprises, les créateurs d’entreprises, ceux qui déposent des brevets etc. Je suis persuadé que François Hollande a ça à l’esprit, il se rend bien compte de ce qu’il se passe."

Mais il y a un mais : "on manque d’une clarification de la ligne au sein du gouvernement. Il y a deux lignes qui s’affrontent (…) On n’y voit pas très clair et les membres du gouvernement tirent chacun dans leur sens. Ceci n’est pas favorable alors que nous sommes dans une guerre contre notre effondrement économique et contre l’explosion du chômage. Cette guerre ne fait pas de morts sanglants mais elle fait beaucoup de morts moraux dans les familles, les couples", a estimé le centriste.

Florange. C’est l’un des symboles des erreurs de communication du gouvernement, avec un Arnaud Montebourg désavoué publiquement par son Premier ministre. Et un syndicaliste emblématique, Edouard Martin, qui a écrit une lettre ouverte à François Hollande pour pointer les "mensonges, absurdités et vérités" dans ce dossier où, selon François Bayrou, "il y a eu beaucoup d’illusion. On a fait croire que des solutions existaient alors que de l’aveu même du Premier ministre elles n’existaient pas."

Colombes : encore une fusillade en pleine rue

26 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.leparisien.fr/images/2012/12/25/2432765_bbd63f34-4e1d-11e2-9148-00151780182c.jpg

 

Nouveaux coups de feu au Petit-Colombes. Samedi vers 19h30, une fusillade a éclaté dans le quartier. Rue Henri-Dunant, un jeune homme de 20 ans a reçu une balle en dessous du genou. Il a été hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. Les quatre ou cinq jeunes individus qui ont ouvert le feu ont pris la fuite à pied. Aucun passant n’a apparemment été blessé.

 

« Ça a débuté place Aragon, devant la boulangerie. J’ai une amie qui s’y trouvait quand la rixe a éclaté. Il y a eu trois coups de feu », croit savoir un habitant du quartier. Une mère de famille précise : « En fait, c’était dans l’impasse de l’ancienne poste, à quelques mètres, que tout a commencé. » « On a vu le Samu passer mais on n’a pas réussi à savoir ce qu’il s’est exactement passé. La rue a été fermée par la police à la hauteur de l’école Charles-Perrault », raconte un riverain de la rue Henri-Dunant.

 

Les riverains fatalistes


Face à cette violence, les habitants semblent résignés. « Notre rue est calme, mais comme elle se situe entre les Quatre-Chemins et les Grèves, il y a souvent des problèmes, explique l’un d’entre eux. La police ne vient plus jamais en patrouille. Le commissariat a fermé place Aragon. Il y a six mois, un jeune s’est pris une balle dans les fesses. Cette fois, c’est dans le genou. Ce serait un règlement de comptes pour une histoire de stups que ça ne m’étonnerait pas. » Un autre passant, fataliste, complète : « On est habitués. Il y a tout le temps des rixes ici. Elles ont lieu place Aragon et les jeunes se sauvent soit par l’avenue de Containville et la rue Henri-Dunant, soit par l’immeuble que l’on appelle le bateau après avoir sauté la grille. C’est la façon la plus rapide d’aller aux Grèves, où prospère le trafic de stupéfiants. »

 

En octobre et en novembre de l’année dernière, de sanglants règlements de compte avaient déjà secoué le quartier du Petit-Colombes. Lors de fusillades qui ressemblaient fort à celle de samedi, plusieurs jeunes hommes avaient reçu des balles dans les genoux en guise d’avertissement dans des affaires de trafic de drogue. Cet été, de nouveaux coups de feu avaient été échangés dans le quartier. « Mais il est trop tôt pour faire le lien entre ces affaires », affirme une source proche de l’enquête.

 

(c) Le Parisien

 

Délinquance à Colombes

Le maire de Colombes en appelle à Claude Guéant

Rassemblement contre les violences

Fêtes de fin d'année à Colombes

21 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.colombes.fr/uploads/pics/noel_colombes.jpg

 

- les vendredi 21, samedi 22, dimanche 23 et lundi 24 décembre à 18h00, 18h30 et 19h00 :

Projection en 3D de lumières et vidéos sur la façade - tout juste ravalée - de l'Hôtel de Ville, côté Place de la République.  Un conte  "rêve et féérie de Noël" pour petits et grands sera projeté (durée 8 min) (Réalisé par une agence de com évènementielle colombienne "Penseur de prod" : Exemple de ses travaux ici) : c'est la nouveauté à ne pas manquer ! ;

 

- du vendredi 21 décembre au mardi 1er janvier (sauf mardi 25 décembre) :

La désormais traditionnelle Ferme de Noël sur la place Henri-Neveu (place du marché) avec 154 animaux : vaches, cheval de trait, ânes, chèvres, brebis, cochons, lapins, paons, dindons pintades, ... un paradis pour les enfants !  ; et

 

- du vendredi 21 décembre au dimanche 6 janvier : une (mini) fête foraine sur le parvis de l'Hôtel de Ville, côté rue du Bournard.

 

Excellentes fêtes de fin d'année à tous !


 

A Colombes, des jeunes réconciliés avec leur histoire

20 Décembre 2012, 11:12am

Publié par MoDem-Colombes

Des ados ont filmé les témoignages de leurs proches sur la guerre d’Algérie.

Reporatage d'Alice Géraud paru dans Libération d'hier.

 

Pour eux, la guerre d’Algérie s’est longtemps résumée à «une seule page». Celle de leur manuel d’histoire consacrée à la décolonisation. «Et encore, cette page-là, on ne l’a même pas étudiée en cours», précise Inas, 18 ans. Née en France de père algérien et de mère marocaine, elle n’avait jamais non plus abordé avec sa famille l’histoire de son pays d’origine. Elle hausse les épaules : «Ce n’est pas un sujet de conversation à la maison.» La première fois qu’elle a parlé de cette Algérie, c’était il y a quelques années, en participant à la réalisation d’un documentaire au centre social des Fossés-Jean de Colombes (Hauts-de-Seine).

 

Coups de crosse. A l’origine de ce projet, Hélène Kuhnmunch, professeure d’histoire-géo en lycée professionnel et par ailleurs réalisatrice de documentaires, avait envie de «réconcilier ces jeunes avec leur histoire». «Lorsqu’on aborde la décolonisation de l’Algérie, il se passe toujours quelque chose en classe. Il y a une émotion, un intérêt très vif et en même temps une totale méconnaissance de cette histoire. Pour eux, "décolonisation" égale "torture". Point. Ils n’ont appris cette histoire nulle part, ni à l’école ni dans leurs familles. Et ce n’est pas étranger à une partie de leur mal-être.»

Le travail mené avec les ados du centre social de Colombes a donné lieu à deux films, l’un réalisé par Hélène Kuhnmunch, l’autre par les jeunes. On les voit interrogeant des témoins officiels, comme d’anciens cadres du FLN vivant en France, mais aussi et surtout des porteurs de leur propre mémoire familiale : parents, grands-parents, voisins… La confrontation entre l’histoire et l’intime surgit souvent brutalement. Au pied d’un immeuble de la cité des Fossés-Jean, Medhi braque sa petite caméra sur son père qui sort du bâtiment. Il lui pose une question un peu vague sur ce qu’il sait de la guerre d’Algérie.

L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, se met à parler. Pour la première fois, sans s’arrêter, il raconte. Le grand-père moudjahid tête de réseau, condamné à mort en Algérie, qui arrive en France avec sa femme et de faux papiers. Les descentes de l’armée française dans la maison du bled, la grand-mère torturée. Il évoque ses frères et sœurs massacrés, qu’il n’a pas connus et dont il n’a jamais parlé à son fils. A la fin du récit, Medhi s’assoit, hagard et silencieux. Le père avance un petit geste amical et maladroit vers son fils. Et lui dit, un peu gêné : «On n’avait pas eu l’occasion d’en parler.» Plus loin, un grand-père relate son 17 octobre 1961. Il explique aux jeunes avoir été «jeté à la Seine», les coups de crosse, la peur de ne pas s’en sortir. Et après ? «Après, je suis parti au travail.»

Nourdine Mohamed, directeur du centre social des Fossés-Jean, a le sentiment que ce travail sur la mémoire a permis aux enfants de regarder autrement leurs parents et grands-parents. «Il y a souvent chez ces jeunes une souffrance du manque de reconnaissance de leurs parents dans la société française. Ils ont eu des vies difficiles, occupent des métiers peu qualifiés. Le fait de savoir qu’ils ont pu participer à cette histoire revalorise le regard qu’ils portent sur leurs parents, mais aussi sur eux-mêmes.» Pour la réalisatrice, Hélène Kuhnmunch, interroger cette période est aussi une façon de questionner leur rapport, «souvent confus et conflictuel», à la citoyenneté et à la nationalité.

 

Trouble d’identité. Après le film, ils ont demandé à ce qu’une plaque en mémoire du massacre du 17 octobre 1961 soit posée sur le pont de Bezons à Colombes, ce qui a été fait l’an dernier par le maire. Abdellah, 20 ans, qui a lui aussi participé à ce travail, veut croire que c’est grâce à eux. Arrivé en France à l’âge de 9 ans, avec sa famille qui fuyait la violence du Front islamique du salut (FIS), il explique que l’on doit «parler de tout cela pour pouvoir passer à autre chose». Il ajoute : «Il faut reconnaître nos torts.» Le «nos» désigne ces Français dont il ne sait pas toujours s’il en est. Avec cette impression, souvent, d’être «Algérien en France et Français en Algérie». Face à ce trouble d’identité, Inas, elle, commence par expliquer s’être «toujours sentie algérienne». Puis, la discussion avançant, elle concède : «Je parle, je parle. Mais quand je suis en Algérie, en fait, je ne sais pas où me mettre.» Elle ajoute : «Ils n’ont pas les mêmes modes de vie que nous. […] Les femmes ne sont pas libres.» Son témoignage passe de la première à la troisième personne pour désigner les Algériens.

 

http://www.liberation.fr/societe/2012/12/18/a-colombes-des-jeunes-reconcilies-avec-leur-histoire_868600

Bayrou veut une clarification politique

19 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/actualite/s-informer/france/francois-bayrou-francois-hollande-devra-relegitimer-son-action-par-le-peuple-_np_-2012-12-18-889345/28617337-1-fre-FR/Francois-Bayrou-Francois-Hollande-devra-relegitimer-son-action-par-le-peuple_article_main.jpg

Le Président du MoDem François Bayrou explique ne pas envisager de coopération avec un gouvernement qui n'aurait pas une ligne politique claire, en constatant les tiraillements de l'actuelle majorité entre un courant social-démocrate qu'il approuve et une gauche radicale. "Je constate l'affrontement de deux lignes au sein du gouvernement", a expliqué aujourd'hui l'ancien candidat à la Présidentielle.

"Il y a d'un côté un courant social-démocrate réformiste représenté par François Hollande et Jean-Marc Ayrault, et de l'autre, une gauche radicale avec Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et quelques Verts qui prônent une lutte contre la finance et un interventionnisme de l'Etat", a-t-il résumé.

Le leader centriste qui avait approuvé les orientations économiques exprimées par le chef de l'Etat lors de sa première conférence de presse ne voit pas la traduction dans la politique actuelle des "économies" annoncées mais au contraire "beaucoup de dépenses nouvelles".

Interrogé sur les rapports de son parti avec le gouvernement, François Bayrou explique que "toute idée de ralliement à un gouvernement qui n'aurait pas clarifié sa ligne politique risquerait d'aboutir à un reniement" de ses propres positions.
"On ne peut envisager un rapport de coopération avec le gouvernement ou la majorité que si ils clarifient leur ligne politique", insiste-t-il

Pour François Bayrou, "à un moment où un autre, le gouvernement aura besoin de relégitimation parce que les promesses électorales du candidat Hollande ne correspondent pas à la politique qu'il est obligé de suivre".

Le patron du MoDem a défendu ce point de vue samedi lors d'un Conseil national de son parti qui a réuni en toute discrétion quelque 200 personnes représentant quelque 70 départements au siège du parti, selon plusieurs participants.

 

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Francois-Bayrou-Francois-Hollande-devra-relegitimer-son-action-par-le-peuple-_NP_-2012-12-18-889345

2e Rendez-vous de la Démocratie

18 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://si0.twimg.com/profile_images/1148063250/Cotta.jpg

 

Le 2e Rendez-vous de la Démocratie se tiendra mardi 18 décembre, sur le thème "Temps numérique et démocratie". 

Pendant une heure, venez débattre avec François Bayrou et Michèle Cotta au siège du Mouvement Démocrate.

- Qui ? Michèle Cotta est journaliste et écrivain. Elle est également enseignante à l'École de journalisme de Sciences-Po Paris. 

- Quoi ? Trente minutes d'exposé de notre invitée, suivies de vingt-cinq minutes de questions et de débats, et d'une conclusion de cinq minutes. 

- Quand ? Mardi 18 décembre, de 19h à 20h précises. 

- Où ? 133bis, rue de l'Université, dans le 7e arrondissement de Paris. 

Cette rencontre est ouverte. Elle accueille bien entendu nos adhérents et sympathisants, mais aussi toute personne intéressée. N'hésitez pas à partager l'information autour de vous, par mail, sur les réseaux sociaux, sur vos sites internet et blogs. 

Qu'est-ce que les 'Rendez-vous de la Démocratie' ? 

Au cœur de l'identité du Mouvement Démocrate, il y a le débat d'idées. 

Débattre, réfléchir ensemble, c'est accepter les différences d'approches, confronter les analyses, et, au bout du compte, voir l'essentiel qui rassemble. Ce débat d'idées sera particulièrement important dans les mois qui viennent, alors que la situation de la France et celle de l'Europe sont une préoccupation de plus en plus vive pour tous les citoyens. 

Nous avons donc décidé de reprendre les conférences débats de notre mouvement. Notre ambition est de les organiser une fois par semaine, en dehors des vacances scolaires, puis de les diffuser sur internet. 

Revivre le précédent 'Rendez-vous' 

Le 27 novembre, vous avez débattu avec François Bayrou et Robert Rochefort. Cliquez ici pour revivre cet événement 

 

Les Rendez-vous de la Démocratie

Anim'En Bois : une fabrique à jouets à Colombes

17 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.animenbois.com/Files/95723/Img/01/PuzzleForetDetoure2.jpg

A Colombes, au 273 rue Gabriel Péri, l'entreprise "Anim'En Bois" - co-fondée par Delphine et Aurélien - conçoit et fabrique de jolis jouets qui accompagnent l'épanouissement des enfants de 9 mois à 8 ans, notamment en leur faisant découvrir la nature et l'environnement.

Jouer permet aux enfants de développer leurs capacités motrices, de stimuler leur développement intellectuel et de favoriser les premières interactions sociales.

Parmi les jeux fabriqués, il y a des maquettes à décorer et assembler, des jeux d'encastrement, des puzzles, des jouets à roulettes, des jeux de mémory et loto, ...

Le bois utilisé est du bois massif de hêtre et du multiplis de bouleau (provenance France et Finlande) labellisé PEFC.

Les jouets sont imprimés directement sur le bois avec des encres sans solvants.  Un vernis protecteur à base d'eau est appliqué pour protéger le jouet et permettre sont nettoyage à l'aide d'un chiffons légèrement humide ou d'une lingette.

A une semaine de Noël, pour offrir ou faire offrir des jouets en provenane directe du fabricant, consulter sa nouvelle boutique en ligne : http://www.animenbois.com/

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog