Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Ca bouge au centre de nos villes ! (2)

10 Décembre 2007, 12:22pm

Publié par MoDem-Colombes

Belle réussite à Nanterre mercredi 28 novembre pour le colloque-débat, "Ca bouge au coeur de nos villes" organisé par Pierre Creuzet, avec la Fédération du Mouvement Démocrate 92, à l'invitation de Denis Badré, Bernard Lehideux et Antoine Dupin. Deux tables rondes consacrées à des questions essentielles pour le mieux vivre en ville ont permis aux nombreux invités de discuter avec la salle. Plus de 200 personnes ont participé au colloque.

 
A bicycleeeeette !
Au cours de la première table ronde, consacrée déplacement des personnes et des marchandises en ville, Danièle Patier, Chercheur au Laboratoire Economie et Transports à Lyon s’est appuyée sur l'exemple de Lyon et du Velo'v pour montrer à quel point la présence du vélo pouvait changer la ville et les citadins. Les parisiens en font depuis quelques mois l'expérience avec Vélib. Elle a évoqué les études comportementales réalisées sur les transports de personnes du domicile au lieu de travail et du domicile aux espaces boutiques avec des expérimentations sur la livraison. Gilles Manuelle, a raconté son expérience de "La Petite Reine", son entreprise d'eco-transport, qui remplace les innombrables camionnettes de coursiers par des tri-porteurs non motorisés. Une idée formidable permettant à la fois de réduire le nombre de camionnettes entrant dans les villes aux heures de pointe, de limiter les inconvénients liés aux livraisons, de créer de l'emploi en particulier pour personnes faiblement qualifiées et même de favoriser le lien social. Pourquoi s'en priver ? L'ensemble des intervenants, experts et élus, a insisté sur le fait qu’en ces matières, seule une véritable politique volontariste, pouvait garantir la réussite de ces démarches.

 
Londres : les grands moyens !
Michael Browne, Professeur à l’Université de Westminster s’est exprimé sur l'instauration, en 2003, du péage Londonien, responsable d’une baisse  de 30% du trafic automobile du jour au lendemain. A 8 euros la journée en voiture dans le coeur de Londres, on comprend aisément pourquoi ! Ken Livingston, Maire de Londres, ne compte pas en rester là et déjà, le prix du péage est récemment passé à 12 € avec un doublement de la zone payante. L’équivalent de neuf arrondissements de Paris ! Il est aussi prévu de limiter très fortement l'accès aux véhicules polluants dans une zone vaste comme Paris intra-muros..
 
Plus dense, la ville
La deuxième table ronde était consacrée à la gestion durable des centres villes. Plusieurs exemples ont été évoqués dont celui de Montrouge qui a créé une société d'économie mixte pour régénérer la vie dans son centre ville, ou de Sceaux dont la politique volontariste depuis de nombreuses années permet d’entretenir un centre ville particulièrement prospère et attrayant. Philippe Laurent, Maire de Sceaux, a insisté sur l’exigence de rigueur et de recherche du beau, qu’implique la gestion durable d'un tel centre ville. Les investissements nécessaires au démarrage ne sont pas négligeables, mais l’amortissement se fait sur le long terme alors que la ville est immédiatement plus attractive pour tous. Estelle Le Touzé, élue écologiste de Nanterre et spécialiste du développement social urbain, a élargi le propos avec la présentation plus générale des ambitions d'un centre ville moderne, social et commerçant. Elle a particulièrement insisté sur le devoir de densification des centre-ville, dans la diversité, en termes d’habitat et d’activités, comme facteur non seulement d’économies mais de création de richesse et de partage. Jean-Baptiste Matray spécialiste du développement durable a de son côté insisté sur le rôle positif que peuvent jouer les grandes entreprises de la distribution, quand elles s'impliquent localement et travaillent en relation avec le monde associatif. Pour preuve, il a cité l'exemple d'un centre Leclerc ayant fait le choix de travailler en relation avec le tissus local, permettant l'embauche de 150 personnes venant en majorité de la cité voisine, contribuant de ce fait à l’harmonie de ce quartier « difficile ».
 
Commenter cet article