Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Gauche contre Droite, PS-PCF-PRG-MRC-Verts contre UMP

13 Décembre 2007, 00:01am

Publié par MoDem-Colombes

ensemble.jpgColombes : la gauche s'unit contre la liste de Rama Yade
Les "forces de gauche et les écologistes" ont annoncé la création d'une liste commune pour affronter la liste UMP sur laquelle figure la secrétaire d'Etat aux droits de l'homme.
Les "forces de gauche et les écologistes" de Colombes (Hauts-de-Seine) ont annoncé mercredi la création d'une liste commune pour les municipales de mars 2008 dans la ville où la secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, Rama Yade sera candidate sur la liste UMP.
Les "forces de gauche et les écologistes" de Colombes regroupent le PS, le PCF, le PRG, le MRC et les Verts sur une liste dirigée par Philippe Sarre, conseiller général PS des Hauts-de-Seine.
"Rama Yade est un effet de communication. C'est quelqu'un qu'on fait venir à Colombes parce qu'elle peut servir le maire. Notre adversaire, c'est la maire sortante et candidate, Nicole Goueta" a déclaré à la presse Philippe Sarre.
"Elle n'a pas choisi un terrain facile", ajoutent les "forces de gauche" qui soulignent que ces sept dernières années, la gauche est arrivée en tête à Colombes à chaque élection locale, cantonale, nationale ou européenne.

La droite à Colombes : "un accident électoral"

"L'arrivée de la droite aux municipales en 2001 est un accident électoral pouvant être corrigé", estime la tête de liste Philippe Sarre.
En novembre, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, Rama Yade, avait annoncé sa candidature aux municipales à Colombes sur la liste de la maire sortante UMP, Nicole Goueta.
 
NOUVELOBS.COM | 12.12.2007 | 18:10

« ALLEZ... A la victoire ! Et à la mobilisation ! » C’est autour d’un buffet informel que les membres des différents partis de gauche de Colombes ont scellé hier leur union, à la permanence du PS. Quelques minutes plus tôt, ils se tenaient serrés telle une équipe de foot autour de leur capitaine, pour présenter la liste de rassemblement emmenée par le socialiste Philippe Sarre pour les élections municipales.

Les Verts, le PRG, le PC et « vraisemblablement le MRC », selon ce dernier la jouent donc collectif pour reprendre à la droite cette ville de plus de 80 000 habitants.

Ce bastion communiste pendant trente-six ans avait basculé en 2001 et aujourd’hui, la maire sortante UMP, Nicole Goueta concentre toutes les attaques des opposants. « Elle a été depuis le début un chef de clan et de parti dans sa gestion municipale. Elle a été incapable de rassembler la population. Un maire doit être au service de tous, y compris de ceux qui n’ont pas voté pour lui », assène le socialiste Maurice Lobry (qui sera lui-même premier adjoint, en cas de victoire de la gauche).

« Il faut secouer les quartiers »

Philippe Sarre remarque de son côté le « turn-over des nouveaux collaborateurs en mairie ». « Il y a eu 18 personnes de la direction générale qui sont parties en trois ans, ce que ne connaît aucune autre commune du département », constate-t-il.

Sur la gestion pendant le mandat de Nicole Goueta, les opposants dénoncent aussi bien la pose de bancs anti-clochards « qu’une police municipale armée comme des cow-boys ». « Notre ville qui fonctionne à deux vitesses a besoin qu’on recouse les quartiers », estime encore Philippe Sarre. Il parle de l’échec de la politique de rénovation urbaine : « Pour l’Ile-Marante, on a chassé une partie de la population de classes moyennes ou défavorisées pour y substituer des habitants à forts revenus », poursuit-il.

Après les critiques, l’adversaire de Nicole Goueta promet de faire du neuf... « Nous aurons une liste renouvelée, rajeunie et issue de tous les quartiers », assure le chef de file, en citant le nom de la jeune écologiste, Claire Gagnière ou celui de la socialiste de 22 ans, Zineb Akharraz, qui a intégré Sciences-po via les passerelles vers les lycées en ZEP. La numéro deux de la liste sera la PS Michèle Etcheberry, suivie du Vert Patrick Chaimovitch et de la communiste Michèle Fritsch. Quant à la venue de Rama Yade sur la liste de Nicole Goueta, elle est prise avec ironie : « C’est un élément de communication, c’est quelqu’un appelé sur commande pour aider un maire en détresse », conclut Philippe Sarre.
jeudi 13 décembre 2007 | Le Parisien

Commenter cet article
F
pétition pour la déstitution de nicolas sarkozy de ses fonction de président de la république, signez la pétition sur : www.antisarkozysme.com ensemble tout devient possible :) merci de diffuser largement...
Répondre
O
et quid du MoDem à Colombes ?
Répondre