Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Les deux dinosaures

11 Février 2008, 11:43am

Publié par MoDem-Colombes

undefinedRama Yade en "sauveteur" de maire?

Rama Yade vit une campagne municipale en binôme, et ça marche.

Ce mardi-là, Rama Yade distribue des tracts aux Fossés-Jean, la cité où elle a vécu. On l'accuse d'être parachutée? Elle rappelle qu'elle est arrivée du Sénégal à Colombes, à 9 ans. Et pendant deux heures, elle fait du porte-à-porte dans son ancienne tour HLM. Avec le même discours à chacun des 18 étages: "J'ai grandi ici, je connais vos soucis."

Sur son passage, les portes se déverrouillent. "C'est bien d'avoir amené des têtes d'affiche du gouvernement", s'enthousiasme un habitant. "Surtout une tête d'affiche du quartier", rectifie la candidate. Au 16e étage, elle s'arrête pour embrasser sa maman: "Surtout, tu expliques aux gens de l'immeuble que voter Nicole Goueta, c'est voter pour moi!" Mais la jeune femme, qui a un F2 près de la mairie de Colombes depuis novembre, refuse que l'on interroge sa mère: "Je la protège!"

Un binôme qui fonctionne

Au fil des échanges, la candidate de 31 ans vante le redressement financier de la ville, la vidéosurveillance (61 caméras installées depuis 2001) qui "protège les plus démunis". Rappelle que la commune a "32% de logements sociaux". Se félicite du "retour des entreprises et de l'emploi à Colombes". Et remarque: "On ne nous tanne pas trop avec les trucs nationaux!"

Nicole Goueta semble s'accommoder de sa colistière vedette: "On est complémentaires. Elle est très médiatique. Moi, je suis une femme de dossiers, je fais avancer la machine. C'est bien qu'elle puisse mettre en valeur le travail que je fais." Certains évoquent des désaccords, comme cette pétition pour le club de foot du Racing, signée par Rama Yade, mais non par elle. "Ce n'est pas une divergence, réplique l'édile. Elle ne connaissait pas le dossier."

La maire sortante promet notamment de "poursuivre la vidéoprotection", de développer l'arrivée d'entreprises et de "réunifier Colombes" - ses 9000 pavillons au sud et, au nord, les quartiers qui concentrent 70% de HLM - grâce au plan de rénovation urbaine (265 millions d'euros). Elle assure que la secrétaire d'Etat sera "forcément adjointe" en cas de réélection.

Sarre (PS): "Elle veut chasser les plus modestes"

En face, les opposants dénoncent une "opération de sauvetage à maire en danger". "Les Colombiens s'intéressent plus au projet qu'au défilé de personnes vues à la télé, estime le conseiller municipal PS Philippe Sarre, ex-adjoint du maire PC. Depuis qu'elle a quitté Colombes, Rama Yade n'a jamais manifesté d'intérêt pour la ville."

A la tête d'une liste PS-PC-Verts-PRG-MRC, il espère faire basculer la ville: "La gauche a gagné toutes les élections sur Colombes depuis 2001." Il tacle Nicole Goueta, "très autoritaire": "Elle veut chasser les plus modestes, transformer la ville sur le modèle de Neuilly ou Levallois." Ce directeur d'école de 56 ans veut supprimer les armes à feu de la police municipale, et faire un audit sur la vidéosurveillance. Surtout, il martèle ses trois thèmes: la solidarité (il promet 20% de logements sociaux dans toute construction), l'écologie et la démocratie locale.

Zahra Benaïssa, une informaticienne de 55 ans est, elle, à la tête d'une liste d'extrême gauche, Gauche citoyenne. Mais c'est Laurent Trupin, le candidat Modem, qui pourrait "troubler le jeu". Il renvoie les favoris dos à dos - "deux dinosaures" -, sans dire avec qui il pourrait s'allier au second tour. Et cite ses priorités: la réhabilitation du parc HLM, une crèche et une maison de retraite supplémentaires, un deuxième lycée...

Le tandem UMP le laisse dubitatif: "C'est la carpe et le lapin." Même à l'UMP, certains conseillers municipaux s'inquiètent: "Rama Yade a de la personnalité. Il y aura forcément un conflit de leadership à un moment donné." A suivre?

10/02/08
jdd.fr
Reuters

Commenter cet article
L
Hé Jean-Philippe ! tu as toujours le mot pour rire ! Enfin... un homme qui ne rate jamais un conseil municipal et qui porte des chaussettes Garfield ne peut pas être foncièrement mauvais. <br /> <br /> Toutefois, ton commentaire appelle plusieurs remarques de ma part.<br /> <br /> Notre programme est le fruit de plus de huit mois de travail, mené des soirs de semaine, les week ends, pendant les vacances... Il a été conçu sans "filet", sans colle et sans ciseaux, sans les anciennes antiennes programmatiques de la Gauche et de la Droite... sur notre temps personnel et familial. Mais c'est aussi cela les bonnes pratiques en politique : savoir faire le deuil de son ego et de ses seuls intérêts personnels ou même catégoriels pour le Bien public. <br /> <br /> Notre programme a été débattu, modifié, affiné, ajusté, corrigé toujours dans la recherche du consensus et pour l'intérêt général, pour toutes les Colombiennes et les Colombiens.<br /> <br /> Oser dire que nous aurions repris des éléments de celui de la Gauche est d'un culot sans bornes puisque nous avons diffusé publiquement notre programme, les premiers. L'UMP a suivi en diffusant le sien, puis la Gauche citoyenne et enfin le PS. Etant les outsiders de cette élection avions-nous un autre choix que celui d'attaquer les premiers ? Comme le disait Danton le 2 septembre 1798 à l'Assemblée législative : "Pour vaincre [...] il nous faut de l'audace, encore de l'audace et toujours de l'audace"! Nous n'avons pas le luxe de l'UMP - des ministres fussent-ils le premier "inter pares" ou une secrétaire d'Etat, pour nous soutenir. Nous n'avons pas le luxe du PS : croire - avec morgue et arrogance - les élections déjà gagnées. <br /> <br /> Nous nous sommes battus, nous nous battons et nous nous battrons encore et encore, jusqu'au bout... sur la qualité de notre programme et la valeur des hommes et des femmes qui composent notre liste.<br /> <br /> Pour revenir à notre programme, je précise également qu'il a été imprimé - comme l'ensemble de nos documents de campagne, d'ailleurs - sur du papier recylé et ce, malgré le surcoût que cela représente. Est-ce le cas de celui des autres listes ? Est-ce que qu'être écologiste ou du moins éco-responsable ça doit être une simple posture politique mais non suivie d'effets concrets ? Et pour ne pas oublier qui que ce soit, est-ce que le développement durable c'est planter quelques pétunias dans les jardinières du centre-ville ?<br /> <br /> La paix sera effective quand les tenants de l'hégémonisme politique, l'UMP et le PS comprendront et admettront qu'un Centre véritablement indépendant, tel que le MoDem, est bien plus que ce qui n'est pour le moment à leur yeux qu'un "idiot utile", à savoir : un mouvement politique innovant, pouvant - lorsque l'intérêt général le nécessite - travailleur avec eux sur des majorités de projets et même d'idées - mais bien plus encore, apporter ses propres projets municipaux qui seront originaux, audacieux, ambitieux, consensuels et surtout chiffrés. Ne pas chiffrer son programme est manquer du plus élémentaire respect à l'électrice et à l'électeur qui devra lui, le payer de sa poche, le vivre ou le subir<br /> de nombreuses années.<br /> <br /> L'UMP et le PS seraient-ils prêts à franchir ce cap ? Hormis quelques cas embryonnaires pour l'instant (Bordeaux, Montpellier, Dijon...), portés par des hommes et des femmes de Gauche ou de Droite, prêts à faire de la politique autrement, en y associant et en respectant l'originalité du MoDem, je ne le pense pas. Du moins pas encore...<br /> <br /> Mais c'est normal, nos esprits sont façonnés le mode de représentation majoritaire, qui au contraire du système allemand (équilibre entre représentation majoritaire ET proportionnelle) qui oblige les partis à trouver tous les jours des "compromis historiques" (sic!), à travailler et à gouverner ensemble pour le bien de tous. La France elle est encore arqueboutée sur ses bon vieux conservatismes : Droite contre Gauche, fromage OU dessert, foot OU rugby, TF1 ou France 2... L'Allemagne a su se moderniser au point d'y intégrer son "ennemie" d'hier. La France, elle n'offre pour l'instant qu'un spectacle bien triste : une UMP majoritaire avec un président omniprésent qui gouverne de façon bonapartiste - enterrant une deuxième fois le pauvre sage de Colombey-les-Deux-Eglises - étalant sa vie privée sans la moindre mesure et un PS "omni-absent" obsédé à l'idée de se faire déborder par le MoDem et qui en est réduit à abuser de la méthode Coué : "je suis de Gauche car j'ai accordé des miettes et des strapontins au PCF, aux Verts, au MRC, au PRG et même (dans certains communes...) à Lutte ouvrière" ! <br /> <br /> Que l'UMP ait renié ses valeurs fondatrices gaullistes, soit. Que le PS soit persuadée d'être la seule incarnation de la Gauche, soit. Mais qu'est-ce que cela apporte à l'amélioration du quotidien de plus en plus difficile des Colombiennes et des Colombiens qui ont raison d'exiger de leurs politiques des réponses concrètes ? <br /> <br /> Rien.<br /> <br /> Le seul vote utile, le 9 mars prochain sera le vote MoDem pour un peu plus de bon sens et de mesure ; le conseil municipal d'hier soir - le dernier de la mandature Goueta - n'ayant encore été une fois de plus qu'invectives, cynisme et mascarade.
Répondre
U
à J-P.<br /> Le programme du MODEM reprendrait largement celui de la gauche ? Relisez mieux. Vous y verrez un véritable renouvellement et non pas un simple dépoussiérage de votre projet de 2001...qui embrasse (au propre et au figuré !) l'héritage communiste et le revendique ! On croit rêver... Ils n'ont rien compris ! En avant Colombes, entrons dans le XXIe siècle !
Répondre
P
Et ils étaient pourtant là hier soir, au premier rang, les élus dinosaures du PC (Fritsch, Destrem, Bouchouicha), PS (Lobry, Etcheberry), Frager (Verts), tous élus depuis 13, 19 ou 25 ans. Il y en avait même d'autres au premier rang du public.<br /> Et en attendant samedi ceux de l'UMP Goueta, Bauer, Aubert (!) et Caullery.<br /> Un point commun : leur expérience fait qu'ils savent encore calculer un budget, mais par contre ils ont oublié de le mettre dans leurs programmes tirés à 40 000 ex. Les Colombiens apprécieront...
Répondre
J
Répéter que tout vos concurrents sont des "dinosaures", rentrer dans les caricatures faciles, c'est contredire... votre propre programme:"nous voulons une gestion démocratique, dynamique et apaisé de la ville" (p.28). Malgré vous, vous rentrez dans les travers que vous dénoncez. <br /> De plus, votre programme reprend très largement les idées portées de longue date par les acteurs politiques rassemblés autour de Philippe SARRE. <br /> Fi des clivages artificiels!<br /> Qui veut la paix prépare la paix!
Répondre
F
C'est effarant, cet article du JDD/Reuters est un immense copier-coller de déclarations des différentes personnes en campagne, certainement réalisé depuis Internet.<br /> Ca me donne une idée, je devrais faire pareil !<br /> Ah ben non, c'est déjà le cas !:-))
Répondre