Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Suppression des armes à feu

20 Juin 2008, 07:13am

Publié par MoDem-Colombes

C'était un point important du programme municipal de la Gauche rassemblée :

Police Municipale
Parallèlement au renforcement souhaité des effectifs de la Police Nationale dans notre ville, nous maintiendrons les effectifs de la police municipale. Celle-ci a un rôle à jouer dans le cadre d'une complémentarité avec les missions de la police nationale et en adéquation avec les besoins de la collectivité. Les missions des policiers municipaux seront revues : relation de proximité, aide à la population et prévention. Nous supprimerons les armes à feu et nous redéploierons les effectifs pour permettre une présence de proximité.

C'est fait.

Le maire de Colombes a lancé hier le grand chantier de réorganisation de la police municipale. Les mesures ont suscité beaucoup d'émotion.

Suite de l'article du Parisien

Rappelons que la Liste MoDem "En Avant Colombes !"  s'était engagée à conserver l'armement des policiers pour assurer leur mission.

Commenter cet article
J
Pour limiter la désinformation, quelques informations factuelles (mais néanmoins choisies de façon partisane, faut pas déconner) :1/ Le désarmement de la police municipal va avec la redéfinition de sa mission. Le choix de M. Sarre est d'affecter aux policiers municipaux des missions moins « périlleuses » et par là même, il réduit donc leur risque d'exposition.2/ Le saviez-vous ? Sur le 92 (département plutôt UMP), la très grande majorité des polices municipales ne sont pas armées (NB : pour rappel, nous parlons ici des armes de catégorie 4).3/ La lutte contre le trafic de drogue (et plus largement contre la délinquance et la criminalité) est du ressort de la police nationale. Messieurs qui considérez la présence armée insuffisante à Colombes, adressez vous à Monsieur « Tolérance Zéro » ou sa Ministre de l'Intérieur.Il pourra accessoirement être intéressant de voir le choix de la municipalité à l'occasion du décret qu'on annonce prochain autorisant le contreversé "Teaser" pour les polices municipales.
Répondre
S
J'ai entendu dire que la police municipale aurait été exceptionnellement réarmée le soir du 13 juillet ?  Qu'en est-il ?
Répondre
P
Le maire de Colombes avait clairement expliqué aux habitants de sa commune pendant les élections sont programme et incluait le désarment des policiers municipaux.Les habitants ont voté et donné la mairie au PS que ces mêmes habitants ne se plaignent plus du manque de sécurité car un fonctionnaire de police qui n'est pas protégé ne peu évidemment pas protéger la population sur son territoire.La politique politicienne l'a emporté, les habitants jugeront  aux prochaines élections en attendant qu'ils ne se plaignent pas de la délinquance et qu'ils apprennent à vire avec.Leurs enfants seront leur rappeler le moment venu !!!Bon courage
Répondre
V
Chers internautes,Le maire de Colombes a pris une énorme responsabilité en retirant les armes aux policiers municipaux, une responsabilité qui pourrait le cas échéant être recherchée, la justice admnistrative saisie mais également la justice pénale.En effet Monsieur SARRE à visiblement oublié la portée du décret de &985 modifié en 2008, qui fait obligation aux élus locaux de garentir la sécurité des fonctionnaires placés sous leur autorité.Ceal signifie que si d'aventure un policier municipal de Colombes, devait être blessé dans l'exercice de ses fonctions, que celui-ci soit en mesure de démontrer que son environnment de travail est particulièrement hostile, ce même policier municipal pourrait saisir la justice administrative d'une procédure de plein contentieux et solliciter réparation par la collectivité...c'est le contribuable qui assurera le paiement de la facture...mais ce même fonctionnaire pourrait le cas échéant estimer que la responsabilité personnelle du maire est engagée et saisir la justice pénale. C'est aussi une éventualité.L'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux a clairement fait savoir au maire de Colombes qu'elle n'accepterait pas que des hommes et des femmes qui au quotidien assurent la sécurité des autres, ne rentrent pas auprès des leurs une fois leur service terminé. Indiquant que croire que recentrer les missions de la police municipale en des missions de police de proximité n'exposerait pas les policiers municipaux était une erreur grossière.L'histoire de la Police Municipale est jalonnée de trop nombreuses victimes du devoir, qui n'étaient pas armées, et accomplissaient des missions anodines...de proximité...des hommes et des femmes qui ne sont pas rentrés auprès de leur petite famille, sans compter celles et ceux qui sont aujourd'hui handicapés et qui ont été jetés à la rue sans aucune compassion, inaptes à leur poste....
Répondre
C
Et de boîtes aux lettres aussi !Sérieusement, je faisais juste de l'ironie parce que sur ce dossier (la police municipale, fût-elle armée ou désarmée, avec ou sans sifflets) il semble règner une réelle cacophonie au sein d'une même majorité. Après les très napoléoniens cent jours d'état de grace, ça promet d'être sport à la rentrée !
Répondre