Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Européennes : 1er sondage

3 Décembre 2008, 15:50pm

Publié par MoDem-Colombes

Si les élections européennes avaient lieu dimanche prochain, parmi les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chance que vous votiez ? Une liste...


Lutte ouvrière (Arlette Laguiller) : 4 (3% LO + LCR en 2004)

Nouveau Parti anticapitaliste (Olivier Besancenot)  : 8

Parti communiste  : 4 (6% en 2004)

Parti socialiste  : 22 (29% en 2004)

Les Verts et des écologistes (Daniel Cohn-Bendit -José Bové)  : 11 (7% en 2004)

Chasse Pêche Nature et Traditions (Frédéric Nihous)  : 3

MoDem (François Bayrou) : 12 (= UDF en 2004)

Nouveau Centre (Hervé Morin)  : 2

UMP : 22 (contre 17% en 2004)

Oui à l’Europe, Non à Bruxelles (Philippe de Villiers)  :4 (7% en 2004)

Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan)  : 1

Front National : 7 (10% en 2004)

Ne se prononcent pas  : 9


L'analyse de Paris-Match :

Le parti de Martine Aubry recueille 22% d’intentions de vote, à égalité parfaite avec le parti du président de la République. En parallèle, la gauche de la gauche progresse. La somme des quatre listes (Verts, Besancenot, Lutte ouvrière, Parti communiste) totalise 27% des voix. Soit une gauche totale à 49%... Autre constat, François Bayrou résiste lui aussi. Le patron du MoDem, à peu près seul sur l’échiquier politique, totalise 12% d’intentions de vote. «Il renoue avec le résultat obtenu par l’UDF en 2004», analyse Frédéric Dabi, directeur du département Opinion publique à l’Ifop, «et s’impose comme un recours face au PS et à l’UMP». C’est dire si pour la majorité présidentielle, rien n’est ­acquis.


Deux partis majoritaires à égalité. C’est le premier constat de notre sondage. Le PS et l’UMP sont à égalité et totalisent à eux deux 44% d’intentions de vote. «Avec 22%, le parti présidentiel enregistre un score très inférieur à celui obtenu par Nicolas Sarkozy au premier tour de l’élection présidentielle (31,2%) mais se situe déjà à un étiage d’intentions de vote supérieur au résultat électoral désastreux de l’UMP lors des dernières élections européennes (16,6%), lesquelles avaient été le théâtre d’un vote sanction contre le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin», analyse Frédéric Dabi. Le PS, même en deçà de son score aux dernières européennes (28,9%), s’accroche. «On peut y voir un léger effet suite à la désignation de ­Martine Aubry», poursuit Dabi. D’autant que seulement 60% des électeurs de ­Ségolène Royal, encore sous le coup de la défaite de leur candidate, se ­déterminent aujourd’hui en faveur du PS. Ce qui peut laisser augurer d’un réservoir de voix pour les socialistes.


Une «gauche de la gauche» en pleine forme. «Tout se passe comme si la crise économique actuelle exacerbant l’angoisse sociale de l’opinion profitait aux forces de la gauche radicale ­qui stigmatisent de longue date le système libéral», analyse Frédéric Dabi. A lui seul, Olivier Besancenot, pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), tire son épingle du jeu en doublant quasiment son score du premier tour de l’élection présidentielle avec 8% d’intentions de vote. Besancenot capte 12% du vote des jeunes, 20% des artisans et commerçants. Le PC plafonne à 4%. Autant que Lutte ouvrière. Les Verts emmenés par Daniel Cohn-Bendit, José Bové et Eva Joly sont crédités de 11% d’intentions de vote. Eux aussi ratissent chez les jeunes (16% chez les moins de 35 ans). La ­lecture de notre sondage démontre au passage que la crise actuelle profite plus à la gauche de la gauche qu’à la droite de la droite. Le FN de Jean-Marie Le Pen, en pleine déconfiture financière et plongé dans une guerre de succession, recule à 7%. C’est dire si l’année politique s’annonce, pour tous les partis, à haut risque.

Rappel Formation MoDem sur l'Europe le 04/12/08 à Asnières

Commenter cet article

Jérôme 05/12/2008 15:07

J'ai déjà dit ici ce que je pensais des sondages, généralement pas beaucoup de bien.Que penser de celui-ci alors que la campagne n'a même pas commencé ?!!