Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

27 juillet 1924 à Colombes : Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques

27 Juillet 2012, 05:39am

Publié par MoDem-Colombes

 

http://www.racing-metro92.com/uploads/images/YDM/Stade11.jpg

 

La désignation de Paris pour l’organisation des 8e Olympiades a posé la question d'un grand stade à Paris. Après de nombreux projets, c’est le site du Stade de Colombes qui est choisi grâce notamment au poids du Racing-Club qui a joué un rôle dans son choix pour les Jeux Olympiques d'été de 1924. Désigné comme stade olympique principal, Colombes a profité des fonds débloqués pour porter sa capacité de 20 000 places à plus de 40 000 places, malgré un projet initial de 100 000 places !   Hippodrome transformé en stade, le site a accueilli des compétitions d'athlétisme, de rugby et de football depuis 1907.


 Le village olympique : 

La décision de confier au Comité d'organisation des jeux le logement des délégations fut prise en 1923 lors du congrès olympique de Rome. La ville de Colombes accueille donc le premier village olympique (3000 athlètes venus de 44 pays) constitué de baraquements en bois construits à côté du stade : ils sont pourvus de chambres meublées à trois lits, avec à disposition des lavabos avec eau courante et des douches. Les athlètes ont à disposition un bureau de change, un salon de coiffure, un bureau de poste, un kiosque à journaux, un service de blanchisserie et un service de garde des objets de valeur. Des salles de restaurant sont également prévues : trois repas par jour sont offerts.  Tradition française oblige, chaque sportif a droit à sa demi-bouteille de vin, rouge ou blanc, au déjeuner. Les Britanniques acceptent les conditions offertes à condition d'avoir droit à un cuisinier britannique. Les Américains préfèrent s'installer dans le parc du château de Rocquencourt.

 

Le stade olympique :

Pariant sur les vertus du « Grand Paris », le comité d'organisation opte pour le choix de bâtir le stade olympique à Colombes et pas au parc des Princes ou au stade Pershing, autres sites candidats. Pershing est évoqué en 1921, puis le Parc des Princes, sur décision du gouvernement, semble être d'abord favori. La ville de Paris refuse de financer les travaux au Parc, et on se replie alors en banlieue. En 1922, on évoque même un temps le retrait des Jeux de Paris pour les donner à Lyon. Le stade de Colombes, ex-stade du Matin (1907), est doté de 45 000 places dont 20 000 assises grâce au financement du Racing club de France qui obtient 50% des recettes des Jeux.

 

Cérémonie d’ouverture :

Le 5 juillet 1924, la cérémonie d'ouverture se tient au Stade de Colombes devant 40 000 spectateurs. Les 44 délégations pénètrent dans le stade par ordre alphabétique. L'Afrique du Sud est la première nation à défiler et la Yougoslavie la dernière. Les délégations les plus applaudies furent la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. Gaston Doumergue, nouveau président de la République française, proclame officiellement l'ouverture des Jeux olympiques de 1924 en présence des membres du Comité international olympique, en particulier de son président, la baron Pierre de Coubertin. Après une sonnerie de trompette et un coup de canon, la drapeau olympique est hissé au sommet du mât central du stade. La cérémonie se termine par un discours du comte Clary, président du Comité d'organisation. Enfin, le serment olympique des athlètes est prêté par le français Géo André, ancien médaillé olympique en 1908 et 1920.

La cérémonie de clôture du 27 juillet inaugure un nouveau rituel lors des Jeux olympiques en hissant trois drapeaux dans le stade  : celui du Comité international olympique, celui du pays hôte et celui du prochain pays à accueillir les Jeux.


Commenter cet article