Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Vote papier, le retour à Colombes

1 Février 2009, 00:28am

Publié par MoDem-Colombes


Les électeurs du Canton Nord Ouest de Colombes sont donc appelés aux urnes les 8 et 15 mars 2009 pour désignr leur nouveau représentant au Conseil Général comme suite à la démission de Philippe Sarre.
Conformément  à  son programme, la municipalité vient de décider à cette occasion d'abandonner les machines électroniques à voter et de revenir au traditionnel bulletin de vote papier.

Quelques chiffres clés

Le planning

Les candidats

Le rôle du Conseil Général

Commenter cet article

Marie-Lise 05/02/2009 19:58

Il est où le dévelloppement durable dans le bulletin de vote papier :-(

Charles Ham 01/02/2009 22:24

Bonsoir Jacques, En fait, suite à ma réponse à Jérôme, et tel que vous le relevez, les citoyens ont le droit et le devoir d'exiger des "garanties sur l'outil permettant de voter". C'est pourquoi, dans le programme de la liste aux municipales "En avant Colombes", en ce qui concerne les machines à voter, le MoDem demandait "leur suspension en attendant d'avoir des garanties".J'ai eu, comme beaucoup de citoyens se sentant concernés par les usages démocratiques de leur pays, de fortes réticences, depuis l'entrée en vigueur des machines à voter, à Colombes, depuis les législatives. Puis, au fil des scrutins, j'ai eu la possibilité de participer, en tant qu'assesseur, à l'ouverture des bureaux de vote et de surveiller le démarrage des machines avec une attention particulière sur les différents points de contrôle. La limite de l'exercice est que si l'on ne fait pas partie du bureau de vote on n'a pas forcément eu la possibilité de s'en assurer (combien d'électeurs venaient compter les bulletins et les enveloppes avant l'ouverture du bureau ?). Du coup, comme on n'a pas accès à ce qui se passe à l'intérieur de la machine, et que théoriquement toute manipulation reste possible, certains ont de légitimes doutes. Bien entendu, je ne nierai pas qu'un tripatouillage a priori reste possible. Mais dans d'autres scrutins et je précise, pas à Colombes, on a bourré les urnes, fait voter les morts, pas révisé la liste électorale ou même planqué des bulltetins de vote dans ses... chaussettes ! Pour autant, on n'a pas supprimé les enveloppes et les bulletins. On a renforcé le contrôle électoral. Je pense que dans le cas des machines à voter  ça doit être pareil : il y aura et je dirai même, dans les villes qui ont adopté ou qui adopteront cet outil, une vigilance de plus en plus forte et elle est légitime.Mais sans faire tout l'étalage des avantages de la machine à voter, je trouve juste dommage de supprimer un outil dont l'usage est adapté à un besoin plutôt que de s'attacher à le perfectionner. mais je dois être un horrible optimiste !    

Jacques Bodécot 31/01/2009 22:35

Eh oui, Charles. Vous le dites:"pour peu qu'il y ait des garanties sur l'outil permettant de voter". J'avoue ne pas être compétent pour dire si oui ou non ces garanties sont valables. Nous avons la chance d'être encore en démocratie. Encore que, de moins en moins... Imaginons un jour la malveillance au pouvoir et quelqu'un de techniquement compétent à son service, ce sera encore plus facile (et moins voyant) que de bourrer les urnes.Voter est un devoir sacré, et même pour appuyer sur le bouton, y compris le bouton "blanc" j'ai fait à chaque fois et avec plaisir les 85 km qui me séparent du bureau de vote. Ma critique était sur le moyen de voter, et non sur le principe, évidemment. Et je ne suis pas contre toute modernité, puisque je suis derrière ce clavier.

Charles Ham 31/01/2009 22:26

Heu, 'm'scuse : mon doigt a glissé du "l" vers le "m", d'où le "émections". Heureusement que je n'étais pas égaré du côté de "l'azeRty" ! Mea culpa !

Charles Ham 31/01/2009 22:01

Ah bon ? et c'est quoi une certaine conception du vote républicain ? Ce qui est républicain c'est d'aller voter, même blanc...Et puis le vote électronique, c'est du papier en moins et donc, c'est durable ! Du coup, en maintenant les machines à voter, cela aiderait Colombes à réduire son empreinte carbone, non ? Ca serait funky, non que Nicole, Goueta aille faire une contribution sur le sujet, sur le blog de l'agenda 21, non ? Parce qu'avec ton vieux peigne-lame de rasoir et mon antique Pentium 3 sous Ubuntu, on enfait pas le poids ! De plus, je dois reconnaître qu'avec le dédoublement des listes d'émargement, on a évité la cohue du premier essai. Je dis "on" parce qu'au nom de ma conception du contrôle citoyen des émections, j'ai passé les législatives et les municipales à aider à tenir le bureau de vote, à la mairie et ce n'est pas fini, machine à voter ou pas ! Toutefois, à l'ère moderne, servons-nous d'outils modernes... Perso, j'ai voté aux élections prud'hommales... via mon navigateur Internet. L'essentiel n'est-il pas de voter et donc d'accomplir son acte citoyen, pour peu qu'il y ait des garanties sur l'outil permettant de voter ? N'oublions pas les fondamentaux de notre régime démocratique et républicain et ne faisons pas comme les crétins n'ayant pas voté au premier tour voire même pas inscrits sur les listes électorales en 2002 mais qui ensuite s'étaient retrouvés dans la rue à manifester contre la présence du "Cyclope joufflu" au second tour, contre Chirac...