Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Bayrou et l'OTAN

10 Février 2009, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes

Au nom de l'indépendance de la France - principe cher à son coeur, pour lequel il s'était battu contre l'occupation allemande - le Général de Gaulle avait refusé de soumettre les forces armées françaises aux décisions des Etats-Unis, dont l'hégémonie se faisait de plus en plus prégnante au sein de l'Otan. En mars 1966, il avait envoyé une lettre au président américain Lyndon B. Johnson, le priant cordialement de retirer ses troupes stationnant sur le territoire français. Dans le même temps, il avait signifié à l'Otan que dorénavant la France ne mettrait plus de troupes à sa disposition et ne prêterait plus systématiquement son espace aérien. Par cette décision, le Général de Gaulle entendait en finir avec l'atlantisme, qu'il considérait comme une forme de domination américaine, et voulait signifier aux Etats-Unis qu'ils devaient traiter la France en alliée, non en vassal.

La volonté du Président de la République de réintégrer le commandement de l'Otan viendrait annuler la décision historique prise par le Général de Gaulle.

Des voix se sont élevées chez les Gaullistes ; Nicolas Dupont-Aignan et Dominique de Villepin sont clairement contre. 

Lors de la Conférence Nationale de dimanche dernier, François Bayrou s'est élevé contre cette décision de réintégrer l'Otan. Pour lui, revenir dans l'OTAN serait une défaite pour la France et pour l'Europe

Une telle décision aurait dû être soumise à un référendum. 

«On peut être indépendants en étant alliés, on ne peut pas être indépendants en étant intégrés...» 

Pour lui, c'est "un aller sans retour" qu'est en train d'effectuer le chef de l'Etat. "En nous alignant, nous abandonnons un élément de notre identité dans le concert des nations", a-t-il déclaré, "nous abandonnons une part d'héritage et nous l'abandonnons pour rien".

Commenter cet article

Charles Ham 11/02/2009 17:28

Ah ben bravo ! D'un côté le Petit Père des people propose que la France accueille sur le sol national, des soldats Allemands de la brigade franco-allemande - embryon d'une armée européenne - et de l'autre, il remet en question - par un réengagement dans le commandement de l'OTAN - un des fondamentaux gaullistes qui - bien que souverainiste dans sa conception - avait permis à la France de s'inscrire - même symboliquement - dans un projet de défense européen. L'Europe n'est pas qu'une zone de libre-échange ! L'Europe est un projet politique et civilisationnel ! Oui à une armée européenne !