Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes : la majorité municipale se lézarde

23 Février 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes



Près d'un an après l'élection municipale, la cantonale partielle de Colombes Nord Ouest aura permis de mettre au grand jour la déterioration des relations entre les membres de la majorité et les premiers couacs dans la belle union de la Gauche aux municipales.

Parti de Gauche.
Philippe Sarre retire sa délégation (les personnes âgées et l'intergénérationnel) à la conseillère municipale, Christiane Chombeau, ayant successivement quitté le Parti Socialiste pour rejoindre le Parti de Gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon, puis décidé de siéger au sein du groupe des élus communistes, devenu groupe des élus communistes, républicains et du Parti de Gauche.
Elle devient donc la seule élue de la majorité sans délégation !
Dans la continuité du front de gauche voulu par le PCF et le PG pour les Européennes, elle soutient Bernard Destrem.

PCF.
Il demande sans cesse au Maire de baisser davantage les impôts et de mettre en chantier très rapidement la construction de 900 logements sociaux (150 par an).  Il s'oppose aux surloyers appliqués par Colombres Habitat Public.
Par ailleurs, avez-vous remarqué que Madame Bouchouchia (maire adjoint à l'enfance) a changé de place au Conseil, pourquoi ?
Le candidat communiste à la cantonale (maire-adjoint aux travaux) veut que les électeurs utilisent leur vote pour sanctionner la politique du gouvernement et pour augmenter les salaires, ce qui n'a aucun rapport avec le rôle d'un Conseiller Général.

Les Verts.
Ils auraient bien aimé être consultés avant que le candidat du PS soit désigné.  Ils auraient même trouvé normal, que pour l'année et demi de mandat qui reste, ce soit un candidat Vert qui ait été choisi comme titulaire...
Du coup le candidat vert a choisi comme suppléante une ancienne Motivé(e)s.
Les prises de postion du jeune élu vert, délégué à l'économie sociale et solidaire, semble "énerver" Monsieur le Maire : Gaza, jumelage.

Parti Radical de Gauche.
Dans un premier temps le cercle local du PRG décide de présenter à la cantonale Edouard Phanor, maire-adjoint à la jeunesse et aux nouvelles technologies,  puis les instances départementales renonce à investir leur propre candidat et décident de soutenir le candidat PS.
Un candidat issu du PRG (candidat en 2008 dans le canton Nord Est) décide malgré tout de partir à la bataille ... sans étiquette !

Et pour les Colombiens, dans tout çà, où est la défense des intérêts du canton ? 

Commenter cet article

Christian 27/02/2009 13:57

Il n'est pas question dans notre billet de retrait mais de renonciation et nous avons a repris ici une info du Parisien du 04 février : "A l'issue de discussions avec le PS, le Parti radical de gauche des Hauts-de-Seine a renoncé à investir son propre candidat Edouard Phanor, adjoint au maire sur le canton de Colombes-Nord-Ouest."

GITTON MIREILLE 27/02/2009 12:40

Merci de dire la vérité.Les instances départementales du PRG 92 n'ont à aucun moment décidé du retrait de candidature d'Edouard Phanor,adjoint au maire de Colombes.Au PRG les cercles choisissent en toute liberté leur candidat et mr Phanor a choisi de privilégier le rassemblement plutot que la division à gauche.La fédération a pris acte de son choix et souhaite que le candidat du PS,du PRG et du MRC,mr Lucas réalise le score le plus élevé possible pour permettre à la gauche de conserver ce canton.

MoDem-Colombes 28/02/2009 01:21


Il n'est pas question dans notre billet de retrait mais de renonciation et nous avons a repris ici une info du Parisien du 04 février : "A l'issue de discussions avec le PS, le
Parti radical de gauche des Hauts-de-Seine a renoncé à investir son propre candidat Edouard Phanor, adjoint au maire sur le canton de
Colombes-Nord-Ouest."


Ahmed Beribeche 23/02/2009 22:23

Vous oubliez que ce sont les lezards sur les murs qui donnent du charme aux maisons anciennes. La Maison fait les frais d'une coalition d'intérêts ponctuels et circonstantiels: "le tous unis contre Gouéta." Qui y-a-t-il de commun entre le PCF et Mr Sarre, un strausskhanien de conviction? Rien, si ce n'est  l'envie de prendre le pouvoir et de se déchirer pour le conserver. Oui, l'intérêt des colombiens est bien loin.Pourtant, je continue de croire que seule une victoire des communistes oligera le PS à se tourner vers le Modem. Car la position du Maire deviendra intenable tant sa légitimité sera ébranlée. Les Cantons qui font gagner Colombes, si ils étaient communistes, cela signifierait et rendra légitime la volonté du PCF d'infléchir de plus en plus sur les orientations  politiques à engager pour l'avenir, une pagail en perspective.Et le risque de voir gagner les communistes est grand, aussi grand que celui de voir Rainfray gagné. J'étais scéptique sur ses chances jusqu'au moment où l'on m'a affirmé que les jeunes des quartiers n'allaient pas se mobiliser cette fois-ci , il y aura une abstention qui sera le signe fort lancé à Mr Sarre qu'il ne vaut rien sans le vote des quartiers, lui qui semblerait avoir affirmé le contraire, ce sont les rumeurs qui ....... et que je mets au conditionnel naturellement. Enfin, la lettre d'un certain "Nordine " à propos du 19 mars 1962 prévu le 7 mars, veille d'élection exprime un climat de rupture entre le maire et une frange de la population.

Charles Ham 23/02/2009 17:01

Je rejoins à 100 % l'auteur du billet et ce, pour l'avoir constaté de mes yeux vus, quant au fait que le candidat des Verts distribuait ses tracts, à la sortie de la messe et ce, devant l'église (catholique) du Sacré-Coeur (ave. G. Péri). Rien ni personne devant l'église évagélique (protestante) située juste à côté : M. Sarkis ciblerait-il des électeurs potentiels, en particulier, en fonction de leur foi ?   Un tel comportement me surprendrait de la part de la part d'un républicain (au sens large) - peu importe son parti, fut-il de Gauche ou de Droite - qui ferait bien le distingo entre action politique et action spirituelle, et qui de ce fait, et au nom du principe de laïcité s'interdirait - non pas d'aller à la messe, à titre privé si le coeur lui en dit, mais bel et bien de faire un mélange des genres, en distribuant des tracts à la sortie d'un office religieux.Que cherche ce Monsieur en agissant ainsi ? Quel fonds de commerce exploite-t-il avec ses prises de position liées à la triste et douloureuse actualité politique au Proche-Orient ? Le conseil général a-t-il la capacité a dénouer les fils du conflit israélo-palestinien ? Sa méthode statistico-communautarisme est-elle scientifiquement prouvée ? Obtiendra-t-il la médaille Fields ? Remportera-t-il les cantonales ?

Marie-Lise 23/02/2009 12:30

Au moins vous vous annoncez "le retour des échappes oranges" et d'autres candidats leur couleur mais pour le PCF j'ai pas vu d'affiche avec sigle, logo... vous êtes surs quels ont des candidats officiels ?