Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes commémore l'abolition de l'esclavage

10 Mai 2009, 00:41am

Publié par MoDem-Colombes



Aujourd'hui, c'est la journée commémorative de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions.

Colombes : 8, 9, 10 mai 2009, un week-end très citoyen !

De la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 à la première abolition en France en 1794, puis à la seconde en 1848 ; de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948 à la reconnaissance en France en 2001, de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité, le combat abolitionniste depuis plus de deux siècles se situe au cœur du droit à la dignité humaine. Si la traite atlantique et les systèmes esclavagistes avaient disparu à la fin du dix-neuvième siècle, l’engagement pour l’abolition de l’esclavage est toujours d’actualité.

Selon la définition des Nations Unies, une personne asservie est un individu dont le mouvement ou la possibilité de prendre des décisions sont à ce point réduit qu’il n’a pas le droit de choisir son employeur.

L’esclavage est une réalité au présent : on estime à 27 millions le nombre d’êtres humains asservis dans le monde moderne, et à 200 millions le nombre des personnes victimes de l’esclavage ou de l’asservissement pour dettes. On compte, parmi elles, des femmes domestiques ou prostituées, des enfants et des femmes vendues, des enfants esclaves et des travailleurs migrants. On les trouve pratiquement dans tous les pays et sur tous les continents du monde.

L'occasion d'un rappel des principaux textes fondateurs :

26 août 1789 - Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen - Article premier
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.

4 février 1794 - Première décret d'abolition en France - Le décret du 16 pluviôse an II
La Convention nationale déclare aboli l’esclavage des nègres dans toutes les colonies. En conséquence, elle décrète que tous les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens français et jouiront de tous les droits assurés par la Constitution.

27 avril 1848Deuxième décret d'abolition en France - Décret du 27 avril 1848 - Art. 1 
L'esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d'elles. A partir de la promulgation du présent décret dans les colonies , tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits.

10 décembre 1948 - Déclaration Universelle des Droits de l'Homme - Article 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes

2 décembre 1949Résolution 317 des Nations Unies pour la répression de la traite des êtres humains - Article premier
Les Parties à la présente Convention conviennent de punir toute personne qui, pour satisfaire les passions d’autrui :
1) Embauche, entraîne ou détourne en vue de la prostitution une autre personne, même consentante ;
2) Exploite la prostitution d’une autre personne, même consentante.

21 mai 2001 - Loi française tendant à la reconnaisance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité - Article 1er
La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVè siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.

Sources :

http://itinerairesdecitoyennete.org/journees/10_mai/

http://www.comite-memoire-esclavage.fr/

http://www.cndp.fr/memoire/esclavages/ecole/selecdoc.htm

http://www.un.org/fr/rights/

Commenter cet article