Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

(Plan anti-)Bayrou à l'Elysée

11 Juin 2009, 10:54am

Publié par MoDem-Colombes

Au lendemain des élections européennes, le Président de la République reçoit cet après-midi à l’Elysée François Bayrou comme tous les autres chefs de partis, qu’il consulte actuellement.

François Bayrou a dû annuler un déplacement à Perpignan pour soutenir Jean Codognès, candidat aux élections municipales (Rassemblement Divers Gauche, MoDem et Les Verts)

Mais les manœuvres pour contrer un adversaire déclaré à l’élection présidentielle de 2012 continuent : la consigne est claire à l’UMP, Bayrou est certes affaibli par le résultat des européennes, mais il est touché mais pas coulé, alors maintenant il faut définitivement l'achever.

 (1) Se rapprocher des lieutenants :

- le trésorier du MoDem et président du groupe centriste au Sénat, Michel Mercier va sans doute rentrer au gouvernement (Ministre de l'Agriculture ?) 

- Brice Hortefeux a déclaré à propos de Marielle de Sarnez « Elle serait excellente au gouvernement ; c’est une femme très intelligente et solide. Elle serait très compétente. Je la connais bien puisque nous avons coorganisé les états généraux de l’opposition UDF-RPR en 1990. » Elle a répondu : « Ils pensent sans doute que je suis bonne à cueillir comme la romaine et toute cabossée. Mais je ne suis pas ralliable ».

- l'Elysée serait entré en contact avec Corinne Lepage, Président du parti ecologiste Cap 21, co-fondateur du MoDem.

 (2) Créer un nouveau parti  dans la galaxie centriste, destiné à torpiller le MoDem

Le 27 juin, le sénateur Jean Arthuis, ex-UDF, lance son mouvement "Rassembler les Centristes". Ce parti ambitionne de reconstituer la vieille famille UDF « dans un partenariat clair avec la majorité présidentielle afin de préparer les régionales ». Dans les régions où il semblera possible de capter l’électorat du MoDem, des primaires UMP seront même organisées au premier tour avec les partis centristes « amis » pour ratisser plus large.


Fin juin, Nicolas Sarkozy réunira les partis de sa majorité pour renforcer le plan anti-Bayrou lors d’un comité de liaison présidé par Jean-Claude Gaudin.

"Quand on tombe de cheval, il faut remonter sur le cheval» a confié hier François Bayrou à ses militants dans une vidéo (François Bayrou répond aux militants).

Commenter cet article

Jean Baptiste LONJON 12/06/2009 15:26

Actuellement nous assistons à une opération qui consiste à anesthésier la population. Il y a un chef, d’autres emploierons d’autres termes plus violents. Personnellement bien que n’ayant que très rarement voté « BAYROU » je suis en accord avec beaucoup de ses idées.
Que se passera t’il lorsque la population va se réveiller constatant que ses enfants seront obliger de travailler dur toute leur vie pour rembourser la dette que le chef aura laissé aux Français ?
Je ne dis pas que nous sommes dans un état « totalitaire » mais nous en prenons le chemin et je n’arrive pas à comprendre que la population ne s’en aperçoive pas. Lorsque un seul homme  juge tous les autres : ministres,  députés  média etc. .. et veut contrôler les instructions judiciaires, sans se remettre en question ou accepter  la moindre contradiction, on peut se poser la question : ou va t’on ?
Ce système de faire le contraire de ce que l’on a dit quelques jours ou mois auparavant , de débaucher des hommes politiques dans les partis d’opposition dans le seul but de détruire une démocratie, est  certes voué à l’échec mais à quel  prix ?.
Ce système qui ne fonctionne que sur une apparence médiatique sur l’événementiel. Un  événement un peu hors du commun et on fait une loi.
Cadre en retraite d’une Administration Fiscale je constate que la majorité des agents vont travailler à reculons, ils n’arrivent plus à faire un travail qu’ils considèrent comme devant être très sérieux.
Enfin comment va-t-on expliquer   aux Français que dans deux entreprises ou l’état est actionnaire ( Air France et  Le Crédit Lyonnais) le préjudice moral obtenu par l’un en l’absence de Décès soit 300 fois supérieur aux préjudice subit par celui qui à perdu un conjoint, un fils ou un père dans ce douloureux  accident  chez Air France.
Pour tout cela Monsieur BAYROU il faut  ne faut pas faire du Jospinisme,  les français  ont besoin de tous les hommes politiques de droite du centre et de gauche pour veiller à ce que mon pays ne glisse pas vers une « monarchie élective ».
Respectueusement