Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Remaniement : conséquences pour les deux assemblées

26 Juin 2009, 00:28am

Publié par MoDem-Colombes

Le Parlement va connaître de petits bouleversements : deux nouveaux présidents de groupe doivent être nommés au Sénat. Et plusieurs personnalités emblématiques pourraient quitter l'Assemblée, ou y revenir.

La plus importante conséquence du remaniement concerne le Sénat : deux présidences de groupe doivent être remplacées, celles du groupe UMP et du groupe UC-UDF, avec les nominations au gouvernement d'Henri de Raincourt et de Michel Mercier. Au groupe UMP, avant l'élection du nouveau titulaire, qui pourrait avoir lieu, de source sénatoriale, "dans quinze jours", la présidence échoit au vice-président délégué, Jean-Patrick Courtois, qui pourrait briguer le poste. Il s'agit de laisser aux candidats le temps de mener une campagne qui s'annonce âpre, car les autres candidats déclarés sont Gérard Longuet et… Roger Karoutchi; mais le délai pour retrouver son siège pourrait pénaliser l'ex-secrétaire d'Etat.

Pour ce qui est du groupe centriste, la présidence laissée vacante par Michel Mercier pourrait échoir au sénateur du Calvados Jean-Léonce Dupont, jugé consensuel. Il s'agit en effet de trouver une personnalité qui incarne un équilibre entre les différentes composantes de ce groupe mêlant MoDem, Nouveau Centre et la mouvance de Jean Arthuis. Par ailleurs, Michel Mercier a démissionné de son poste de trésorier du MoDem, et c'est Jean-Jacques Jegou, sénateur du Val-de-Marne, qui le remplacera. Deux nouveaux sénateurs vont faire leur entrée au palais du Luxembourg : Jean-Jacques Pignard, qui va prendre le siège de Michel Mercier, et André Villiers, qui prendra celui d'Henri de Raincourt.

À l'Assemblée, le cas emblématique concerne le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, qui avait pris le fauteuil d'André Santini au Palais-Bourbon. Ce dernier devant quitter le gouvernement, il dispose d'un mois pour choisir, en vertu de la réforme constitutionnelle de 2008, s'il veut retrouver son siège de député des Hauts-de-Seine. Si André Santini décide d'y renoncer, une élection législative partielle sera organisée, ce qui forcera son suppléant, Frédéric Lefebvre, à partir en campagne. Le même cas se pose pour d'autres personnalités sortantes du gouvernement : Christine Boutin et Yves Jégo, et leurs suppléants, respectivement Jean-Frédéric Poisson et Gérard Millet. Enfin, inversement, il y a des députés qui entrent au gouvernement : Christian Estrosi, dont le suppléant est Charles-Ange Ginesty, Benoist Apparu, qui pourrait rendre la politesse à son mentor, qui était aussi son suppléant, Bruno Bourg-Broc, et Pierre Lellouche, dont la suppléante est Edwige Antier. Reste le cas de la députée UMP de Guadeloupe Gabrielle Louis-Carabin qui, n'acceptant pas la nomination de Marie-Luce Penchard au secrétariat d'État à l'Outre-mer, a décidé de quitter l'UMP. Elle était la seule députée UMP de Guadeloupe.

(c) ProfessionPolitique

http://www.professionpolitique.info/pdf/organigramme/fillon_5.pdf

Commenter cet article

Christian 26/06/2009 13:43

Jean-Jacques Jégou, sénateur du Val-de-Marne, maire du Plessis-Trévise, a été nommé, mardi 24 juin, trésorier du Mouvement Démocrate en remplacement du sénateur Michel Mercier nommé ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire