Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

50 à 100 Colombiens privés de vote après un déménagement

28 Avril 2012, 06:33am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.mairie-laval.fr/franc/accueil/actu/actu2849.jpg

 

Déménager synonyme de radier. De nombreux électeurs de Colombes — de 50 à 100 selon les sources — ont fait la triste expérience de cet « adage » dimanche dernier, lors du premier tour de l’élection présidentielle. Se présentant dans l’un des 44 bureaux que compte la commune, certains citoyens n’étaient pas inscrits sur les listes.

« Je n’avais pas de carte électorale, juste ma carte d’identité, mais j’ai toujours voté dans le bureau no 10 (NDLR : école Gustave-Bienvetu).Quand je me suis présentée, on m’a simplement répondu : Vous êtes radiée, raconte, en colère, Chantal, à Colombes depuis vingt-trois ans. La raison à cet incident : les électeurs qui ont déménagé, même au sein de la commune, n’ont pas signalé ce changement au service électoral de la mairie, entraînant leur radiation d’office.

 

« Comme dans toutes les villes, il y a eu des radiations dues à des déménagements, assure Philippe Sarre, le maire PS. Je comprends que cette situation soit gênante mais elle est causée par une méconnaissance du droit, même si l’on déménage à 300 m, il faut le signaler aux services. »

 

Sauf que l’opposition municipale ne l’entend pas de cette oreille. « La mairie doit faire une investigation pour savoir si les personnes résident bien dans la commune, le travail n’a pas été fait à fond, s’indigne Nicole Goueta, conseillère municipale UMP et ancienne maire. La seule justification est de dire nul n’est censé ignorer la loi, c’est un peu facile. Ce n’est quand même pas très compliqué de contacter le service des impôts pour voir qui en paie et qui n’en paie pas. » Une technique jugée incomplète par le maire. « A Colombes, au bout de trois retours de courrier, que ce soit les cartes électorales, les professions de foi des candidats, la commission doit prendre une décision, insiste Philippe Sarre. Nous envoyons également un courrier en recommandé pour prévenir les citoyens de leur future radiation, tout est fait dans les règles. »

 

Si, à la préfecture, on ne dénombre pas plus de réclamations que dans les autres communes, pour la plus célèbre radiée de Colombes, Rama Yade, le phénomène a pris trop d’ampleur pour rester sans suite. « Une quarantaine de personnes radiées au bureau Lazare-Carnot, une cinquantaine au bureau du tribunal d’instance (où Nicolas Sarkozy est arrivé en tête ou ex aequo avec le candidat PS lors du premier tour), ça commence à faire beaucoup, s’insurge la candidate pour le Parti radical aux prochaines législatives dans la circonscription. On veut se débarrasser d’électeurs gênants. » Un bras de fer enflammé qui laisse présager une campagne pour les élections législatives explosive.

 

« Je suis sympathisante UMP, mais qui dit que demain je ne changerai pas d’avis, scande Chantal. Ce n’est pas un problème de parti, mais voter est un droit et moi je souhaite en user. » Pour Philippe Sarre, la participation massive des électeurs dimanche dernier a également été un facteur pour se rendre compte de sa radiation. « Ma fille a voté en 2007, en 2008, elle n’a jamais reçu aucun courrier, elle n’a pas compris pourquoi elle ne pouvait pas voter », se désespère Paulo, ajoutant que sa fille avait déjà envoyé une lettre au tribunal d’instance pour tenter de se faire réinscrire.

 

(c) Le Parisien

Commenter cet article

Bruno Bac. 04/05/2012 23:08


Bonsoir Chantal, la scolarité de vos enfants est géré par la vie scolaire, les comités de quartier par un autre service... Faut il mettre en place un fichier central? Pourquoi pas. Mais avez vous
pensé que vous avez aussi la possibilité d'avoir une maison secondaire et que si vous l'avez acquise depuis plus de 5 ans vous pouvez voter à cet endroit, ou si vous le souhaitez continuer à
voter dans votre ville de naissance ou habite peut-être encore vos parents, ou vous avez un petit appartement avec votre famille à la plage et vous avez décidé de voter la pour donner plus de
voix à votre ami maire de cette petite ville balnéaire et pourtant la SCI que vous avez créé en famille ne porte pas votre nom, donc croiser le fichier central de la ville de Colombes avec celui
de votre maison secondaire ou la ville de vos parents et avec celui des services des impôts des entreprises de l'appartement à la plage.... Ne pensez vous pas que le maire de Colombes, ou ses
services n'ont pas autre chose à faire? C'est bien ce que j'écrivai, désolé mais nous sommes dans un monde assisté!

Chantal 04/05/2012 22:53


selon certains, nous sommes des assistés (vous savez, ceux qui n'ont pas fait le changement d'adresse)... Alors que mes filles étaient scolarisées à Colombes = les papiers arrivaient bien à la
bonne adresse.. les Impôts locaux également... J'étais membre du comité des fêtes de la ville Et du comité de quartier, les invitations aux réunions arrivaient également à ma bonne adresse...
Donc si le maire avait fait son boulot, il pouvait facilement me retrouver..........

Bruno Bac. 30/04/2012 14:16


Nous vivons dans un monde ou l'assistanat devient la règle N°1. Il est connu de tous que lorsqu'on déménage
il faut s'occuper de l'eau du gaz de l'électricité (...) et également de son inscription sur les listes électorales. Que ceux qui l'ont oublié essayent de retrouver la mémoire et le sens commun.
Je comprend que l'on rappelle aux jeunes gens de 18 ans de s'inscrire sur les listes électorales par des panneaux de type publicitaire mais de la à dépenser l'argent public pour rappeler à ceux
qui déménagent les démarches à suivre il ne faut peut-être pas pousser mémé dans les orties... Sinon reportez vous sur le site Internet suivants:


http://vosdroits.service-public.fr/F14128.xhtml



C'est bien un débat du niveau de la campagne, au raz des pâquerettes!

Christelle 28/04/2012 20:04


Ceci est totalement ridicule ! Les personnes ne sont radiées qu'au bout de trois ans après les retours des courriers. La commision électorale composée de membres de la mairie, de la préfecture et
du tribunal donnent leur accord ou pas sur la radiation (tout comme pour les inscriptions d'ailleurs). Mme Goueta peut critiquer tout ce qu'elle veut, des membres de l'opposition font partie de
la commission électorale et, durant le temps où j'en ai fait partie, je ne les ai jamais entendu dire quelque chose sur les façons de procéder.
Les allégations de Rama Yade sous-entendant que l'on radie les gens suivant leur appartenance sont tout simplement minables, surtout dans son cas.
Les services des élections fait un travail formidable pour organiser les élections, et si l'on se base sur 30 radiations par bureau, il faudrait qu'ils enquêtent sur plus de 1000 personnes par an
parce que certains jugent que s'ils déménagent de 300m la mairie doit le savoir. Je comprends la frustration de ces personnes mais il ne faut pas abuser !! Mais peut-être qu'au moment des
campagnes d'inscriptions sur les listes, il faudrait que la Ville signale également que les personnes qui déménagent doivent faire la démarche.

Sarre Philippe 28/04/2012 19:20


Effectivement, comme le souligne le commentaire précédent, cette polémique de mauvais perdant n'a aucun sens. Je rappelle qu'il y a une commission par bureau de vote, que des membres
proches de l'opposition municipale et même certains adjoints UMP y siègent. je rappelle que les règles sont les mêmes pour tous les bureaux, la radiation intervenant après trois retours
de courrier puis un envoi en recommandé. Je rappelle que ces règles n'ont jamais été remises encause par le tribunal ni la Préfecture et qu'elles sont semblables à celles qui existaient dans
notre ville avant mon arrivée aux responsabilités. Je rappelle que si la vérification auprès du service des impôts est rendue possible par une circulaire, elle n'est pas obligatoire et
elle ne peut être systématique sauf à rentrer en conflit avec la CNIL  et avec la jurisprudence qui rappelle que y compris dans ce cas il ne peut y avoir recours à un croisement systématique
des fichiers. Je rappelle que le nombre de radiations au motif des retours de courrier est sensiblement le même chaque année et que toutes les personnes qui se sont déplacées au
tribunal d'instance ce dimanche se sont vus confirmer la régularité de la procédure. Je rappelle enfin que dans Mosaïque et sur le site de la ville les procédures d'inscription sont indiquées. Je
conviens tout à fait que cela soit désagréable pour une personne ayant déménagé dans la commune d'apprendre qu'elle a été radiée, mais je ne peux comprendre qu'une polémique soit engagée sur ce
sujet et encore moins admettre qu'il soit fait état dans un communiqué de Rama Yade et de son groupe de fraudes électorales. Cette provocation de plus recevra les suites juridiques
qu'elle mérite. J'invite ces élus à relire le code électoral et à ne pas se laisser emporter dans les facéties de leur présidente qui a prouvé très récemment combien elle traitait avec
légéreté et méconnaissance les règles de droit élémentaires.