Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Adhésion de l'Islande à l'UE

8 Juillet 2010, 15:15pm

Publié par MoDem-Colombes

 

 

Jouer carte sur table! 

 

Nous avons toutes les raisons de nous réjouir de l'ouverture des négociations d'adhésion de l'Islande à l'Union européenne. Pays à la longue tradition démocratique et déjà lié par de nombreux accords à l'UE, l'Islande semble être un cas facile. Pour autant, le processus d'élargissement de l'Union européenne a trop longtemps souffert de faux-semblants. Nous avons perdu un temps astronomique à divaguer sur d'obscurs conflits territoriaux (Croatie/Slovénie), à compter les points d'un duel éternel sur le nom de la Macédoine, après avoir bien mal négocié l'adhésion d'une moitié seulement de Chypre et accueilli avec trop d'empressement des Etats où la corruption reste encore un fléau.

 

Raison de plus pour mettre les points sur les "i" dès le début avec nos amis Islandais. C'est ce qu'a fait le Parlement européen en envoyant un message d'accueil chaleureux à l'Islande, tout en rappelant par un amendement que l'île ne pourra devenir membre de l'Union sans devenir un acteur constructif dans l'abandon de la chasse industrielle à la baleine (323 voix pour, 272 contre et 67 abstentions).

L'Islande, comme la Norvège et le Japon, continue de pêcher le mammifère marin en dépit du moratoire décrété depuis 24 ans par la commission baleinière internationale.

Reste maintenant à convaincre les 300000 Islandais, secoués par la crise, qu'ils ont tout à gagner à nous rejoindre dans le projet européen.

 

Jean -Luc Bennahmias et Marielle de Sarnez

 

Le processus d’élargissement de l’Union européenne doit se poursuivre avec la conclusion des négociations d’adhésion menées avec la Croatie, la poursuite de celles menées avec la Turquie et l’examen de trois demandes d’adhésion présentées respectivement par l’Albanie, l’Islande et le Monténégro.

Commenter cet article

Jacques Bodécot 12/07/2010 13:44



Avant de songer à élargir l'Union, ne ferait-on pas mieux de la doter de structures solides en matière politique, financière et économique. Chacun y joue son propre jeu (L'Allemagne pour ne citer
qu'elle dans la récente crise)? Une Europe à 27 a largement montré son impuissance. Une Europe à 30 ferait-elle mieux? Je ne suis sans doute pas le seul à en douter. Et précisément
quels sont les nouveaux candidats? Une Islande en faillite, qui serait bien contente de ne plus être seule en cas de crise; et avec l'Albanie et le Monténégro l'Europe ne risque-t'elle
pas justement d'accueillir "avec trop d'empressement des Etats où la corruption reste encore un fléau"? Non décidément, il y a d'autres priorités en Europe qu'une fuite en avant vers un nouvel
élargissement! Et il ne faut pas s'étonner des faibles participations aux scrutins qui la concernent.