Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Bayrou réunit des centristes historiques au siège de l'ancienne UDF

22 Juin 2011, 09:58am

Publié par MoDem-Colombes

bayrou-portrait-small.jpgLe président du MoDem a plaidé pour un avenir commun de sa famille politique.

Le président du MoDem, François Bayrou, a réuni, mardi soir, au siège rénové de son parti, celui de l'ex-UDF, des personnalités centristes de différentes sensibilités devant lesquelles il a plaidé pour un avenir commun, a constaté un journaliste de l'AFP. L'ancien candidat à la présidentielle avait le sourire aux lèvres en prenant la parole devant les principaux cadres et élus du MoDem dans la cour du siège de son parti flambant neuf après deux mois de rénovation. Plusieurs personnalités centristes de l'ex-UDF avaient en effet accepté de participer à l'inauguration du bâtiment où le leader démocrate espère un jour réunir la famille centriste indépendante recomposée. Étaient présents le député UMP Pierre Méhaignerie, le ministre de la Justice Michel Mercier, le sénateur Jean Arthuis (Alliance centriste) et l'ancien ministre Bernard Bosson qui se met au service de François Bayrou pour la présidentielle.

 

"Je suis heureux et ému que cette maison rénovée nous accueille ensemble et il y a longtemps que cette circonstance ne s'était pas produite", a lancé François Bayrou à l'adresse de ses anciens camarades de l'UDF. "Si nous avons fait des choix stratégiques différents, jamais au cours de ces années nous n'avons oublié nos valeurs communes", a-t-il expliqué. "Pour moi, cet avenir a toujours été symbolisé par cette maison. Ces quinze dernières années, nous l'avons, pierre après pierre, préservée, nous en avons assuré la survie et la promotion", a affirmé le patron du MoDem comme une métaphore de son combat pour défendre la survivance d'un centre indépendant. "C'est un des plus beaux sièges de parti, admirablement outillé pour conduire des aventures communes. Il y a des choses précieuses entre nous qui sont de l'ordre de l'amitié, des combats partagés, mais aussi de l'ordre de l'avenir. En disant cela, je n'engage que moi, mais peut-être que vous ne seriez pas venus si vous n'aviez pas un peu cette arrière-pensée", a-t-il lancé à l'adresse de ses anciens compagnons.

 

"C'est ma famille politique. On peut avoir des divergences, mais, là, je me sens chez moi", a expliqué Michel Mercier sans rejeter l'idée de revenir un jour dans ces murs. "Il y a beaucoup de place. Je viendrais plus facilement là que dans d'autres endroits", s'est-il amusé. "En politique, tout est possible. Au-delà de nos divergences, nous avons des valeurs communes. Je crois que les forces du centre doivent travailler ensemble", a abondé Pierre Méhaignerie. "Le rassemblement des centres ne pourra se faire sans François Bayrou", a estimé Jean Arthuis. "Le futur président ne doit pas être un chef de clan, mais une personnalité avec des valeurs, des racines, de la culture et je suis fier pour ces raisons de m'engager pour la présidentielle au côté de François Bayrou", a dit Bernard Bosson.

 

(c) AFP

Commenter cet article