Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Bayrou sort de sa retraite

21 Avril 2010, 20:56pm

Publié par MoDem-Colombes

 

François Bayrou sera reçu jeudi 22 avril par le ministre du Travail Eric Woerth pour présenter les idées du Mouvement Démocrate sur la réforme des retraites.

 

En effet, après les syndicats et les représentants des fonctionnaires, le ministre du travail recoit les patrons des grands partis politiques.

Jeudi 22 avril : François Bayrou (MoDem)

Mercredi 28 avril : Martine Aubry (PS)

Vendredi 30 avril :Jean-Marie Le Pen (FN) ; Marie-George Buffet (PCF)

Lundi 3 mai : Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche)

Mardi 4 mai : Jean-Michel Baylet (Radicaux de Gauche)

Jeudi 6 mai : Xavier Bertrand ('UMP)

Lundi 10 mai : Hervé Morin (Nouveau Centre)

? : Cécile Duflot (les Verts) ; Philippe de Villiers (Mouvement pour la France).

 

Que dit le projet du MoDem sur les retraites ?

 

Pérenniser le système des retraites par répartition

 

Les déficits s’accumulent et les réformes des années passées n’ont pas été efficaces.

 

Pour nous, la pérennité de notre système passe par la constitution  d’un système par points. Chaque  citoyen aura acquis au cours de sa vie  un certain nombre de droits, différents  selon les cas, selon la durée, la pénibilité  du travail... A partir de ces droits, chacun décidera lui-même de l’âge de  départ à la retraite et donc du montant de cette retraite.

 

La gestion des emplois pénibles mérite  une attention particulière. Nous ne pouvons, en tant que démocrates, nous satisfaire de départs prématurés à la retraite pour ceux qui exercent des métiers aboutissant à la réduction de leur espérance de vie. C’est en amont que l’on doit réformer les choses. Bien sûr, la priorité absolue est de réduire la pénibilité professionnelle. Au-delà, on doit envisager que ceux qui sont exposés à des métiers pénibles ne le soient que

pendant une période limitée. Ils doivent ensuite être réorientés vers d’autres emplois.

 

La réforme des retraites est également liée à celle du travail. Tant qu’il apparaîtra peu épanouissant à un très grand nombre de salariés et de fonctionnaires,  quitter leur emploi le plus vite possible restera la seule aspiration des quinquagénaires. Nous devons rendre possibles des formes d’exercice de  l’activité professionnelle extrêmement souples, à temps partiel,  avec des interruptions sabbatiques, en cumul d’activités… le retrait de la vie active doit pouvoir se faire progressivement pour ceux qui le  souhaitent. C’est la seule façon d’encourager des carrières plus longues donc des recettes supplémentaires pour les  caisses de retraite.

 

Commenter cet article