Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Borloo, ce centriste par opportunité

11 Avril 2011, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Qu’est-ce qu’un centriste ? Un homme politique qui se situe à équidistance de la droite et de la gauche. Voilà une définition simple, permanente, adaptable à toutes les configurations idéologiques. Alors Jean-Louis Borloo est-il un centriste ? Certainement pas. Ecarté du poste de Premier ministre, il croit avoir trouvé un destin alors qu’il a seulement trouvé un espace politique, celui qu’ont ouvert Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé en droitisant la politique du gouvernement et le discours de l’UMP. Borloo quitte donc le parti majoritaire, tout en restant dans la majorité.

 

Même s’il a la fibre sociale, même s’il a réussi, au début en tout cas, l’ouverture du Grenelle de l’environnement, sa posture d’aujourd’hui est strictement nominale. Depuis quatre ans, Borloo a-t-il critiqué Sarkozy ? Jamais. S’est-il démarqué des initiatives du gouvernement UMP, même les plus contestables ? Jamais. A-t-il développé des propositions originales, différentes, en tout cas, de celles de l’UMP ? Jamais. Au contraire, il a soutenu, adopté, appliqué la politique de la droite française telle qu’elle était définie par son chef, sans jamais faillir ni douter. Il est centriste par opportunité, faute d’avoir pu accéder à Matignon.

 

Il n’y a qu’un vrai centriste en France, pour l’avoir prouvé par son indépendance à l’égard des deux camps, François Bayrou Aussi quand il décrypte l’opération Borloo, ses remarques sonnent juste : la confédération des centres est un avatar de la droite. Une droite plus républicaine, plus sociale, plus ouverte, certes. Mais une droite qui se reportera immanquablement, dans une élection à deux tours, sur son candidat, dont rien ne démontre aujourd’hui qu’il ne sera pas Nicolas Sarkozy. Une droite dont la division est un handicap seulement apparent. Déguisé en centriste, Borloo peut rabattre des électeurs vers son camp. Ce jour-là, la gauche regrettera sans doute de n’avoir pas tissé avec François Bayrou les liens qui lui auraient permis d’élargir sa majorité. Entre le faux et le vrai centriste, il fallait indiquer clairement une préférence. Occasion manquée…

 

Laurent Joffrin

Edito Nouvel Obs 11/04/11

Commenter cet article

Leo 13/04/2011 11:56



Borloo torpille ou poisson pilote ?


Ou alors est-il un grand naîf ? A voir ici http://www.wikipol.fr/Borloo_est-il_un_grand_na%C3%AFf%3F



Bruno Baciotti 12/04/2011 12:37



SI je comprend bien: Borloo est un centriste de droite et Bayrou un centriste de gauche! Donc en fait il n'y a pas de vrai centriste ni Borlloo, ni Bayrou! Et entre les deux, y a t'il un homme
d'état, un vrai?