Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Cantonales : le candidat MoDem à Puteaux assigné pour avoir tweeté !

24 Mars 2011, 14:47pm

Publié par MoDem-Colombes

Christophe Grébert, candidat Modem dans le canton de Puteaux (Hauts-de-Seine), a été assigné jeudi en référé au tribunal de grande instance de Nanterre par son adversaire UMP qui l'accuse de propagande pour avoir tweeté à plusieurs reprises dimanche.

Vincent Franchi, fils de la maire UMP de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, estime que son concurrent a "procédé à une propagande électorale" en diffusant, lors du premier tour des cantonales, des "commentaires partisans visant à dénigrer indirectement certains candidats" et en renvoyant les abonnés sur son site de campagne.

Dans sa plainte, le candidat UMP cite notamment un commentaire du compte Twitter de M. Grébert: "Le maire de #Puteaux aurait donné consigne de ne pas donner de repas aux assesseurs. J'ai dû mal à croire #cantonales (NDLR le dièse sur Twitter renvoie à des mots clés)".

M. Franchi demande au tribunal d'interdire à M. Grébert d'utiliser son compte Twitter à compter de la veille du scrutin à zéro heure jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, sous astreinte de 1.000 euros par contravention constatée et de le condamner à payer 5.000 euros pour frais de justice.

De son côté, le candidat Modem réfute toute infraction, ayant "simplement décrit quelques faits sur le déroulement de la journée à Puteaux, d'une manière extérieure et détachée".

"Il n'y a aucun tweet - aucune phrase - qui incite à voter en ma faveur ou à voter en défaveur du candidat de l'UMP", a-t-il affirmé à l'AFP.

"Il s'agit d'une nouvelle procédure abusive pour empêcher le bon déroulement d'un scrutin dans lequel Vincent Franchi se sent en difficulté", a ajouté M. Grébert, qui a déjà eu de nombreux démêlés judiciaires avec la famille Ceccaldi-Raynaud.

Le candidat MoDem s'est engagé jeudi auprès des juges à ne rien publier sur son compte Twitter dimanche prochain.

Lors du premier tour, Vincent Franchi est arrivé en tête avec 39,96% des voix tandis que Christophe Grébert a obtenu 16,82% des suffrages.

La décision du juge des référés doit être rendue vendredi matin.

 

 

(C) AFP

Commenter cet article