Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes au cœur du Pouvoir!

3 Juillet 2012, 00:19am

Publié par MoDem-Colombes

photo (14)

 

Vus de Colombes, les résultats des élections législatives sont loin d’être anodins :

La majorité municipale est désormais en phase avec la majorité nationale. Ce n’est pas anecdotique. Combien de fois n’a-t-on pas entendu notre maire expliquer les difficultés de la gestion de la ville par les incohérences d’une politique nationale qu’il dénonçait ? Désormais, l’argument va être difficile à manier… D’autant que même au niveau départemental les équilibres ont bougé : avec quatre députés (zéro sortant) le Parti Socialiste pèse dans les Hauts-de-Seine, même si la majorité au Conseil Général est bien sûr inchangée.

Avec un découpage électoral curieux, Colombes est écartelée entre la première circonscription, dans laquelle votent les cantons nord (avec Gennevilliers et Villeneuve la Garenne), et la seconde, à laquelle le canton sud est rattaché (avec Asnières).

Historiquement, le seul député d’origine de Colombes fut Dominique Frelaut, maire PCF de Colombes de 1965 à 2001, qui avait brièvement remplacé Jacques Brunhes, dont il était le suppléant dans la première circonscription. M. Brunhes, maire de Gennevilliers, avait en effet été nommé au Gouvernement en 2001, secrétaire d’État au Tourisme (je vous vois sourire, le maire de Gennevilliers au tourisme…. Je vous jure que c’est vrai !).

Le 10 juin, Alexis Bachelay, 9e adjoint au maire de Colombes (au Développement durable, aux Transports et au Stationnement), candidat du PS, est arrivé largement en tête. Le député sortant PCF s’est désisté en sa faveur, en application des accords nationaux entre les deux partis. C’est tout à son honneur, même si on peut s’interroger sur les lacunes d’un code électoral qui ne permet pas, dans ce cas de figure, au candidat arrivé troisième de se maintenir s’il n’a pas rassemblé sur son nom au moins 12.5 % des électeurs inscrits.

Le député de la première circonscription siège donc au conseil municipal de Colombes. C’est une révolution. Nous espérons qu’il pourra pousser les projets Colombiens et qu’on n’entendra plus des justifications du genre « la SNCF n’a pas voulu » (rénovation du stade Yves-du-Manoir) ou « l’État réduit sa présence » (baisse des effectifs du Commissariat).

Le nouvel élu pourra sans aucun doute compter sur le soutien de Chantal Barthélémy-Ruiz, 15e adjointe au maire de Colombes, à la vie associative, au jumelage et aux anciens combattants), suppléante du nouveau député de la seconde circonscription, le maire (PS) d’Asnières Sébastien Piétrasanta, qui s’est engagé à l’associer étroitement à son mandat. Avec un peu de chance il sera un jour nommé Secrétaire d’État (à la pêche ?) et nous aurons deux députés au conseil municipal de Colombes !

Enfin, Zineb Akharraz, 6e adjointe au maire de Colombes, déléguée à la Petite enfance, a été nommée conseillère presse du Premier Ministre.

Nous félicitons les élus, les promus et les nommés… Et maintenant si nos affaires n’avancent pas, c’est à n’y rien comprendre !

Tribune politique du Groupe "Centre et Démocrates – Colombes"

Laurent Trupin, Bruno Gouallou, Salem Belgourch

Mosaïque Juillet/Août 2012


Commenter cet article