Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes Habitat Public redevient un bailleur bâtisseur

12 Octobre 2012, 22:07pm

Publié par MoDem-Colombes

Après 15 ans d’interruption, Colombes Habitat Public, l’Office Public de l’Habitat de la ville de Colombes, voit renaître sa vocation de bâtisseur. Ce bailleur va très activement participer à l’augmentation de l’offre de logements sociaux sur Colombes dans les 4 prochaines années.

 

Colombes Habitat Public prendra tout sa part dans la réalisation de l’objectif annuel de construction de logements sociaux inscrite dans le Programme Local de l’Habitat (PLH) pour les années 2011-2017 : entre l’automne 2014 et la fin 2016, 134 logements répartis sur 8 programmes, seront livrés et mis en location.

Le projet de nouvelle résidence Épinay à l’angle de la rue d’Épinay et de l’avenue Catherine.

La Résidence Épinay sera l’un des premiers projets qui sera livré par Colombes Habitat Public.

Située au cœur de la zone pavillonnaire des Fossés-Jean sud, elle comprendra 15 logements sociaux. Il conjuguera habitat collectif (11 logements) et individuel (4 maisons contiguës). Ce programme sera livré fin 2014.

Son prix de revient prévisionnel est de 3 523 000 € TTC (toutes dépenses confondues, y compris la charge foncière). L’architecture de cette résidence a été confiée à VITUEL ARCHITECTURE.La répartition des logements du programme Épinay. Ces logements seront conventionnés PLUS et PLAI.

Cette réalisation sera à plus d’un titre emblématique des priorités de la municipalité de Colombes en matière de logement et d’habitat, telles qu’elles ont été définies dans le PLH adopté en mars 2011 :

→ Résorber l’habitat dégradé,

→ Répartir avec équilibre les logements sociaux sur l’ensemble du territoire communal,

→ Favoriser l’éco-construction,

→ Diversifier l’offre de logement locatif.

La démolition des 2 immeubles du 40-42 rue d’Épinay qui interviendra début 2013 s’inscrit dans une opération d’utilité publique justifiée par la vétusté des constructions et leur suroccupation.

Le mauvais état général du bâti et l’impossibilité de procéder à des travaux en milieu occupé n’ont pas permis d’envisager une opération de démolition-reconstruction, comme celles que Colombes Habitat Public a pu récemment réaliser au 4 rue Bouin et au 1-3 rue de la Liberté, au centre de ville de Colombes.

Maintenant que la ville de Colombes et son concessionnaire d’aménagement, Colombes Habitat Public, maîtrisent la totalité du foncier, cette  opération va voir le jour.

Une réalisation qui respecte son environnement

La conception des bâtiments tend à minimiser leur impact sur l’environnement. L’imbrication des logements tend à minimiser les déperditions de chaleurs ; l’entrée des maisons se fera par une véranda, les bâtiments seront isolés par l’extérieur etc. Les bâtiments satisferont aux normes actuelles d’efficience énergétiques les plus exigeantes (label Bâtiment Basse Consommation).

L’architecture de cette résidence utilisera le bois pour son ossature et pour le traitement des façades (mélèze).

Cette réalisation a pour vocation de bien s’intégrer dans le tissu pavillonnaire environnant. Elle ne vient pas le densifier puisque 15 logements locatifs seront construits sur un périmètre qui en comptait au départ 36. Après la démolition des bâtiments de 3 et 5 étages des 40 et 42 rue d’Épinay, un ensemble de constructions de 2 étages, bordé d’espaces verts et de jardins privatifs, s’étirera le long de l’avenue Catherine. Cette disposition qui s’inspire de l’implantation des pavillons qui occupaient autrefois les parcelles, préserve luminosité et espace pour les futurs locataires et leur voisinage.

La construction d’une place de parking par logement répond à une volonté de ne pas aggraver les difficultés de stationnement dans un secteur où la situation est déjà tendue. Un local pour les vélos sera également aménagé.

 

Source : http://leblogdesinstitutionnels.fr/2012/10/12/colombes-habitat-public-redevient-un-bailleur-batisseur/

 

Commenter cet article