Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Droit de vote des étrangers: les deux députés colombiens le veulent "maintenant"

17 Septembre 2012, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://s1.lemde.fr/image/2012/09/17/540x270/1761218_3_4c9b_promis-par-mitterrand-vote-par-l-assemblee-en_ea2ccd706e147e82804098285ea600d1.jpg

 

Trois députés des Hauts-de-Seine, dont nos deux députés colombiens Alexis Bachelay et Sébastien Pietrasanta ont signé, avec 75 autres parlementaires socialistes, une tribune dans Le Monde de mardi intitulée « Le droit de vote des étrangers, c’est maintenant ».

« A la veille de la reprise des travaux parlementaires, le temps presse, indiquent-ils notamment. Mettre  en place le droit de vote et d'éligibilité des étrangers aux élections municipales ne se fera pas en un jour. D'abord parce que l'adoption de la loi constitutionnelle à l'Assemblée nationale, la réforme de la Constitution par le Parlement, la loi organique et sa mise en application requièrent un temps incompressible.

Par ailleurs, cette mesure changera la nature du corps électoral en France : loin d'être votée à la va-vite, elle doit au contraire être discutée publiquement pour en expliquer la portée et sa contribution à une République réconciliée avec ses citoyens.

A celles et ceux qui nous disent que nous voulons favoriser le communautarisme par cette mesure, nous répondons que c'est au contraire l'inégalité de traitement entre l'élu et ses administrés qui favorise une organisation communautarisée de la société. Aujourd'hui, les étrangers, qui contribuent à la vie locale notamment par l'impôt, sont placés en situation d'invisibilité politique. »

Manuel Valls a quant à lui fait part de ses doutes concernant une telle mesure : "Elle ne représente pas une urgence, ni une revendication forte.  Aujourd’hui, le défi de la société française est celui de l’intégration», déclare-t-il en soulignant les menaces « d’une jonction entre la droite et l’extrême droite » sur cette question.

 

Dans son programme présidentiel, François Bayrou était pour reconnaitre le droit de vote aux élections municipales aux étrangers qui résident en situation régulière en France depuis au moins 10 ans.

 

Commenter cet article