Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Inscrire l'obligation de protection des générations futures dans la Constitution

5 Décembre 2009, 14:19pm

Publié par MoDem-Colombes



Le Mouvement Démocrate,
en congrès programmatique à Arras ce week-end, a adopté samedi un amendement à son projet politique demandant l'inscription de "la protection des générations futures" dans la Constitution. Cet amendement avait été déposé par le président du parti François Bayrou.

Il s'inscrit en préambule d'un chapitre consacré au "développement économique social et écologique durable", dépeignant "la crise économique" comme "l'échec du capitalisme financier reposant sur le profit à court terme, l'exploitation intenable des ressources naturelles, l'autorégulation et le recours massif à la dette".

"C'est le résultat de systèmes économiques uniquement tournés vers le présent, la consommation et le profit immédiat. C'est pourquoi nous inscrirons dans la Constitution l'obligation de la protection des générations futures, véritable sens du développement soutenable", ajoute l'amendement de François Bayrou.

"Avec ce principe, la politique s'inscrit dans le futur. C'est le pendant du principe de précaution qui concerne le présent", a expliqué à la presse le leader centriste.
"Tout d'un coup, on affirme que les décisions politiques doivent être prises, pas seulement pour les contemporains, mais aussi pour ceux qui viendront après", a-t-il ajouté.

Commenter cet article

Jacques Bodécot 07/12/2009 13:57



Généreux sans doute, mais ça veut dire quoi "la protection des générations futures"?. Comment la qualifier, comment la quantifier? Si on l'inscrit dans la Constitution dans ces termes peu précis,
il y a de beaux débats à prévoir au sein du Conseil constitutionnel lorsqu'il s'agira de juger si telle loi en discussion protègera bien les générations futures.
A part cela le MoDem présentait à Arras un vrai projet politique, concret. Ceux qui à longueur d'année disent que le Mouvement est sans projet seraient bien inspirés de le lire. Oh, bien
sûr, même en sympathie on ne peut tout approuver. Par exemple le voeu pieux de souhaiter le plein emploi (propos.1) me semble utopique. Chacun sait que le plein emploi n'est qu'un
accident (heureux) de l'histoire, conséquence de cette période malheureuse que fut la guerre. Difficile aussi d'approuver l'accès sans conditions des handicapés à l'école ordinaire
(propos. 206) à moins de définir les handicaps compatibles avec cet accès. Le bénéfice final d'une heure de cours est déjà réduit par les problèmes d'indiscipline et les interventions diverses
sur des sujets extra scolaires; la gestion en classe d'un handicap lourd réduirait encore ce bénéfice. Quant à supprimer les paradis fiscaux (propos. 164), on peut toujours rêver... Même une
Europe unie, aussi puissante soit-elle n'enrayera pas cette calamité. Voir à la suite du dernier G20 à quelle vitesse la liste noire s'est transformée en liste grise...
Néanmoins, ce projet est véritablement humaniste et réaffirme toutes ces valeurs aujourd'hui bafouées par ceux qui nous gouvernent. 



Dominique Lemoine 05/12/2009 16:51


Rien de nouveau: ça existe déjà dans la constitution, suite au rapport Coppens.
Jacques Chirac avait fait voté la charte de l'environnement que certains défenseurs de l'environnement justement n'ont pas voté pour des raisons politiciennes .