Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Le bipartisme peut être le marchepied de la dictature!

3 Mars 2012, 01:34am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.bayrou.fr/media/Divers/sarkhollandisation-medias.jpg

 

 

CONSTAT : Exemple du Brésil

- 1964: Coup d'état militaire

- 1965: Dissolution de tous les partis politiques. Un bipartisme obligatoire est instauré avec un parti officiel et un parti d'opposition.

- 1975 à 1985: le futur Président Lula ainsi que  la future et l'actuelle Présidente Dilma Rousseff font le coup de feu pour desserrer cet étau politique.

RESULTAT :

Quand  une société s'enferme dans ce système bipartisan, elle n'a plus d'autre solution que la violence !

Nous n'en avons pas besoin !

SOLUTION :  

Le référendum proposé par François Bayrou nous permettra de se sortir de l'impasse politique où nous nous trouvons.

 

12 propositions pour la moralisation de la vie publique

 

12 propositions qui se traduiront dès le 10 juin par un référendum consacré à la moralisation de la vie publique.

"Cette moralisation de la vie publique qui traîne depuis trente ans, dont tout le monde parle depuis trente ans sans que jamais rien ne change, cette moralisation de la vie publique, je considère qu'il est vital, vital pour la France, de la conduire maintenant à son terme. Je considère qu'il s'agit d'un objectif de tout premier plan du mandat que les Français me confieront que de rendre honnête et insoupçonnable ce qui n'aurait jamais dû cesser d'être honnête et jamais prêter le flan aux soupçons.

Je ferai une vie politique honnête et insoupçonnable parce que je serai un président libre, lié à aucun réseau, ne trimbalant aucune affaire lointaine et que j'aurai pour le faire le soutien des Français. Ayant réfléchi depuis des années à ce sujet, ayant rompu des lances, ayant combattu toutes les affaires dont j'ai eu connaissance, n'ayant jamais cédé à aucune intimidation, j'ai pris mes résolutions. 

J'en suis arrivé à une certitude : le monde politique tel qu'il est dominé par les deux partis du monopole du pouvoir est incapable de se réformer lui-même. Or la réforme est vitale pour retrouver l'estime du peuple envers ses élus et ses dirigeants et pour que cessent les manipulations et les manoeuvres. Elle est nécessaire en particulier et surtout pour redresser la France et la sortir de la crise, car la condition du redressement, c'est la confiance retrouvée. Pour rétablir les principes de la République, les simples principes de l'éducation civique, il faut donc en passer par la seule autorité qui vaille, qui est l'autorité directe des Français. 

Elu Président de la République le 6 mai, j'organiserai donc le 10 juin, jour du premier tour de l'élection législative et en même temps que celle-ci, un référendum de moralisation de la vie publique en France. Je soumettrai aux Français directement avec le gouvernement que j'aurai nommé une loi-cadre, conformément à l'article 11 de la Constitution de la République. Ainsi, en quatre semaines et un dimanche, nous règlerons et trancherons ces questions qui demeurent insolubles depuis des lustres et des décennies faute de volonté."

 

Commenter cet article