Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Les 7 derniers jours d'actualités à Colombes (6)

14 Août 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

ThermoColombes

 

Lundi 9, Mercredi 11, Vendredi 13 : En août, les plus démunis ont du mal à se nourrir car la plupart des associations caritatives ferment. Heureusement, pour certains d'entre eux, Août Secours Alimentaire 92 prend le relais. . Des jeunes mères et leurs enfants, des adolescents, des retraitées patientent tranquillement devant l'entrée de la salle paroissiale du Bld de Valmy ; tous savent qu'à 18h00, la distribution des colis alimentaires va commencer. Un par un, ils présentent à un bénévole la carte qui donne droit à l'assistance d'Août Secours Alimentaire 92 ; en échange, ils reçoivent un sac en plastique contenant de quoi manger équilibré pendant deux jours (jusqu'au 31 août).

 

Mardi 10 : Le Conseil français du culte musulman a annoncé le Ramadan pour ce mercredi 11 août : bon Ramadan à tous les musulmans de Colombes ! (jusqu'au 11 septembre). 

 

Mercredi 11 : Colombes Habitat Public, l’office public d’aménagement et de construction de Colombes entend inciter ses locataires à (re)louer les parkings. A cette fin, ceux-ci bénéficieront d’un loyer mensuel unique à partir du 1er septembre (place aérienne : 13€ ; place souterraine : 40€) (contre aujourd'hui 0€ à 100€ par mois).

Au total, plus de 1600 locataires bénéficieront de cette mesure, avec, en moyenne, une économie de 20€ sur leur quittance de parking.  Le manque à gagner est de 130000€, mais 1500 places toujours disponibles sur 7000 au total.  Espérons que l’anarchie du stationnement en surface va diminuer !

  

Jeudi 12 : Alain Aubert, directeur du comité départemental du tourisme, ancien conseiller général et chef de l'opposition RPR-UDF à Colombes, vient d’écrire au président de la République et au président du conseil général pour faire revenir le ministère de l'écologie sur sa décision de supprimer l'accès au toit de la Grande Arche à La Défense.

   

Vendredi 13 : Un été sportif pour nos élus : pendant que notre Maire fait le tour de France en Harley, notre Secrétaire d'Etat aux sports encourage - après nos athlètes à Barcelone - nos nageurs de l'équipe de France à Budapest.

 

Dimanche 15 : Podium de l'été au Parc de l'Ile Marante, organisé par le Groupement culturel Marie-Galantais de Colombes.

 

Dimanche 15 : Jour le plus froid de l'été ; pluie quasiment ininterrompue.

 

De Lundi 9 à Dimanche 15 : Chute progressive des températures de 28°C à 16°C ! Ce n'est pas la canicule historique de la Russie !  Espérons que la 2ème partie du mois d'Août soit plus chaude que la 1ère !

 

Retour sur la polémique des aires d'accueil des gens du voyage :

Depuis la loi Besson du 5 juillet 2000, chaque commune de plus de 5.000 habitants a pour obligation d'aménager une aire d'accueil des gens du voyage.

Parmi les mauvais élèves figure l'Ile-de-France, une région dans laquelle il manque 4.200 places. Seulement 22% des emplacements prévus ont été construits.

Les Hauts-de-Seine sont particulièrement à la traine, avec seulement 10% de l'objectif atteint. Le schéma départemental 2003-2009 prévoyait 300 emplacements. Il n'y en a aujourd'hui que 26, sur une aire unique, à Colombes.  Et les villes gérées par la gauche ne se sont pas montrées plus exemplaires que celles gérées par la droite. D'ailleurs, la mairie de Colombes était UMP lorsque les emplacements ont été construits.

Bernard Lucas, conseiller général (PS) de Colombes, a interpellé le préfet à ce sujet, lors de la séance du 25 juin 2010 au conseil général. "De nombreux groupes familiaux de Gens du voyage continuent à vivre en caravane, sur des terrains de fortune, non aménagés, insalubres et indignes, à Nanterre, Clichy, Gennevilliers, Antony… tandis que les autres communes ne les tolèrent même pas sur leur sol alors même qu'elles sont en infraction avec la loi", souligne l'élu d'opposition. Bernard Lucas demande au préfet d'imposer l'application de la loi aux communes qui trainent les pieds :"C'est comme pour le logement social, si chaque commune respectait ses obligations, tout serait plus facile", explique-t-il à Nouvelobs.com ((C)) .

Commenter cet article