Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Les incohérences du gouvernement

14 Décembre 2012, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://photo.europe1.fr/infos/politique/bayrou-lcp-catpure/23952679-1-fre-FR/bayrou-lcp-catpure_scalewidth_630.jpg

Le président du MoDem François Bayrou a dit hier constater des «signes de grandes incohérences» et des «messages contradictoires» de la part du gouvernement et a estimé nécessaire «une remise en ordre et une clarification».

«Il y a (...) des signes de grandes incohérences de la part du gouvernement», a déclaré l'ancien candidat à la présidentielle dans l'émission "PolitiqueS" sur LCP.

«Jean-Marc Ayrault annonce 2,5 milliards d'euros de dépenses nouvelles pour lutter contre la pauvreté. Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale, a annoncé qu'il était prêt à entrer dans la grande discussion sur la revalorisation des salaires enseignants», a remarqué le leader centriste, notant une «multiplication des annonces de dépenses» et «un chapitre économies complètement absent».

«Or, a-t-il rappelé, François Hollande, dans une conférence de presse dont j'ai approuvé les orientations il y a un mois, a dit qu'il allait faire 30 milliards d'économies sur l'année qui vient.»

«On peut sans doute les faire, ce sera très difficile. Mais on ne peut pas en même temps annoncer chaque jour des dépenses nouvelles, -aussi bien intentionnées puissent-elles être- et ne rien dire sur le chapitre des économies», a-t-il souligné.

«Tout cela est destructeur pour le citoyen, celui qui écoute le débat politique, qui est engagé, qui a voté et qui s'inquiète pour son pays. Les messages envoyés par le gouvernement sont contradictoires sur tous les points», a déploré le patron du MoDem.

François Hollande «doit se rendre compte de la situation. Mais il y a probablement quelque chose qui ne va pas dans l'organisation du gouvernement, du pouvoir et de ses équipes», a-t-il jugé. «Il y a en tout cas besoin d'une remise en ordre et d'une clarification.»

Interrogé par ailleurs sur l'exil fiscal de Gérard Depardieu, François Bayrou a estimé que «tout cela est moche».

«On est un pays en extrême difficulté. Et, on a des comportements qui sont peu civiques, anti-civiques. Et ça, ça se multiplie. Les gens pensent clairement que l'égoïsme, le sentiment de ses intérêts personnels, doit passer avant l'intérêt général. Ceci est le contraire de ce que l'on doit transmettre», a-t-il expliqué.

Commenter cet article