Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

MoDem : 12 Propositions pour la Vie des Régions

25 Janvier 2010, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://regionsdemocrates.fr/wp-content/themes/ar2d2d/goodies/Icon1.jpg

 1 -
Une nouvelle régionalisation

En matière de pouvoir des régions, on est resté au milieu du gué. Notre objectif, ce sont de nouvelles responsabilités réalistes pour les régions : par exemple, support de l’orientation des élèves, intégration de ceux qui sortent sans diplôme ni qualification du système éducatif, plan régional santé.
 

 2 - Les régions stratèges du durable

Il manque un maître d’œuvre capable d’innover et de coordonner, en entraînant les acteurs locaux, dans un vaste mouvement de mobilisation pour un projet durable. La région, proche, et cependant à la taille pertinente, doit être ce stratège et personne d’autre ne peut l’être à sa place. La question de la production d’énergies renouvelables sera ainsi traitée dans une nouvelle proximité (filière bois, micro-hydraulique, solaire thermique et photovoltaïque, éolien, géothermie, huiles végétales…) Trois objectifs communs à toutes les régions : 100 % des lycées équipés en photovoltaïque, création de coopératives solaires, « pass » harmonisé pour les transports en commun.
 

  3 - Les régions responsables de l’orientation

La plus dure des inégalités, c’est celle qui sépare les familles qui connaissent les secrets de l’orientation scolaire, et celles qui l’ignorent. Jusqu’à maintenant, la politique d’orientation ne corrige pas convenablement cette inégalité. Il faut une impulsion nouvelle : la région, responsable de l’apprentissage, de la formation professionnelle et des lycées doit l’assumer (cela peut se faire sans changement du statut des CIO).

 

  4 - Garantir des stages pour tous

Trouvent des stages, trop souvent, ceux qui ont des relations familiales ou de la chance… La région nouvelle se portera garante en passant des conventions avec entreprises, associations, administrations, offrant un service « garantie stages » à tous les jeunes.

 

  5 - Université populaire du soir

Les lycées (plus de 4000 en France) sont inoccupés une partie de l’année, le soir et le week-end, alors que jamais la demande de formations, de toute nature, d’enrichissement culturel aussi bien que d’intégration ou de progression professionnelle n’a été aussi forte. Nous voulons ouvrir les lycées à une nouvelle université populaire ouverte à tous. Les régions auront la responsabilité de cette révolution. Ce sera une arme considérable, par exemple en matière de lutte contre l’illettrisme et d’apprentissage de la langue française, comme des langues étrangères à tous les âges.

 

  6 - Un plan régional de réarmement industriel, agricole et de services.

Nous ne pouvons plus demeurer spectateurs du plus vaste mouvement de délocalisations de production jamais constaté. Il faut prendre le taureau par les cornes et présenter dans chaque région un plan de recherche d’activités nouvelles dans les secteurs industriels aujourd’hui abandonnés et dans le domaine agricole en péril. L’entreprise sera l’acteur principal, la région coordonnera les appuis, c’est une œuvre de reconquête. Cela passe par un soutien et une assistance prioritaire effectifs aux artisans, TPE et PME, notamment en leur réservant une place dans les marchés publics (small business act).

 

 

  7 - Défendre et accompagner la nouvelle agriculture

Au moment où une partie de l’humanité meurt de faim, l’agriculture doit être défendue : elle est un atout pour les régions. Les filières de production doivent être soutenues et accompagnées vers des méthodes de plus en plus raisonnables et raisonnées (irrigation maîtrisée et non agressive pour l’environnement, sobriété en engrais et dégressivité en pesticides). Les filières courtes de proximité entre producteurs et consommateurs doivent améliorer la qualité alimentaire, assurer des revenus suffisants, et économiser les transports. Les filières bio doivent être soutenues, en recherche, comme en valorisation (restauration scolaire et collective). Les labels, AOC et IGP, doivent être soutenus, y compris en communication, ils sont une voie de progrès et de valorisation.

 

  8 - La région, avocate des services publics

Auprès de l’État, la région doit se faire l’avocat efficace de l’accès aux services publics pour tous. Nous nous fixons comme but à atteindre que d’ici 2014, aucun habitant ne se trouve à plus de trente minutes d’un service public essentiel.

 

  9 - Plan régional santé

Chaque région a ses problèmes de santé en fonction de sa population (âge, origine socioprofessionnelle). Le Conseil régional doit présenter un plan santé, à partir d’études épidémiologiques, concerté avec la population. Notamment ce plan santé doit prendre en compte la responsabilité de la prévention, à développer dans les lycées, les centres d’apprentissage et de formation professionnelle, en liaison avec les internats et externats de médecine et les centres universitaires. La démographie médicale, dans tous les territoires relégués, zones rurales ou urbaines éloignées des centres, sera coordonnée et encouragée par ce plan (contrats d’installation vs financement d’études par exemple).

 

  10 - La région pilote en matière de culture

L’initiative culturelle sera de plus en plus régionale. Il est un domaine où cela est évident, c’est celui des langues et cultures des régions, notamment en leur garantissant l’accès à l’audiovisuel et le soutien en matière d’enseignement. Mais le soutien au spectacle vivant, à toutes les musiques, aux arts graphiques et plastiques, à la création audiovisuelle, à la photographie, la défense du patrimoine forment un ensemble dont les régions nouvelles garantiront la vitalité et l’accès au plus grand nombre.

 

  11 - Défendre l’autonomie fiscale des régions

Il n’y a pas de véritable collectivité locale sans autonomie fiscale. Il n’y a pas de justice sans péréquation. Les choix du gouvernement actuel ont rendu les régions totalement dépendantes de l’État, et donc à terme impuissantes. Nous nous battons pour une refonte de la fiscalité qui rendra leur autonomie aux régions.

 

  12 - Une vraie démocratie régionale

Les élus régionaux sont dans leur grande majorité presque inconnus de leurs concitoyens. Les électeurs ne savent pas davantage ce que fait la région. C’est un gâchis. Il ne peut pas y avoir de démocratie sans identification des hommes et de l’institution. Nous prenons des engagements de présence directe et d’accessibilité des élus régionaux auprès des citoyens.

Commenter cet article

Pline le souple 25/01/2010 11:18


Le précédent commentaire de 2015, c'est rien que de l'uchronie, na ! Et comme le disait l'oncle Jules : "Si ma tante en avait, ça serait mon oncle" !


2015 24/01/2010 19:32



Tout a déjà été secrètement décidé. François Bayrou et François Hollande formeront un
parti commun APRES les présidentielles de 2012. Tous les détails sont dès aujourd’hui révélés sur le site www.deux-mille-quinze.com