Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Quelque chose d’infiniment troublant (màj)

15 Mai 2011, 23:04pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Lundi : Le président du MoDem François Bayrou a jugé "glaçantes", lundi, les images de Dominique Strauss-Khan menotté, affirmant qu'elles faisaient penser à un mélange de "tragédie grecque et de séries américaines". "C'est terrible. Ces images sont glaçantes. C'étaient des images de tragédie grecque mélangées à celles des séries américaines", a dit M. Bayrou lors d'un point de presse à La Réunion, où il se trouve en déplacement. "Tous ceux qui ont vu ces images ont eu la gorge serrée, tant elles étaient saisissantes et confondantes. C'est le destin d'un homme qui bascule avec des conséquences très importantes pour les siens, son parti, son pays", a-t-il ajouté.

Le président du MoDem a affirmé qu'il serait "déplacé et en même temps prématuré" de faire une "interprétation électorale" pour la campagne présidentielle. "C'est infiniment plus grave. C'est un événement qui trouble les Français dans leur sensibilité", a-t-il dit. François Bayrou, qui se rendait pour la sixième fois à La Réunion, a par ailleurs affirmé qu'il n'était "pas en campagne électorale". "La vraie campagne, c'est à partir du début du mois de janvier. J'annoncerai ma décision avant" cette date, a-t-il noté.

Il s'est félicité qu'à La Réunion des élus du MoDem siègent au conseil général dans une majorité, aux côtés des élus de gauche et des divers droite. "Cette exigence se traduira aussi un jour nationalement", a-t-il avancé. La section MoDem de La Réunion est l'une des plus importantes de France avec 1 300 adhérents, selon son président Thierry Robert, maire et conseiller général de Saint-Leu. Elle compte une sénatrice, trois conseillers généraux, dont deux vice-présidents et un conseiller régional. Elle a tenu ce week-end sa convention en présence de François Bayrou.

 

Dimanche : Bayrou, troublé et navré. Le président du MoDem, François Bayrou, a qualifié dimanche "de confondant, navrant et infiniment troublant" l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle et tentative de viol, soulignant l'exigence de "responsabilité" d'un homme politique. "C'est une information infiniment troublante", a réagi l'ancien candidat à la présidence de la République en déplacement sur l'île de la Réunion. "Bien sûr il faut que l'enquête se déroule mais d'ores et déjà on mesure les conséquences à la fois pour un homme, pour son parti mais aussi pour l'image de la France dans le monde", a-t-il expliqué. "Si les faits sont vérifiés, ce sont des comportements dégradants à l'égard de cette jeune femme et des femmes en général et j'image que beaucoup d'entre elles en seront blessées", a-t-il ajouté.

"C'est une immense surprise". "Ma réaction n'est pas politique essentiellement, mais ce qui me frappe, c'est que c'est très lourd pour un homme, pour un parti, mais aussi pour l'image de la France", a déclaré le patron du Modem, sur Europe 1. "Un élu ce n'est pas seulement quelqu'un qui prend des décisions, c'est quelqu'un qui porte une image de la vie. Je suis sur que beaucoup de femmes ses sentent blessées", a-t-il poursuivi. "C'est grave pour nous tous, pour les citoyens, pour le rapport de confiance qui devrait exister", a-t-il poursuivi.

Commenter cet article