Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Sarre et Juvin courent après le train

18 Février 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

L’alliance est inattendue : Philippe Juvin et Philippe Sarre, respectivement maires UMP et PS de La Garenne-Colombes et Colombes, se mettent à parler d’une même voix. Parce qu’ils se désespèrent tous deux de voir le futur supermétro — le Grand Paris Express qui permettra de relier les banlieues entre elles — leur filer sous le nez en évitant soigneusement le territoire de leurs communes.

Les deux élus ont donc mis au point un tracé alternatif, qui passe par leurs villes, et qu’ils entendent bien défendre. Philippe Juvin avec ses réseaux de député européen et son carnet d’adresses à l’UMP, Philippe Sarre avec ses appuis à gauche, et l’oreille — qu’il espère — attentive des élus du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), qui dépend de la région socialiste. Philippe Juvin lance la première charge : « Si le futur métro évite la place de Belgique (NDLR : à La Garenne-Colombes) et le centre-ville de Colombes, c’est une grave erreur stratégique. A court, moyen et long terme, c’est dans cette zone que se trouve le plus fort potentiel de développement. » La ville de La Garenne-Colombes va en effet connaître un développement important du nombre de ses habitants et de ses emplois dans les cinq prochaines années avec la réalisation, d’ores et déjà engagée, de 100 000 m2 de logements et 100 000 m2 de bureaux dans la ZAC (zone d’aménagement concerté) des Champs-Philippe.

De la même façon, Colombes met en avant de puissantes perspectives de développement économique et urbain dans les années qui viennent. « Croissance démographique avec plus 5% d’inscrits dans les écoles en 2010-2011, restructuration du site de Thales, dynamisation du boulevard Charles-de-Gaulle avec l’arrivée imminente du T2, projet handball autour du stade Yves-du-Manoir… énumère Philippe Sarre. La ville va beaucoup évoluer dans les années qui viennent. » Et l’édile de conclure : « Il ne s’agit pas d’une simple question de susceptibilité. Nous ne pouvons pas accepter que le métro passe à côté de chez nous. »

Ne pas fâcher d’autres communes

Si le maire de Colombes obtenait gain de cause, le passage du supermétro en centre-ville l’amènerait à revoir sa position quant au tracé du futur tramway T1, et à défendre l’itinéraire au nord de la commune. Reste aussi à ne pas fâcher Bois-Colombes et Asnières, lesquelles, dans le cadre du tracé Sarre-Juvin, sont privées des deux gares du Grand Paris Express. « Il ne s’agit pas de critiquer les autres territoires, explique Philippe Sarre, simplement de mettre en avant des arguments de promotion de l’axe La Garenne-Colombes - Colombes. »

Yves Révillon, le maire (UMP) de Bois-Colombes, et Sébastien Pietrasanta, le maire (PS) d’Asnières, ne l’entendront sans doute pas de cette oreille…

 

(c)LeParisien 17/02/11

Commenter cet article

Yannick Farcouli 18/02/2011 17:29



Bonjour,


Excellent article et bien sur il semblerait déraisonnable de priver Colombes de cette chance. Et peut-être Asnières également voire Bois Colombes et La Garenne (communes avec moins d'habitants).


2 maires de gauche, 2 maires de droite....


Et si l'on pensait à l'intérêt des habitants au lieu de penser à la politique et aux leviers que l'on a à un niveau supérieur?


Cordialement