Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Tout l'appareil politique était en vacances à l'étranger

10 Février 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

Vacances ministérielles : « Quelque chose qui n'est pas sain pour notre démocratie », pour François Bayrou
 

François Bayrou, président du Mouvement Démocrate, était l'invité mercredi 9 février de France info. 

Il est revenu sur les deux sujets qui dominent l'actualité française: la polémique sur les vacances ministérielles de Michèle Alliot-Marie et François Fillon en Tunisie et En Égypte, et la fronde des magistrats au lendemain des propos de Nicolas Sarkozy sur les "dysfonctionnements" dans l'affaire Laetitia.

"Il est légitime que la puissance publique s’interroge" sur les raisons qui ont conduit à la dramatique affaire Laetitia, mais "la manière dont Nicolas Sarkozy s’est exprimé, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase", a estimé François Bayrou à propos de la mobilisation des magistrats.

 

Sur la polémique autour des vacances de Michèle Alliot-Marie et de François Fillon, le président du Mouvement Démocrate a souligné que pour les fêtes de fin d'années c'était "tout l'appareil d'Etat français qui se trouvait exactement dans la même situation" en vacances à l'étranger. Alors que la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie et le Premier ministre François Fillon sont mis en cause pour leurs vacances en Tunisie et en Egypte, M. Bayrou a relevé sur France Info, que le président de la République "lui aussi était invité au Maroc". 

 

 "Vous aviez tout l'appareil d'Etat français qui se trouvait exactement dans la même situation, dans les mêmes circonstances, j'allais presque dire dans les mêmes avions, dans les mêmes privilèges", a-t-il affirmé. "C'est pour ça qu'il y a une espèce de solidarité, et je trouve que c'est ça qui est malsain, je trouve que les dirigeants ne devraient pas se satisfaire de vivre ainsi dans des privilèges discrets", a-t-il ajouté. 

 

Selon lui, avec de telles pratiques "un, notre parole est moins libre, et deux l'image de la France auprès des opinions publiques des pays en question se trouve singulièrement écornée, singulièrement affaiblie". "Il faut que tout cela change. Hélas, j'ai l'impression que depuis des années non seulement ça ne s'arrange pas mais ça s'aggrave". 

 

Affirmant avoir des "sentiments d'estime" pour François Fillon, François Bayrou a jugé que "la différence" entre ses vacances en Egypte et celle de Mme Alliot-Marie en Tunisie "est dans le calendrier peut-être parce que les évènements de Tunisie avaient débuté" avant le séjour de la ministre des Affaires étrangères. Certes "ce sont des pratiques qui durent depuis longtemps, ont été pratiquées par toutes les majorités", mais elles "n'en sont pas pour moi plus saines". "Je trouve qu'il y a là quelque chose qui ne va pas, qui n'est pas sain pour la démocratie française", a-t-il conclu.

 sites récent

Commenter cet article