Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Tribune du Groupe MoDem

8 Septembre 2010, 17:51pm

Publié par MoDem-Colombes

Les bonnes résolutions de la rentrée

 

 

Depuis des mois le conseil municipal ne fonctionne pas. Il a été converti en théâtre, en cinéma, en cirque. Sous les regards abasourdis de la grande majorité des élus (toutes opinions confondues), quelques « leaders » en mal de reconnaissance monopolisent la parole pour s’affronter verbalement dans des joutes « oratoires » ridicules et stériles. Colombes mérite mieux que cette « démocratie de tréteaux ».

 

Les vrais sujets de débat ne sont plus traités, tellement la place laissée à la polémique est importante. Ainsi lors du conseil de juillet, le débat sur l’important sujet du plan de déplacement a été complètement passé sous silence au profit d’invective sur la politique sécuritaire. C’est scandaleux et dangereux. Scandaleux parce que l’image de l’Assemblée municipale est affligeante, donnant des arguments à tous ceux qui ne croient plus en la démocratie. Scandaleux parce qu’il n’y a pas « de pilote dans l’avion », que les ordres du jour sont détournés impunément, voire avec la complicité de l’exécutif municipal.

 

Dangereux parce que, malgré l’absence de débat des décisions sont prises, qui engagent notre avenir. Elles ne sont pas discutées, les Colombiens sont mis devant le fait accompli. Mais, pour ne citer qu’un exemple, on ne déplacera pas le tramway une fois qu’il sera construit ! Si on n’a pas pu discuter du tracé parce qu’on a parlé pour la centième fois de la tenue de la police municipale, tant pis !

 

Est-ce un fonctionnement normal de terminer systématiquement les conseils au-delà de deux heures du matin ? Est-on encore en pleine possession de ses moyens à cette heure là ?

 

A dix-huit mois des élections présidentielles, et alors qu’on voit les affrontements nationaux (tout aussi ridicules) se multiplier, toujours sur les mêmes sujets (la sécurité, l’immigration…), il est sans doute vain de réclamer un apaisement constructif, et pourtant :

Si les ordres du jour sont respectés

Si les temps de parole de chacun sont maitrisés

Si on refuse de céder à la provocation facile, au bon mot blessant et à la polémique faussement drôle,

alors l’instance délibérante pourra jouer son rôle de lieu d’échanges intelligents, de débats constructifs. C’est ce que nous appelons de nos voeux en cette rentrée, faute de quoi, comme ce fut le cas en juillet, nous quitterons « la cour des miracles » (c’est-à-dire le conseil municipal) pour ne pas cautionner les agressions et dérapages verbaux, symboles d’une démocratie locale en panne.

 

Alors, à quoi sert la hausse des impôts ?

 

Laurent Trupin, Bruno Gouallou

 

www. laurenttrupin.org

Commenter cet article