Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Un chemin différent pour sortir de la crise

21 Novembre 2011, 14:05pm

Publié par MoDem-Colombes

 

François Bayrou et Marielle de Sarnez, accompagnés d'une délégation du Mouvement Démocrate composée notamment de Yann Wehrling, Bernard Lehideux, Stéphane Cossé et Jean-Marie Beaupuy, se sont rendus les 10 et 11 novembre à Rome pour une rencontre du Parti démocrate européen (PDE).

 

Durant deux jours, les responsables du Mouvement Démocrate partagent et travaillent avec leurs homologues du Parti démocrate européen sur la crise que traverse les Etats membres et les institutions européennes.

François Bayrou et Francesco Rutelli, co-présidents du PDE, ont défendu ensemble un chemin différent pour sortir de la crise, là où les grands partis traditionnels ont échoué depuis plusieurs décennies.

 

"Il est indispensable que l'Europe soit une ressource, un espoir et un bouclier pour l'ensemble des 27 Etats et leurs peuples. La solidarité et la gouvernance européenne sont les leviers indispensables pour faire face à la tempête économique, politique et sociale que traverse l'Europe" ont ainsi défendu les leaders démocrates.

 

Vendredi matin 11 novembre, à l'occasion de la réunion de l'Alliance mondiale des démocrates, entourée de Franco Frattini, ministre italien des Affaires Étrangères, Bhurian Ghalioun, président du conseil national de transition syrien, Mahfud Erhaiem, ministre des Affaires Étrangères du CNT libyen, Marielle de Sarnez est revenue sur les transformations conduites par les révolutions arabes et le rôle de l'Union européenne dans l'accompagnement des pays arabes vers la transition démocratique.

"L'Europe doit être un acteur fiable et prendre toute sa part dans cet accompagnement. Il faut que l'Europe aborde la question des révolutions avec humilité car souvent les Etats ont eu des relations étroites avec ces anciens régimes", a souligné la députée européenne.

 

Concernant la Syrie, "il nous faut réfléchir ensemble au système de veto de l'ONU, il est invraisemblable que les autorités ne condamnent pas lorsque la mort est quotidienne". "Il faut un partenariat sincère avec les pays de la Méditerranée. Nous devons avoir des relations avec les dirigeants mais aussi avec les peuples. Il faut mener une réflexion sur les valeurs universelles (laïcité, droit des femmes...) et à chacun en revanche de construire sa propre histoire, a conclu la première vice-présidente du Mouvement Démocrate.


Commenter cet article