Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Il rêve de disputer les JO en ski de fond et en alpin

3 Octobre 2013, 19:42pm

Publié par MoDem Colombes

Il rêve de disputer les JO en ski de fond et en alpin

Samir Azzimani, un skieur marocain, s’entraîne à Colombes avec des skis à roulettes pour réaliser son double défi…

Une aventure aux Jeux olympique d’hiver peut parfois démarrer bien loin d’une station de ski. Par exemple sur un parking de Colombes, au bord de l’Ile Marante, où Samir Azzimani s’entraîne presque quotidiennement. Sous les yeux de passants interloqués, ce Francilien de 35 ans glisse sur ses skis à roulettes, en gardant à l’esprit le défi inédit qu’il s’est lancé: participer aux Jeux de Sotchi à la fois en ski de fond et en alpin. Deux disciplines totalement opposées sur le plan physiologique, mais qu’importe. Samir Azzimani ne vise pas de médaille. «Si je suis sur la ligne de départ, ce sera déjà gagné pour moi. Pour l’instant, j’en chie, j’ai déjà perdu 6kg. Je n’ai pas encore la caisse.»

Il y a quatre ans à Vancouver, le porte-drapeau de la délégation marocaine avait quitté les Jeux sur une 44e place en slalom. Mais depuis, il a eu une révélation. «Je travaillais comme prof de ski pour l'UCPA à Pralognan où il y a des pistes de ski de fond. Et un jour, je me décide, et je vais dans un magasin de location. Je voulais me préparer physiquement. J’ai loué du matériel de fond. Des skis courts et pas fartés. Mais j’y ai pris goût parce que c’était physique et j’ai découvert une nouvelle sensation de glisse.»

Malgré quelques gamelles, le skieur a échafaudé tout son plan. Pour se qualifier en alpin, il devra faire mieux qu’un jeune compatriote, Adam Lamhamedi, sacré champion olympique de la jeunesse en janvier. Autant dire que la fenêtre de tir est plus large en fond où, d’après ses calculs, il devra terminer à 12 minutes des meilleurs pour obtenir sa place sur 15km. Dès le début de l’hiver, il compte sur l’aide de la fédération française pour voyager et participer à quelques compétitions. Un système qui lui avait déjà permis de gagner sa place pour les Jeux de Vancouver.

En attendant, Azzimani a délaissé son travail de chauffeur pour «bosser le foncier» et préparer une aventure hors-norme. Dans une dizaine de jours, il partira au Maroc avec une voiture suiveuse pour une traversée du pays en ski-roues. «Le but, c’est d’acquérir une vraie technique en alignant les kilomètres et montrer dans les villages reculés à quoi ressemble ce sport.» Au total, il devrait patiner 80km par jour du Sud au Nord, en passant par, Agadir, Ouarzazate, Marrakech et une arrivée à Ain Reggada, le village familial. Le début d'un long périple censé le conduire à Sotchi.

Commenter cet article