Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

télé. Christophe Barbier -..." href="http://modem-colombes.over-blog.com/je-ne-crois-pas-que-l-optimisme-de-hollande-soit-justifi%C3%A9"> Je ne crois pas que l'optimisme de Hollande soit justifié

18 Juillet 2013, 19:05pm

Publié par MoDem Colombes

Je ne crois pas que l'optimisme de Hollande soit justifié

François Bayrou a déploré le "discours optimiste" de François Hollande, contraire aux prévisions des organisations internationales et qui "risque de faire perdre de vue l'importance des réformes à accomplir", mercredi sur i>télé.

Christophe Barbier - 11,2% de chômeurs en 2004, c'est le pronostic de l'OCDE. Dimanche, François Hollande nous fisait : "La reprise est là". Comment expliquer ce contraste ?

François Bayrou - Je ne crois pas que l'optimisme déployé par François Hollande soit justifié. Je pense que, comme les organisations internationales le disent, la France n'a pas résolu ses problèmes. Elles ne les a même pas posés de manière claire.

Quels sont ses problèmes ? C'est le marché et le coût du travail ?

C'est une société qui n'a pas fait le travail nécessaire sur elle-même au long du temps, depuis quinze ans peut-être, pour être réarmée comme elle devrait l'être. Dans l'Éducation, le travail n'est pas fait : les échecs de l'école, de notre université, du système éducatif français demeurent les mêmes. Deuxièmement, on a pas fait ce qu'il fallait pour que le marché du travail ait cette alliance de souplesse et de simplification qui est nécessaire. La vie des entreprises n'a pas été facilitée. Nous sommes toujours dans le même climat de doute, de soupçon et de fragilisation des entreprises.

Cela va peut-être changer. Ce matin, Jean-Marc Ayrault présente le premier volet de son choc de simplification. Il y a des choses pour les entreprises.

Et c'est très bien. S'il y a une chose juste, que je soutienne dans la période actuelle de l'action gouvernementale, c'est la simplification. Je ne sais pas jusqu'où cela va aller, car il y a un génie de l'administration et des organismes de contrôle pour constamment faire revenir de la complexité là où la simplicité devrait exister. Mais, si on va dans le sens de la simplification, c'est bien. Par exemple le fait que, si l'administration ne vous répond pas, cela veut dire que vous pouvez avancer. C'est un pas très important, promis depuis longtemps.

En même temps que l'on simplifie la vie des entreprises, on diminue les aides. Il y aura moins d'aides, pour faire un milliard d'économies.

Je trouve bien que l'on supprime les aides inefficaces aux entreprises. De ce point de vue là, il n'y a rien à dire. Si on le fait ! Car vous voyez bien ce que ceux qui écoutent cette émission ont en tête : ils ont entendu les mêmes discours depuis des années, y compris celui sur l'optimisme.

Mais il faut créer de la confiance !

Oui. On comprend bien que les dirigeants ont besoin d'avoir un discours optimiste. Mais si celui-ci ne correspond pas à la réalité, alors vous désarmez le pays ! Pour que la France prenne les décisions nécessaires, fasse les réformes et fasse naître l'état d'esprit qui dans la société permettra de les porter, il faut une lucidité ! Vous savez bien à quel point j'attache de l'importance à la vérité en politique, c'est même le titre de mon dernier livre. L'idée que la vérité est nécessaire quand on veut mener une politique réformiste : c'est cela qui risque d'être désarmé, par un discours que certains diront optimistes et que d'autres diront lénifiant. Il risque de faire perdre de vue l'importance du travail qu'il y a à faire pour que la France redevienne le grand pays qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être.

Commenter cet article