Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Le projet d'intercommunalité de la Boucle Nord

26 Mai 2011, 06:00am

Publié par MoDem-Colombes

interco.JPG

 

En résumé :

- La Garenne Colombes rejoint la Communauté d'Agglomération du Mont-Valérien (Rueil-Malmaison, Sursesnes, Nanterre).

- Clichy La Garenne et Saint Ouen ne sont pas retenues dans le projet de la Boucle Nord.

- Villeneuve-la-Garenne (ré)intègre la Boucle Nord.

La Boucle Nord devrait donc regrouper Colombes, Asnières, Bois-Colombes, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne.

Mais il faut attendre l'avis des communes (au conseil municipal) et de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI).

 

Le 27 avril dernier, le Préfet des Hauts-de-Seine a procédé à l’installation de la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) qui compte pour le département des Hauts-de-Seine 53 membres titulaires : 21 représentants des communes, 21 représentants des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, 3 représentants des syndicats de communes et des syndicats mixtes, 5 représentants du Conseil général et 3 du Conseil régional : 

 

http://www.decentralisonsautrement.fr/wp-content/uploads/2011/05/Hauts-de-seine-CDCI.pdf


Les travaux de la CDCI visent à élaborer et à approuver un nouveau schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI), conformément à la loi du 16 décembre 2010 sur la réforme des collectivités territoriales.

 

Après avis des communes, des 6 EPCI (Etablissements publics de coopération intercommunale) et des 28 syndicats communaux et intercommunaux, le schéma départemental de coopération intercommunale sera soumis à l’examen et au vote de la commission.


Le schéma départemental de coopération intercommunale sera arrêté, au plus tard, le 31 décembre 2011.

 

Le SDCI devra être ensuite mis en œuvre avant le 1er juin 2013.

 

Voici la partie concernant Colombes du projet de schéma départemental de coopération intercommunal (SDCI), élaboré par le préfet, dans le cadre d'une très large concertation avec les élus   :

 

Dans le secteur Nord, le schéma idéal crée une intercommunalité englobant toutes les communes situées au nord d’une ligne Suresnes/Rueil/Nanterre, et regroupant 14 communes du nord des Hauts-de-Seine. 

 

En effet, l’ensemble de ce territoire est fortement influencé par le quartier d’affaires de La Défense, qui diffuse un développement accéléré du secteur tertiaire vers les communes du nord de la boucle. 

 

Par ailleurs, c’est un territoire que le système de transport en rocade du Grand Paris Express va structurer et intégrer davantage dans les années qui viennent, avec l’implantation de plusieurs gares et des projets lourds d’aménagement.

 

Mais la constitution de cette grande intercommunalité n’est pas possible en une étape unique, dans le délai imparti par la loi pour réaliser le schéma car : 

- Il existe déjà sur ce territoire des  regroupements intercommunaux avec des communautés d’agglomération qui sont en train de se stabiliser et de s’ajuster (communautés d’agglomération du Mont-Valérien et de Seine-Défense).  

- Il existe dans ce secteur des communes qui sont actuellement dans des logiques inachevées : Clichy-la-Garenne, Levallois-Perret, Neuilly-sur-Seine. 

 

Les communes de la rive droite de la Seine (Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Clichy-la-Garenne) sont immédiatement limitrophes de Paris et sont séparées par la Seine de la boucle nord. Elles font référence à leur situation de proximité avec Paris et ne développent pas entre elles de projet de coopération. La commune de Neuilly-sur-Seine n'appartient qu’à un seul syndicat intercommunal dont le siège est dans les Hauts-de-Seine et ne présente pas de projet de coopération avec d'autres communes. La commune de Levallois-Perret n'appartient également qu’à un seul syndicat  intercommunal dont le siège est dans le département des Hauts-de-Seine et n'envisage pas de coopération avec les communes voisines. Enfin, Clichy-la-Garenne signale sa proximité avec Paris, ainsi que des liens anciens avec la ville de Saint-Ouen (93), et qui  se concrétisent notamment dans le syndicat intercommunal du CLIC de Clichy/Saint-Ouen, crée le 23 février 2009. 

 

Il est nécessaire de laisser du temps au temps, ce qui explique que ces communes ne sont pas retenues dans l’actuel du projet de SDCI.

 

Ce projet retient à l’échéance de réalisation du schéma : 

 

- l’extension du périmètre de la communauté d’agglomération du Mont-Valérien à la commune de La Garenne-Colombes. Cette adhésion s’inscrit bien en effet dans la logique du syndicat d’études et de projets des Deux Seine dont l’objet est d’élaborer un projet de développement territorial et d’aménagement dans le cadre du développement du pôle appuyé sur La Défense. Il portera à 243 860 le nombre d’habitants de la communauté d’agglomération du Mont-Valérien.

 

- et dans le cadre d’une démarche pragmatique procédant par étape, pour assurer la  transition vers la grande intercommunalité, la création d'une communauté  d'agglomération entre les communes d'Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne, soit 261 690 habitants. Entièrement situé dans la boucle nord de la Seine, ce territoire est géographiquement d'un seul tenant et ne  comporte pas d'enclave. Il se caractérise par une implantation ancienne d'activités industrielles et artisanales, qui se maintiennent autour du port de Gennevilliers, et qui évoluent sur toutes les communes de ce territoire vers des activités tertiaires, notamment commerciales. Ces communes ont entre elles des liens de syndicats intercommunaux spécifiques (syndicat des eaux de la presqu'île de Gennevilliers, SIFUREP, SYELOM...).  

 

http://www.hauts-de-seine.pref.gouv.fr/upl_dnl/0405/Projet%20SDCI%20+%203cartes.pdf

Lire la suite

La tentation du populisme

24 Mai 2011, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/images/photos-personnalites/rioux-giens.jpg
Nouvelle session de l'Université populaire 
ce mercredi 25 mai de 19h à 20h30
au siège du Mouvement Démocrate
133 bis, rue de l’Université, Paris 7e

Jean-Pierre Rioux, directeur de Vingtième Siècle. Revue d’histoire, auteur de Les Populismes, fera une conférence sur le thème :

La tentation du populisme

Le populisme, ce mot-valise, c’est « le peuple à l’inconditionnel ». Un peuple tenu pour sans foi ni loi et tout dévoué au leader charismatique. Tout d’horizon mondial d’un concept élastique mais inusable, et analyse de son application à la « politique du peuple » en France, des Sans-culottes ou Boulanger à Mélenchon, en passant par Poujade et Le Pen.

L’entrée est libre, et ouverte à tooute personne intéressée par le sujet. : confirmer votre présence à l'adresse suivante : universitepopulaire@lesdemocrates.fr

Lire la suite

Colombes Blog Story (19)

23 Mai 2011, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

blog-story.jpg

 

Si le site de la ville http://www.colombes.fr/ ne répond plus depuis 3 jours, la toile colombienne ne cesse elle de s'étoffer :

 

Le Conseil Communal des Jeunes de Colombes relance un blog afin d'établir à nouveau un lien entre leurs actions et les jeunes de la ville :

http://blogccjcolombes.blogspot.com/

 

Le blog de l'antenne colombienne de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (ou LICRA) : 

 http://licracolombes.over-blog.com/

 

Le blog du bilan de mi-mandat de la majorité municipale, ou les éléments de programme qui ont été réalisés - ou pas !

http://bilan.colombes.fr/


Colombes Blog Story (18)


Lire la suite

Une nouvelle maternité à Colombes

23 Mai 2011, 14:15pm

Publié par MoDem-Colombes

maternite.JPG

 

Après 5 ans de travaux, Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée de la santé, inaugure ce lundi le Centre Femme-Mère-Enfant (FME) de l’hôpital Louis-Mourier de Colombes.

 

Globalement, le centre réunit trois services (gynécologie-obstétrique, néonatologie et pédiatrie), totalise 106 lits (68 en chambres individuelles classiques, 10 en réanimation néonatale, 14 en soins intensifs et 14 en néonatologie), 6 salles de naissances et 3 de pré-travail. Viennent également s'adosser un Centre de contraception et d'interruptions volontaire de grossesse (CCIVG), la Protection maternelle infantile (PMI), un centre de planification, ainsi que la 3e antenne d'Hospitalisation à domicile (HAD) pédiatrique de l'AP-HP.

 

Ce centre est le seul établissement public à offrir une maternité de type III à la population du nord des Hauts-de-Seine. 

 

Il desservira 13 communes, où l'on compte 12000 naissances par an.

Au-delà du suivi des grossesses à hauts risques et des grands prématurés, l’objectif du centre est de prendre en charge, pour le large territoire de santé du nord des Hauts-de-Seine, l’ensemble des problématiques gynécologiques de la femme (contraception, maternité, gynécologie) ainsi que celles de l’enfant, de la naissance à l’adolescence.

 

14h15 : une présentation du service par l’équipe médicale est organisée pour la presse

15h00 : arrivée de Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé

15h10 : inauguration

Discours (dans la salle de conférence - RdC Périnatalité) :

  • Mme Mireille FAUGERE, Directrice générale de l’AP-HP
  • M. le Pr Laurent MANDELBROT, Président du CCM, Chef du service de gynécologie-obstétrique
  • M. Philippe SARRE, Maire de Combes
  • Mme Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé

Dévoilement de la plaque par Mme Nora BERRA (la plaque sera posée sur un chevalet dans la salle)

16h00 : visite des nouveaux locaux

Visite commentée par l’architecte (cabinet Mas et Roux), le Pr MANDELBROT, Christophe KASSEL, Directeur des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine, et Gwénolee ABALAIN, Directrice de l’Hôpital Louis-Mourier :

  • Visite des urgences gynéco-obstétricales (RDC)
  • Visite du service de néonatalogie (1er étage)
  • Visite du service de gynéco-obstétrique (consultations au 1er étage puis hospitalisations au 2e étage)

  

Le coût total des travaux représente un investissement de 46 M (hors équipements)

Surface : 15000 m2

10 lits de réanimation néo-natale

 

14 lits de soins intensifs

14 lits de néonatalogie dont 4 lits mère-enfant (maman accompagnant le bébé ) et 4 lits

« kangourous » (maman hospitalisée avec le bébé) décentralisés en maternité

 

68 chambres individuelles de maternité (12 en gynécologie, 56 en obstétrique)

10 box de consultation

3 box d’urgences gynéco-obstétriques

6 salles de naissances

1 salle de réanimation bébé située à égale distance entre le bloc opératoire et les salles de

naissances

 

1 centre IVG

7 salles de bloc opératoire, dont 2 dédiées à la gynécologie-obstétrique

1 salle de surveillance post-interventionnelle de 12 places

1 stérilisation centrale plus grande et mise aux normes

1 biberonnerie centrale plus grande et mise aux normes

 

Parallèlement, les externes et internes en chirurgie dentaire du service d’odontologie de l’hôpital Louis Mourier entament ce jour une grève dans leurs locaux pour une durée indéterminée.

 

maternite2.JPG

Lire la suite

Sénatoriales 2011 : désignation des délégués des conseils municipaux le 17 juin

22 Mai 2011, 19:58pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.centristes-des-yvelines.fr/images/news/logo_senatoriales_2011_1-mini.jpg
La date du 25 septembre 2011 a été retenue pour l’organisation des prochaines élections sénatoriales.
 
Le nombre de sièges à pourvoir dans cette série s’établit à 170, dont cinq sièges supplémentaires par rapport aux précédents scrutins du fait de la réforme du Sénat de 2003. Seront concernés en métropole, les départements classés dans l’ordre minéralogique de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales ainsi que ceux d’Ile-de-France, et outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint Pierre-et-Miquelon. 6 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront également renouvelés.

Le mandat des sénateurs élus en septembre 2011 s’achèvera en septembre 2017.
 
Les sénateurs sont élus par un collège ("grands électeurs") comprenant les députés, les conseillers régionaux élus dans le département, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux qui représentent 95% des 150 000 électeurs.
Le nombre des délégués des conseils municipaux dépend de la population municipale authentifiée au 1er janvier 2011 par les recensements.

Les délégués doivent avoir la nationalité française et être inscrits sur la liste électorale de la commune intéressée.

Le nombre de conseillers municipaux dépend, quant à lui, des élections municipales de 2008. Dans les communes de 9 000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit, donc pour Colombes nos 49 conseillers municipaux sont délégués de droit.

Dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseillers municipaux élisent au scrutin proportionnel des délégués supplémentaires à raison de 1 pour 1 000 habitants au-dessus de 30 000, soit 54 délégués pour Colombes (84 367 Colombiens  au 01/01/2011).

Le nombre des suppléants est de 3 quand le nombre des titulaires est égal ou inférieur à 5.  Il est augmenté de 1 par 5 titulaires ou fraction de 5 : soit 13 suppléants à Colombes.

La désignation des délégués et des suppléants des conseils municipaux aura lieu le 17 juin 2011.

L'élection des délégués et des suppléants a lieu sur la même liste suivant le système de la représentation proportionnelle avec application de la règle de la plus forte moyenne, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes peuvent comprendre un nombre de noms inférieur au nombre de sièges de délégués et de suppléants à pourvoir.

Chaque conseiller municipal ou groupe de conseillers municipaux peut présenter une liste de candidats aux fonctions de délégués et de suppléants.

L'ordre des suppléants résulte de leur rang de présentation.

En cas de refus ou d'empêchement d'un délégué, c'est le suppléant de la même liste venant immédiatement après le dernier délégué élu de la liste qui est appelé à le remplacer.

Un conseiller municipal empêché d'assister à la séance au cours de laquelle sont élus les délégués et les suppléants peut donner à un autre conseiller municipal de son choix pouvoir écrit de voter en son nom. Un même conseiller municipal ne peut être porteur que d'un seul pouvoir qui est toujours révocable.

 

Liste des sénateurs actuels des Hauts-de-Seine 

En savoir plus sur les élections sénatoriales :

http://www.senat.fr/senatoriales_2011.html

 

Lire la suite

MoDem 92 : Elections au Conseil Départemental

21 Mai 2011, 22:59pm

Publié par MoDem-Colombes

http://idata.over-blog.com/1/16/75/07/Avr10/MoDem-92-bis.jpg

 

Voici les éléments indispensables pour les élections internes des 8 et 15 juin prochains :

1) Candidats

Candidate à la présidence du MoDem 92 : Chantal BRAULT

Liste des Candidats à l'élection au Conseil Départemental

2) Professions de foi :

 - de la candidate à la présidence du MoDem 92

 - de la liste pour l’élection au Conseil Départemental

3 ) Modalités

- Date des scrutins :

1er  tour, le mercredi 8 juin 2011 de 10 heures à 21 heures

2ème tour (s’il y a lieu), le mercredi  15 juin 2011 de 10 heures à 21 heures.

- Bureau de vote : Siège du MoDem, 133 bis, rue de l’Université 75007 à Paris.

- Il est indispensable d'être à jour de cotisation pour être éligible et électeur.

 - Formulaire de procuration.

 

Parallèlement à ces élections départementales, l'élection du collège des adhérents au Conseil National du Mouvement Démocrate aura lieu du mardi 14 au vendredi 21 juin prochain par internet.

Lire la suite

Colombes : Fêtes de quartier (1)

20 Mai 2011, 10:47am

Publié par MoDem-Colombes

 

 

 

  

 

 

Gabriel-Péri/Estienne d’Orves et Petite-Garenne : 

 

Vendredi 20 mai : Cité Gabriel Péri 18h30 - 21h30 

18h30 : apéritif avec les BatucAdos

20h : spectacle de magie et harmonica jazz - Johnny Swinger

 

Samedi 21 mai : Square Médéric  14h45 - 21H30 

14h45 - 21h30 : Stands de jeux

14h45 : déambulation de la place Jean Wiener jusqu’au square Médéric

15h20 : spectacle

15h50 : spectacle harmonica jazz - Johnny Swinger

16h15 : goûter

16h30 : spectacle

17h15 : chants - habitants amis, voisins et enfants de l’Agriculture

17h45 : spectacle de danses antillaise/orientale et chant Gospel

18h30 : slam - M. Camara

18h45 : apéritif dînatoire

18h45 : Animations musicales variétés françaises

DJ Delphin Chen, tournoi de poker (sans argent) et jeux de cartes

Buvette

 

 

Fossés-Jean/Bouviers : Parc Caillebotte 12h30 - 20h00

Samedi 21 mai

12h30-13h30 : groupe musical Capverdien

13h30-14h30 : spectacle scénique des habitants (enfants et adultes)

15h-16h30 : spectacle médiéval

16h30 : goûter

17h : chorale arabo-andalouse

18h30-20h : DJ Buvette et barbecue tout au long de la fête

  

Centre et Agent-Sarre : Square des Oiseaux 15h00 - 21 h00

Samedi 21 mai

 

15h-18h : Rallye. 2 itinéraires : Centre, départ du square des Oiseaux et Agent-Sarre, départ école Victor Hugo élémentaire. (Présence obligatoire d’un adulte, les enfants peuvent venir déguisés).

15h-18h :  animations au square des Oiseaux

18h15 :   apéritif sans alcool

18h45 : animation musicale – Fanfare des Beaux Arts

Buvette

 

 

Vallées : Ecole Bienvêtu : 16h00 - 22h30

Samedi 21 mai

 16h-20h : stands de jeux

16h10 : spectacle - école Lazare Carnot

17h : concert rock - Diamond Bleach

18h : concert de variétés - Pauline’s

20h : repas partage

20h10 : concert pop rock - Turtle Smile

20h40 : concert de variétés - Light Orchestra

Buvette

Lire la suite

La conquête

19 Mai 2011, 11:06am

Publié par MoDem-Colombes

 

6 mai 2007, second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s’apprêtent à élire leur nouveau Président, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent: elles racontent l'irrésistible ascension de Sarkozy, semée de coups tordus, de coups de gueule et d'affrontements en coulisse. La conquête : L'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

 

A ne pas manquer :

Florence Pernel en Cécilia plus vraie que nature !

La répétition du débat Ségolène Royal-Nicolas Sarkozy, Pierre Charon (Dominique Besnehard) jouant Ségolène Royal.

Nicolas Sarkozy qui explose au moment d'enregistrer ses spots de campagne.

Bernard le Coq jouant la carte de la ressemblance parfaite avec l’ancien président, scotchant !

Les déjeuners entre Villepin (Samuel Labarthe) et Sarkozy.

 

En ce moment à l'UGC La Défense ou au Mégarama à Villeneuve la Garenne

Lire la suite

Un forum emploi à Colombes

18 Mai 2011, 00:07am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.pole-emploi-evenements.fr/images/evenements/default/logo-pole-emploi-evenements.jpg

 

 

La Cité de l'eau et de l'assainissement (Siaap) - A86 - 82 avenue Kléber - accueille le mercredi 18 mai, de 9h30 à 18h00, un forum dédié aux demandeurs d'emploi recherchant une formation ou un travail, avec des activités pour le plus large public.

Des entreprises de Colombes sont invitées directement par la commune.

Seize secteurs d’activité seront représentés, de l’emploi public au BTP, en passant par les nouvelles technologies.

L’occasion est donnée de rencontrer les entreprises, les centres de formation et de consulter les offres d’emploi.

Quatre espaces thématiques viendront compléter les stands présentés, dont le «job dating » (entretiens de recrutement), l’alternance et « préparer sa recherche d’emploi » (ateliers CV, accueil spécifique des travailleurs handicapés, recherche de jobs d’été….). 

Une navette gratuite (Quatre Chemins-Aragon, Mairie et Solférino) sera mise en place toutes les heures (sauf à 12h30).

 

Lire la suite

La danse du centre

17 Mai 2011, 08:10am

Publié par MoDem-Colombes

 

 

Nous vivons en politique, et peut-être pas seulement en politique, un grand moment de confusion. La confusion est dangereuse. Face à cette confusion, une clarification s’ impose. 

Les citoyens ont besoin de repères pour pouvoir faire clairement leur choix, prendre leur décision, et obtenir par leur vote ce qu’ ils attendent vraiment pour l’ avenir de leur pays. 

La « danse du centre » 

La « danse du centre » à laquelle on assiste depuis quelques semaines aurait quelque chose d’assez drôle, si son but n’était pas d’égarer les électeurs pour les conduire précisément où ils ne veulent pas aller. 

La question est bien celle du but de cette manœuvre : tout montre qu’ il s’agit de capter les voix d’électeurs insatisfaits de la manière dont la France est gouvernée depuis des années, d’électeurs qui veulent le changement, pour les ramener, au bout du compte, parmi les soutiens du pouvoir. 

C’est parce qu’ il s’agit de détourner et de dévoyer les électeurs du centre qu’ il s’agit d’ une manœuvre et pas d’une vérité. Il faut dissiper la confusion et clarifier les choses. 

Une phrase révélatrice a été prononcée cette semaine par l’un des participants : « nous allons, a-t-il dit, construire la deuxième droite ». 

Il convient de rappeler ceci : le centre, par définition, ce n’est pas une deuxième droite, pas plus que ce n’est une deuxième gauche. 

Le centre, c’est précisément la volonté nécessaire et urgente de dépasser la droite et la gauche pour rassembler le pays autour d’un projet cohérent. 

J’ai employé le mot cohérent. Il est très important. Ce qui frappe, quand on regarde l’état actuel de la droite et de la gauche, c’est l’extrême division qui règne en leur sein. Extrême division, et je crois, définitive division. 

L’UMP est sous la pression de l’extrême droite. Chaque jour, sous cette pression, elle se divise un peu plus. Entre ceux qui considèrent que pour plaire à l’opinion et gagner son soutien, il faut utiliser les mêmes thèmes et les mêmes mots que le Front national, et qu’au fond ces thèmes et ces mots sont fondés, et ceux qui refusent cette stratégie de l’accommodement, la distance est de plus en plus grande. Sur la question de l’immigration, sur le RSA, l’affolement fait prononcer des discours et défendre des thèses qui empêchent la définition d’ une politique cohérente. Il en va de même à gauche. Sur ce qui se passe et se prépare en Grèce, il y a une attaque contre Strauss-Kahn, violente, orchestrée au sein même de la gauche, et même du PS. Entre Mélenchon et Strauss-Kahn, il y a autant de fractures et d’ affrontements irréductibles qu’ entre ceux qui flirtent avec l’ extrême droite et par exemple Fillon. 

Ce ne sont pas des camps solidaires, ce sont des champs de bataille. 

Et la division de ces camps les rend incapables d’apporter une réponse courageuse et solide aux questions de l’heure. 

 

François Bayrou

14/05/2011

Lire la suite