Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

La fréquentation du Musée de Colombes dopée par l'expo Asger Jorn

5 Août 2010, 10:45am

Publié par MoDem-Colombes

 

 

C'est historique !

 

Le musée municipal de Colombes a connu une belle progression de sa fréquentation avec 4066 visiteurs au mois de juin, contre environ 700 les mois précédents. Une hausse de la fréquentation engendrée par la belle exposition consacrée au peintre danois Asger Jorn, qui installa son premier « vrai » atelier à Colombes de 1969 à 1973.

 

Il devient le 2ème site des Hauts-de-Seine ayant connu la plus forte progression (sur les 20 sites recensés par le comité départemental du tourisme).

  

Le toit de la Grande Arche étant fermé depuis le 24 avril (200000 visiteurs l'an dernier), le musée départemental Albert-Kahn de Boulogne devient le premier site touristique des Hauts-de-Seine avec 63024 visiteurs entre janvier et juin (+ 2% par rapport à 2009).

 

Le musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt, qui accueillait jusqu’au 7 mars l’exposition consacrée à BB, a attiré 49872 visiteurs entre janvier et juin (+ 300% par rapport à 2009) !

 

Le mémorial du mont Valérien à Suresnes (nouvelle muséographie) a attiré 8169 personnes depuis janvier (+ 52,6% par rapport à 2009).

 

Musée municipal d’Art et d’Histoire
2,rue Gabriel Péri 92700 Colombes - 01 47 86 38 85
Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 18h

Fermé à partir du 1er août, il ne rouvrira que le 4 septembre à 14 heures.

 

Source

 

7 Expos à ne pas manquer à Colombes  

 

Lire la suite

En Août à Colombes (màj)

3 Août 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

4 août • Les animations du Centre Nature – 16 rue de Solférino : atelier ludo-éducatif de 14h à 15h sur le thème "la peinture consacrée à la nature".

  

Jusqu'au 5 août  • Exposition « Cœurs de quartiers »  une ultime présentation des photos lauréates du concours organisé l’an dernier par le musée d’art et d’histoire et dont les clichés représentent l’image que se font les colombiens de leurs quartiers,dans le hall de l’Hôtel-de-Ville – place de la République.

 

 

Jusqu'au 27 août, tous les jours de 16h à 19h, Surprise en squares :  au parc Caillebotte (rue Jules Michelet), au square Victor Basch (rue Gallieni) et au terrain d’évolution des Grèves (angle des rues Colbert et Jules Ferry) : nombreuses animations artistiques, ludiques et sportives.

 

 

Du 5 au 13 août  • Sport :  la direction municipale des Sports organise des animations pour les plus de 15 ans dans différents gymnases de la ville.

  

15 août 2010, 12 h :  Podium tropical  à l'Ile Marante, organisé par le Groupement Culturel Marie-Galantais  :  du sport, des artistes, des jeux et des groupes en live

 

25 août • Les animations du Centre Nature – 16 rue de Solférino : atelier ludo-éducatif de 14h à 15h sur le thème "les plantes sauvages alimentaires".

27 août  Soirée spectacles au  Parc Caillebotte

18h30 : Chanson rock : PPFC, programmé dans le cadre des spectacles à domicile 2010/2011 du Hublot.

19h30 : Théâtre forain : La Bête, par la Cave à Théâtre et la Compagnie Annibal et ses Eléphants

 

29 août, 10h30 :  • Cérémonie officielle commémorative à l'occasion du 66 ème anniversaire de la libération de. Colombes.

  

29 août , 14h00:  • 2e Podium d’Eté – Terrain de l’Ile marante, proposé par le Collectif Carnaval 

 

Tout août   •  Piscine à 1€ : le tarif d’entrée de la piscine olympique municipale est fixé à 1€ pour les jeunes colombiens âgés de 5 à 16 ans (justificatif de domicile et d’identité demandé). De même, les horaires sont prolongés et la piscine reste ouverte jusqu’à 20h du lundi au vendredi, de 10h à 19h le samedi et de 9h à 19h le dimanche.

 

Tout août  • Tennis :  les 5 courts extérieurs et les 5 courts couverts de tennis du parc de l’Ile Marante sont disponibles sur réservation ou par abonnement.

 

+ bibliothèques municipales, cinéma « les 4 Clubs », Centre Nature, Coulée Verte, Centres socio-culturels des Fossés-Jean et du Petit Colombes qui restent ouverts tout l'été, et le « Colombes Eco Tour » de l’association Strata’j’m.

 

 

Jusqu'au 29 août  • Exposition « Les tortues de Floride »  cette exposition nous fait découvrir la vie des NAC (nouveaux animaux de compagnie)  et leur impact sur notre environnement quotidien au Centre nature – 16 rue de Solférino.

Lire la suite

Bayrou : "Sarkozy fait de la communication"

3 Août 2010, 10:25am

Publié par MoDem-Colombes

"Le président du MoDem, François Bayrou, a estimé lundi matin que Nicolas Sarkozy et le gouvernement maniaient des sujets "dangereux" dans le seul but de "faire de la communication", après le discours où le président de la République a lié immigration et insécurité.

 

Au micro d'Europe 1, François Bayrou a jugé que Nicolas Sarkozy avait voulu provoquer "une polémique, parce que la polémique est le meilleur moyen de faire de la communication, de ressouder ce qu'on croit être son camp autour de soi lorsque les sondages fléchissent"."Malheureusement cette polémique elle est faite sur des sujets qui sont des sujets dangereux pour la France", a-t-il ajouté.

"Ce sont des sujets dangereux parce qu'autant il est juste, légitime et nécessaire d'avoir en matière de sécurité une démarche qui soit une démarche intransigeante, forte et juste, autant essayer de tracer un signe égal entre immigration et insécurité, entre immigration et délinquance, évidemment c'est rendre au pays un très mauvais service et c'est à mon sens déstabiliser et rendre plus dangereuse encore la société française", a expliqué le président du MoDem.

"Essayer de faire croire que délinquance et insécurité soient directement liées et conséquences de l'immigration, c'est pour la société française poser des problèmes qui sont des problèmes insolubles", a ajoutéFrançois Bayrou"Il y a là des coups de barre dans un sens et des coups de barre dans l'autre qui ne ressemblent pas à ce qui est nécessaire dans un pays aussi fragile et aussi en difficulté que le nôtre", a conclu M. Bayrou.

Lire la suite

7ème année pour Août Secours Alimentaire 92

1 Août 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Pour la 7ème année consécutive à Colombes, Août Secours Alimentaire 92 ouvre sa permanence de distribution de paniers-repas gratuits.

 

En effet, pendant les vacances, de plus en plus d'organismes sociaux et d'associations caritatives ferment leur porte.  Août Secours Alimentaire 92 essaye d'accueillir et de nourrir chaque année, grâce à des "paniers-repas" les personnes les plus démunies durant tout le mois d'Août.

 

300 cartes "paniers-repas" ont été distribuées depuis la mi-juin à des associations ou services publics de Colombes et des communes proches qui s'occupent des personnes en situation difficile et qui distribuent ces cartes aux personnes et aux familles démunies : la Croix Rouge, les CCAS, la CVS, le Secours Populaire, l'Entraide Protestante, la Conférence Saint Vincent de Paul, le Comité d'Aide aux Réfugiés, la Maison de la Solidarité de Gennevilliers, Maman Secours, la Rampe, Dom'asiles, le Secours Catholique.

 

Cette année, l'accueil et la distribution des "paniers-repas" aura lieu tous les lundi, mercredi et vendredi, du 2 au 31 août, à une nouvelle adresse : 

Salles paroissiales de Saint Pierre Saint Paul

22 boulevard de Valmy

Colombes

 

Comment aider ?

- Rejoindre l'équipe des bénévoles (30 personnes chaque jour):

   - pour la préparation des "paniers-repas" de 16h00 à 17h30

   - pour l'accueil et la distribution, de 18h00 à 20h00

- Pour aider à financer le budget de 24000 Eur, faire un don par chèque à l'ordre de "Août Secours Alimentaire 92" à remettre sur place (déduction fiscale en vigueur).

 

Bilan de la distribution d'Août 2009 :

26 tonnes de nourriture ont été distribuées.

346 familles ou isolés des Hauts-de-Seine en ont bénéficié (911 adultes et 88 bébés).

36068 équivalents repas ont été distribués, soit + 10% sur 2 ans.

28 bénévoles se sont relayés chaque jour.

 

Août Secours Alimentaire 92 bénéficie de l'expérience de l'association parisienne Août Secours Alimentaire qui elle existe depuis 15 ans :

Août Secours Alimentaire : parce-que la faim ne prend pas de vacances

Lire la suite

Les 7 derniers jours d'actualités à Colombes (4)

1 Août 2010, 17:30pm

Publié par MoDem-Colombes

Photo 003

 

26 juillet : Dernière semaine de représentations au Festival Off d'Avignon de la pièce " Petit boulot pour vieux clown" de la Compagnie théâtrale Umbral de Colombes.

 

27 juillet : "Il y a clairement un manque de volonté politique de la part des préfets", s'indigne le maire de Colombes. Le schéma d'accueil de ce département prévoyait trois cents places de caravanes. Seules vingt-huit ont été ouvertes à Colombes en 2005. 4 préfets se sont succédé entre 2000 et 2010 : "Aucun n'a voulu s'engager sur ce dossier. Et ce n'est pas le président du conseil général, un certain Nicolas Sarkozy  de 2004 à 2007, qui a accéléré les choses, au contraire. Ce qu'il annonce aujourd'hui, il aurait pu l'appliquer quand il était ministre de l'intérieur et président du conseil général."  Membre de la commission consultative départementale sur les gens du voyage, Philippe Sarre n'a jamais été convoqué. "Il n'y a pas eu une seule réunion entre 2002 et aujourd'hui !". "Evidemment, c'est un peu compliqué de mettre cinquante caravanes à Neuilly ! Le tissu urbain est dense et le prix du foncier élevé. Mais trois cents places, réparties sur trente-six communes comptant un million d'habitants, c'est rien. Sauf que les communes de droite n'en veulent pas et obtiennent gain de cause", regrette Philippe Sarre.

 

28 juillet : Fin de la mini-tourné d'été des Batuc'ados : ils montent sur scène au Festival Tarascon Latino pour un spectacle comédie musicale mêlant tous les folklores du monde. Bravo, les jeunes !

 

29 juillet : Pot de l'amitié du micro-parti de Rama Yade "Agir pour Colombes" avec une partie de ses 60 adhérents.

 

31 juillet : Sénart Moissy (CFA) rencontre le Racing-Levallois (CFA 2) en match amical (1-1) au Stade Yves du Manoir. 

   

1er août : Après le podium du CACTIF du 25 juillet, et avant le podium du Collectif Carnaval, c'est le podium d'AHSCUM à l'Ile Marante.

Lire la suite

Podium d'été d'ASHSCUM

31 Juillet 2010, 08:01am

Publié par MoDem-Colombes

Le 1er août 2010, sur le trerrain communal du Parc de l'Ile Marante à Colombes, l'Association Humanitaire Sportive et Culturelle des Ultramarins du 92 (AHSCUM) propose, tout au long de l’après-midi, différentes animations et jeux pour enfants. 

14h : Ouverture

16h : Plateau artistique avec chanteurs et groupes folkloriques.

21h : Bal.

Tarif : 10 € - Gratuit pour les moins de 16 ans.

 

 

 

 

Restauration sur place avec spécialités antillaises.

Lire la suite

Août Secours Alimentaire : parce-que la faim ne prend pas de vacances

29 Juillet 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

asa-copie-1.JPG

 

L'opération «août secours alimentaire», qui vise à distribuer 550 000 colis-repas aux plus démunis de Paris pendant le mois d'août, peine à boucler son budget et lance un appel à la générosité.

 

L'opération a été lancée en 1994 par Pierre Lanne, diacre parisien, avec l'aide de Roger Fauroux, ancien ministre du gouvernement de Michel Rocard. Ils avaient constaté que la plupart des associations caritatives fermaient au mois d'août et cessaient par conséquent de distribuer l'aide alimentaire : des centaines de personnes âgées, de familles avec de jeunes enfants et de personnes seules sont livrées à elles-mêmes pour subsister.  La Banque alimentaire, la Mairie de Paris et la Fondation Notre-Dame se sont associées à ce grand élan de solidarité estival.

 

En 1994, les bénévoles d'«Août secours alimentaire» avaient distribué 22 000 colis-repas. En 2009, ils sont passés à 450.000 et prévoient d'en fournir 550 000 cette année, ce qui représente un budget de 400 000 euros. Actuellement, il manque 150.000 euros pour couvrir les dépenses prévues et constituer les stocks de nourriture suffisants.

 

Les colis-repas sont distribués tous les jours du mois d'août à partir du 2, sauf les dimanches et le 15 août.

 

 Les objectifs de l'association :

  • Nourrir au mois d’août, les personnes prises en charge le reste de l’année par les associations caritatives qui ferment leurs portes pendant l’été.
  • Accueillir ces personnes en grande précarité en leur offrant un colis-repas et le réconfort d’une présence amicale.
  • Donner aux enfants qui accompagnent leurs parents un moment de joie et de détente..

 

Comment faire un don :

http://www.aout-secours-alimentaire.org/nousaider/nousaider.html

 

A Colombes, également à partir du 2 août, et pour la 7ème année, "Août Secours Alimentaire 92" accueillera des familles et des personnes en situation précaire (article à suivre).

Lire la suite

Le maire de Colombes dénonce les effets d'annonce de Sarkozy sur les gens du voyage

28 Juillet 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Philippe SARRE, maire de Colombes dénonce l'absence d'action de Nicolas SARKOZY concernant les gens du voyage lorsqu'il était Président du Conseil général des Hauts-de-Seine.

 

En dénonçant le non respect de la loi par les collectivités locales, le Président de la République oublie qu'il a présidé le Conseil général des Hauts-de-Seine de 2004 à 2007. Le dispositif d'accueil des gens du voyage est défini à l'échelle départementale par un schéma d'accueil des gens du voyage élaboré conjointement par le Préfet et le Président du Conseil Général.

 

Durant cette période, Philippe SARRE, conseiller général de 2004 à 2008 a réclamé sans cesse la réunion de la Commission Départementale Consultative au sein de laquelle siègent des élus et des représentants des gens du voyage afin que le département des Hauts-de-Seine se dote d'une vraie politique en matière d'accueil des gens du voyage.

 

Or, jamais cette Commission départementale ne s'est réunie lorsque Nicolas SARKOZY était Président du Conseil général des Hauts-de-Seine. Pourtant les interrogations d'aujourd'hui se posaient déjà à l'époque.

 

Dans le département des Hauts-de-Seine qui compte plus de 1,5 millions d'habitants seule une aire d'accueil des gens du voyage existe depuis 2005 à Colombes alors que la loi du 5 juillet 2000 impose à toutes les communes de plus de 5 000 habitants de mettre à disposition des gens du voyage une ou plusieurs aires d'accueil.

 

En jouant sur les émotions, les effets d'annonce et les clichés, Nicolas SARKOZY tente de faire oublier ses défaillances et son inaction concernant l'accueil des gens du voyage.

 

Communiqué de la Ville de Colombes - 28/07/2010 18:30:00

Lire la suite

Le financement complexe du Nouveau Centre

28 Juillet 2010, 10:19am

Publié par MoDem-Colombes

Un examen attentif des comptes de 2008 le montre : au-delà des postures de ses membres, le Nouveau Centre est loin d'être indépendant de l'UMP, dont il dépend beaucoup financièrement. Le parti d'Hervé Morin a reçu 200 000 euros de subventions du parti présidentiel en 2008, l'essentiel de son budget provenant en fait d'une subvention de 994 060 euros reçue de Fetia Api, parti... de Polynésie française.

 

Pour comprendre ce que vient faire cette petite formation tahitienne dans les comptes du Nouveau Centre, il faut remonter à 2007 et à la scission de l'UDF entre Modem de François Bayrou et Nouveau Centre d'Hervé Morin. La division se produit juste avant les élections législatives : le parti d'Hervé Morin aligne quatre-vingts candidats mais ses scores sont insuffisants pour obtenir une dotation de l'Etat, et ce malgré l'élection de dix-sept députés. Le parti échoue en effet à dépasser le seuil de 1 % des voix dans au moins cinquante circonscriptions, condition sine qua non pour avoir droit à une dotation de l'Etat – qui se compose d'un premier versement de 1,64 euro par suffrage obtenu, et d'une dotation supplémentaire de 44 394 euros par député.

 

L'OUTRE-MER AU SECOURS DES CENTRISTES

Le Nouveau Centre tente alors de faire modifier la loi sur le financement des partis, mais se heurte à l'opposition du PS et du Modem. Il change donc de stratégie et se tourne vers un volet méconnu de la loi, relatif à l'outre-mer. En effet, dans les TOM, il suffit de recueillir 1 % des voix sur l'ensemble des territoires pour avoir le droit à une dotation publique.

Avec ses 1 021 voix recueillies, le petit parti tahitien Fetia Api remplit cette première condition, mais, sans élu, ne peut prétendre à la deuxième dotation. Les deux formations forment donc une "joint venture", associant les voix de Fetia Api aux députés du Nouveau Centre. Un dispositif rentable pour les deux partis : il leur assure un total de 1 024 181 euros en 2008.

 

MONTAGE BISCORNU

Un montage légal, mais pour le moins biscornu. Au point que, comme le rappelle Rue89, le patron de Fetia Api, Philip Schyle, s'interrogait fin 2007 sur "la légalité de la procédure. Il n'y a pas de difficulté particulière, mais c'est vrai qu'au départ j'étais un peu rétif. Je trouvais bizarre qu'un parti national puisse être financé de cette manière".

Fetia Api se contente de la portion congrue : environ 30 000 euros, soit moins que les 40 000 euros donnés par le Nouveau Centre en 2008 au député du Tarn, Philippe Folliot, pour son mouvement Agir pour demain. Mais cette somme est bien supérieure aux 1 664 euros qu'il aurait reçus, sans l'alliance avec le parti centriste.

Restent donc 990 000 euros pour la formation d'Hervé Morin, auxquels s'ajoutent 75 625 euros de contributions d'adhérents, 44 178 euros de contributions d'élus et 37 815 euros de dons. Au total, le parti totalise donc 1,5 million d'euros de recettes, dont 90 % provenaient en 2008 des versements d'autres partis : Fetia Api et l'UMP.

 

(c) LeMonde.fr

 

http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/07/28/micropartis-qui-finance-qui-a-droite_1392785_823448.html

Lire la suite

Les 40 cambriolages de la bande du Japonais

27 Juillet 2010, 17:53pm

Publié par MoDem-Colombes

Depuis deux ans, la contrée comprenant Colombes, Courbevoie, Rueil, Cormeilles, Maisons-Laffitte, Bezons, Nanterre était terrorisée par une bande de malfaiteurs qui s'était fait une spécialité de dévaliser les villas isolées, d'attaquer les passants attardés et de voler le long des voies ferrées les fils télégraphiques et téléphoniques.

 

Lors de l'arrestation de la bande à Nonor, on crut que la tranquillité allait se faire, mais en réalité les débris de cette bande s'étaient reconstitués sous le commandement d'un nommé Turpin, dit le Japonais, dix-sept ans, demeurant rue des Pâquerettes, à Nanterre.

 

Après une longue surveillance les agents de Puteaux, sous la direction de M. Bénézech, commissaire de police, ont opéré l'arrestation des principaux membres de la bande du Japonais.

 

Ce sont, outre Turpin, les nommés Edouard Cheroy, dix-sept ans, rue Paul-Bert, à Colombes ; Adolphe Delage, dix-sept ans, rue de Côtes-d'Auty, à Colombes; Charles et Robert Labonde, quatorze et seize ans, rue de Nanterre, à Nanterre, et un brocanteur, Louis Véron, soixante-six ans, de Petit-Colombes.

 

Cette bande de vauriens s'est reconnue coupable de plus de quarante cambriolages d'une soixantaine d'attaques nocturnes à main armée et des vols de plusieurs milliers de fils télégraphiques.

 

Ils s'attaquaient particulièrement aux vieillards hospitalisés à la Maison de Nanterre lorsqu'ils rentraient le dimanche soir.

 

Ils les renversaient d'un coup de tête dans le dos, les dépouillaient de leur petit pécule, les laissant pour morts sur place.

 

Le Matin – 23 juillet 1910

Lire la suite