Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Pour que le Racing-Métro 92 reste à Colombes !

17 Avril 2010, 07:31am

Publié par MoDem-Colombes

             

« Pour que le Racing-Métro 92 reste à Colombes, il faut qu’on s’en mêle ! »

Venez nombreux pour soutenir notre équipe de Colombes !

 

Pour la troisième et dernière fois de la saison (après Toulouse et le Stade Français), le Racing enregistrera ce soir une affluence record, à l'occasion de la réception du Biarritz Olympique au stade Yves-du-Manoir de Colombes pour la 25e journée du Top 14 : un succès et les barrages sont assurés ; un échec et tout se déciderait lors de l'ultime journée !

 

L'avant-match

Nous organisons, comme d'habitude, une signature de la pétition, devant le stade Yves-du-Manoir, se soir, dès 19h. Soyons très nombreux à montrer notre détermination à voir le Racing rester à Colombes !

Continuer à diffuser la pétition et inviter à la faire signer autour de vous !

Pétition Internet 550 signatures

Pétition Papier : 6500 signatures
 
Groupe Facebook : 1650 membres

   

Autocollant : 30 000 exemplaires
(conçu par Aré, dessinateur et scénariste BD (Foot Goal, la Tribu des Insu'portables, ... - Ed. Vent d'Ouest))

Pour le maintien du Racing-Métro 92 à Colombes
 

  

La 3ème mi-temps
Dès la fin de la rencontre, à 22h15, une grande fête populaire réservée aux abonnés et aux partenaires sera organisée sur la pelouse du stade Yves du Manoir : barbecue géant et concert des Rabeats, en présence des joueurs du Racing Métro 92. Les supporters non abonnés pourront aussi assister à cette grande fête : 1500 entrées seront disponibles à la vente séparément.

 

Et au sujet du nouveau stade du Racing qui concerne Colombes, votre ville ?

"Je trouverais dommage que le Racing-Métro 92 tourne le dos au mythique et olympique stade Yves-du-Manoir sans que l'on ait cherché toutes les solutions, à la fois pour la rénovation du stade et sa desserte par les transports publics dont l'insuffisance est un problème. Jean-Paul Huchon pourrait davantage s'impliquer dans ce dossier : il n'y a pas de raison que ce stade ne puisse accueillir 40 000 personnes alors qu'il pouvait accueillir 100 000 supporteurs en 1924 ! Colombes fait partie du patrimoine culturel français. Je souhaite que le conseil général des Hauts-de-Seine et le club en tiennent compte. Le Racing est un acteur historique du sport à Colombes, mais quelle que soit sa décision je suis convaincue qu'il faut maintenir une grande ambition sportive pour Yves-du-Manoir."

Interview de Rama Yade au Figaro (15/04/10). 

 

Le Racing-Métro 92 doit rester à Colombes !


Pour le maintien du Racing-Métro 92 à Colombes

Pour que le Racing-Métro 92 reste à Colombes, il faut qu’on s’en mêle !

 

Lire la suite

Robert Rocherfort

16 Avril 2010, 07:37am

Publié par MoDem-Colombes

Robert Rochefort, membre actif du Bureau exécutif du Mouvement Démocrate, a été nommé vice-président du Mouvement Démocrate, lors du Conseil National du samedi 27 mars dernier.  Son élection au Parlement européen en juin 2009 (il est membre de la commission du Marché Intérieur et de la Protection des Consommateurs et membre suppléant à la commission de la Culture et de l'Education) l'a amené à renoncer à ces fonctions de Directeur Général du Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie (CREDOC) et de membre du Conseil d’Analyse Economique.

Rochefort (MoDem) conteste une présentation "dramatisée" du rapport du COR
Le sociologue Robert Rochefort (MoDem) a contesté mercredi une présentation "dramatisée" du rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR) et plaidé pour un "système de retraite par points".

 

"Les prévisions du COR doivent être prises pour ce qu'elles sont: le rappel bien connu des conséquences de la démographie sans modifications des règles de calcul des retraites", explique dans un communiqué l'ancien patron du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) en relevant "une aggravation logique" due à la crise et au chômage.

 

"On peut néanmoins contester la forme dramatisée de présentation des résultats par la presse, alors que le document par lui-même n'était pas encore disponible. Il est facile de faire peur en prolongeant des tendances jusqu'en 2050 !", dit-il.

Le vice-président du MoDem distingue cependant des difficultés pérennes, liés à la démographie, à l'allongement de la durée de la vie, et des problèmes temporaires liés au passage à la retraite de la génération du baby-boom.

"Faire l'amalgame des deux n'est pas une démarche honnête", dit-il.

 

Pour l'eurodéputé, le calendrier des négociations annoncé par le gouvernement "ne permettra pas" un "échange approfondi".

 

Il estime nécessaire de mettre en place "une assurance dépendance comme cinquième risque de la Sécurité sociale". L'angoisse des retraités "ne tient pas d'abord au niveau des pension du moment, mais aux dépenses "en cas de survenance d'une perte d'autonomie", selon lui.

 

Pour le sociologue, aucune réforme incluant des durées de cotisation ne sera acceptable "sans une modification des rythmes, des conditions de travail et des méthodes de management", pour que l'activité professionnelle devienne épanouissante.

 

"Bref, si l'on ne ré-enchante pas le travail, si on n'y introduit pas davantage de respect, d'autonomie, de créativité, on ne rendra pas acceptable l'allongement de la vie professionnelle", dit-il.

 

Pour l'élu centriste, "ces éléments incitent à évoluer vers un système de retraite par points" pour une "lisibilité permanente" des droits que chacun acquiert tout au long de sa vie professionnelle.

Il conviendrait dans ce cadre que "l'action bénévole" permette l'acquisition de points retraites.

 

Enfin, concernant le financement, le sociologue estime nécessaire, au-delà d'un éventuel allongement des durées de cotisations, "d'élargir l'assiette des cotisations liées au travail à tous les éléments qui y échappent (intéressement, indemnités de départ + négociés+, stock-options...).

 

 

Lire la suite

Quel tracé pour le tramway T1 à Colombes ?

15 Avril 2010, 10:55am

Publié par MoDem-Colombes

T1

 

Rama Yade et les Jeunes Actifs de Colombes organisent ce soir  une réunion publique sur le thème :

 

"Quel Tracé pour le Tramway T1 à Colombes ? 

Agent Sarre ou Fossés-Jean"

 

Jeudi 15 avril 2010 à 20h00  au 23 avenue de Stalingrad (Garage Bauer).

 

T1 : Histoire d'un échec de communication  

Le MoDem a voté contre le tracé en centre-ville du futur tramway T1

 

La proposition votée au Conseil municipal

 

En Avant les Transports !

Lire la suite

Le Diable Rouge

14 Avril 2010, 09:19am

Publié par MoDem-Colombes

 

Au sommet de son pouvoir mais à la fin de sa vie, le cardinal Mazarin (Claude Rich) achève l'éducation du jeune roi Louis XIV (Adrien Melin), sous le regard de la reine-mère Anne d'Autriche (Béatrice Agenin) et d'un Colbert (Bernard Malakaqui attend son heure. Tous ces personnages, leurs calculs et leurs rivalités ne sont pas sans rappeler les jeux du pouvoir et ces liens étroits entre affaires publiques et vie privée dont nous sommes témoins aujourd'hui sur la scène politique. Tant il est vrai que les régimes changent mais que les motivations des hommes restent les mêmes...

 

La France est endettée, les caisses sont vides, il faut lever des impôts... 

 

Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J'aimerais que Monsieur le surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'Etat… L'Etat, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'Etat en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les Etats font ça.

Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

Mazarin : On en crée d'autres.

Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.

Mazarin : Oui, c'est impossible.

Colbert : Alors, les riches ?

Mazarin : Les riches non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des cen­taines de pauvres.

Colbert : Alors, comment fait-on ?

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage ! Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous allons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux-là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… C'est un réservoir inépuisable. »

 

Depuis Septembre 2008 au Théâtre Montparnasse, ce soir à l'Avant-Seine de Colombes.

7 nominations aux Molière 2009. 

Lire la suite

Réunion MoDem 92

12 Avril 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Chers amis,

 

Notre mouvement vit un moment douloureux et nous devons contribuer à la réflexion qui permettra de bâtir ensemble les perspectives nouvelles dont il a besoin.

 

C’est ensemble, forts de notre engagement et solidaires dans la volonté de structurer de manière saine et durable notre Modem des Hauts de Seine que nous participerons à cette nouvelle organisation, dans un esprit constructif, à l’abri des entreprises de déstabilisation.

 

Je sais pouvoir compter sur tous ceux qui se sont impliqués de manière courageuse dans le combat difficile de ces dernières semaines, pour la défense de nos convictions et l’unité de notre mouvement. 

 

Vous êtes conviés à une réunion de l’ensemble des adhérents du Mouvement démocrate des Hauts de Seine

 
Mardi 13 avril 2010 à 20h

Salle Jean Lecanuet

133bis, rue de l’Université, Paris 7ème

 

Ordre du jour :

 

 - Elections régionales

  • Point sur la campagne
  • Analyse des résultats

  - Conseil national

  • Perspectives nouvelles
  • Plan d’action pour les Hauts de Seine

 - Vie des sections

 

 - Situation financière

 

Il est demandé de bien vouloir vous mettre à jour de cotisation avant cette réunion sur le site de notre mouvement : www.mouvementdemocrate.fr.

 

L’accueil se fera à partir de 19h par un pot convivial. Merci à chacun d’apporter sa contribution pour alimenter ce moment amical qui permettra de nous retrouver.

 

Comptant sur votre présence nombreuse.

Amicalement.

 

Chantal Brault

Présidente du Mouvement démocrate des Hauts de Seine

 

Lire la suite

Rama chez Bauer

11 Avril 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Après Ruquier et Ardisson (le week-end dernier), et avant Drucker (en mai), Rama Yade sera chez Bauer où elle organise avec les Jeunes Populaires Actifs (qu'es aquo ?) une réunion publique sur le thème :

 

"Quel Tracé pour le Tramway T1 à Colombes ? Agent Sarre ou Fossés Jean.

 

le jeudi 15 avril 2010 à 20h00 au Garage Bauer, avenue de Stalingrad.

 

avec Hervé Marseille, vice-président du CG92 en charge des transports.

 

Mi-2012, le tramway T1 en provenance de Saint-Denis trouvera son terminus avenue de la Redoute face à la nouvelle station de la ligne 13 du métro, Asnières– Gennevilliers–Les Courtilles.

Le financement du projet est assuré par l'Etat (20%), la Région Ile-de-France (53%), le Conseil Général 92 (25%) et la RATP (2%).

Après ce prolongement, un autre d'Asnières-Gennevilliers à Nanterre La Boule est prévu d'ici 2020. Il permettra d'interconnecter le T1 et le T2 à Colombes

Le 19 juin 2009, le CG92 a voté la réalisation anticipée d'une partie de ce prolongement, sur 900 mètres, jusqu'au carrefour des Quatre Routes, en limite d'Asnières, Bois-Colombes et Colombes. En parallèle, il a débloqué 4 millions d'euros pour le financement d'études portant sur le tronçon situé sur la ville de Colombes qui permettra à terme de relier les Quatre Routes au T2 et assurer la correspondance vers La Défense.

 

Colombes: le MoDem a voté contre le tracé en centre-ville du futur tramway T1

 

Lire la suite

Les droits de l'homme en toutes lettres

11 Avril 2010, 12:58pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Nicole Robinson-Jans, artiste colombienne, nous propose un petite exposition de calligraphies contemporaines
illustrant la déclaration universelle des droits de l'homme.
à la MJC-TC de Colombes

96, rue Saint-Denis

du 6 au 20 avril.

Tél : 01 56 83 81 81

 

http://pinceauetplume.canalblog.com/

Lire la suite

"Les Koalas" dans la poche !

9 Avril 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

Photo 005

 

Fini les noms d'oiseaux !

Après les Rossignols, les Colibris, les Mésanges, les Passereaux, les Moineaux, les Hirondelles, les Goëlands, les Cigognes et l'Albatros, une nouvelle crèche a été inaugurée hier Vendredi 9 avril

au 13, rue de la Cerisaie à Colombes :

 

"Les Koalas"

 

en présence de Yolande Deshayes, conseiller général des Hauts-de-Seine délégué à la petite enfance, à la famille et à la protection maternelle et infantile (PMI) (représentant Patrick Dejedjian)

Philippe Sarre, maire de Colombes,

Monique Zanatta, présidente du Conseil d’administration de la CAF des Hauts-de-Seine,

et Jérôme Dolige, président directeur général de Tout Petit Monde.

Cette crèche privée avec délégation de service public avait ouvert ses portes le 14 décembre 2009. D’une superficie totale de 600m², dont 362 m² dédiés aux enfants, elle a une capacité d'accueil de 55 enfants (de 2 mois et demi jusqu'à 4 ans).

 

 

Photo 003-copie-1 

 

Photo 001-copie-1

Photo 002-copie-1 

Lire la suite

Jean-François Martins

9 Avril 2010, 09:08am

Publié par MoDem-Colombes

Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem et seule élue MoDem au Conseil de Paris, a démissionné hier de son mandat municipal parisien.
Députée européenne depuis 1999, elle a indiqué qu'elle avait pris cette décision pour des raisons de cumul de mandat : "C'est très difficile de faire deux choses à la fois, le cumul des mandats n'est pas une bonne chose. J'essaye moi-même de me conformer à ce que je crois juste".

Marielle de Sarnez, 59 ans, élue une première fois en 2001, avait été réélue le 16 mars 2008 conseillère de Paris dans le XIVe arrondissement.
 
Elle sera remplacée au Conseil de Paris par Jean-François Martins, 28 ans, conseiller d'arrondissement MoDem, ancien président (Oct 2004- Nov 2006) du syndicat étudiant FAGE (Fédération des associations générales étudiantes, deuxième organisation étudiante).  Il a une licence en management des organisations de l'Economie Sociale.
Il a été conseiller en stratégie santé et communication institutionnelle au sein du Groupe Protéines (santé grand public).
Il a été nommé Directeur de la Communication du MoDem depuis Décembre 2009.

 

Lire la suite

Quand Ségolène dépose des marques ...

8 Avril 2010, 10:00am

Publié par MoDem-Colombes

segolene royal-copie-1 

... elle va à l'INPI et en dépose 10 d'un coup !

Ségolène Royal, 34 rue du Tapis Vert, Melle, a déposé le 15 janvier 2010 dix demandes d'enregistrement de marques (coût 3050 EUR) reprenant quelques-unes de ses expressions favorites :

 "Université populaire, Universités populaires, Université populaire participative, Universités populaires participatives, Université populaire de la Fraternité, Fête de la Fraternité, Forum de la Fraternité, Espoir à gauche,  L'Espoir à gauche, Ordre juste".

SR SR

Le néologisme "Bravitude", qu'elle a pourtant créé, n'a pas été déposé !

Ces marques seront bientôt définitivement enregistrées, à moins d'être refusées par l'INPI pour des raisons de fond (ces marques sont-elles valables ?) ou de faire l'objet d'oppositions ou d'observations si elles portent atteintes à des droits existants (délai expirant le 26 avril). Ségolène Royal sera alors considérée comme propriétaire de ces dénominations et pourra poursuivre quiconque les utiliserait sans son accord.

Ségolène Royal a déjà décidé de retirer la semaine dernière "Université Populaire", face aux indignations de certains chercheurs et associations  qui y voient une «marchandisation du savoir».  Quand à l'expression "Espoir à gauche", le nom du courant qui l'a soutenu lors du Congrès de Reims, Vincent Peillon lui en conteste le leadership, ce qui montre que la démarche de Ségolène Royal n'est pas tout à fait anodine.

La politique est-elle un produit  ou un service ? Au plan juridique, peut-on considérer que se mettre au service des autres est une prestation offerte dans la vie des affaires ? Au plan politique, on devine qu'il s'agit de barrer la route à certaines récupérations ...

Lire la suite