Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Calligraphies à la Mairie

9 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://storage.canalblog.com/76/15/570690/69818166_p.jpg

Nicole Robinson-Jans, artiste colombienne, nous propose une exposition de calligraphies contemporaines illustrant la 

 "Déclaration universelle des droits de l'homme" 

C'est jusqu'au  25 novembre 2011

dans le Hall de l'Hôtel de Ville de Colombes 

Place de la République

92700 Colombes

 

http://calligraphieetco.canalblog.com/

Lire la suite

Brèves des Grèves

8 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.mediacitoyendecolombes.fr/breves/wp-content/uploads/2011/07/P1010800-800x600.jpg
Du 7 au 21 novembre 2011, les photos réalisées par la 6ème G Segpa (section d'enseignement général et professionel adapté) du collège Marguerite Duras de Colombes (120, rue Henri Dunant) en juin 2011 dans le cadre d’un reportage sur le chantier de rénovation des Grèves seront exposées au CSC Petit-Colombes.
 Les élèves ont été accompagnés par la régie de quartier la Passerelle, le club de prévention des 4 Chemins et le service intergénérationnel.

"Brèves des Grèves" 

 au Centre Social et Culturel du Petit Colombes, 

213 rue Colbert à Colombes

Entrée libre

http://www.flickr.com//photos/59069452@N02/sets/72157626974092944/show/

http://www.dailymotion.com/video/xjc2j9_breves-des-greves_webcam


Lire la suite

Autolib' arrive à Colombes !

7 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://media.autolib.eu/public/cms/5/commune__Colombes.jpg

 

Les travaux d’installation de la première station Autolib’ à Colombes ont commencé début novembre.

 Cette première station est située rue des Renouillers, devant l'hôpital Louis Mourier.

La station devrait être opérationnelle d’ici 3 semaines, à temps pour la mise en circulation officielle du service Autolib’, prévue  le 5 décembre.  

En effet, dans 1 mois, il devra y avoir au moins une station par commune hors Paris. Ce jour-là, Autolib’ comptera 250 véhicules et 250 arrêts dans la région Ile-de-France.

D’ici mai 2012, 7 autres stations seront équipées à Colombes (cliquer sur la carte ci-dessus). A la fin 2012, il y aura 15 stations.

Autolib’ est le premier service public d’automobiles électriques en libre service implanté à Paris et dans 45 communes aux alentours. Ainsi, la population parisienne pourra avoir accès à une voiture pour aller d’un point à un autre sur un large territoire.

Il faudra comptez 12€ par mois d'abonnement, plus 5€ pour la première demi-heure de location.

http://www.autolib.eu/autolib-partout/

Autolib' en route à Colombes ! 

Autolib : des voitures en libre service autour de Colombes en 2010

Lire la suite

12ème Bourse des Collectionneurs

6 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.multicollection.fr/IMG/jpg_12e-bourse-collectionneurs-Colombes.jpg

La 12ème Bourse des Collectionneurs a lieu ce Dimanche 6 novembre 2011.

Cette bourse est organisée comme chaque année par l’Amicale Philatélique de Colombes et Environs.

Elle se déroule de 9h à 18h à l’école LEON BOURGEOIS B de COLOMBES (3 rue LEON BOURGEOIS COLOMBES 92700).

L’entrée est gratuite.  Parking - 30 exposants

Vous y trouverez : Cartes postales, monnaies, timbres, pin´s, télécartes, livres, vieux papiers, disques vinyles, auto miniatures, soldats, jouets, bandes dessinées, flacons de parfum, plaques de champagne…


Tél 01 47 81 03 11

 

Lire la suite

L'Alliance Centriste se rapproche du MoDem

5 Novembre 2011, 12:30pm

Publié par MoDem-Colombes

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2011-07/2011-07-02/article_bayrouetarthuis.jpg

 

François Bayrou, désormais débarrassé de la menace d'une candidature concurrente de Jean-Louis Borloo à la présidentielle, répète qu'il entend"rassembler" la famille éclatée du centre. Le sénateur de la Mayenne Jean Arthuis, ancien ministre des finances d'Alain Juppé (d'août 1995 à juin 1997), est la première personnalité centriste à officialiser son rapprochement avec le président du MoDem. Son parti, l'Alliance centriste, devait se prononcer, samedi 5 novembre, en comité exécutif, en ce sens. "Ce n'est pas un chèque en blanc", prévient cependant M. Arthuis, qui attend que M. Bayrou porte ses idées.

 

Interrogé par l’AFP, François Bayrou s’est félicité de la perspective de ce rapprochement, se disant persuadé que "dans les semaines et mois qui viennent la diaspora centriste se réunira en acceptant ses différences légitimes, dans un esprit d’amitié et d’ambition".

Pourquoi soutenez-vous François Bayrou ?

Ce qui compte, c'est de rassembler les centristes et de mettre un terme à la centrifugation commencée en 2002 et amplifiée en 2007. La voix de notre famille est devenue largement inaudible. En 2008, j'avais pris mes distances par rapport à François Bayrou et nous avons constitué une association qui s'est appelée Rassembler les centristes, puis Alliance centriste. L'article premier des statuts de notre parti prévoit de le fondre le plus tôt possible dans la famille reconstituée.

Nous avons multiplié les rencontres avec le Nouveau Centre d'Hervé Morin et le Parti radical de Jean-Louis Borloo, sans rompre les liens avec le MoDem. Le paysage s'est clarifié dès lors que M. Borloo a renoncé à se présenter à l'élection présidentielle. J'avais dit que j'étais équidistant de M. Borloo et M. Bayrou. Le rapprochement est forcément sensible avec M. Bayrou… Je propose désormais defaire mouvement pour que se constitue un noyau de cristallisation du rassemblement. Dans l'attente de la création d'une confédération qui ait vocation àdevenir un parti politique, comme l'UDF. Une maison commune qui rassemble les centristes.

Que va-t-il se passer ?

On va créer un comité directeur avec le MoDem pour animer cette maison commune. On va lui donner une consistance, travailler sur le programme.

Votre "maison commune" est-elle ouverte aux membres de l'Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES) ?

Bien sûr. Il faut tourner les pages de 2002 et de 2007. En 2002, Jacques Chirac avait créé l'UMP en disant aux centristes : "Si vous ne venez pas avec nous, vous aurez des candidats contre vous aux législatives." Une partie de nos amis députés nous ont quittés. En 2007, François Bayrou a commis l'erreur de ne pas prévoir ce qui allait se passer entre les deux tours, tout en donnant après le premier tour l'impression qu'il était encore en compétition, alors que la plupart des députés étaient déjà partis chez Nicolas Sarkozy. Il y a eu une faille de gouvernance.

Cette fois, nous voulons être ensemble avant l'élection présidentielle, ensemble entre les deux tours pour décider collégialement de l'attitude à tenir, et ensemble au-delà du second tour pour présenter des candidats communs aux législatives. Il y a un François Bayrou nouveau, plus à l'écoute.

Toutes les tentatives de large rassemblement lancées jusqu'ici ont été des échecs…

On voit que se dessine aujourd'hui une sorte de bipolarisation. La primaire socialiste a participé à la transformation du paysage politique. Ou bien on considère que c'est une fatalité, et chacun choisira son camp, ou bien, au contraire, on pense qu'il y a des réformes qui doivent être d'urgence mises en œuvre, qui ne peuventréussir si elles sont portées par un camp contre l'autre.

Pourquoi jugez-vous une candidature centriste nécessaire ?

Notre marqueur fondamental, c'est une exigence de vérité. La droite et la gauche ont largement pratiqué le déni de réalité. La mondialisation a tout changé. Il fautréformer les prélèvements obligatoires. C'est une illusion de laisser croire qu'il y a des impôts payés par les entreprises et d'autres payés par les ménages. Les impôts payés par les entreprises finissent par se retrouver dans le prix demandé aux ménages. Et imposer la production, c'est organiser méthodiquement la délocalisation des entreprises et des emplois. D'où l'idée d'une TVA que l'on peut appeler sociale, anti-délocalisations, ou autrement, peu importe. Qu'on ose ce débat.

Si on doit augmenter la TVA, il faut qu'elle corresponde à l'euro près à la baisse des charges sociales pesant sur les entreprises. Il faut aussi remettre en cause la durée du travail à 35 heures. Dans la sphère publique, les 35 heures correspondent à des dépenses annuelles supplémentaires de 25 milliards.

Quelles idées doit porter le centre, proeuropéen, à l'heure de la crise grecque ?

J'ai honte de la gouvernance européenne. J'ai participé à la création de l'euro et à la définition du pacte de solidarité et de croissance, qui était une sorte de règlement de copropriété de la monnaie unique. La discipline budgétaire a été presque immédiatement transgressée par les Etats. La Grèce maquillait ses comptes. Parce qu'on avait institué un principe de souveraineté, on considérait que tout Etat membre présentait des comptes souverainement sincères…

Ensuite, les banquiers, constatant que les taux d'intérêts étaient élevés sur les titres émis par la Grèce, n'ont pas hésité à souscrire, en partant de l'idée que, si la Grèce était en difficulté, l'Union européenne jouerait la solidarité. C'était une assurance qui ne coûtait rien. Aider la Grèce, n'est-ce pas une façon d'aider les banques et les assurances qui ont souscrit des emprunts souverains grecs ? N'était-ce pas mieux de demander à ceux qui ont prêté de prendre leurs pertes ? Si des établissements sont en difficulté, on peut les aider à se recapitaliser, quitte à ce que l'Etat puisse y prendre des participations significatives et réorienter leur politique.

LeMonde.fr


Le sénateur Jean Arthuis, président de l'Alliance centriste (AC), proposera demain à son parti de rejoindre le MoDem de François Bayrou dans "une maison commune", dans la perspective de la présidentielle et des législatives de 2012.

"Je vais plaider auprès de mes amis samedi, lors d'un comité exécutif de l'AC, pour qu'on puisse se retrouver avec les gens du MoDem dans une maison commune, ouverte à l'ensemble des centristes", a expliqué vendredi Jean Arthuis à l'AFP.

"A terme, cette maison commune pourra devenir une confédération car, si la présidentielle est importante, il y aura les législatives derrière. Et je souhaite qu'il y ait un candidat centriste dans toutes les circonscriptions. Pour que cela soit possible il faut le préparer maintenant et donc faire mouvement", a-t-il résumé.

Fervent défenseur de la réunion des membres de la famille centriste de l'ex-UDF, aujourd'hui dispersée, Jean Arthuis n'avait cependant pas souhaité rejoindre l'Alliance républicaine écologiste et sociale, initiée par Jean-Louis Borloo (Radical), Hervé Morin (Nouveau Centre), Jean-Marie Bockel (Gauche moderne) et Hervé de Charette (Convention démocrate).

L'ancien président de la commission des Finances du Sénat reprochait à cette autre alliance du centre son manque d'indépendance car elle se situait d'emblée dans le cadre de la majorité présidentielle.

(c) LeFigaro.fr


Lire la suite

West Plaza

4 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

 

 

Voici le nouveau pojet de bureaux en location - 31 000 m2 - , qui est proposé par la société HRO, spécialiste des Bureaux haut de gamme. C'est le "West Plaza", rue du Débarcadère à Colombes.

 

HRO a déjà réalisé à Colombes "Les Portes de la Défense" (43666 m2) et "Défense Ouest" (58200 m2) .

 

Le bâtiment devra satifaire aux niveau "performant" des exigences Hautes Qualité Environnementale (HQE).

Il sera disponible en Avril 2013.


Parkings et dessertes :

·                            Parking 460 places

·                            Places en sous-sol : 460

·                            SNCF : "La Garenne Colombes"" (par Saint Lazare)

·                            Bus : 92.161.163.176.262.272.304.378.A.357

                  Tramway  : T2 - future station "Jacqueline Auriol"début 2013

 

Services et prestations :

·                            Immeuble labellisé HQE

·                            Architecte : Atelier 3AM/Internationale d'Architecture

·                            Plateaux d'environ 3 200 m²

·                            2 restaurants (kiosque et scramble)

·                            Bar/cafétéria

·                            6 salons club avec accueil et foyer

·                            Auditorium de 107 places

·                            Fitness

·                            Terrasses aménagées

 

Lire la suite

Bayrou, l'emmerdeur

3 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.lepoint.fr/images/couv/lepoint2042-bayrou-lemmerdeur2.jpg

 

Ce pourfendeur obstiné de la dette compte bien tout faire pour perturber le match Hollande-Sarkozy. Enquête dans "Le Point" de cette semaine.

À ses yeux, ni la gauche ni la droite ne pourront redresser, seules, la barre. Une stratégie qui obligera donc le centriste "indépendant" à s'allier. Mais a-t-il d'autres options ? À la différence de 2007, où il avait gelé 18,5 % de voix en refusant de donner une consigne de vote, cette fois, il a promis un "choix clair". Et, en 2012, il espère bien jouer les faiseurs de roi, à défaut de l'être lui-même... 

 

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/bayrou-l-emmerdeur-03-11-2011-1392168_324.php

 

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/sondage-ipsos-le-point-bayrou-une-strategie-a-double-tranchant-02-11-2011-1391856_324.php

 

http://www.ipsos.fr/sites/default/files/attachments/rapport_ipsos_le_point_positionnement_f_bayrou_nov2011.pdf

Lire la suite

Le Top 20 des entreprises à Colombes

2 Novembre 2011, 11:30am

Publié par MoDem-Colombes

null 

 

On recense en 2010 plus de 3 700 entreprises présentes sur Colombes, qui sont en grande majorité des très petites entreprises (TPE), des PME/PMI dans les secteurs de la soustraitance industrielle, du bâtiment, des transports et des services.

À l’heure actuelle, voici les entreprises de plus de 100 salariés présentes sur la ville :

1 – Thales (4 000 salariés)

2 – Snecma (1 550)

3 – Alcatel Lucent (1 056)

4 – Oracle (900)

5 – Hispano Suiza (750)

6 – Arkema (600)

7 – Entrepose contracting (497)

8 – Amica (350)

9 – Pepsico (300)

10 – Shell (270)

11 – Johnson Controls (250)

12 – Eiffage constructions métalliques (230)

13 – Mapa Spontex (205)

14 – Tetra Pak (201)

15 – Unisys (200)

16 – Covadis Leclerc (150)

17 – Technibat (140)

18 – UCB Pharma (135)

19 – Pylones (130)

20 – Santerne (115)

Lire la suite

La reconquête de notre production

1 Novembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.eteignezvotreordinateur.com/public/f_bayrou.jpg

 

François Bayrou était l'invité d'Olivier Mazerolle, sur BFM TV et RMC, en partenariat avec Le Point, dimanche 30 octobre.

"Ce qui a changé depuis 2007, c'est que la montagne est en train de s'écrouler. Le seul choix pour l'avenir, c'est de surmonter les divisions", a-t-il prôné avec conviction.

"Tout le monde savait depuis des mois que les prévisions de croissance ne seraient pas respectées. Je suis frappé et inquiet de voir que les réponses que le Gouvernement apporte sont au coup par coup. La crise que nous rencontrons n'est pas une crise comme les autres. Elle exige des réponses nouvelles. Arrêtons de faire de la politique avec pour seul objectif de boucher des trous et travaillons à un plan d'ensemble", a d'abord défendu François Bayrou.

Pour le leader centriste, "ce qui a changé depuis 2007, c'est que la montagne est en train de s'écrouler". "Il y a eu tout un temps où on pouvait jouer aux divisions perpétuelles, le combat politique était présenté comme celui d'un camp contre l'autre. Cette bipolarisation, au profit de l'UMP et du PS, est détestable et désormais rendue impossible. Il n'y a plus le choix : ceux qui sont persuadés que la situation politique est grave et qu'il faut un changement profond doivent se mettre ensemble ! La situation du pays exige que les forces réformatrices surmontent leurs divisions Je défends devant le pays cette thèse différente, qui est la seule possible pour l'avenir. On a vu, plusieurs fois ces dernières semaines, des responsables politiques qui autrefois avaient fait d'autres choix, me rejoindre", a-t-il rappelé. 

"Nous avons une guerre à mener : la reconquête de notre production"

"La première phrase de mon livre est : 'les mauvais jours finiront'. Je sais avec certitude que la France va s'en sortir, mais pas à travers les mêmes chemins usés", a poursuivi le président du Mouvement Démocrate. "Le déficit, la dette, les autres difficultés, tout cela vient d'une cause principale : on ne produit plus en France et on est obligé de donner tout nos ressources à l'étranger pour consommer en France. C'est pourquoi je propose qu'on fasse de la production en France une obsession nationale. Si nous sommes incapables de récupérer la production, nous ne pourrons pas redresser la France", a-t-il prévenu avec force.

"Nos télévisions sont fabriquées en Corée, au Japon. Vous croyez que les salaires sont de bas niveau dans ces pays ? Nos voisins allemands, avec la même monnaie, les mêmes salaires, récupèrent des secteurs perdus. Pour garder les produits, quand on est à un haut niveau de vie, il faut garder les produits haut de gamme, de qualité. Cette question de la production est une guerre à mener", a insisté François Bayrou.

"Je ne dis pas qu'il faut faire exactement comme l'Allemagne, car chaque pays a son propre modèle. Mimer l'Allemagne serait un échec. Il faut en revanche s'inspirer de la volonté allemande, pour l'adapter au modèle français", a-t-il souligné. "Nous devons d'abord rééquilibrer nos dépenses publiques. Pour cela, il faut trouver 100 milliards, soit en économies soit en recette. Je propose donc 50 milliards d´augmentation d´impôts et autant en réduction des dépenses. Des impôts qui seraient aux profits de celles et ceux qui sont le plus en difficulté", a précisé le député des Pyrénées-Atlantiques. 

"Le dialogue social doit retrouver sa place"

François Bayrou a prôné "une stratégie pour maintenir nos industries et empêcher les délocalisations", sans pour autant accroître exagérément l'action de l'Etat. "Vous ne pouvez pas avoir une économie, comme en URSS, où l'État décide de tout. Il faut plutôt redonner toute sa place au dialogue social, pour que les partenaires puissent convenir d'accord par branche. Si on a pas de souplesse sur le plan de travail, on affaiblit l'outil de production du pays", a-t-il analysé.

Interrogé sur la possible responsabilité des 35h dans la baisse de la production en France, le leader centriste a rappelé qu'il avait "depuis le début, soutenu qu'elles étaient une erreur". "Cette décision a été prise alors que personne ne la demandait, sur un coin de table par Dominique Strauss-Kahn, dont l'unique but était de trouver une mesure emblématique à la veille d'élections difficiles pour la Gauche. Martine Aubry a fait appliquer cette réforme par idéologie. Si je suis prêt à toutes les souplesses et à tous les aménagements, je ne tolérerai pas en revanche une baisse des salaires, car les gens n'y arrivent déjà plus", a-t-il déploré..

 

"Une coordination économique sérieuse et efficace à l'échelle européenne"

"Ni l'euro ni l'Europe ne sont au bord de l'implosion. Mais les pays concernés sont menacés d'une vague de défiance et de doute. Or, c'est ce doute qui peut faire grimper les taux d'intérêt et un pays hyper-endetté comme le nôtre en serait ruiné. Nous aurions du faire deux choses à la fois : garantir les dettes des états, mais leur exiger la vérité et un plan de redressement de long terme. Il faut davantage de fédéralisme, mais pas tel que beaucoup croient le comprendre en France. Le fédéralisme, ça veut dire 'je respecte les différences' tout en organisant une coordination sérieuse et efficace, qui évite que chaque pays ne fasse n'importe quoi", a-t-il précisé. "Les pays les plus forts doivent consentir à aider ceux qui le sont moins. Un jour, peut-être en aurons-nous besoin nous aussi. Enfin, nous devons penser l'Europe de manière collective. Je sais que l'idée qu'elle se résume à la France et à l'Allemagne est à la mode. Mais c'est une idée de fausse. Chaque pays doit être traité sur un pied d'égalité", a défendu François Bayrou.

 

"Je garantirai poste pour poste dans l´Education nationale"

"Quand j'étais ministre, j'avais sanctuarisé l'Éducation nationale, maintenant les postes, les moyens et notamment les classes dans les écoles de village", a rappelé le président du Mouvement Démocrate. "Mais la situation de l'école ne dépend pas d'une vague de recrutement, elle dépend du soutien à un système éducatif mis à mal. Les enseignants pensaient que le savoir garantissait le respect. C'est terminé parce que nous l'avons laissé finir et, cela, je ne m'en satisfais pas", a-t-il expliqué.

"La morale à l'école ne se transmet pas en l'écrivant sur le tableau, mais pas l'exemple, car le maître respecte et est respecté. On doit aussi être capables de proposer une scolarité adaptée aux élèves déstabilisés et qui déstabilisent leur classe. Par ailleurs, si l'école est là pour transmettre des connaissances, des attitudes en matière de vivre ensemble, jamais elle ne transmettra tout. Je défends que dans un certain nombre de situation, ce qu'il faudrait c'est une école des parents", a soutenu François Bayrou.

 

Lire la suite

Téléthon 2011 à Colombes

31 Octobre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

 

Le programme du Téléthon à Colombes est prêt !  28 associations colombiennes, 30 heures d’Animations, défilés, performances, restauration, concerts …

 

Vendredi 2 décembre 2011

18 h    

RDV parvis de la MJC musique + bataille de confettis puis défilé jusqu’au parvis de la mairie
Avec les Batuc’ados et la Batucada Adultes.
L’animation est assurée par le théâtre du Kalam

18-20h   

Soirée des adhérents « Bouger, Danser à la MJC » présence de graffeurs sur tee-shirts
Au Tapis rouge

19h30    

Chorale d’enfants
Karaoké géant organisé par le caf muz’  restauration  assurée par Réveil Activités
Avec le dynamisme des jeunes du CCJ, L’AMF 92, le carré des créateurs, CACTIFS.
Au Gymnase Ambroise Paré

19h30   

Début de la nuit du volley ouvert à tous par le LSOC et restauration assurée par Réveil activités

 

Samedi 3 décembre 2011

Le matin défilé de voitures anciennes par l’association ARCOP.

15 h

Parvis de la mairie  et  Tapis Rouge
L’animation est assurée par la compagnie Trottoir Express
Festival folklorique international
Moyen Age : La Mesnie des chevaliers St George et St Michel,
Antilles : L’AHSCUM,
Berbères : L’ATCM,
Bretagne : Danse E Breizh,
Portugal : L’ACPPN,
Tziganes avec Ninine Garcia.
Exposition photos de L’APF
Défilé de mode avec La Lumière de Colombes.
Restauration assurée par l’APEI, L’ASHCUM, L’ATCM, Danse E Breizh

 18h30   

Concerts dans le hall de la mairie avec la Chorale InterG, La note d’Alceste, Pupitre 92, l’Harmonie de Colombes.

20h00

Grand Loto au Tapis Rouge avec l’association ACTIFS

 

http://www.telethon92n.fr/coordination/

 

Lire la suite