Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Primaire UMP à Colombes en live

14 Septembre 2013, 23:03pm

Publié par MoDem Colombes

Primaire UMP à Colombes en live

Nicole Goueta remporte la primaire UMP

20h55 Maintenon Goueta 189 Rainfray 91 nuls 2

Léon Bourgeois Goueta 128 Rainfray 101

Langevin Wallon Goueta 71 Rainfray 33

20h50 : Marcelin Berthelot : Goueta 127 Rainfray 42 1 nul

20h45 : Ambroise Paré : Goueta 103 ; Rainfray 92 (et 1 nul)

20h40 : Henri Martin : Rainfray 93 ; Goueta 82 (et 2 nuls)

20h35 : Ecole Buffon : Goueta 52 ; Rainfray 30 et 2 nuls

20h30 : Nicole Goueta serait largement en avance

20h25 : Bureau Charles Péguy : Goueta : 47 ; Rainfray 39

20h20 : Participation totale de 1660 votants soit 3,66% des électeurs inscrits à Colombes.

20h00 : Pronostic qui n'engage que son auteur : Nicole Goueta

20h00 : Les bureaux sont officiellement fermés.

19h30 : Après le dépouillement, les cahiers d'émargement seront envoyés au siège de l'UMP.

19h00 : Un pronostic sera publié ici à 20h00.

18h30 : 1527 votants

18h00 : Participation de 100 à 300 selon les bureaux.

17h30 : La signature d’une charte des valeurs de la Droite n'est finalement pas nécessaire.

17h00 : 1200 votants

14h00 : Les résultats devraient être proclamés à l'Ecole Lazare Carnot vers 21h00.

13h00 : 741 votants.

10h00 : Les présidents des bureaux de vote ne sont pas de Colombes, mais les assesseurs, secrétaires, ... sont des militants de Colombes ; pour éviter toute fraude, des consignes très strictes ont été données.

9h00 : Jusqu'à la fermeture des 9 bureaux de vote à 20h00, les électeurs de Colombes peuvent voter pour la primaire ouverte de l'UMP et départager entre l'ancienne maire Nicole Gouéta et le président d'un des groupes de l'opposition municipale Lionnel Rainfray. Résultats ce soir vers 21h00

-----

Le 4 juin dernier la Commission Nationale d'Investiture de l'UMP a décidé d'organiser une primaire ouverte en septembre pour désigner le candidat qui représentera l'UMP aux élections municipales de 2014.

Quand ? Dimanche 15 septembre, de 9h00 à 20h00

Deux Candidats :

- Lionnel Rainfray, 51 ans, 3 enfants, Chef d'entreprise, Conseiller Municipal, Chevalier dans l'Ordre National du Mérite

- Nicole Goueta, 76 ans, 3 enfants, Conseillère générale du canton sud de Colombes, Maire-honoraire, Chevalier de la Légion d’Honneur

Qui peut voter ?

- Tous les Colombiens inscrits sur les listes électorales en vigueur au 1er janvier 2013

- Munissez-vous de votre carte d’identité et versez 1 euro symbolique, après signature d’une charte des valeurs de la Droite

- Il n’est pas nécessaire d’être adhérent à l’UMP pour voter

- Il n’y a pas de vote par procuration possible

Où voter ? Dans les 9 bureaux de vote suivants :

· École Lazare Carnot 18 Rue des Monts-Clairs, pour les électeurs des bureaux de vote : 1-2-8-9-10-11-42

· École Maintenon Élémentaire 3, rue des Glycines pour les électeurs des bureaux de vote : 3-4-5-6-7-41

· École Léon Bourgeois A 7 rue Léon Bourgeois pour les électeurs des bureaux de vote : 12-13-14-15-43-44

· École Langevin Wallon Élémentaire 29 rue Jules Michelet pour les électeurs des bureaux de vote : 24-25-26-40

· École Marcelin Berthelot A 100 Bld de Valmy pour les électeurs des bureaux de vote : 20-21-22-23

· École Ambroise Paré Maternelle 9, rue Youri Gagarine pour les électeurs des bureaux de vote : 16-17-18-19-36

· École Charles Péguy Élémentaire : 280 Rue du Président Salvador Allende pour les électeurs des bureaux de vote : 34-35-37

· École Henri Martin Élémentaire 325 rue Gabriel Péri pour les électeurs des bureaux de vote : 27-28-29-30-33-39

· École Buffon ou Gymnase : 44, rue Buffon pour les électeurs des bureaux de vote : 31-32-38

Colombes (Hauts-de-Seine), seule ville avec Lyon et Paris où l'UMP a choisi la voie d'une primaire, doit désigner dimanche le nom de son candidat aux municipales qui aura la tâche ardue d'affronter le socialiste Philippe Sarre.
Deux candidats sont en lice, Nicole Goueta, maire de la ville de 2001 à 2008, et Lionnel Rainfray, son ancien adjoint, pour cette primaire ouverte à laquelle peuvent participer tous les inscrits sur les listes électorales, moyennant un euro. Les résultats devraient être connus vers 21H00 dimanche soir.
"Il y a deux villes dans les Hauts-de-Seine où nous avons du mal à désigner un candidat: Asnières et Colombes", toutes deux perdues par la droite en 2008: "A Colombes, on a décidé d'organiser une primaire", a expliqué Roger Karoutchi, sénateur des Hauts-de-Seine et vice-président de l'UMP.
"Si nous avons 1.000 participants, soit 2% du corps électoral de la ville, nous serons satisfaits", a-t-il souligné.
Mme Goueta compte s'appuyer sur son bilan à la tête de la commune pour convaincre les électeurs. "Depuis l'arrivée des socialistes, aucun nouveau système de vidéoprotection n'a été déployé et la police municipale a été désarmée. On voit où cela nous a mené", a déploré l'ancienne édile.
Début septembre, deux fusillades entre bandes rivales ont éclaté en moins de 24 heures dans un quartier sensible de Colombes, sur fond de règlements de comptes lié au trafic de drogue.
Son adversaire pour la primaire de dimanche a noté pour sa part que "Mme Goueta est restée sur une défaite en 2008" et qu'il est "temps qu'elle cède la place à une nouvelle génération".
Avec un peu plus de 85.000 habitants, Colombes est la septième commune d'Ile-de-France.

AFP

Après Paris et Lyon, une troisième ville française va, dimanche 15 septembre, vivre l'expérience d'une élection primaire organisée par l'UMP. Ce n'est pas une capitale régionale, ni même une sous-préfecture sur laquelle le parti présidé par Jean-François Copé n'est pas parvenu à trancher et à accorder son investiture, c'est Colombes, Hauts-de-Seine, chef-lieu de canton de 86 000 habitants de la banlieue Nord-Ouest.
Sur les rangs, ils sont deux à vouloir mener campagne, sous les couleurs bleu et rouge, contre le maire socialiste, Philippe Sarre: Nicole Goueta, conseillère générale et ancienne maire de la ville ( 2001-2008) et son ancien adjoint en charge des affaires économiques, Lionnel Rainfray. À 75 ans, Nicole Goueta estime qu'elle est la seule en mesure de reprendre la ville à la gauche. "Depuis 5 années passées dans l'opposition, Lionnel Rainfray n'a pas fait le travail de terrain indispensable pour gagner la notoriété nécessaire pour mener cette campagne." "Faux", rétorque son adversaire qui estime qu' il est largement temps pour Mme Goueta de passer la main. "Elle a déjà perdu en 2008", rappelle-t-il. "Nous avons besoin d'une candidature qui incarne le renouveau", poursuit M.Rainfray 51 ans, laissant volontiers aux électeurs de droite le choix de leur candidat.

Le principe d'un vote des sympathisants pour désigner la tête de liste est "une erreur" selon Nicole Goueta. "Une mauvaise idée du Parti socialiste que l'UMP copie. Cela ne ressemble à rien de se battre entre nous au sein du même parti. Nous gaspillons des moyens et de l'énergie que nous devrions concentrer contre nos vrais adversaires. La commission d'investiture aurait dû trancher en juin. Elle a manqué de courage", juge l'ancienne édile.

Toutefois, neuf bureaux de vote seront dimanche à la disposition des Colombiens. Il ne sera pas nécessaire d'être encarté à l'UMP pour glisser un bulletin de vote, mais il faudra s'acquitter de la somme d'un euro et signer "une charte d'adhésion aux valeurs de la droite". Lionnel Rainfray compte sur un maximum de 2 000 votants. Nicole Goueta estime que le vote sera un succès si 10 % du corps électoral se déplace, soit environ 4 500 personnes. Une gageure : à titre de comparaison, le premier tour de la primaire UMP lyonnaise a compté 4 350 votants.

Le Monde

Commenter cet article