Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Articles avec #colombes

Pour une Europe qui protège ! : Conférence-Débat à Colombes

23 Mars 2019, 14:15pm

Publié par MoDem Colombes

Mardi 2 avril 2019 de 19:30 à 21:30  au Tapis Rouge à Colombes
 
 
 
 
 

Au programme :

  1. Brexit : "De quoi l’Europe ne protégera plus les Britanniques ?” avec Denis MACSHANE, ancien Ministre d’Etat britannique chargé des Affaires Européennes (Labour), interviewé par Anaïs VOY-GILLIS, Chercheuse à l’Institut Français de Géopolitique et Co-fondatrice de l’Observatoire des Extrémismes en Europe ; intervention de l’invité puis question par la modératrice suivi d’échanges avec la salle. 
  2. Le Brexit du côté français : intervention de Jean-Louis BOURLANGES, Député MoDem des Hauts-de-Seine, ancien député européen.
  3. L’Europe à Colombes : une série de témoignages de Colombiens,“L’Europe qui fait grandir" les associations, les entreprises, les étudiants
  4. L’Europe qui protège, concrètement:
    1. " Notre porte-monnaie”, intervention de Denis FERRAND, Directeur-général de Rexecode
    2. “Le climat”, intervention de Alice BAILLAT, Chercheuse à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques
    3. “Nos données”, intervention de Léonard COX, Vice-président de Qwant
    4. “Nos vies”, intervention de Nathalie CETTINA, Directrice de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement
  5. Échanges avec le public.

Animation de la soirée par Thomas FRIANG, Président-fondateur de l’Institut Open Diplomacy

Dans le cadre des Elections Européennes 2019

Pour une Europe qui protège ! :  Conférence-Débat à Colombes
Pour une Europe qui protège ! :  Conférence-Débat à Colombes

Lire la suite

Tribune du Président de la République consacrée à l'Europe

5 Mars 2019, 08:36am

Publié par MoDem Colombes

Pour une Renaissance européenne

 

 

Citoyens d’Europe,

 

Si je prends la liberté de m’adresser directement à vous, ce n’est pas seulement au nom de l’histoire et des valeurs qui nous rassemblent. C’est parce qu’il y a urgence. Dans quelques semaines, les élections européennes seront décisives pour l’avenir de notre continent.

 

Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’a été aussi nécessaire. Et pourtant, jamais l’Europe n’a été autant en danger.

 

Le Brexit en est le symbole. Symbole de la crise de l’Europe, qui n’a pas su répondre aux besoins de protection des peuples face aux grands chocs du monde contemporain. Symbole, aussi, du piège européen. Le piège n’est pas l’appartenance à l’Union européenne ; ce sont le mensonge et l’irresponsabilité qui peuvent la détruire. Qui a dit aux Britanniques la vérité sur leur avenir après le Brexit ? Qui leur a parlé de perdre l’accès au marché européen ? Qui a évoqué les risques pour la paix en Irlande en revenant à la frontière du passé ? Le repli nationaliste ne propose rien ; c’est un rejet sans projet. Et ce piège menace toute l’Europe : les exploiteurs de colère, soutenus par les fausses informations, promettent tout et son contraire.

 

Face à ces manipulations, nous devons tenir debout. Fiers et lucides. Dire d’abord ce qu’est l’Europe. C’est un succès historique : la réconciliation d’un continent dévasté, dans un projet inédit de paix, de prospérité et de liberté. Ne l’oublions jamais. Et ce projet continue à nous protéger aujourd’hui : quel pays peut agir seul face aux stratégies agressives de grandes puissances ? Qui peut prétendre être souverain, seul, face aux géants du numérique ? Comment résisterions-nous aux crises du capitalisme financier sans l’euro, qui est une force pour toute l’Union ? L’Europe, ce sont aussi ces milliers de projets du quotidien qui ont changé le visage de nos territoires, ce lycée rénové, cette route construite, l’accès rapide à Internet qui arrive, enfin. Ce combat est un engagement de chaque jour, car l’Europe comme la paix ne sont jamais acquises. Au nom de la France, je le mène sans relâche pour faire progresser l’Europe et défendre son modèle. Nous avons montré que ce qu’on nous disait inaccessible, la création d’une défense européenne ou la protection des droits sociaux, était possible.

 

Mais il faut faire plus, plus vite. Car il y a l’autre piège, celui du statu quo et de la résignation. Face aux grands chocs du monde, les citoyens nous disent bien souvent : « Où est l’Europe ? Que fait l’Europe ? ». Elle est devenue à leurs yeux un marché sans âme. Or l’Europe n’est pas qu’un marché, elle est un projet. Un marché est utile, mais il ne doit pas faire oublier la nécessité de frontières qui protègent et de valeurs qui unissent. Les nationalistes se trompent quand ils prétendent défendre notre identité dans le retrait de l’Europe ; car c’est la civilisation européenne qui nous réunit, nous libère et nous protège. Mais ceux qui ne voudraient rien changer se trompent aussi, car ils nient les peurs qui traversent nos peuples, les doutes qui minent nos démocraties. Nous sommes à un moment décisif pour notre continent ; un moment où, collectivement, nous devons réinventer politiquement, culturellement, les formes de notre civilisation dans un monde qui se transforme. C’est le moment de la Renaissance européenne. Aussi, résistant aux tentations du repli et des divisions, je vous propose de bâtir ensemble cette Renaissance autour de trois ambitions :la liberté, la protection et le progrès.

 

Défendre notre liberté

 

Le modèle européen repose sur la liberté de l’homme, la diversité des opinions, de la création. Notre liberté première est la liberté démocratique, celle de choisir nos gouvernants là où, à chaque scrutin, des puissances étrangères cherchent à peser sur nos votes. Je propose que soit créée une Agence européenne de protection des démocraties qui fournira des experts européens à chaque Etat membre pour protéger son processus électoral contre les cyberattaques et les manipulations. Dans cet esprit d’indépendance, nous devons aussi interdire le financement des partis politiques européens par des puissances étrangères. Nous devrons bannir d’Internet, par des règles européennes, tous les discours de haine et de violence, car le respect de l’individu est le fondement de notre civilisation de dignité.

 

Protéger notre continent

 

Fondée sur la réconciliation interne, l’Union européenne a oublié de regarder les réalités du monde. Or aucune communauté ne crée de sentiment d’appartenance si elle n’a pas des limites qu’elle protège. La frontière, c’est la liberté en sécurité. Nous devons ainsi remettre à plat l’espace Schengen : tous ceux qui veulent y participer doivent remplir des obligations de responsabilité (contrôle rigoureux des frontières) et de solidarité (une même politique d’asile, avec les mêmes règles d’accueil et de refus). Une police des frontières commune et un office européen de l’asile, des obligations strictes de contrôle, une solidarité européenne à laquelle chaque pays contribue, sous l’autorité d’un Conseil européen de sécurité intérieure : je crois, face aux migrations, à une Europe qui protège à la fois ses valeurs et ses frontières.

 

Les mêmes exigences doivent s’appliquer à la défense. D’importants progrès ont été réalisés depuis deux ans, mais nous devons donner un cap clair : un traité de défense et de sécurité devra définir nos obligations indispensables, en lien avec l’OTAN et nos alliés européens : augmentation des dépenses militaires, clause de défense mutuelle rendue opérationnelle, Conseil de sécurité européen associant le Royaume‑Uni pour préparer nos décisions collectives.

 

Nos frontières doivent aussi assurer une juste concurrence. Quelle puissance au monde accepte de poursuivre ses échanges avec ceux qui ne respectent aucune de ses règles ? Nous ne pouvons pas subir sans rien dire. Nous devons réformer notre politique de concurrence, refonder notre politique commerciale :sanctionner ou interdire en Europe les entreprises qui portent atteinte à nos intérêts stratégiques et nos valeurs essentielles, comme les normes environnementales, la protection des données et le juste paiement de l’impôt ; et assumer, dans les industries stratégiques et nos marchés publics, une préférence européenne comme le font nos concurrents américains ou chinois.

 

Retrouver l’esprit de progrès

 

L’Europe n’est pas une puissance de second rang. L’Europe entière est une avant‑garde : elle a toujours su définir les normes du progrès. Pour cela, elle doit porter un projet de convergence plus que de concurrence : l’Europe, où a été créée la sécurité sociale, doit instaurer pour chaque travailleur, d’Est en Ouest et du Nord au Sud, un bouclier social lui garantissant la même rémunération sur le même lieu de travail, et un salaire minimum européen, adapté à chaque pays et discuté chaque année collectivement.

 

Renouer avec le fil du progrès, c’est aussi prendre la tête du combat écologique. Regarderons-nous nos enfants en face, si nous ne résorbons pas aussi notre dette climatique ? L’Union européenne doit fixer son ambition – 0 carbone en 2050, division par deux des pesticides en 2025 – et adapter ses politiques à cette exigence : Banque européenne du climat pour financer la transition écologique ; force sanitaire européenne pour renforcer les contrôles de nos aliments ; contre la menace des lobbies, évaluation scientifique indépendante des substances dangereuses pour l’environnement et la santé... Cet impératif doit guider toute notre action : de la Banque centrale à la Commission européenne, du budget européen au plan d’investissement pour l’Europe, toutes nos institutions doivent avoir le climat pour mandat.

 

Le progrès et la liberté, c’est pouvoir vivre de son travail : pour créer des emplois, l’Europe doit anticiper. C’est pour cela qu’elle doit non seulement réguler les géants du numérique, en créant une supervision européenne des grandes plateformes (sanction accélérée des atteintes à la concurrence, transparence de leurs algorithmes…), mais aussi financer l’innovation en dotant le nouveau Conseil européen de l’innovation d’un budget comparable à celui des Etats-Unis, pour prendre la tête des nouvelles ruptures technologiques, comme l’intelligence artificielle.

 

Une Europe qui se projette dans le monde doit être tournée vers l’Afrique, avec laquelle nous devons nouer un pacte d’avenir. En assumant un destin commun, en soutenant son développement de manière ambitieuse et non défensive : investissement, partenariats universitaires, éducation des jeunes filles…

 

Liberté, protection, progrès. Nous devons bâtir sur ces piliers une Renaissance européenne. Nous ne pouvons pas laisser les nationalistes sans solution exploiter la colère des peuples. Nous ne pouvons pas être les somnambules d’une Europe amollie. Nous ne pouvons pas rester dans la routine et l’incantation. L’humanisme européen est une exigence d’action. Et partout les citoyens demandent à participer au changement. Alors d’ici la fin de l’année, avec les représentants des institutions européennes et des Etats, mettons en placeune Conférence pour l’Europe afin de proposer tous les changements nécessaires à notre projet politique, sans tabou, pas même la révision des traités. Cette conférence devra associer des panels de citoyens, auditionner des universitaires, les partenaires sociaux, des représentants religieux et spirituels. Elle définira une feuille de route pour l’Union européenne traduisant en actions concrètes ces grandes priorités. Nous aurons des désaccords, mais vaut-il mieux une Europe figée ou une Europe qui progresse parfois à différents rythmes, en restant ouverte à tous ?

 

Dans cette Europe, les peuples auront vraiment repris le contrôle de leur destin ; dans cette Europe, le Royaume-Uni, j’en suis sûr, trouvera toute sa place.

 

Citoyens d’Europe, l’impasse du Brexit est une leçon pour tous. Sortons de ce piège, donnons un sens aux élections à venir et à notre projet. A vous de décider si l’Europe, les valeurs de progrès qu’elle porte, doivent être davantage qu’une parenthèse dans l’histoire. C’est le choix que je vous propose, pour tracer ensemble le chemin d’une Renaissance européenne.

 

 

 

Tribune du Président de la République consacrée à l'Europe

Lire la suite

Le programme de la Science se Livre à Colombes ; Thème 2019 les relations Humain - Animal.

2 Février 2019, 16:49pm

Publié par MoDem Colombes

Naître animal, être humain Médiathèque Jacques Prévert

Jean-Baptiste de Panafieu viendra soulever des questions sur la nature humaine en s’intéressant aux ressemblances qui existent entre l'espèce humaine et les autres espèces animales, singes, oiseaux, poissons ou insectes.

  •  Le samedi 2 février 2019 - 16h00
  •  Animation : Jean-Baptiste de Panafieu
  •  Âge recommandé : À partir de 10 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 84 85 46
  •  Adresse : 6, Passage Jacques Prévert 

Je suis unique Médiathèque Jules Michelet

Spectacle de marionnettes ludique et interactif sur le thème de l’altérité :
Grâce au Pr. Fun et ses assistants, les enfants vont découvrir ce qui fait que chacun d’eux est unique mais en même temps, en se comparant aux animaux qu’ils connaissent, ils découvriront tout ce qui fait d’eux des Petits humains.

  •  Le samedi 2 février 2019 - 17h00
  •  Âge recommandé : 4 - 7 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38
  •  Adresse : 11, rue Jules Michelet 

Faune et biodiversité de Colombes Médiathèque Jules Michelet

Le Centre Nature vous propose un diaporama sur toute la richesse de la faune et la biodiversité de Colombes : venez découvrir ou redécouvrir ces trésors de la nature et apprendre à les observer pour mieux les préserver.

  •  Le mercredi 6 février 2019 - 14h
  •  Animation : Laurent Senftleben
  •  Âge recommandé : tout publics
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38
  •  Adresse : 11, rue Jules Michelet 

Venue de l’artiste Ardif  Médiathèque Jacques Prévert

Ardif, dont le travail explore les possibles hybridations entre architecture/machine et nature, viendra effectuer un collage à partir de son bestiaire mi-animal, mi-machine. Sa série des “mechanimals” est l’illustration de cet univers graphique.

  •  Le samedi 9 février 2019 - horaires à définir
  •  Animation : Ardif
  •  Âge recommandé : tout publics
  •  Réservation obligatoire au 01 47 84 85 46
  •  Adresse : 6, Passage Jacques Prévert 

« Oiseaux des jardins » Centre Nature de Colombes

Le Centre Nature de Colombes vous propose une immersion dans leur espace, au coeur de leur jardin pédagogique, et vous invite à un atelier de sciences participatives sur les oiseaux des jardins. Venez découvrir leur projet et devenez à votre tour un spécialiste dans l’observation des oiseaux.

  •  Le samedi 9 février 2019 - horaires à définir
  •  Animation : Laurent Senftleben
  •  Âge recommandé : tout publics
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38 ; 01 47 84 85 46  ;01 47 60 06 40
  •  Adresse : 16, rue Solférino 

Animalogies Médiathèque de la Marine

Venez assister à une rencontre entre un scientifique et des animaux et prenez part à cette interaction curieuse qui viendra remettre en question toutes vos certitudes. Ce rendez-vous vient nous interroger sur la relation Homme/Animal et les préjugés qui mènent la vie dure à notre compréhension de la sensibilité animale.

  •  Le samedi 9 février 2019 - 16h00
  •  Âge recommandé : tout publics
  •  Accès libre
  •  Adresse : 155, Bd Charles de Gaulle
  • et Samedi 16 février à 16h / médiathèque Jacques-Prévert

- L’homme trouve l’inspiration dans la nature - Interactions Homme/Animal  Médiathèque Jules Michelet

Venez participer à ces ateliers sur les plus belles inventions de l’homme inspirées de la nature et sur les liens sociaux qu’entretiennent les Hommes et les Animaux depuis des millénaires, au gré du temps et des territoires.

  •  Le mercredi 13 février 2019 - 14h00
  •  Âge recommandé : 7 - 11 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38
  •  Adresse : 11, rue Jules Michelet

- L’homme trouve l’inspiration dans la nature - Interactions Homme/Animal  Médiathèque Jules Michelet

Venez participer à ces ateliers sur les plus belles inventions de l’homme inspirées de la nature et sur les liens sociaux qu’entretiennent les Hommes et les Animaux depuis des millénaires, au gré du temps et des territoires.

  •  Le mercredi 13 février 2019 - 15h30
  •  Âge recommandé : 7 - 11 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38
  •  Adresse : 11, rue Jules Michelet

Heure du Conte numérique  Médiathèque de la Marine

Les bibliothécaires vous ont préparé une sélection de livres en réalité augmentée sur la thématique des animaux. Equipés de nos tablettes, nous invitons également les parents à se munir de leur portable afin d’explorer en famille les merveilleuses possibilités du numérique.

  •  Le mercredi 13 février 2019 - 15h00
  •  Animation : Bibliothécaire
  •  Âge recommandé : À partir de 3 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 60 06 40
  •  Adresse : 155, Bd Charles de Gaulle 

« L’homme, agitateur d’animal » Médiathèque Jacques Prévert

Venez comprendre l’influence de l’activité humaine sur le monde animal et endossez vos blouses de savants fous afin de déjouer les mystères de la pollution chimique et de l’empreinte carbonique

  •  Le mercredi 13 février 2019 - 15h00
  •  Âge recommandé : 6 - 12 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 84 85 46
  •  Adresse : 6, Passage Jacques Prévert 

La médiation par l’animal – Accompagnement et assistance thérapeutique  Médiathèque Jules Michelet

Jean Buisson de l’association Quintette vient nous rendre visite avec son chien pour répondre à toutes vos questions concernant le chien guide d’aveugles et de son projet sur la médiation par l’animal. En effet, il développe actuellement tout un travail autour de l’équithérapie ou comment déclencher la communication, voire un langage, au contact des chevaux.

  •  Le vendredi 15 février 2019 - 14h00
  •  Animation : Jean Buisson
  •  Âge recommandé : À partir de 5 ans
  •  Réservation obligatoire au 01 47 80 57 38
  •  Adresse : 11, rue Jules Michelet 
  • et Samedi 16 février à 14h / Médiathèque de la Marine

  • et Samedi 23 février à 10h30 / Médiathèque Jacques-Prévert

Lire la suite

AgoraDem, la plateforme de consultation publique du Mouvement Démocrate

2 Février 2019, 16:27pm

Publié par MoDem Colombes

La démocratie sur l'agora !

 

Le Mouvement Démocrate relance, à l'occasion du Grand débat national, sa plateforme de consultation publique : AgoraDem.

 

Nous vous incitons à contribuer et à donner votre avis sur AgoraDem.fr !

 

L'AgoraDem, c'est votre affaire !

 

Donner son avis sur les contributions :
- IN MEDIO STAT VIRTUS : cette contribution me semble réaliste, pragmatique et nécessaire
- DÉCALÉ : cette contribution est originale et innovante
- À PEAUFINER : cette contribution me paraît intéressante, certains points restent encore à approfondir
- WHY NOT ; cette contribution fait avancer le débat même si je ne la partage pas à 100 %

Lire la suite

Bonne année 2019 !

5 Janvier 2019, 13:12pm

Publié par MoDem Colombes

Alice Le Moal, Présidente du Mouvement Démocrate des Hauts-de-Seine et Secrétaire Générale Adjointe du Mouvement Démocrate,Michel Môme, Délégué Départemental,L'équipe du Bureau Départemental

vous souhaitent une excellente année 2019 ! 

Qu'elle soit sous le signe de l'apaisement, de la détermination à mener à bien toutes les réformes dont notre pays a besoin, dans l'écoute et le dialogue avec nos concitoyens, ainsi que dans la prise en compte de leurs soucis et de leurs découragements.

L'année 2019 sera une année fondamentale pour notre pays, avec plusieurs étapes décisives : la grande consultation citoyenne annoncée par le chef de l'Etat, les élections européennes, la préparation des élections municipales...

Soyons au rendez-vous !

Lire la suite

Féloche, artiste colombien

30 Octobre 2013, 00:02am

Publié par MoDem Colombes

Féloche, artiste colombien

La largesse de son sourire annonce la couleur !

En 1990, lycéen, il répétait en tant que guitariste dans la salle du service municipal de la jeunesse de Colombes, ...

Depuis 2005, il travaille dans la cave de son domicile colombien...

En 2010, dans son premier album "La vie Cajun", dont est extraite la célèbre chanson "Darwin avait raison", il part à la découverte des racines cajun et nous a interpellé avec sans mandoline insolente.

Il a notamment fait forte impression lors de son spectacle sur le parvis de la mairie de Colombes lors de la Fête de la Musique en Juin 2011...

Le chanteur colombien Féloche vient de sortir son deuxième album "Silbo".

El Silbo, c’est le langage sifflé de l’île de la Gomera aux Canaries, toujours utilisé pour communiquer à travers les montagnes. Ce trésor, classé par l’Unesco “patrimoine culturel immatériel de l’humanité” a été transmis à Féloche par son beau-père, l’indépendantiste Bonifacio Santos Herrera, en même temps qu’un amour fou pour sa terre, dont il était exilé. A l’âge de 11 ans, Féloche accomplit seul un voyage sur l’île, qui le marque à tout jamais...

Féloche sera en concert à la MJC de Villeneuve-la-Garenne le 14 décembre et est en tournée dans toute la France !

Féloche, ça vient de Félix. Mes potes à l’école m’appelaient comme ça parce que je déconnais. Féloche, c’est un peu déglingué, un peu rock ’n’ roll. C’est mon surnom de l’époque.

Lire la suite

<< < 1 2