Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Articles avec #modem colombes tv

Vivement Dimanche (Prochain)

5 Décembre 2010, 00:22am

Publié par MoDem-Colombes

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/12/03/9b0dd4d2-ff1a-11df-9178-dc633a08810b.jpg

 

Ce Dimanche 5 décembre 2010 sur France 2, François BAYROU est pour la deuxième fois (la première fois en 2000) l'invité du Dimanche de Michel Drucker :

- 14h10-16h20 : à Vivement Dimanche ; et 

18h50-19h50 : à Vivement Dimanche Prochain (avec Claude Sérillon, Jean-Pierre Coffe, Nicolas Canteloup).

 

Le président du MoDem, invité de «Vivement dimanche» sur France 2, confie qu'il a voté blanc au second tour de la présidentielle de 2007. 

Des semaines qu'il s'y préparait. Dix ans qu'il n'y était pas revenu. Dimanche, sur France 2, François Bayrou sera pour la deuxième fois l'invité de Michel Drucker pour l'émission dominicale (et familiale) «Vivement dimanche». L'enregistrement a eu lieu mercredi au studio Gabriel, situé à deux pas… du Palais de l'Élysée. Certes, le hasard n'est que géographique ! Mais, dans l'esprit du président du MoDem, le symbole est peut-être présent…

Depuis sa venue sur ce plateau, en 2000 donc, deux présidentielles ont eu lieu. Pour autant, Bayrou a gardé son ambition intacte. Si «physiquement» il n'a pas changé, comme le lui dit Drucker, le député du Béarn a depuis peaufiné sa stratégie. En 2002, sa candidature (6,84 %) fut une candidature de «témoignage». En 2007 (18,57 %), elle «aurait pu l'emporter (s'il avait) été au second tour». D'où sa certitude, confiée au public de Drucker, que son «lien» avec les Français serait intact. «Ceux qui ont fait 2007 - Sarkozy, Royal et moi-même - ont tissé un lien avec les Français qui n'est pas facilement effaçable», dit-il. Traduction : il devrait remettre en jeu ce lien en 2012.

Si l'émission porte officiellement sur l'homme, l'enfant qu'il a été ou ses amis, le chef du MoDem n'a pu s'empêcher de parler politique. La tribune, ou plutôt l'occasion, était unique. Entre deux personnalités du show-biz, le dernier invité politique fut, début novembre, le leader du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui fit un «grand bond médiatique en avant» avec près de 3,7 millions de télé spectateurs. François Bayrou en a conscience. Une telle tribune ne se laisse pas passer.

Entre deux photos de ses parents - son père, «un homme qui lisait beaucoup», sa mère, dont c'est «le premier anniversaire de la mort» -, François Bayrou se montre proche des gens. Il est filmé en pull-over dans son Béarn natal et on le voit, dans un reportage, tutoyer ses «copains», des gens simples, ou parler à l'oreille de ses chevaux qui «lui offrent un accès au beau». Mais, derrière ces scènes de la vie ordinaire, l'auteur du livre Abus de pouvoir - qui fut une charge contre le style du chef de l'État - offre avant tout une image à l'opposé du bling-bling.

 

La devise du bon roi Henri IV 

 

Probable candidat en 2012, Bayrou, le terrien, garde donc les pieds sur terre. Sur ses anciens amis centristes qui ont rejoint la majorité, il se montre sans pitié : «Ils sont morts, absorbés, digérés, évacués.» Le PS ? «Pas facile de faire vivre une famille politique quand il n'y a pas un leader affirmé ni de ligne commune.» Pour la première fois, du moins publiquement, il avoue avoir voté blanc en 2007, pour ne pas avoir à choisir au second tour entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. «Vous ne me demandez pas pourquoi ?», demande François Bayrou. «Pas le temps !», tranche Claude Sérillon. Tant pis pour les téléspectateurs ! DSK en 2012 ? Bayrou confie avoir «fait partie de ceux qui pensaient qu'il n'irait pas». Mais, aujourd'hui, DSK «a la pression des sondages» .

Questionné sur la faiblesse de ses troupes, le patron du MoDem affirme qu'«avant d'être majoritaire, on est toujours minoritaire». L'enfant du Béarn dit avoir fait sienne une devise du bon roi Henri IV : «Ce qui doit arriver ne peut pas manquer»…

MoDem : 1ère intervention du nouveau secrétaire général sur RFI

6 Avril 2010, 17:08pm

Publié par MoDem-Colombes

« L'indépendance, c'est quelque chose d'exigeant, de difficile à porter. »

Marc Fesneau, nouveau secrétaire général du Modem

 


Marc Fesneau, secrétaire général du Mouvement Démocrate, était l'invité, ce matin mardi 6 avril, de Frédéric Rivière sur Radio France Internationale (RFI).

Il a répondu aux questions relatives à l'organisation du Mouvement Démocrate, de sa place au centre de la vie politique française, ainsi que sur les dernières actualités politiques du moment.

Alain Dolium à la rencontre du 92 !

14 Décembre 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

IMGA0878


Le Conseil départemental de ce soir,

lundi 14 décembre 2009

à 19H00

Salle des Fougères
Grand Place
30, rue de la Saussière

à Boulogne-Billancourt

ouvert à tous les militants, se tiendra autour d'Alain Dolium qui nous présentera sa candidature pour la tête de liste Ile de France.

Alain Dolium arrivera vers 19H45 après avoir été interviewé sur le plateau du journal de France 3.

Militant du Val de Marne, il fait une tournée des départements afin de mieux se faire connaître des adhérents avant le vote militant qui doit intervenir conformément aux statuts du 18 au 21 décembre prochains.

En présence de
 - Denis Badré, Sénateur (Union Centriste) ; et
 - Antoine Dupin, Président du MoDem 92, 
 - Chantal Brault, 
 - Bernard Lehideux, 
 - Eric Azières, responsable des mouvements départementaux au siège national
 - Pierre Le Guerinel, porte parole de l'Union régionale pour la campagne,
   tous conseillers régionaux d'Ile de France. 

Merci à
http://www.gagnyenmouvement.com/ pour la photo !

Mise en demeure de l'UDF au Nouveau Centre

13 Décembre 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/5/5e/Logo_udf.png

L'association UDF, contrôlée par François Bayrou (MoDem), a annoncé vendredi à l'AFP avoir "mis en demeure" Hervé Morin, président du Nouveau Centre, de ne plus utiliser son sigle et de le retirer de tous les supports où il l'utilise actuellement, comme son site internet.

"Vous avez multiplié, ces derniers jours, les déclarations indiquant que vous alliez proposer à votre mouvement politique de reprendre le sigle UDF", écrit l'association UDF dans un courrier signé par 19 des 24 membres de son bureau, dont François Bayrou et Marielle de Sarnez du MoDem et le sénateur Jean Arthuis de l'Alliance centriste.

"Vous avez également cru bon de faire suivre sur votre matériel militant et sur la page de garde de votre site le nom de ce mouvement, le Nouveau Centre, du slogan "l'UDF d'aujourd'hui"", constatent également les signataires dans ce courrier adressé dans la soirée à Hervé Morin, et au député Hervé de Charette (ex UMP passé au NC), qui a été le premier à déposer la marque "UDF" à l'Institut national de la propriété industrielle.

"Comme vous ne l'ignorez pas, vous n'avez aucun droit à l'utilisation de ce sigle", explique le bureau de l'UDF qui met en demeure le NC de retirer "immédiatement la mention du nom de l'UDF de tout support ainsi que de (son) site internet".

"Si vous ne le faisiez pas, les tribunaux seraient saisis pour faire respecter la loi et les droits légitimes des adhérents de l'Union pour la démocratie francaise", préviennent les signataires.

Qualifiant par ailleurs de dépôt en 2004 par Hervé de Charette de la marque UDF à l'INPI de "manifestement frauduleux", le bureau de l'UDF met également en demeure l'ancien ministre des Affaires étrangères d'Alain Juppé "de transmettre la propriété de cette marque à ses légitimes ayants droit".


"Nous vous prions, au vu de ce qui précède, de prendre toute disposition utile pour faire cesser cet abus de droit, d'autant plus grave qu'il est le fait d'un ministre de la République, et de bien vouloir nous informer des décisions que vous aurez arrêtées. Faute de décisions suffisantes pour mettre fin à ces abus, nous saisirons immédiatement les tribunaux compétents", conclut le bureau de l'association UDF.




Rappel de la résolution finale adoptée le 30 novembre 2007 à Villepinte : « L’UDF, formation politique au titre de l’article 4 de la Constitution, est membre fondateur du Mouvement Démocrate auquel elle adhère pour une période transitoire de trois ans, en tant que personne morale. À dater du 1er décembre 2007, tout adhérent de l’UDF est adhérent du Mouvement Démocrate. L’UDF délègue aux instances du Mouvement Démocrate la responsabilité de l’action et de l’expression communes. Les autres instances nationales et locales de l’UDF s’intègrent aux instances correspondantes du Mouvement Démocrate. Pendant cette période transitoire, les intérêts juridiques, matériels, moraux, les idées et les valeurs de l’UDF seront garantis et administrés par un bureau de vingt à trente membres désignés par le congrès, sur proposition du Président dont le mandat est prorogé. ».

Allemagne, 24 heures pour se souvenir du Mur

8 Novembre 2009, 19:31pm

Publié par MoDem-Colombes



Jean-Luc Bennahmias sera l'un des invités de Samuel Etienne dans l'émission "7 à voir" sur France 3, ce soir dimanche 8 Novembre, après le "Soir 3", à partir de 22h40, en 2ème partie de l'émission.

Après la diffusion d'un reportage "Allemagne, 24 heures pour se souvenir du Mur" par Christophe Nardini, Samuel Guibout, Jean-Pierre Lambinet, Coralie Grieu, Anne-Dominique Termont
Comment les jeunes de vingt ans vivent-ils avec la mémoire du Mur, eux qui sont nés après sa chute ? Notre équipe suit un groupe de l’Office franco-allemand de la jeunesse, des adolescents qui n’ont pas connu Berlin coupé en deux. Quelle conscience ont-ils du passé, de la guerre froide ? Vingt ans après la réunification, se sentent-ils de l’est ou de l’ouest, allemands, français, ou peut-être tout simplement européens ?

Quel a été l’impact de la chute du Mur de Berlin ? Vingt ans après, jour pour jour, le député européen Jean-Luc Bennahmias (Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) débattra avec Marine Le Pen de cet événement qui a bouleversé l’Europe et le monde. A un mois de Copenhague, il exposera aussi ses craintes et ses espoirs à propos du sommet sur le climat.

http://programmes.france3.fr/7-a-voir/

Né le 2 décembre 1954 à Paris 12e, père de 2 enfants. Il a poursuivi ses études aux Lycées Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés et Paul Doumer au Perreux, puis à l'université Paris VIII-Vincennes Saint-Denis et à l'université de formation pour adultes (Dufa) où il obtient un diplôme de commerce.

Il débute sa carriere de journaliste à Antirouille, la Gueule ouverte et Tumulte (1975-80), à Paris-Villages, Télé 7 jours, la Vie et l'Evénement du Jeudi (1980-90), à Verts-Europe (1990-94), Intervenant à l'émission Europe sports sur Europe1 (2002); Chargé de cours en communication aux universités ParisVIII-Vincennes Saint-Denis et ParisVII-Denis Diderot (1988-96).

Avant d'être élu au Parlement européen, il a été directeur de communication des verts au parlement européen, conseiller régional Ile de France de 1992-1996, Secrétaire national des Verts de 1997-2001, Directeur de campagne à l'élection présidentielle de 2002, coordinateur du Comité national de vigilance contre l'extrême droite (depuis 1998). Il a également siégé au Conseil économique et social (CES) de 1999-2004.

En juin 2004, il a été élu député européen (les Verts, parti Vert européen), et Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (depuis 2004).

Il participe à la création du Mouvement Démocrate en 2007.

Il est actuellement Vice-président Du MoDem.

Info Média

6 Mai 2009, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

 
François Bayrou
sera l'invité :

  • de "Chez F.O.G" samedi 9 mai à 17h55 sur France 5
  • de "On n'est pas couché" samedi 9 mai à 23h00 sur France 2
  • du "Grand RDV d'Europe 1", dimanche 10 mai à 10h00
  • du forum LCP/France info, mercredi 13 mai à 20h30 en simultané sur France Info et LCP

Dans son douzième livre, avec une rare force d’écriture, avec des portraits tendres ou cruels, avec colère ou ironie, François Bayrou a choisi de dénoncer la vraie nature de l’abus de pouvoir que l’on veut imposer à la France

Signalons que Marielle de Sarnez, quant à elle, sera l'invitée, entre autre, du "Blog politique", une émission présentée François Bachy vendredi 8 mai à 01h00 du matin, sur TF1 ...

Abus de pouvoir de TF1

21 Avril 2009, 14:53pm

Publié par MoDem-Colombes



La participation de François Bayrou au journal de 20 heures de TF1 à l'occasion de la sortie de son prochain livre a été annulée, indique ce matin L'Express. « Dans un premier temps, le responsable du service politique de TF1, François Bachy, avait proposé aux dirigeants de Plon que le patron du MoDem soit en exclusivité sur le plateau de Laurence Ferrari. Un accord avait été conclu. Mais le directeur de l'information de TF1, Jean-Claude Dassier, y a mis son veto », explique l'hebdomadaire sur son site internet.

Le journal précise que Jean-Claude Dassier ne souhaite plus voir les hommes politiques promouvoir leurs livres dans les JT de TF1. « Et ce qui est valable pour François Bayrou, l'est tout autant pour Jean-François Copé, à qui je vais tenir le même langage. Nous n'avons pas de mauvaises manières à l'égard de Bayrou, même si ce dernier en a régulièrement à notre égard », a indiqué le patron de la rédaction de la Une à L'Express.

Jean-Claude Dassier fait ici référence aux derniers incidents qui avaient opposé TF1 à l'homme politique. Pendant la campagne présidentielle, François Bayrou avait accusé certains grands groupes industriels et médiatiques d'« orienter » les Français vers un « choix préfabriqué » entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, remettant en cause l'indépendance de TF1. Une vive explication l'avait opposé le 2 septembre 2006 à Claire Chazal dans le 20h de la chaîne alors que François Bayrou évoquait à l'antenne les liens entre Nicolas Sarkozy et l'industriel Martin Bouygues, propriétaire de TF1.

On notera que le prochain livre de François Bayrou sortira le 30 avril, chez Plon. Intitulé "Abus de pouvoir", le livre dénonce la concentration des pouvoirs dans les mains de Nicolas Sarkozy.

Source :
http://www.ozap.com/actu/tf1-chazal-dassier-bayrou-deprogrammation/271784

Le mensonge du PS

19 Avril 2009, 03:02am

Publié par MoDem-Colombes


Marielle de Sarnez : "Barroso n'a pas un bon bilan"


Ces derniers jours, on entend beaucoup d'élus PS dirent que les députés européens du MoDem votent avec l'UMP et les conservateurs.

Marielle de Sarnez répond dans cet interview aux attaques du PS et d’Harlem Désir qui accusent le Mouvement Démocrate de rouler en réalité pour la droite au niveau européen.

Le groupe parlementaire auquel appartiennent les Députés Européens du MoDem est l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ADLE), forte de 101 députés issus de 22 états membres de l'Union Européenne.

C'est le troisème groupe politique le plus important au sein du parlement européen après le Groupe du Parti populaire européen et des Démocrates européens (PPE-DE) (288 élus dont ceux de l'UMP) à tendance démocrate-chrétien/conservateur/libéral et le Parti Socialiste Européen ou PSE (215 élus) à tendance socialiste/social-démocrate.

Cette Alliance rassemble depuis 2004 deux partis politiques européens: le Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs (ELDR regroupant 55 partis nationaux !) et le Parti démocrate européen (PDE dont les 7 députés français du MoDem).

Les Démocrates partagent avec les Libéraux une conception commune de l'Europe (institutions démocratiques, fédéralisme, protection des identités) mais divergent généralement sur les questions économiques et de société.  Il n'est donc pas rare que les députés de ce groupe votent différemment !
 
Si l'on regarde bien les votes effectués par les différents groupes présents au parlement européen, les votes de l'ADLE sont transversaux à l'ensemble des groupes.

Merci au blog LeTaurillon