Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Le Contrat de Développement Territorial Boucle Nord est signé

10 Février 2014, 20:54pm

Publié par MoDem Colombes

Le Contrat de Développement Territorial Boucle Nord est signé

Chiffres clefs
236.000 habitants sur 26 km2
108.000 logements, en majorité collectifs, dont 30,76% de logements sociaux,
97.000 emplois.
L’industrie et ses fonctions dérivées représentant près de 20% des emplois et favorise le développement du territoire.
Objectif de production de 1860 logements neufs par an dans le cadre de la Loi relative au Grand Paris.

Le contrat de développement territorial de la « Boucle Nord des Hauts-de- Seine a été signé ce jour - lundi 10 février 2014 - par Jean Daubigny , Préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, Sébastien Pietrasanta , député-maire d’Asnières-sur-Seine,Yves Revillon , maire de Bois-Colombes et vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, Philippe Sarre , maire de Colombes et Jacques Bourgoin , Maire de Gennevilliers, Conseiller Général, en présence de Yann Jounot , préfet des Hauts-de-Seine.

Situé en 1ère couronne, à proximité de Paris et des pôles économiques de La Défense ou Saint-Denis Pleyel, le territoire de La Boucle nord des Hauts-de-Seine est un territoire de 236 000 habitants constitué de quatre villes : Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes et Gennevilliers.

Sa localisation au cœur de l’agglomération parisienne lui permet potentiellement une connexion à toute la métropole.

Les quatre communes de la Boucle Nord des Hauts-de-Seine qui se caractérisent par des populations aux profils variés, un tissu économique hétérogène, une organisation urbaine différenciée, ont dégagé une stratégie et une cohérence d’ensemble pour le développement du territoire : devenir un carrefour des entreprises innovantes, c’est-à-dire privilégier les industries à haute valeur ajoutée, relocaliser la main d’œuvre et ancrer un tissu de PME et de TPE.

Ce projet est porteur de trois grands objectifs :

1/ Renforcer l’attractivité du territoire et l’écosystème relationnel des acteurs économiques locaux, par la promotion d’une identité économique de la Boucle Nord comme Carrefour des Entreprises Innovantes.

Des actions sont déjà lancées en ce sens avec la création d’une filière d’innovation autour de la logistique urbaine durable – action 36 du CDT - et la mise en place d’outils de mise en réseau et d’animation des filières, notamment via une première structure : Paris Seine Entreprises – action 37 du CDT.

Ces actions permettent de fédérer les forces vives du territoire et de développer les synergies entre acteurs économiques, recherche et formation.

S’agissant plus spécifiquement de la formation, une action de prospective et de coordination des initiatives en matière d’emploi et de formation va permettre d’anticiper les besoins en matière de formation à destination des populations locales – action 34 du CDT -. Elle inclut une réflexion globale sur l’accès à l’emploi et la mise en réseau des structures dédiées présentes sur le territoire, notamment en matière d’insertion.

2/ Accompagner le développement urbain par la construction d’équipements. L’enjeu est de développer une stratégie foncière adaptée, fondée sur une consommation raisonnée du sol et sur la mise en place d’outils complémentaires de veille et de maîtrise foncière.

La création de 1860 nouveaux logements par an permettra de conforter l’attractivité du territoire, tant du point de vue du cadre de vie pour les habitants que de l’amélioration de l’offre de services aux populations (schémas de services et d’équipements, mise en réseau de l’offre culturelle).

Les projets urbains s’organisent autour de trois axes de développement stratégiques :

  • Axe nord, le long du tramway T1
  • Axe central, de la Seine au Port,
  • Axe sud de la Défense à Villeneuve-la-Garenne

3/ Conforter la mobilité dans la Boucle Nord par l’amélioration des déplacements internes afin d’innerver le territoire à partir des gares existantes et futures :

- en optimisant et hiérarchisant le réseau en transports en commun,

- par la promotion des modes de déplacements « doux ».

L’enjeu est de faire évoluer les usages pour réduire la dépendance à la voiture individuelle sur les trajets courts et participe d’une optimisation des rabattements vers les gares, en complément des actions en faveur des transports en commun lourds (métros, RER, Transilien), actuels et futurs.

Le projet de prolongement du tramway T1 des Courtilles au carrefour des Quatre Routes puis à Colombes est un maillon essentiel de cette stratégie de desserte renforcée du territoire, de même que le projet de ligne de bus renforcée sur la RD9.

Pour rappel, les gares du Grand Paris Express desservant la Boucle Nord seront les suivantes :

- Gare des Grésillons en connexion avec le RER C,

- Gare des Agnettes entre Asnières-sur-Seine et Gennevilliers, qui permettra d’assurer une connexion avec la L 13 du métro et contribuera au développement urbain, en liaison avec la future ZAC ,

- Gare de Bois-Colombes.

A l’horizon 2027, les gares de la Boucle Nord seront connectées au réseau du Grand Paris Express reliant directement les communes aux pôles de Saint-Denis-Pleyel, La Défense ou le Bourget .

La prise en compte des problématiques de développement durable est une action transversale à toutes les thématiques du CDT.

Le Contrat de Développement Territorial Boucle Nord est signé

Commenter cet article