Le Blog du MoDem de Colombes

Colombes : Nouveau mobilier pour le Conseil Municipal

30 Septembre 2011, 18:35pm

Publié par MoDem-Colombes

 30092011226.jpg

 

Surprise ce soir pour le Conseil municipal de rentrée : le mobilier du maire, des adjoints et des conseillers municipaux est tout neuf !

http://laurent.trupin.over-blog.com/article-amelioration-des-conditions-de-travail-85671612.html 

Les principaux sujets abordés ce soir :

Aménagement piétonnier de la rue Saint-Denis (attribution du marché de maîtrise d'oeuvre),

Convention avec le syndicat mixte Autolib' (une première station à Colombes en Décembre),

Construction du groupe scolaire de l'éco-quartier de la Marine (partie classes maternelles et élémentaires),

Conseil des sages (Collège des membres nommés par le Conseil Municipal),

Mise en oeuvre de l'entretien professionnel d'évaluation des agents communaux,  

Requalification Places Aragon et Victor Basch,

Signature d'une convention tripartite avec Yaoundé II et le SIAAP,

...

 

L'ordre du jour complet: http://laurent.trupin.over-blog.com/pages/300911_Ordre_du_jour-5591942.html

Colombes : le Big Band a 25 ans !

30 Septembre 2011, 09:30am

Publié par MoDem-Colombes

BBCC25ans-300x199.jpg

 

Le Big Band du Conservatoire de Colombes (BBCC) fête ses 25 ans de musique Jazz à l'Avant-Seine ce 30 septembre  à 20h30.

Créé en 1986 par Christian Jous - pionnier rigoureux et passionné des grands ensembles de jazz -, le Big Band du Conservatoire de Colombes regroupe des musiciens étudiants, amateurs, anciens élèves du Conservatoire mais aussi habitants de Colombes, encadrés par des musiciens professionels (enseignant actuellement au Conservatoire de Colombes, ou encore intervenants extérieurs) : tous désirant y partager leur passion pour le jazz en large formation.

Cet ensemble d'une vingtaine de musiciens est fondé sur une section rythmique (piano, basse, batterie, percussions, guitare) à laquelle s'ajoutent saxophones, trompettes et trombones. L'actuel directeur artistique est Yves Prutot.

Le BBCC se caractérise par une palette sonore brillante et chaude. Il mêle puissance et swing et permet à l'émotion et à l'imagination de ses solistes de s'épanouir. Quant à son répertoire qu'il veut le plus diversifié possible, il se démarque par son grand intérêt et son soutien pour les compositions originales de compositeurs français tels que Paul Vernon ou Laurent Cugny.

http://bigbanddecolombes.com/

Artistes invités : Denis Leloup, Philippe Portejoie, Ludovic Beier, Marie-Silvia Manuel

Entrée libre

Réservation obligatoire : bbcc.25ans@sfr.fr / 06.40.16.34.07

Colombes : Stade Yves du Manoir

29 Septembre 2011, 20:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://img.over-blog.com/500x334/1/16/75/07/Avr10/yvesduManoir.jpg

 

Lors de la réunion du 8 juin dernier - et comme cela est prévu dans la charte de fonctionnement des Conseils de Quartier -, le conseil de quartier Centre a souhaité faire parvenir une lettre à l'attention de Monsieur le Maire et ayant pour objet le projet de réaménagement du stade Yves du Manoir.

Concernant le projet d’aménagement du stade Yves du Manoir et des terrains environnants suite au départ annoncé du club de rugby Racing Metro 92, les membres du Conseil de Quartier s’interrogent en effet sur la composition du projet, à savoir qu’il est prévu d’y installer notamment le siège de la Fédération Française de Handball, une grande salle de sport, ainsi que des logements, bureaux et commerces.

C’est cette installation de commerces sur le site du stade Yves du Manoir qui retient l’attention du conseil, celui-ci s’interrogeant sur les commerces qui viendront à terme s’installer et, en particulier, s’il y aura parmi eux une grande surface alimentaire. 

 


Colombes, le 27 septembre 2011

 

Objet : lettre du conseil de quartier Centre sur le réaménagement du stade Yves du Manoir

 

Monsieur le Maire,

 

Inscrit à l’ordre du jour du dernier conseil de quartier Centre, le Plan Local d’Urbanisme a donné lieu à de nombreux échanges entre les différents membres.

 

Les membres sont notamment longuement revenus sur les futurs aménagements du stade Yves du Manoir qui, outre l’accueil de la Fédération Française de Hand-ball et d’une salle multifonction, intègreront la construction de bureaux, de logements et de commerces.

 

Ainsi, parmi les pistes en cours de réflexion, les différents acteurs du projet, dont la Ville, étudieraient la possibilité d’implanter une grande surface alimentaire qui serait la locomotive commerciale de ce nouveau quartier.

 

Comme vous le savez, le conseil de quartier Centre, de part la configuration du commerce de proximité du quartier, est très sensible aux dossiers touchant cette thématique.

 

Aussi, le conseil de quartier souhaite vous faire part de ses plus grandes réserves concernant cette implantation. En effet, la présence d’une très grande surface risquerait de déséquilibrer le tissu commercial fragile de la ville et toucher de manière significative l’activité des commerces de proximité mais également des moyennes surfaces qui jouent un rôle important pour l’animation des quartiers.

 

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez recevoir, Monsieur le Maire, nos salutations les meilleures.

 

Au nom du conseil de quartier Centre,

 Le président



 

Stade Yves du Manoir  

 


Colombes : Rue Saint-Denis

28 Septembre 2011, 20:10pm

Publié par MoDem-Colombes

http://img.over-blog.com/300x144/1/16/75/07/Avr10/rsaintdenis.JPG

« Piétonne » ; « pas piétonne ».  A l’heure de la mise en œuvre, les esprits semblent s’être un peu apaisés et il est peut-être temps de prendre la question « dans le bons sens ». 

En effet, la question n’est pas «la rue Saint-Denis pour qui ?» mais «le centre-ville pour quoi?» ou, en d’autres termes, cessons d’opposer l’intérêt des commerçants à ceux de leurs clients, ils sont forcément convergents !

Le succès des « samedis piétons », les difficultés de circulation quotidiennes, la baisse de l’attractivité du site… Tout milite en faveur d’un centre ville « repensé », dont la piétonisation de la rue Saint-Denis n’est qu’un élément parmi d’autres. L’esquisse d’une réflexion constructive pourrait être la suivante :

Délimiter notre cœur de ville : de la gare à la vieille église / de la rue Saint-Denis à la rue du Bournard et à la mairie.  Je m’étonne que la municipalité veuille inclure le bas de la rue Labouret dans ce projet. « Ouvrir » la rue Saint-Denis (où se trouvent les commerces) sur la rue du Bournard (où se trouve le passage) : la rue Saint-Denis ne doit pas rester confidentielle… Cela revient à penser les abords, à modifier « l’entrée » par la place Rhin-Danube (une banque, une agence d’intérim…. Ça donne envie…), et surtout avoir enfin un aménagement convenable des abords de la gare centrale, qu’on nous promet régulièrement, mais qui avance à la vitesse des trains de banlieue… 

Penser la desserte, ce qui signifie faciliter l’arrivée en centre ville des Colombiens de tous les quartiers et aussi trouver des solutions au problème de parking (par exemple par la jonction entre le parking sous le marché et celui sous la place Chavany). Enfin et surtout, voir beau et grand dans l’aménagement urbain. Il vaut mieux ne rien faire que de faire au rabais. Les idées fourmillent.

Les plus chères ne sont pas toujours les meilleures, mais le choix des matériaux, l’innovation dans la conception architecturale, l’intelligence de l’agencement, l’originalité du mobilier urbain… seront autant d’atouts qu’il faut absolument mettre de notre côté. La première réunion en Mairie sur le choix de l’aménageur laisse perplexe. Colombes mérite un centre ville de qualité. Le reste (livraisons, stationnement des commerçants, enlèvement des achats encombrants…) a déjà des solutions techniques dans les centaines de villes en France qui ont réaménagé leur centre. 

Et, n’en doutons pas, le plaisir d’acheter suivra !

Tribune du Groupe Centre et Démocrates (Laurent Trupin, Bruno Gouallou, Salem Belgourch) parue dans Mosaïque Octobre 2011

www.laurenttrupin.fr

Bayrou, invité de BFMTV-RMC

27 Septembre 2011, 11:24am

Publié par MoDem-Colombes

bayrou-bfmtv.jpg

 

François Bayrou, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC mardi 27 septembre, a déploré "une image du pouvoir en France qui est détestable", à cause "des affaires qui montrent l'image d'une démocratie profondément malade et profondément atteinte par la corruption". "J'éleverai un mur de verre entre les intérêts privés et l'intérêt public", a-t-il déclaré.

 

François Bayrou est revenu sur l'élection du Président du Sénat à venir ; "le fait qu'il y aurait des manoeuvres pour ne pas respecter le résultat des urnes serait détestable", a-t-il regretté. "Quand il y a une majorité élue, il faut la respecter de manière claire et refuser tout hold-up", a-t-il affirmé.

"Au fond, la démocratie, c'est simple : on vote, on regarde le résultat, on respecte le résultat", a-t-il résumé. D'ailleurs, à ses yeux, "ce n'est pas la mort du petit cheval de voir une assemblée changer de majorité".

"On dit: ça ne s'est jamais produit dans l'histoire. C'est une rigolade !" s'est-il exclamé. "Le Sénat a été dans l'opposition au général de Gaulle pendant le temps où le général de Gaulle a été président de la République", a rappelé François Bayrou.

"Si j'étais sénateur, je serais heureux d'avoir un candidat du Centre à la présidence du Sénat", a-t-il dit, annonçant qu'il serait "heureux que Jean Artuis soit candidat". L'élu de Mayenne pourrait être un "candidat de clarté" et aussi "de compromis".

Interrogés sur les propositions de fonds occultes, François Bayrou a déclaré : "on m'en a proposé, je les ai refusés. J'ai saisi les autorités quand cela était nécessaire". "Si tout le monde avait refusé ces pratiques, la vie politique française ne serait pas polluée comme elle l'est", a-t-il estimé. "Le PS et l'UMP ont participé aux mêmes pratiques. Ce n'est pas mon cas. Il n'y a pas eu un euro douteux dans le parti que je préside", a-t-il insisté.

"Le monde enseignant et les familles ont l'impression de ne plus être soutenus par l'Education Nationale", a-t-il par ailleurs analysé.

"Il faut cesser dès cette année de supprimer des postes dans l'Education nationale !" s'est-il exclamé. Néanmoins, "la crise de l'Education ne se règlera pas que par des moyens supplémentaires", a-t-il poursuivi. "Il faut remettre à plat la manière de faire l'Education nationale, et valoriser les bonnes pratiques des enseignants", a expliqué François Bayrou.

 

 

Résultats Sénatoriales 2011 - Hauts-de-Seine

24 Septembre 2011, 23:45pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.senat.fr/uploads/RTEmagicC_logo_senatoriales_accueil.gif.gif

 

Résultats définitifs :

2097 inscrits

2086 votants

2061 suffrages exprimés

637 voix pour la gauche PS-PCF-EELV (30,91%)

Philippe KALTENBACH PS

Brigitte GONTHIER-MAURIN PCF (Sénatrice sortante)

Andre GATTOLIN EELV

479 voix pour l'UMP  (23,24%)

Roger KAROUTCHI UMP

Isabelle DEBRE UMP (Sénatrice sortante)

399 voix pour l'UMP dissidente (19,36%)

Jacques GAUTIER (Sénateur sortant)

284 voix pour le Nouveau Centre (13,78%)

Herve MARSEILLE NC

 

Pas d'élus

198 voix pour le MoDem (9,61%)

Denis Badré quitte le Sénat

Parti de Gauche : 33 voix, DVD : 15 voix, CAP21 : 10 voix ; FN : 6 voix
 

La Gauche va-t-elle obtenir un troisième sénateur ?  L'UMP va-t-elle conserver 3 sièges (sur 4) ? Le Nouveau Centre va-t-il obtenir un siège ?  Le sénateur Union Centriste va-t-il conserver son siège ?  Réponse ici (ou en commentaire) à 16h00.

 

Aujourd'hui, entre 9h00 et 15h00, 2095 grands électeurs des Hauts-de-Seine, dont 106 colombiens (102 délégués du Conseil Municipal - Michel Fritsch, Nicole Gouéta et Bernard Lucas, conseillers généraux - Rama Yade, Conseillère Régionale), sont appelés aux urnes à la Préfecture de Nanterre, pour renouveler 7 sièges de Sénateurs.


Les candidats Colombiens :

Laurent Trupin, Conseiller Municicipal, Président du Groupe Centre et Démocrates, n° 5 sur la liste de Denis Badré, Sénateur sortant de l'Union Centriste.

Chantal Chombeau-Soudais, Conseillère Municipale déléguée à la Sécurité Routière, n° 5 sur la liste du Parti de Gauche.

Philippe Sarre, Maire, n° 7 sur la liste PS-PCF-EELV 

 

Les candidats dans les Hauts-de-Seine : http://www.senat.fr/senatoriales_2011/92/92.html

 

- Les Sénateurs sortants : Deux grandes figures de la vie politique nationale quittent le Sénat : Robert Badinter et Charles Pasqua.

 - BADINTER Robert SOC

 - BADRE Denis UC

 - DEBRE Isabelle UMP

 - FOURCADE Jean‐Pierre UMP

 - GAUTIER Jacques UMP

 - GONTHIER‐MAURIN Brigitte CRC‐SPG

 - PASQUA Charles UMP

 

 - Le net mensule perçu par les Sénateurs s'élève à 5.405,76 €
 - Les électeurs sénatoriaux ont l’obligation de voter, sauf cause légitime, sous peine d’être condamné à une amende de 100 € par le tribunal degrande instance.  En contrepartie de cette obligation, des dispositions prévoient l’attribution d’indemnités aux électeurs sénatoriaux :  d’une part, une indemnité forfaitaire représentative de frais égale à l’indemnité forfaitaire pour frais de mission allouée aux personnels civils de l’Etat (15,25 Eur), d’autre part, une indemnité représentant le remboursement des frais de transport effectivement engagés.

 - Le vote est centralisé : il se déroule au chef‐lieu du département ou de la collectivité d’outre‐mer, sous l’autorité du président du tribunal de grande instance, assisté de deux juges désignés par le premier président de la cour d’appel.

 - Election à la représentation proportionnelle dans les Huats-de-Seine.L’élection a lieu au scrutin de liste à un seul tour, avec listes bloquées et répartition des restes à la plus forte moyenne sans possibilité de panachage ni de vote préférentiel. Les sièges sont attribués en fonction de l’ordre de présentation des candidats sur chaque liste.  (Attribution à la plus forte moyenne des sièges non pourvus au quotient : Il convient d'abord de diviser le nombre des voix obtenues par chaque liste par le nombre des sièges qui lui ont été attribués au quotient, augmenté d'une unité.  Un siège supplémentaire sera donné à la liste qui aura ainsi obtenu la plus forte moyenne.  Il est procédé successivement à la même opération pour chacun des sièges de sénateurs non attribués jusqu'au dernier.   Les listes ayant déjà obtenu un siège à la plus forte moyenne ne doivent pas être éliminées.  Elles concourent en même temps que les autres et, si leur moyenne reste toujours la plus forte, elles doivent avoir un siège supplémentaire.  Au cas où deux listes ont la même moyenne, le siège doit revenir à la liste qui a obtenu le plus grand nombre de suffrages ; si les deux listes en cause ont également recueilli le même nombre de suffrages, le siège est donné au plus âgé des deux candidats susceptibles d'être proclamés élus.

 

Exemple :  

Il convient d'abord de déterminer le quotient électoral.  Celui‐ci est obtenu en divisant le nombre total des suffrages valablement exprimés dans le département par le nombre des sièges à pourvoir.

Exemple :  Nombre de sièges : 5 : suffrages exprimés : 1 532

Quotient électoral : 1 532 : 5 = 306, 4

Il est attribué à chaque liste autant de sièges que le total des suffrages recueillis par elle, comprend un nombre entier de fois le quotient électoral.

Liste A........ 935 voix : 306,4 = 3,05 soit 3 sièges  

Liste B........ 302 voix : 306,4 = 0,99 soit 0 siège  

Liste C........ 295 voix : 306,4 = 0,96 soit 0 siège

Donc : Trois sièges sont attribués au quotient électoral.   Les deux sièges restants doivent être répartis à la plus forte moyenne.

 

Dans le cas précité, la liste A a obtenu 3 sièges au quotient :

Donc : Attribution du 4ème siège

Liste A..... 935 : (3 + 1) = 233,75  

Liste B..... 302 : (0 + 1) = 302  

Liste C..... 295 : (0 + 1) = 295

La liste B enlève le 4ème siège.

Attribution du 5ème siège

Liste A.....  935 : (3 + 1) = 233,75  

Liste B.....  302 : (1 + 1) = 151  

Liste C.....  295 : (0 + 1) = 295

La liste C enlève le 5ème siège.

 

 

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/actualites/senatoriales-2011/dossier-presse/downloadFile/file/dossier_de_presse_senatoriales_2011.pdf?nocache=1315713837.06

 

Colombes : Prolongement du T1 des Courtilles - 4 Routes - au T2

23 Septembre 2011, 23:38pm

Publié par MoDem-Colombes

 

Prolongement du T1 des Courtilles au T2 à Colombes (1)

Prolongement du T1 des Courtilles au T2 à Colombes (2)


 

 

 

http://www.t1ouest.fr/

 

Le prolongement Ouest du T1 a été approuvé par le Conseil du STIF le 6 juillet 2011.

Les caractéristiques essentielles de ce prolongement sont les suivantes :

  • Une longueur de 6 kms,
  • 11 ou 12 stations selon le tracé qui sera retenu à l’issue de la concertation (Première réunion : mardi 18 octobre à 20h au Tapis Rouge),
  • Un parcours d’une vingtaine de minutes,
  • Un tramway toutes les 4 minutes en heure de pointe

 

Dans le centre de Colombes, l’extension de la ligne présente deux variantes de tracé :

 

1) La première, la variante Centre emprunte un itinéraire plus direct entre « Les Courtilles » et le T2, en s’intégrant dans l’avenue de l’Agent Sarre avant de desservir la gare de Colombes. Elle reprend ensuite la rue du Bournard, la rue Gabriel Péri, le boulevard Edgar Quinet et la rue Paul Bert.

Cette variante de tracé présente les  avantages suivants : elle permet une interconnexion directe entre le T1 et la ligne J du Transilien à la gare de Colombes et offre une desserte performante des nombreux équipements, commerces et logements du centre-ville de Colombes. Pour ces raisons, la variante Centre est la plus intéressante en termes de trafic et de population et emplois desservis.

Cependant, ce tracé rencontre des  difficultés d’insertion, notamment sur l’avenue de l’Agent Sarre, du fait de son étroitesse.

Néanmoins, des études sont en cours pour trouver des solutions techniques permettant de limiter les impacts en s’insérant dans l’emprise existante. Pour autant, les pistes explorées à ce jour (site banalisé, zone 30) auront tout de même des conséquences fortes : partage de l’espace public nécessaire entre les piétons, le tramway et les usagers de la route ; impact sur l’exploitation du tramway – réduction de la vitesse –, accrochage des fils d’alimentation électrique sur certaines façades ; modification du plan de circulation de la ville de Colombes, etc

 

2) La seconde variante de tracé, la variante Nord, passe par le Nord du territoire colombien. Après le carrefour des Quatre Routes, l’itinéraire de cette variante emprunte l’avenue de Stalingrad, franchit les voies ferrées près de la rue des Entrepreneurs et traverse le parc d’activité Kléber. Le tramway suit alors la pénétrante formée par le boulevard de Valmy, prend l’avenue Audra avant de rejoindre l’axe Europe-Renouillers-Allende.

Cette seconde variante présente l’avantage de desservir des quartiers en renouvellement urbain qui offrent d’importantes possibilités de mutation. Le projet de tramway vient donc s’intégrer dans un projet de ville. En outre, ce tracé présente moins de difficultés pour son insertion dans le tissu urbain. 

Cependant, cette variante est moins efficace en termes de trafic voyageurs car elle dessert un bassin de population/emploi inférieur au tracé de la variante Centre. En outre, elle n’offre pas de correspondance directe avec la ligne J du Transilien (station située à 400 m de la gare)

 

En conclusion, chacune des deux variantes de tracé présente des avantages et des inconvénients en termes de desserte et d’insertion urbaine. Il est donc proposé de présenter ces deux variantes de tracé en concertation préalable et de continuer à mener des études plus approfondies, avant le lancement de la concertation, afin de minimiser les impacts d’insertion urbaine et d’affiner le trafic voyageur attendu sur la ligne.

 

CALENDRIER 

fin 2011 – début 2012 Concertation préalable et bilan 

fin 2012   Schéma de principe et enquête publique 

2016/2017   Horizon mise en service 

 

 

Les dossiers d'objectifs :

 

http://www.stif.info/IMG/pdf/T1_au_T2_v2-2.pdf

 

http://www.stif.info/IMG/pdf/Deliberation_no2011-0628_partie_1_du_DOCP_du_prolongement_du_T1_d_Asnieres_Gennevilliers_Les_Courtilles_au_T2_a_Colombes.pdf

 

http://www.stif.info/IMG/pdf/Deliberation_no2011-0628_partie_2_du_DOCP_du_prolongement_du_T1_d_Asnieres_Gennevilliers_Les_Courtilles_au_T2_a_Colombes.pdf

Un samedi très culturel !

22 Septembre 2011, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.lavant-seine.com/medias/spectacles/abonnement_detail.jpg

 

1) La Ville nous présente sa nouvelle politique culturelle à l'Avant-Seine à 10h00.

2) Lancement du nouveau Club de Lecture à la bibliothèque Jacques Prévert avec pour thème le roman historique, à 11h00

3) 20 artistes du Carré des Créateurs interprètent 20 fauteuils de théâtre, à l'Avant-Seine, de 12h00 à 20h00.

4) Au Musée de Colombes, de 14h00 à 18h00 : exposition de photographies primées au concours annuel.  Thème : "Reflets ou transparence ?" .

5) Ouverture du Centre Nature ce samedi après-midi, de 14h00 à 17h00, à l'occasion de la Fête des Jardins, avec une exposition sur les stratégies développées par les végétaux pour coloniser la Terre.

6) L’ Avant-Seine fête ses 20 ans (et dimanche 25 septembre), avec notamment un spectacle de Flamenco à 18h00 et Gizelle Smith (saoul & funk) à 20h30 : http://www.lavant-seine.com/Spectacle_L'AVANT-SEINE%20F%C3%8ATE%20SES%2020%20ANS!_38

7) Les Zuluberlus nous proposent une nouvelle Soirée 109 au Tapis Rouge, à 20h00 : "A Boire et à Vapeur" : avec, entre autres, le quatuor déjanté Les Rois de la Suède et le groupe ragga-rock Les Vex : http://www.zuluberlus.com/#!nos-concerts

 

La gale s'invite à Colombes

22 Septembre 2011, 20:08pm

Publié par MoDem-Colombes

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2011/09/20/image_70485049.JPG

Alors que depuis quelques temps, la gale fait son grand retour en France, un patient hospitalisé début septembre a transmis à 11 infirmières et à un patient l’acarien microscopique qui transmet cette infection. Afin d’endiguer au plus vite l’épidémie, 254 lettres d’alerte ont été envoyées à des personnels soignants et à des patients qui auraient pu être contaminés.

Affection contagieuse de la peau spécifique à l'Homme, la gale est due à la femelle d'un acarien microscopique (Sarcoptes scabiei) qui creuse dans l'épiderme des galeries ou sillons dans lesquels elle dépose ses œufs. C’est ce phénomène qui provoque de vives démangeaisons nocturnes. Maladie considérée comme honteuse par la plupart des gens, cette dernière n'est pas liée, contrairement aux idées reçues, à un manque d'hygiène. Personne ne se soignant de façon spontanée, il est important en cas de doute (boutons sur la peau au niveau du ventre et des cuisses et démangeaisons au niveau des mains, des poignets et des avant-bras) de consulter un dermatologue. 

Une fois un cas de gale avéré, il est impératif de traiter le malade et l’ensemble des personnes vivant dans son entourage direct. les spécialistes préconisent, pour éradiquer l’acarien, la désinfection des vêtements, de la literie, et la prise d’un traitement sous forme de comprimés ou en application locale. Normalement, une seule prise est nécessaire. 

Admis pour la deuxième fois, le 8 septembre, dans le service d’Hépato-gastro-entérologie, de l'hôpital Louis-Mourier de Colombes (Hauts-de-Seine), un patient serait venu accompagné du microscopique acarien et aurait ainsi transmis la gale au personnel soignant. Devant la contagiosité de l’affection, les autorités sanitaires et l’établissement ont alerté au plus vite les personnes qui auraient pu être en contact avec le sarcopte afin d’enrayer au plus vite l’épidémie. D’après l'Institut de veille sanitaire qui a rendu un rapport sur l'état des lieux de l’affection en France, la gale serait depuis quelques années en constante progression…

InformationHospitaliere.com



Et revoilà Bayrou !

20 Septembre 2011, 23:03pm

Publié par MoDem-Colombes

http://farm7.static.flickr.com/6074/6159503976_67547eaa2e_m.jpg

Revoir l'émission C dans l'air d'hier.

Publication d’un livre-programme, tribunes médiatiques, discours fleuve lors de l’université du MoDem... Après une année en demi-teinte, François Bayrou passe à l’offensive en cette rentrée, ambitionnant de créer une "majorité centrale" pour 2012, face à l’UMP, au PS... et Jean-Louis Borloo.  

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/et-revoila-bayrou-33960

 

Invités : 

 - Jérôme Sainte-MarieDirecteur général adjoint et directeur du département Opinions de l'institut de sondages CSA.

 - Jean-Pierre RiouxAncien directeur de recherches au CNRS et inspecteur général honoraire de l’Education nationale.

 - Jean PeyrelevadeEconomiste.

 - Marc AbélèsAnthropologue, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales et chargé de cours à l'université de Boston.

 


- "Bayrou place sa rentrée sous le signe du rassemblement", par Rodolphe Geisler, 18 septembre 2011.

- "Bayrou, en guerre et en verve", par Christophe Forcari, 19 septembre 2011.

- "Le second souffle de François Bayrou", par Caroline Derrien, 19 septembre 2011.

- "A Giens, Borloo dans le collimateur des centristes", par Pauline de Saint-Rémy,17 septembre 2011


 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog