Le Blog du MoDem de Colombes

Réinventons l'Europe !

31 Mars 2009, 00:46am

Publié par MoDem-Colombes



La première réunion publique pour la campagne européenne MoDem Ile de France se tiendra à Asnières, le lundi 6 avril à 19h30.

Marielle de Sarnez
vous invite à participer au débat
« Réinventons l’Europe »
avec la participation de Jean-François Kahn 
le lundi 6 avril, à 19h30
à l’école Hector Gonsalphe Fontaine
4, rue H.-G Fontaine, à Asnières  
Métro : Gabriel Péri (Ligne 13)

 

Inscrivez-vous
par mail à :
europeennes.iledefrance@gmail.com
ou par téléphone au 01 53 59 20 00.

L'invitation

Sortie du livre de Marielle de Sarnez "Pour aimer l'Europe"

Le MoDem dévoile son programme pour l'Europe

30 Mars 2009, 00:14am

Publié par MoDem-Colombes



François Bayrou a esquissé hier, lors d'une convention européenne consacrée à la crise, le projet du Mouvement Démocrate  pour le scrutin du 7 juin 2009.
Il a soumis aux discussions des adhérents un texte de "12 propositions pour l'avenir de l'Europe", qui sera adopté, une fois amendé, en mai.

Ce texte propose notamment une "avant-garde européenne" composée des 16 pays de la zone euro, un grand emprunt européen de 3% du PIB pour aider les PME, ou encore que "toute préparation de décision de l'Union soit annoncée aux citoyens, sauf urgence, trois mois avant".

Cette ébauche de projet propose également "un doublement progressif du budget européen pour la recherche" et un budget européen fixé en volume par le parlement européen et "alimenté par un impôt unique sur l'ensemble des pays de l'Union, par exemple un prélèvement sur les transactions bancaires et boursières".

 

1 - L’union de l’Europe, maintenant, plus de doutes possibles.

Dans l’histoire de l’humanité, jamais de peuples libres n’ont choisi de se rapprocher pour relever ensemble les défis de leur temps. C’est l’entreprise historique la plus pacifique et la plus novatrice de tous les temps. Mais comme toutes les constructions humaines, après des succès impressionnants, il est arrivé à l’idéal européen de s’émousser et d’être un sujet de désillusion. Parfois, les peuples ont douté, beaucoup, ou un peu. Aujourd’hui, le doute n’est plus permis. La crise prouve que le chacun pour soi rend impuissant. En revanche, ensemble, on peut agir. L’euro a résisté à la crise et nous a évité les catastrophiques dévaluations d’autrefois. Où en serions-nous si l’euro n’avait pas existé.
Nous proposons une réponse coordonnée de l’Union européenne à la crise, avec un grand emprunt européen de 3% du PIB, destiné, en particulier, à aider les PME à préparer l’avenir. Nous proposons que les grandes politiques de lutte contre la crise, par exemple, le plan automobile, fassent l’objet d’une démarche concertée et coopérative des Etats de l’Union, en tous cas de la zone euro.


2 - L’Europe, ce n’est pas seulement une économie, c’est un projet de société, des valeurs humanistes.

Ceux qui ont voulu limiter l’union de l’Europe à un marché ont trahi l’idéal européen. L’Europe ne peut pas se résumer à la défense de la concurrence en tous domaines et sur tous sujets. Pour nous, démocrates français et européens, l’exigence sociale, civique et écologique doit servir de point de repère. Ce sont les valeurs de l’humanisme européen qui doivent maintenant être défendues, notamment dans nos relations avec les autres puissances mondiales.
Nous proposons que l’exigence sociale, démocratique et écologique soit placée au même niveau que la concurrence.


3 - En Europe, la compétition doit être rendue équitable.

Nous ne pouvons pas continuer à imposer à nos entreprises, à nos agriculteurs, des normes légitimes et justes, par exemple en matière d’environnement, et accepter qu’entrent chez nous des produits qui ne les respectent pas.
Nous demandons l’équité : les produits qui entrent en Europe doivent être soumis aux mêmes règles que ceux que nous fabriquons chez nous et l’Europe doit les aider à y parvenir.

4 - L’Europe, affaire de citoyens.

Les gouvernants de nos paus et les dirigeants européens préparent toutes les décisions entre eux, dans le secret, sans que nul en soit informé. Des choix très importants, qui nous concernent tous, sont ainsi décidés. Cela ne doit plus être accepté par les peuples. Pour nous, toutes les décisions qui concernent l’avenir des citoyens européens doivent être prises en pleine lumière : c’est aussi notre affaire de citoyens.
Nous proposons que les délibérations des gouvernements, au sein du conseil, soient publiques, télévisées, ou diffusées sur internet. Nous proposons que toute préparation de décision de l’Union soit annoncée aux citoyens, sauf urgence, trois mois avant d’être prises, par voie de presse, de manière qu’ils puissent donner leur avis et saisir leurs députés européens.


5 - L’Europe ne peut pas organiser la concurrence sauvage des Etats européens entre eux.

Elle doit, au contraire, les conduire à la coopération. Depuis des années, chaque pays essaie de marquer des points contre les autres. C’est une démarche vouée à l’échec et qui conduit à une impasse.
Nous proposons que soit mis en place une harmonisation fiscale qui permette une coopération et non pas des politiques de dumping qui visent à voler les entreprises des uns pour les installer chez les autres. 


6 - Le savoir et la connaissance priorités de l’Europe.

Nos pays développés savent désormais que la mondialisation donnera la victoire aux mieux formés, à ceux qui maîtriseront le mieux les découvertes scientifiques et les nouvelles technologies.
Nous proposons un doublement progressif du budget européen pour la recherche et, en liaison avec les Etats membres de l’Union, une aide efficace au dépôt de brevets.


7 - Pour que l’Europe agisse dans des domaines aussi importants que la recherche, il lui faut des moyens réels.

Un budget limité à 1% de la production annuelle, c’est infiniment trop bas. D’autant que ce budget est utilisé pour la moitié par la politique agricole (essentielle).
Nous proposons un budget européen dont le volume serait décidé par le parlement européen et alimenté par un impôt unique sur l’ensemble des pays de l’Union, par exemple un prélèvement sur les transactions bancaires et boursières.


8 - L’Europe, zone de sécurité.

En Europe, il n’y a pas de frontières pour les réseaux de criminels ou pour les mafias, mais policiers et juges sont eux, arrêtés par les frontières. La partie n’est pas égale et tous les trafics, y compris de drogue et d’êtres humains, en profitent de jour en jour davantage.
Nous proposons un procureur européen avec autorité sur les polices et les autorités de poursuite de chacun de nos pays.


9 - La responsabilité de l’Europe en matière de politique agricole est plus importante que jamais.

En cette matière si sensible, qui touche à notre alimentation, à notre environnement, à notre paysage, à l’avenir de l’espèce humaine, notre approche ne peut pas être seulement de marché.
Nous défendrons une politique européenne d’agriculture de qualité qui visera à la fois la sécurité alimentaire de l’Europe, l’exigence environnementale, et le maintien d’un vrai tissu d’exploitations agricoles de taille humaine.


10 - Aucun des progrès nécessaires de l’Europe ne pourra se faire sans volonté politique.

L’organisation à 27 est souvent paralysante, les discussions sont interminables, il n’en sort rien. Plus la crise avancera, plus le monde deviendra incertain, plus il nous faudra coopérer pour avancer.
Nous défendrons l’idée d’une avant-garde européenne, qui sera capable de faire bouger les choses. Pour nous, c’est la zone euro, les seize pays qui ont une monnaie unique en partage qui doivent former cette avant-garde. Libre aux autres pays de les rejoindre pour renforcer l’ensemble.


11 - Il faut convaincre les Européens que l’Europe n’écrase pas leur identité, au contraire qu’elle la garantit.

Pour nous, Français, la Nation est un bien commun. La langue française, la création culturelle sont protégées : elles doivent l’être encore plus efficacement. Les régions sont une richesse de l’Europe, elles doivent être mises en valeur, avec leur langue et leur culture. L’Europe est un vivier d’identités et de cultures.
Nous défendrons l’Europe qui garantit les identités, les modes de vie, les langues et les cultures sur son sol et dans le monde.


12 - L’immigration est la partie visible du plus grand drame de l’humanité : le sous-développement et la pauvreté.

Comme ils ne peuvent plus vivre chez eux, les immigrés prennent tous les risques pour passer nos frontières. Seule une politique d’ensemble, associant tous les pays européens, pourra répondre à ce drame. Mais la vraie réponse, la seule qui compte, c’est le développement.
Pour nous, il faut mettre un terme aux politiques de pillage et de corruption du tiers-monde que nous appelons le monde abandonné. Il faut protéger leurs marchés, leur permettre de produire ce qu’ils mangent et de fabriquer ce qu’ils consomment, et cesser de piller leurs matières premières. Pour cela, la lutte contre les paradis fiscaux qui abritent l’argent de la corruption est un impératif. Nous proposons qu’on ne reconnaisse plus en Europe, les contrats signés avec les paradis fiscaux.

http://europe.lesdemocrates.fr/

Mayotte devient le 101è département français

29 Mars 2009, 18:01pm

Publié par MoDem-Colombes



Aujourd'hui, tout comme le député MoDem de Mayotte, Abdoulatifou Aly (élu à près de 56 % en 2007), 41 500 électeurs ont dit oui à  la départementalisation de leur île.

Cela va entraîner des modifications culturelles importantes pour les 186.000 Mahorais - musulmans à plus de 95% - comme la suppression définitive de la polygamie, l'élévation de l'âge légal pour le mariage de 15 à 18 ans ou la diminution des attributions des juges musulmans ("cadi").

Les habitants devraient bénéficier au même titre que les Français d'aides sociales comme le revenu de solidarité active (RSA) mais paieront aussi des impôts qui n'existent pas pour l'heure sur l'île, comme la taxe d'habitation.


Les dates clefs à Mayotte
25 avril 1841 : Mayotte devient colonie française après avoir été sous le joug d’un roi Sakalava de Madagascar.
24 septembre 1946 : Les Comores accèdent au statut de Territoire d’Outre-Mer (TOM).
14 mai 1958: l’assemblée des Comores vote le transfert de la capitale de Dzaoudzi (Mayotte) vers Moroni (Grande Comore), ce que n’accepteront jamais les Mahorais.
2 novembre 1958 : Réunion des notables mahorais de Tsoundzou qui demandent la départementalisation à Paris.
22 décembre 1974 : Référendum d’autodétermination des Comores (Mayotte dit non à l’indépendance à 65,47 %).
6 juillet 1975 : Déclaration unilatérale de l’indépendance des Comores.
8 février 1976 : Nouvelle consultation de Mayotte (Mayotte souhaite demeurer au sein de la République Française à 99,4 %).
24 décembre 1976 : Mayotte collectivité territoriale. Condamnation de l’assemblée générale des Nations unies et de l’Union africaine.
27 janvier 2000 : Signature “de l’accord sur l’avenir de Mayotte”.
16 décembre 2008 : Nicolas Sarkozy présente aux élus mahorais à Paris le Pacte pour la départementalisation
29 mars 2009 : Consultation sur la départementalisation
2011 Mayotte deviendra le 101è département français et le 5è DOM.

Bayrou et DSK très populaires

28 Mars 2009, 09:03am

Publié par MoDem-Colombes



Cette semaine, Marianne a testé, avec l'aide du CSA, des duels de personnalités politiques.

François Bayrou obtient, comme DSK, 39% face à Nicolas Sarkozy (39%) et serait le seul à pouvoir battre dans un duel de second tour le candidat de l'UMP, captant à la fois l'électorat de gauche et une petite partie de l'ancien électorat centriste. François Bayrou doit donc absolument dépasser le candidat socialiste au 1er tour, ce qui n'est pas impossible avec un électorat de gauche tenté par le vote Besancenot et des divisions éventuellement persistantes au sein du PS.

DSK, tout comme Bayrou, serait le seul candidat socialiste à pouvoir rivaliser avec Nicolas Sarkozy en cas d'élection présidentielle (39%-39%).   Il mord notamment sur un électorat de centre-droit qui ne souhaiterait pas revoter pour l'actuel hôte de l'Elysée.


Pour Martine Aubry et Ségolène Royal, l'enquête montre qu'il y a encore du travail à faire pour espérer battre le chef de l'Etat.  Martine Aubry a l'avantage en obtenant 39% contre 43% pour Nicolas Sarkozy ; Ségolène Royal recueille 35%, contre 45% pour Nicolas Sarkozy.

Toute l'enquête

500 arbres seront plantés à Colombes ...

27 Mars 2009, 00:44am

Publié par MoDem-Colombes

...le long du futur T2.

Mais les 180 arbres situés actuellement sur l’avenue Charles de Gaulle entre la rue Gabriel Péri et le pont de Charlebourg sont enlevés depuis le 23 mars et jusqu'au 17 avril, dans le cadre du prolongement du tramway T2 de La Défense à Bezons

Au total, en 2011, ce sont près de 1 100 arbres qui jalonneront l’ensemble du tracé entre la Défense et Bezons. Érables, frênes, chênes, tilleuls, micocouliers de Provence, cerisiers… 40 essences d’arbres seront plantées, ainsi qu’1,5 hectare de plantations basses.

Par ailleurs, une réunion d'information se tiendra le jeudi 2 avril 2009 à 20h00, au gymnase Henri Dunant, au 147 rue Henri Dunant à Colombes.

L'équipe de projet des Hauts-de-Seine, du Val d'Oise et de la RATP, avec la participation de la CCIP et du STIF, vous présenteront le projet et les travaux du prolongement.

En savoir plus

Rama Yade au Conseil ... Régional

26 Mars 2009, 17:25pm

Publié par MoDem-Colombes

Rama Yade ne sera pas présente au Conseil Municipal ce soir car elle accompagne  le Président de la République dans une visite de travail à Kinshasa (République démocratique du Congo), à Brazzaville (République du Congo) et à Niamey (République du Niger), les 26 et 27 mars.

Interrogé sur les têtes de liste par département qui seront désignées par l'UMP pour les régionales 2010, et la présence de la secrétaire d'Etat Rama Yade comme numéro deux dans les Hauts-de-Seine derrière lui, M. Karoutchi a déclaré aujourd'hui: "On en a parlé, je n'y suis pas hostile, je l'avais moi-même approchée".

ALERTE INFOS Colombes (nouveau !)

Le Conseil Municipal de ce soir

Les 100 000 Démocrates

25 Mars 2009, 12:22pm

Publié par MoDem-Colombes

Communiqué des 100.000 Démocrates, le réseau MoDem des grandes villes

Une réforme des collectivités locales pour s’affranchir des conservatismes

Qui peut douter aujourd’hui que la France a besoin d’une réforme des collectivités locales ? Il faut bien sûr simplifier pour clarifier les compétences et les responsabilités et adapter nos institutions à notre temps.
L’efficacité de la dépense publique et l’adaptation à l’évolution démographique de la population française, plus urbaine, davantage regroupée autour de grandes métropoles, sont les enjeux de cette réforme.
Il s’agit aussi de la démocratie locale car les regroupements de communes ne doivent pas échapper au suffrage universel et continuer à s’éloigner ainsi des habitants.
Le consensus existe et pourtant le parti socialiste annonce qu’il va s’opposer au «big bang institutionnel », rejetant par avance les conclusions de la commission Balladur. Ce faisant, il exprime le conservatisme dans lequel s’est engagé ce parti politique, aujourd’hui essentiellement composé d’élus, craintifs à l’idée de perdre leurs sièges. Les féodalités locales assises sur le cumul de mandat sont évidemment contraires à l’intérêt général et à la réforme nécessaire.
Plus grave, cette crispation du PS offre finalement à l’UMP et à M Sarkozy la liberté de réformer dans n’importe quelles conditions.
Sans se préoccuper du pluralisme politique que peut fragiliser une modification des modes de scrutin. Sans intégrer l’horizon européen qui appelle à des métropoles européennes dans des régions européennes.
Le rapport Balladur ne saurait constituer une fin en soit. Ce document, s’il présente un certain nombre d’idées et d’hypothèses intéressantes, manque d’une cohérence et d’une vision de l’architecture administrative et politique de la France. L’ampleur de la réforme attendue ne saurait se contenter de petits compromis. En revanche ce rapport ouvre une période de débats et de réflexions.
Aussi, nous, élus et représentants du Mouvement Démocrate, en appelons à tous les militants politiques et élus responsables, notamment dans les grandes villes, pour que cette réforme, qui peut faire l’objet d’un consensus, fasse progresser notre démocratie.


Les signataires étaient têtes de liste Modem aux élections municipales dans des villes de plus de 100 000 habitants ou les représentent (Marseille).
Eric Lafond (Lyon), François-Xavier de Peretti (Aix-en-Provence), Clothilde Ripoull (Perpignan), Mireille Alphonse (Montreuil), Philippe Lailler (Caen), Caroline Ollivro (Rennes), Mickael Cabon (Brest), Yanick Leflot (Amiens), Sylvain Canet (Boulogne-Billancourt), Hervé Caël (Nice), Christophe Henocq (Argenteuil), Philippe Berta (Nîmes), Christophe Madrolle (Marseille), Guillaume Lapaque (Tours), Gilles Artigues (Saint-Etienne), Jean-Jacques Belezy (Limoges), Michel Fanget (Clermont-Ferrand), Bruno Ravaz (Toulon), Dominique Fanal (Le Mans)

www.centmille.eu

Colombes Blog Story (6)

24 Mars 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes



Et encore une nouvelle salve de blogs à Colombes :

L'Association Cercle d'Echecs de Colombes 
http://echecs.colombes.over-blog.fr/

Le blog d'Usbek, un citoyen dans la Ville de Colombes :
http://uncitoyendanslavilledecolombes-gmail.com.over-blog.com/


L'Association de parents d'élèves PEEP (Fédération des Parents d'Elèves de l'Enseignement Public) de Colombes
http://peep-colombes.over-blog.fr/

La voix des chats : L'Association d'aide aux chats errants de Colombes :
http://la-voix-des-chats.over-blog.com/

Le Hublot laisse la parole aux spectateurs :
http://lehublot.canalblog.com/

Rappel : Allez faire un petit tour sur les blogs des Conseils de Quartier !  Et à quand les blogs des autres Conseils ?

- Conseil de quartier Plateau Grèves Bords de Seine
http://www.plateau-greves-bords-de-seine.com/

- Conseil de quartier Agent Sarre :
http://www.agentsarre.com/

Rappel des épisodes précédents :

Colombes Blog Story 5
Colombes Blog Story 4
Colombes Blog Story 3
Colombes Blog Story 2
Colombes Blog Story 1

Que devient le MoDem 92?

23 Mars 2009, 23:59pm

Publié par MoDem-Colombes



Dans un article paru dans son Edition Hauts-de-Seine, le Parisien de ce jour fait le point sur le MoDem 92 un an après les municipales..
"Nous oeuvrons pour bâtir un chemin indépendant" Antoine Dupin, Président du MoDem 92
Le MoDem 92, c'est 3000 militants, 33 sections, 95 élus, ...

Pour la défense de la vie

22 Mars 2009, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes



Depuis jeudi soir (et jusqu'au 11 avril),  la collecte pour le sidaction a commencé, sous le slogan "certaines crises durent depuis trop longtemps".

Le sidaction avait permis de récolter 20 millions d'euros en 2008, dont 6 pendant le week-end de mobilisation.

En faisant une promesse de don en appelant le 110 (appel gratuit) ou en envoyant "DON" par SMS au 33000 (non surtaxé), ou bien en donnant directement en ligne en se connectant au http://www.sidaction.org/ , vous aiderez la recherche.

Selon les dernières estimations, 33, 2 millions de personnes vivent avec le virus du sida à travers le monde, dont 70% en Afrique subsaharienne où la maladie reste la première cause de mortalité.  
25 millions de morts depuis le début de l’épidémie. C’est un mort toutes les 16 secondes.

Plus de 40% des personnes séropositives dans le monde sont des femmes et le nombre des enfants orphelins à cause du VIH/SIDA est évalué à environ 11,4 millions.

En France, environ 6 300 personnes découvrent leur séropositivité chaque année, soit près de 20 personnes chaque jour. Environ la moitié de ces contaminations se sont produites lors de rapports hétérosexuels.

On compte 150 000 séropositifs en France.
 

Pas de manifestation organisée à Colombes au profit du Sidaction, mais un parmi la trentaine de plateaux téléphoniques de promesses de don (soit 4000 bénévoles) au sein de la société Oracle pendant le week-end (15 boulevard Charles de Gaulle)

Dans le cadre du soutien des Jeunes Démocrates au SIDACTION, un événement commun aux différents mouvement fédéraux Jeunes Démocrates d’Ile de France est organisé ce dimanche 22 mars à 11h00, à la sortie de la station du RER B Luxembourg  (distribution de tracts “Poursuivons le combat contre le SIDA!” et de préservatifs aux couleurs des Jeunes Démocrates).

 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog