Le Blog du MoDem de Colombes

(3) Colombes POLITIQUE 2013

, 19:52pm

11 octobre : Les militants socialistes de Colombes ont voté ce jeudi soir : 76 pour la motion 1 (Ayrault-Aubry), 4 pour la 2, 5 pour la 3, 13 pour la 4 (Hessel), 0 pour la 5


Droit de vote des étrangers: les deux députés colombiens le veulent "maintenant"

Alexis Bachelay quittera ses fonction d''adjoint au maire de Colombes chargé du développement durable et des transports en septembre

22/03/12 : Radiée des listes de Colombes, l'ex-secrétaire d'Etat a été inscrite sur la liste électorale du XVIIIe arrondissement. 


Le tribunal d'instance de Colombes a rejeté ce lundi 23 janvier la demande de Rama Yade de s'inscrire sur les listes électorales de la ville. Le juge a estimé que "l'affectation de ce logement à l'usage de domicile n'est pas encore réalisée". Le magistrat a constaté lors d'une visite à l'adresse donnée par l'ancienne secrétaire d'Etat que le logement était vide.  Cette décision n'empêche toutefois pas Mme Yade de se présenter aux législatives. Elle dispose d'un délai de dix jours pour se pourvoir en cassation ou peut saisir une autre juridiction pour être inscrite dans une autre ville.


http://www.leparisien.fr/politique/legislatives-rama-yade-se-lance-sur-asnieres-colombes-12-12-2011-1764869.php

http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/rama-yade-candidate-pour-les-legislatives-dans-les-hauts-de-seine_1060394.html


http://www.manuel-aeschlimann.fr/blog/2011/12/rama-yade-se-parachute-dans-la-2eme-circonscription/


Quelle « politique culturelle » pour Colombes ?


Résultats Sénatoriales 2011 - Hauts-de-Seine


Philippe Sarre et Laurent Trupin


Sénatoriales : Laurent Trupin n° 5 sur la Liste "Travailler Ensemble" de Denis Badré, Sénateur Sortant


Sénatoriales : Liste de rassemblement de la gauche et des écologistes :

1) Philippe KALTENBACH Maire de Clamart (PS)
2) Brigitte GONTHIER-MAURIN Sénatrice des Hauts-de-Seine (PCF - Front de gauche)
3) André GATTOLIN Responsable associatif (Boulogne-Billancourt) (EELV)
4) Chloé TRIVIDIC Conseillère municipale de Suresnes (PS)
5) Gérard PERREAU-BEZOUILLE 1er Adjoint au Maire de Nanterre (Gauche Citoyenne)
6) Aïcha MOUTAOUKIL Adjointe au Maire de Bagneux (PS)
7) Philippe SARRE Maire de Colombes (PS)
 
8) Simone CATOIRE Professeur d’Economie (Clichy) (PS)
9) Jacques BOURGOIN Maire de Gennevilliers (PCF - Front de gauche)



Sénatoriales 2011 : les candidats du 92 (2)


01/09/11 : 700 personnes (mais combien de Colombiens ?) pour le Meeting de François Hollande à Colombes, 19h00 au Gymnase Ambroise Paré, 140 rue Saint-Denis : http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/69649/date/2011-09-01/article/hollande-dit-la-bonne-aventure-aux-socialistes/


08/07/11 : Maire de Colombes, une des deux villes ravies à la droite aux dernières municipales avec Asnières, Philippe Sarre s’est positionné pour un retrait de Pascal Buchet qui continue de vouloir conduire la liste socialiste aux élections sénatoriales de septembre, malgré sa condamnation pour harcèlement moral fin juin par le tribunal correctionnel de Nanterre, condamnation pour laquelle il a fait appel.

-----

16/06/2011 : Rama Yade : "J'ai décidé de m'engager pour être élue au Parlement."  : l'Assemblée Nationale ou le Sénat ?

 ---

Sénatoriales 2011 : les candidats du 92

-----

Le groupe UMP- Nouveau Centre va se diviser en deux groupes :

- Un groupe UMP-Nouveau Centre avec Nicole Gouéta, Lionnel Rainfray, Leïla Leghmara, Caroline Coblentz et Pierre Nicot ; et

- Un groupe Parti Radical avec Rama Yade, Arnold Bauer, Véronique Vignon et José Bonici

----

L'équipe municipale va présenter aux colombiens le premier bilan de sa politique en organisant des réunions publiques au mois de Juin

------

Rama Yade, ex ministre UMP de Nicolas Sarkozy fraîchement ralliée au Parti radical de Jean-Louis Borloo, lance le premier débat de son club "Allons enfants!", le jeudi 21 avril, place de la Bastille.

Le choix du lieu et de la date n'est "pas un hasard, car le Front national (qui s'était qualifié le 21 avril 2002 au 2ème tour de la présidentielle, ndlr) prospère des manques des partis" traditionnels. 

L'ex-secrétaire d'Etat, écartée du gouvernement mi-novembre, vient de lancer ce "think tank" qui se veut "totalement indépendant des partis politiques". Comme l'ex-ministre de l'Ecologie, elle vient de quitter l'UMP dont elle désapprouve la ligne politique.
"+Allons enfants+" n'est lié à aucune échéance électorale", insiste la conseillère municipale de Colombes (Hauts-de-Seine). Ce qui ne l'empêche pas d'afficher des ambitions électorales: "notre premier objectif c'est de reprendre la mairie en 2014". 
D'ici là, Rama Yade pourrait aussi être tentée par "un siège national" dans les Hauts-de-Seine, soit au Sénat en septembre, soit à l'Assemblée en 2012, selon des sources radicales. "Rien n'est fait, la décision ne pourra se faire qu'après le mois de mai", après la tenue du congrès des Radicaux censé entériner leur départ de l'UMP, et le lancement officiel de la confédération centriste conduite par M. Borloo, selon ces sources.

"Pour les sénatoriales c'est mort, elle n'a aucune chance!", a déclaré à l'AFP un responsable francilien de l'UMP, également très réservé sur ses chances de succès aux législatives.

---

12/04/2011 : Nicole Gouéta perd sa délégation à l'aménagement du territoire au Conseil Général 92

---

Le groupe Centre et Démocrates s'est abstenu lors du vote du budget 2011, le groupe UMP:NC ayant voté contre.

----

Elue de Colombes, Rama Yade n'exclut pas d'être candidate aux sénatoriales dans les Hauts-de-Seine. Compte tenu du nombre de prétendants à l'investiture UMP, l'ancienne secrétaire d'Etat aux Sports pourrait figurer en seconde position sur la liste du Nouveau Centre conduite par Hervé Marseille, qui pourrait décrocher deux sièges.

-----

A vous de juger !

---

L’ancienne secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme puis aux Sports des gouvernements Fillon arrive sur le PAF. Dès vendredi 11 mars, à 17h10, l’élue UMP de Colombes, désormais ambassadrice de la France à l’Unesco, sera l’une des figures de l’émission « Think Tank », rendez-vous hebdomadaire sur LCI présenté par Romain Hussenot. 

Ce programme d’actualité s’organise autour d’un débat d’une heure entre un représentant d’un groupe de réflexion de gauche, en l’occurrence Olivier Ferrand de l’association Terra Nova, et donc désormais Rama Yade, la jeune femme s’apprêtant elle aussi à fonder un groupe de réflexion. Elle remplace ainsi Charles Beigbeder

 ---

Tirage au sort des panneaux électoraux pour les cantonales :

http://www.leparisien.fr/boulogne-billancourt-92100/panneaux-electoraux-le-tirage-au-sort-a-parle-26-02-2011-1332255.php

----

Sondage Ifop élection présidentielle

Hypothèse DSK : Dominique Strauss-Kahn 26% ; Nicolas Sarkozy 22% ; Marine Le Pen 19% ; François Bayrou  7% ; Eva Joly 7% ; Jean-Luc Mélenchon 5,5% ; Olivier Besancenot 5%  ; Dominique de Villepin 4% ; Hervé Morin 2% ; Nathalie Arthaud 1% ; Nicolas Dupont-Aignan 0,5%.

Hypothèse Aubry : Nicolas Sarkozy 23% ; Martine Aubry 22% ; Marine Le Pen 20%; François Bayrou  8% ; Eva Joly 7% ; Jean-Luc Mélenchon 6% ; Olivier Besancenot 5,5% ; Dominique de Villepin 5% ; Hervé Morin 2,5% ; Nathalie Arthaud 1% ; Nicolas Dupont-Aignan 1%.

---

Rama Yade lorgne la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine (Asnières-Colombes Sud) : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/a-asnieres-les-dames-fourbissent-leurs-armes-16-02-2011-1317425.php

---

Interrogé par leJDD.fr , le député de la deuxième circonscription des Hauts de Seine, Manuel Aeschlimann, a rejeté vendredi les rumeurs selon lesquelles Rama Yade pourrait être candidate à son siège. "Je coupe court à toutes les ambitions: il n'y aura pas de législative partielle sur ma circonscription et je serai candidat à ma propre succession en 2012. Ma place n'est pas à prendre." "Nicolas (Sarkozy) n'a jamais soutenu Rama Yade dans ce projet et l'avenir le démontrera", assure l'élu.

 ------

Rama Yade, actuellement conseillère municipale de Colombes, se démène pour conquérir une circonscription des Hauts-de-Seine, selon des informations d'Europe 1. Condamné il y a quinze jours à un an d’inéligibilité, le député UMP d’Asnières, Manuel Aeschlimann, pourrait en effet devoir laisser son poste d’ici peu. L'occasion, pour l’ancienne secrétaire d’Etat, de convoiter la circonscription, en jouant de sa notoriété.

Or, il se trouve que, même exclu de l'Assemblée nationale, Manuel Aeschlimann demeure influent dans les Hauts-de-Seine. Le parrain de son fils n'est autre que Nicolas Sarkozy , et il ne "veut" que son épouse, Marie-Dominique Aeschlimann, pour lui succéder. Difficile donc pour Rama Yade de se frayer un chemin.

Rama Yade a donc choisi de jouer la carte de la proximité, en organisant notamment mercredi dernier un parrainage géant de "1.000 nouveaux citoyens français". Un sondage devrait bientôt noter qui, de elle ou de Marie-Dominique Aeschlimann, part favorite.
 ------
-----
Pierre Creuzet,président du groupe Modem,PRG et Citoyens du conseil municipal de Nanterre inaugurera sa nouvelle permanence ce vendredi 4 février a 19h. A cette occasion,Mireille GITTON présidente du PRG 92 et Chantal BRAULT présidente du Modem 92 présenteront les candidats soutenues par les deux formations dans le cadre des prochaines élections cantonales notamment sur les cantons de Nanterre (2)Courbevoie,Rueil,Puteau,La garenne Colombes.Le PRG 92 présente aussi des candidats sur les cantons de Chaville et d’Asnières. Cette alliance inédite dans les Hauts de Seine est la suite logique du refus du PS de conclure un accord avec le PRG,ce qui est historique dans ce département. Mr Denis Badré ,sénateur maire sera présent à cette soirée qui ouvre de nouvelles perspectives pour l’avenir de ces deux formations profondément européennes et républicaines. La question des prochaines élections sénatoriales qui se dérouleront en septembre prochain devrait faire l’objet d’une réunion spécifique entre les deux formations qui ont un role important à jouerdans ce département bastion de l’UMP.

Le Parti Radical de Gauche du 92 soutiendra les candidats MoDem sur les deux cantons renouvelables de Nanterre.  Un accord plus large est par ailleurs en cours de conclusion sur 5 autres cantons avec le MoDem.  Les Jeunes Démocrates soutiennent le candidat de Rueil-Malmaison

Il a apporté son soutien à 3 candidats PS sur les cantons de Clichy /Levallois Nord, Clamart/Le Plessis et Montrouge ; et à 1 candidat Europe Ecologie sur le canton de Bourg la Reine/Antony.

Il est engagé sur 4 cantons : Asnières, Rueil-Malmaison, Meudon et Chaville.


----

21/01:11 : La municipalité (PS-PC-Verts) de Colombes a entendu les protestations des habitants (notre édition d’hier). « On ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux, résume Alexis Bachelay, adjoint au maire délégué au développement durable, aux transports et au stationnement, qui planche sur l’épineux dossier du plan de déplacement de la ville.« Si une proposition ne convient pas aux riverains, on peut faire machine arrière… » poursuit l’élu.

 

Cela sera donc le cas rue des Voies-du-Bois. Cette artère qui mène du pont du Commerce, près de la gare de La Garenne-Colombes, jusqu’au centre-ville de Colombes, était prévue pour passer à sens unique. Mais les riverains ont opposé au projet une véritable levée de boucliers. Finalement, la municipalité a décidé, lors d’une récente réunion du comité de pilotage du plan de circulation, « de maintenir le double sens dans cette rue ».
« Nous avons trouvé un compromis, explique Alexis Bachelay. L’élaboration du plan de déplacement a fait l’objet d’une large concertation, de la phase de diagnostic entamée en 2009 jusqu’à celle de l’élaboration des propositions. Une cinquantaine de réu-nions ont été organisées. » Trois réunions publiques, en novembre dernier, ont attiré plus de 420 participants. « Les riverains, les associations et les conseils de quartier ont été beaucoup consultés, et entendus », assure l’élu.

Tous ne sont pas de cet avis mais, avec l’accord trouvé sur la rue des Voies-du-Bois, les mécontents seront beaucoup moins nombreux… Le plan de circulation, lui, sera mis en œuvre progressivement jusqu’en 2015. Le document définitif, qui sera voté lors du conseil municipal du 3 février, est identique « à 90% au document présenté à la population à l’automne 2010 », souligne l’adjoint au maire. S’ils ont parfois été synonymes de maintien du statu quo — en premier lieu rue des Voies-du-Bois —, les aménagements ont d’autres fois permis d’aller plus loin que le projet initial. Par exemple dans les quartiers des Vallées et de la Petite-Garenne, où les zones 30 ont été étendues.

---

21/01/11 : Monsieur Sarre doit rencontrer les conseillers de Maurice Leroy au Ministère de la Ville pour défendre le projet d’une gare à Colombes dans le cadre du tracé du Réseau de Transport du Grand Paris.

---

20/01/11/ : La municipalité de Colombes a décidé de réduire considérablement le trafic de transit, c’est-à-dire les véhicules qui ne font que traverser la ville et qui encombrent la voirie communale —111 km au total, dont 15 % de nationales et de départementales. Un nouveau plan de déplacements a donc été mis sur pied pour désengorger des voies où les élus jugent « le niveau de trafic difficilement compatible avec le tissu résidentiel ». Alexis Bachelay, adjoint au maire délégué au développement durable, aux transports et au stationnement, insiste: « Il n’y a aucune raison d’avoir du trafic de transit dans la zone pavillonnaire. Je ne vois pas pourquoi les automobilistes extérieurs devraient utiliser le secteur comme un   itinéraire  bis. » Concrètement, des rues vont donc changer de sens, des doubles sens seront transformés en sens uniques (voir encadré), plusieurs zones 30 et « zones de rencontre » — où la priorité est donnée aux piétons et la vitesse est limitée à 20 km/h — seront créées. Certes, lamise en service du tramway T2 en 2012, puis l’arrivée du T1 à l’horizon 2020 permettront de fluidifier la circulation, mais la nouvelle municipalité souhaitait agir rapidement. Le nouveau plan de déplacement, qui doit être voté lors du conseil municipal du 3 février, sera donc mis en place prochainement. Le document fait hurler un certain nombre d’administrés. « Les gens ont leurs circuits, on vient bouleverser leurs habitudes», reconnaît l’élu, qui invoque « l’intérêt général ». 

---

18/01/11 : Philippe Sarre, le maire (PS) de Colombes, se fait du souci pour les collégiens de sa commune. Les dispositifs d’éducation prioritaire ont connu récemment une nouvelle réforme avec la création des Collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (Clair) et la suppression de moyens pour les collèges en Réseau de réussite scolaire (RRS). A Colombes, seul le collège Marguerite Duras (ex Henri Dunant) est assuré d’être reconnu dans le nouveau dispositif ; pour les trois autres collèges de la ville anciennement classés en géographie prioritaire (Gay Lussac, Moulin Joly et Jean-Baptiste Clément) "la plus grande inquiétude pèse sur les dotations supplémentaires allouées à ces établissements pour répondre à la prise en charge des élèves les plus en difficulté", déplore l’élu.

-------------------------

17/01/11 : L'échec cinglant du plan jeunesse du Maire de Colombes

Cet après-midi du samedi 15 janvier, je me suis rendue à la réunion organisée par Philippe Sarre, Maire de Colombes, pour présenter son plan jeunesse aux jeunes de Colombes. La réunion était censée se dérouler à l'école Ambroise Paré. Ce jour-là, je fais le tour des salles mais je ne vois personne. La gardienne de l'école, à qui je faisais part de mon étonnement, m'explique qu'elle n'a vu personne, lorsqu'un militant UMP, qui m'avait précédée, m'interpelle pour me diriger vers le réfectoire de l'école où la réunion est supposée se tenir.

Alors que je m'attendais à voir des centaines ou au moins quelques dizaines de jeunes à la réunion, je me retrouve face à une salle vide et à des chaises renversées sur les tables. En fait, aucun jeune n'est venu.

Oui, vous avez bien lu : pas un seul jeune n'est venu. Pourtant, la population de Colombes, très jeune, compte 44% d'habitants de moins de 29 ans. Moi-même, lorsque j'avais organisé des Forums emplois pour les jeunes, j'avais réussi à mobiliser au moins 250 jeunes à chaque réunion, et sans avoir les moyens de mobilisation de la municipalité ! Vous comprenez donc mon étonnement à voir cette Mairie multiplier les réunions sans arriver à déplacer un seul jeune.

Bref, au milieu de ce vide sidéral, le  pauvre Edouard Phanor, maire-adjoint envoyé au casse-pipe pour défendre ce plan, faisait peine à voir. Pendant que deux agents du service jeunesse rangeaient désespérément les chaises inutilisées, maugréant sans doute d'avoir vu leur samedi après midi gâché pour rien, j'interroge M. Phanor, empêtré dans un grand moment de solitude. Voyant que son embarras est total, je préfère ne pas l'accabler. Quelle tristesse !

Manifestement, les jeunes ont décidé de boycotter ces réunions. De toutes les façons, cela fait des mois qu'ils font vainement savoir à la municipalité qu'ils ne veulent pas de son projet jeunesse fumeux et refusent la suppression des antennes jeunes. Ils l'ont fait savoir en manifestant jusqu'aux portes du Conseil municipal, à plusieurs reprises, et dans la presse.

Ce boycott des jeunes était la meilleure réponse qu'ils pouvaient apporter à cette municipalité et à son maire, qui, manifestement, se moquent d'eux !  Amers, les jeunes savent qu'ils se sont fait avoir. Il faut les entendre dire à tout le monde leur colère et leur sentiment de trahison. Et ils ont raison !

En effet, lors des élections municipales de 2008, les élus de gauche les avait instrumentalisés en leur faisant croire que, face à la méchante droite, seuls eux étaient capables de les comprendre, de leur donner emplois et logements, loisirs et perspectives. Aujourd'hui, les jeunes ouvrent les yeux et se rendent compte qu'ils ont été dupés. A peine élu, le Maire de Colombes a décidé  de supprimer les antennes jeunesse, le seul lieu de rencontres et de convivialité de jeunes, qui, autrement, seraient laissés à eux-mêmes, dans les rues de Colombes. La désillusion est sévère. Les élus de gauche et le Maire de Colombes n'avaient pas le droit de mentir aux jeunes comme ça. Ils n'avaient pas le droit de les utiliser à des fins électorales pour les lâcher à la première occasion !

Pourtant, la jeunesse est un enjeu fondamental pour notre pays et notre ville.

Dans mon dernier livre, Lettre à la jeunesse, publié chez Grasset et vendu à 20.000 exemplaires, j'en parle. Et j'agis, puisque je continue à réfléchir à des propositions solides en faveur de la jeunesse de notre pays, avec des élus, des professeurs, des entreprises et des responsables associatifs, que je réunis régulièrement dans des groupes de travail.

A Colombes, dans certains quartiers, le chômage atteint 45%. Les succès des Forums emplois que j'ai organisés, avec Rachid Chaker alors responsable des Jeunes Pop de Colombes, sont la preuve que, quand on veut, on peut faire des choses pour les jeunes puisqu'avec peu de moyens, nous avons réussi à trouver un emploi à 15% de ceux qui avaient candidaté auprès des entreprises que j'avais fait venir à Colombes. En période de crise, ce bilan est intéressant.

A Agir pour Colombes, nous allons continuer à nous mobiliser.

D'abord, en tant que chef de file de l'opposition au Conseil municipal, j'interviendrai pour dire tout le mal que nous pensons de ce projet jeunesse de la Mairie qui ne sert absolument à rien et qui désespère la jeunesse de Colombes. A condition que le sujet soit à l'ordre du jour...Car, pour votre complète information, le Maire de Colombes nous a pris par surprise en novembre dernier en nous proposant de débattre de son projet...sans nous avoir prévenus et sans que nous ayons eu connaissance d'un moindre début de projet. Evidemment, lors de cette étrange séance, organisée au mépris de toutes les règles démocratiques, nous avons pris le parti de laisser les élus de gauche bavarder entre eux et de boycotter ce moment d'autoritarisme inouï ! Hypocritement, Philippe Sarre a promis de nous remettre ce projet pour qu'enfin les élus puissent débattre sérieusement d'un projet que personne n'a encore vu !

A l'heure où je vous parle, soit plus de deux mois après cette incroyable séance municipale, le Maire de Colombes ne nous a toujours pas fait parvenir son projet jeunesse. Vu le désaveu cinglant que ce projet connait auprès des jeunes de Colombes, je comprends qu'il nous le cache !

Croyez bien que nous attendons le débat municipal avec impatience pour dire à Philippe Sarre nos quatre vérités et surtout celles d'une jeunesse délibérément sacrifiée à Colombes par un Maire qui les a floués.

Rama Yade

-----

 ----
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog