Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

La Section MoDem Colombes

30 Novembre 2008, 00:06am

Publié par MoDem-Colombes

A l'issue des différentes élections internes qui se sont succédées depuis deux mois, voici maintenant la composition de la section MoDem Colombes.

 

29/11/08 : Les élus à la Présidence Collégiale du MoDem Colombes sont : Guénola de la Seiglière, Christian Don, Fréderic Jouvin, Florence Lhomme et Michel Môme.

La Présidence désignera prochainement en son sein le Président de la section locale.

 

29/11/08 : Les élus au Conseil Départemental MoDem 92 représentant la section de Colombes sont: Christian Don et Marie-Luce Geiger.

 

24/09:08 : Les élus du Groupe MoDem au Conseil Municipal de Colombes : Bruno Gouallou et Laurent Trupin.

   

29/09/08 : Les élus de Colombes au Conseil Départemental MoDem 92 sont : Laurence Boyer, Erwan Le Guern, Florence Lhomme, Michel Môme, Laurent Trupin et Nadira Zeghoudi.  


29/09/08 : Les élus de Colombes à la Conférence Nationale du MoDem sont Pascal Bourgeois, Laurence Boyer, Patrick Calvez, Jean Casassus, Guénola de la Seiglière, Jérôme Desnoyers, Laurent Develay, Christian Don, Jean-Pascal Doualla, Yannick Farcouli, Marie-Luce Geiger, François Goett, Florence Lhomme, Brigitte Môme, Laurence Morel-Séguy, Sylvie Trupin et Nadira Zeghoudi.

 

Et maintenant tout est en route pour continuer à travailler en collaboration étroite avec le groupe MoDem au Conseil municipal et préparer les Conseils Municipaux, réfléchir sur la cité et préparer des propositions qui serviront à l'élaboration d'un programme local, rédiger et distribuer un journal, préparer les élections européennes, puis régionales et porter François Bayrou à l'Elysée en 2012 !  Vaste programme !

 

Résultats du 29/11/08 sous réserves de validation par les instances départementales le 01/12/08 

Jour J

29 Novembre 2008, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

Jour J pour 108 électeurs colombiens !

Après la Présidentielle d'Avril 2007, le grand courant de rassemblement suscité par François Bayrou n'a cessé de s'organiser et de se structurer, réaffirmant une volonté d'imaginer, de proposer et à terme de construire un nouveau modèle de société, centré sur l'Homme et non sur le capital, la société humaniste du 21ème siècle.  Une société solidaire, un développement et une économie durables, un pays imaginatif et entreprenant, un système éducatif et une justice sociale élevés au rang de priorité nationale, telles sont nos aspirations.

Un an après le congrès fondateur de notre mouvement, deux mois après les élections départementales, voici maintenant la dernière étape au sein des sections locales,  à savoir l'élection de la présidence collégiale de section, constituée de 5 membres, et l'élection des deux membres de droit du Conseil Départemental représentant la section.

Lieu du vote : ce matin, de 9H45 à 12H00, au 18, rue Rouget de l'Isle.

Les candidats

Les modalités 

Rappel  : Les électeurs devront être à jour de cotisation. Pour les nouveaux adhérents, l’adhésion doit être de plus de trois mois. La dernière date d’adhésion prise en compte pour le fichier électoral est le 23 Août 2008.  Un pouvoir et un seul par élection et par adhérent présent est autorisé.

Elections locales MoDem - Les Candidats

27 Novembre 2008, 00:53am

Publié par MoDem-Colombes

Moins d'un an après le Congrès fondateur de Villepinte, le Mouvement Démocrate achève sa construction.  Samedi prochain nous aurons à élire la Présidence Collégiale de notre Section,

 

Candidats à la Présidence de Section :

- Guenola De la Seiglière

- Christian Don

- Fréderic Jouvin

- Florence Lhomme

- Michel Môme

 

et les représentants de la section au Conseil Départemental.

 

Candidats  Représentants de section au Conseil Départemental :

 - Christian Don

 - Marie-Luce Geiger

 

Alors venez nombreux voter Samedi 29 novembre 2008 de 9H45 à 12H00 au 18 rue Rouget de l'Isle.

 

Rappel des Modalités

Le nouveau clip MoDem

27 Novembre 2008, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

Le nouveau clip réalisé par le Mouvement Démocrate pour l'émission Expression Directe, en ce moment sur France Télévisions 
Décision n° 2008-432 du 20 mai 2008 du Conseil supérieur de l'audiovisuel définissant les modalités de programmation du temps d'émission accordé aux formations politiques représentées par un groupe dans l'une ou l'autre des assemblées du Parlement pour l'année 2008 :

Yann Wehrling prend sa carte au MoDem

26 Novembre 2008, 18:29pm

Publié par MoDem-Colombes

 

 

Le pôle "écolo" du MoDem se renforce aux côtés de Corinne Lepage et de Jean-Luc Bennahmias.

 

Ancien secrétaire national et porte-parole des Verts et candidat du parti écologiste aux législatives de 2007 dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin, Yann Wehrling a pris sa carte du MoDem il y a huit jours. Adhérent des Verts depuis 1988, le Strasbourgeois Yann Wehrling avait été exclu du parti écologiste car il défendait l'idée d'un dialogue avec le MoDem.

 

M. Wehrling affirme ne pas avoir posé de préalable à son adhésion. Indiquant que ses convictions écologiques sont "restées intactes" et que l'écologie ne s'adresse pas qu'aux électeurs de gauche, il a expliqué avoir envie de travailler au MoDem au niveau local et national, un parti qui, selon lui, "a envie de prendre le pouvoir".

 

Il a aussi reproché aux Verts d'"agir à la marge": "l'actualité, c'est d'agir dans les majorités et pas à la marge", a-t-il dit.

Selon l'ancien responsable du parti écologiste, "aujourd'hui, il ne faut plus compter uniquement sur les élus Verts", mais "sur ceux qui ont envie de faire des choses" dans l'environnement.

 

Prêchant le pragmatisme, il a dit cautionner "assez fortement" l'action du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo et de la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet, notamment dans le Grenelle de l'Environnement.

 

Le blog de Yann Wehrling : http://yannwehrling.blogspot.com/

 

Elections locales MoDem - Les Modalités

26 Novembre 2008, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

L'élection à la présidence des sections et l'élection des conseillers départementaux se déroulent cette semaine.

 

Voici les consignes validées par la Commission Electorale en date du 17 novembre 2008 :

 

Type d'élections

· 2 élections auront lieu pour chacune des sections au même moment : l'élection des membres de la présidence collégiale locale (A Colombes, 5 membres) et l’élection des deux membres (un homme et une femme) représentant la section. conformément à notre Règlement Intérieur des Hauts-de-Seine, ces deux membres ont  les mêmes droit et devoirs que les conseillers départementaux élus. Ils assurent la représentativité des territoires.

· Les élections ont lieu à bulletin secret.

· Les candidats et les électeurs devront être à jour de cotisation. Pour les nouveaux adhérents, l’adhésion doit être de plus de trois mois. La dernière date d’adhésion prise en compte pour le fichier électoral est le 23 Août 2008.

· Pour faciliter le travail des bureaux de vote il n’est pas prévu de recueillir les adhésions sur place au moment du vote. Merci de vous mettre à jour et apporter votre preuve de paiement 2008.

 

Liste des candidats :

Vous les trouverez sur le site www.modem92.net

Et  à Colombes

 

Campagne électorale et profession de foi

 

· Elle a débuté le lundi 17 novembre 2008 et se terminera la veille du scrutin dans chacune des villes, soit le 28 novembre 2008 à Colombes.

· Seuls les envois de mèl par la commission électorale seront autorisés après cette date. Le dernier envoi devra avoir été fait par la commission la veille de l’élection locale avant minuit.

· Afin de permettre à chaque candidat de présenter sa candidature et limiter au maximum l'expression libre, deux moyens officiels sont prévus :

o  Déclaration de candidature et présentation du candidat : au plus deux mèls seront  envoyés par les soins de la commission électorale à l'ensemble des adhérents de la section considérée pour chacun des candidats. Le délai pour remettre ces mèls à la commission est prolongé. Les Mèls doivent parvenir à la commission au plus tard l’avant-veille du scrutin à 14 heures pour être valablement pris en compte.

 

o Les professions de foi sont envoyés par les candidats sur : election@modem92.net

o  Il est recommandé aux candidats de ne pas faire référence, de manière explicite et soutenue, dans leur profession de foi, ni à un membre de la présidence départementale, ni à un membre de la commission électorale. ( Celle-ci est composée de Antoine Dupin, Chantal Brault, Philippe Trotin, Marie Darves, Alexandre Bocquillon, Blanche Mülhmann, Pierre Creuzet, Jean Eric Branaa, Christophe Ginisty, Denis Badré, Bernard Lehideux).

o Une réunion de présentation des candidats à l'ensemble de la section considérée doit être organisée. A  Colombes, c'était le 20 novembre dernier.

o Tout envoi de méls directement aux adhérents est formellement proscrit.

 

Date des élections

· Elles devront se tenir entre le lundi 24 novembre 2008 et le dimanche 30 novembre 2008. A Colombes, c'est le samedi 29 novembre 2008.

 

Les listes électorales

· La commission électorale fournira une liste électorale par section arrêtée au 23 août 2008.

·  Une liste complémentaire comprendra les adhérents CAP21

 

Pouvoir :

· Un pouvoir et un seul par élections et par adhérent présent est autorisé

· Toutefois nous vous incitons à recommander aux adhérents de vos sections respectives de se déplacer pour accomplir ce « devoir statutaire ».

- Télécharger le formulaire de procuration

 

Bulletins

· La commission électorale validera les bulletins portant les noms des candidats pour les deux élections.

· Un modèle sera envoyé à l'organisateur de l'élection, à charge pour lui de le dupliquer.

 

Vos référents

- Un référent par groupement de section a été désigné. Pour Colombes, il s'agit de Pierre Creuzet.

La réforme de l'audiovisuel mériterait une motion de censure

25 Novembre 2008, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

La réforme de l'audiovisuel public, examinée à partir de mardi par l'Assemblée nationale, «mériterait une motion de censure», a estimé François Bayrou, le  président du Mouvement Démocrate (MoDem).

 

Le Mouvement Démocrate n'a "pas le nombre de députés nécessaires, mais je suis prêt à me joindre à ceux qui voudraient le faire".

 

Interview à 20minutes.fr :

Pourquoi appeler à une motion de censure du projet de réforme de l’audiovisuel public?
C'est un geste pour montrer qu'il y a un certain nombre de décisions inacceptables. La loi sur l'audiovisuel public constitue un saut de trente ans en arrière, un retour au temps de l'ORTF, où le pouvoir avait la haute main sur la télévision publique. Le cordon ombilical entre pouvoir et télévision avait été coupé par Giscard d’Estaing, il y a plus de trente ans. Mais cette idée que les patrons de France Télévisions et Radio France seront nommés par le pouvoir est incroyable alors que tous les pays démocratiques ont une instance chargée de désigner les responsables de l'audiovisuel public, de manière à garantir leur indépendance par rapport à l'Etat.

Plus outrancier encore: la révocation de ces dirigeants sur décision politique, ce qui fera que ce responsable, ami du pouvoir, aura en plus une épée de Damoclès s'il lui arrivait de déplaire. Songez à l'ambiance de cour que cela va créer... La télé n'appartient pas à l'Etat, mais aux citoyens qui payent tous la même somme, qu'ils soient pauvres ou riches, pour garantir l'indépendance de la télé.

Outre cette perte d’indépendance pour l’audiovisuel public, que reprochez-vous précisément à ce projet de loi?
Pour que l’audiovisuel public soit indépendant, il doit y avoir indépendance financière. En supprimant la pub pour avantager les chaînes privées, on rend la télé publique dépendante.

Votre proposition a-t-elle eu des échos dans l’opposition?
Non, car pour l'instant, le PS paraît occupé à d'autres enjeux, mais il faudra bien qu'il y ait une capacité de résistance en face de ces atteintes répétées à ce qu'est le projet républicain en France.

Ce projet de loi ne semble pas passionner les Français...
La multiplication des atteintes à un certain nombre de principes sur beaucoup de sujets, le travail, la retraite, l'éducation, la fiscalité, tout cela fait que les gens sont un peu assommés, et qu'au fond, ils ont du mal à suivre le rythme des décisions prises qui changent le modèle de la société française. Ils sont aussi résignés, ont le sentiment que l'information est manipulable. Ce que je dis est simple, il faut se ressaisir

 

Une réforme de l’audiovisuel jugée comme “Une régression sans précédent” pour le président du MoDem. Il s’en explique sur France Info : http://www.france-info.com/spip.php?article217060

Un PS en bout de cycle

24 Novembre 2008, 00:14am

Publié par MoDem-Colombes

Evoquant la situation du PS, François Bayrou, invité de l'émission Dimanche soir sur France Inter et I-Télé, a décrit "un parti coupé en deux", rongé "par des sentiments de haine réciproque entre les deux camps" et a estimé qu'"il y a là les germes en tous cas de quelque chose de très grave et de très lourd pour un parti qui au fond, au bout de presque 40 années d'existence, est en bout de cycle". Pour lui, Ségolène Royal et Martine Aubry ne s'affrontent pas sur des idées mais "s'insupportent l'une l'autre".

 

« Désormais, on est au bord des tribunaux », a-t-il noté. « Quand on va au tribunal et qu'on est un mouvement politique, ça veut dire qu'on atteint le bout du bout, le coma dépassé ».

 

Il a encore jugé que la multiplication des contestations du vote et les menaces d'actions en justice était « mauvaise pour toute la démocratie française ». « Ca donne de la politique un spectacle et un écho qui sont désespérants, décourageants …

Il s'est par ailleurs déclaré dimanche "étonné" que l'idée d'un "rassemblement" avec son MoDem fasse débat au Parti socialiste. "Il faut une alternative au pouvoir actuel. Cette alternative, elle doit être proposée et exprimée aux Français, et elle impliquera des rassemblements. C'est une idée si simple qu'on s'étonne que ça fasse l'objet de polémiques internes au PS", a déclaré le président du Mouvement Démocrate.

 

"Dans une élection, il y a un premier tour et un deuxième tour. (...) Les socialistes, dans l'état où ils seront, auront un candidat ou une candidate qui portera un projet. Et les démocrates (...) auront un candidat et un projet. Les Français, entre ces deux propositions, qui sont les seules éligibles au deuxième tour de l'élection présidentielle contre Nicolas Sarkozy, auront une option et ils l'exerceront", a ajouté M. Bayrou.

 

"J'ai apprécié que Ségolène Royal accepte l'idée de faire bouger les lignes un jour", a-t-il souligné, en allusion aux propositions d'ouverture au centre de l'ex-candidate socialiste à la présidentielle. "Je n'ai pas oublié que Martine Aubry à Lille a accepté et voulu un accord avec des gens qui sont très bien, et qui sont très bien dans la majorité municipale de Lille", a-t-il ajouté.

 

Il a réaffirmé "se sentir la responsabilité d'offrir un espoir, des idées, et un rassemblement possible à ces millions de Français qui cherchent et ne trouvent plus et s'en désespèrent".

D'après agences

Les cinq tours de Clichy

24 Novembre 2008, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

 

Décidément, nos voisins MoDem sont très actifs !   Après la section de la Garenne-Colombes hier, voici aujourd'hui une pétition de celle de Clichy-la-Garenne.

 

Le Maire de Clichy prévoit de construire 5 tours* à Clichy.

 

Le problème, c'est pas tant être pour ou contre les tours, mais c'est surtout que le maire n'en a pas parlé du tout pendant la campagne. 6 mois après les élections, il sort cette question du chapeau...

On trouve cela peu démocratique, vu l'importance de ce sujet pour la ville et les Clichois (congestion, densité,
transports, pollution, ...).

 

C'est pourquoi nous lançons la pétition : pour un référendum local sur les tours à Clichy.

Il faut que les Clichois s'expriment sur cette question précise, comme ils l'ont fait sur la vidéosurveillance il y a peu de temps.

 

Si vous êtes d'accord, merci de

 

- signer la pétition sur : http://jesigne.fr/referendumtoursclichy


- de transmettre l'adresse url de la pétition à tous les Clichois (et Levalloisiens/Asnièrois : on accepte, ça vous concerne un peu aussi !)

 

Stéphane Cochepain

Conseiller municipal MoDem de Clichy

 

 
*  Des tours au nombre de quatre ou cinq qui se répartiraient côté Seine, avec une tour en face de la tête du pont d’Asnières et une autre un peu plus loin sur les quais, dans le secteur Valiton-Petit, puis une du côté du centre commercial, près de Sanzillon, et deux autres côtés porte de Clichy, à l’angle du boulevard Victor-Hugo et de la rue de Paris, puis au bout de la sortie du périphérique.
Ces deux derniers immeubles, édifiés dans le prolongement du futur quartier des Batignolles, sont déjà dans les cartons. Le premier s’élèvera à 53 m de hauteur l’autre à seulement 32 m. Les autres, côté fleuve, seront beaucoup plus hauts.

 

« Clichy est à l’étroit sur son territoire », explique Jean-Pierre Auffray, premier adjoint PS chargé des finances et farouche défenseur de l’architecture verticale. « On n’a pas d’autres solutions que de regarder vers le ciel si on veut préserver les espaces verts. Je ne vois pas pourquoi la ville se priverait de sa chance de pouvoir réaliser des tours qui lui permettront d’alimenter son budget et de financer encore plus de dépenses sociales. » Plusieurs promoteurs auraient déjà manifesté leur intérêt pour ces projets, selon l’élu.

 

Mais tous ne partagent pas cet enthousiasme.

 

Dans la majorité municipale PS-PC-Verts, les communistes sont hostiles à la construction de tours. « C’est une vaste connerie que de recommencer les mêmes erreurs qu’il y a trente ans, estime Guy Schmaus, chef de file du PC. On ne peut pas densifier la ville si on n’a pas prévu les équipements publics, les transports en communs et les emplois. Il faut créer une cohérence. »

 

Les élus PC ont d'ailleurs perdu leurs délégations !

 

Les Verts sont également opposés au principe des tours. « Mais on est réalistes, explique le conseiller municipal Alain Fournier. La ville a besoin d’équipements publics et les rentrées générées par la construction d’IGH (immeubles de grande hauteur) permettront de les financer. Mais nous ne voulons pas que notre ville soit saccagée sous prétexte que les tours rapportent de l’argent. Leur hauteur ne doit pas dépasser 100 m. »