Le Blog du MoDem de Colombes

Contribution soumise aux adhérents du MoDem

30 Juin 2008, 00:04am

Publié par MoDem-Colombes

Un projet politique démocrate et indépendant.

L’objet de cette consultation est de manifester la volonté sans équivoque de nos adhérents de porter
devant les Français un projet démocrate et indépendant.

Nous voulons changer la vie politique française : le bipartisme, affrontement perpétuel et artificiel, est  un appauvrissement de l’esprit et une incompréhension de la complexité des temps. Il est un verrouillage.

Pluralisme politique, pluralisme syndical, pluralisme dans les médias, permettent seuls aux citoyens, conscients et informés, de penser les enjeux de l’avenir, et pas seulement ceux du passé.

Le pluralisme ouvre sur le dialogue et permet quand la situation l’exige de larges consensus nationaux.

Si l’on veut porter le pluralisme, définir un projet nouveau, l’indépendance est la condition nécessaire.

La cohésion et la solidarité à l’intérieur du mouvement le sont tout autant.

Cette consultation permet à tous les adhérents de manifester leur soutien à cette grande entreprise de rénovation de la vie démocratique française.


Il est vital de définir un projet nouveau pour notre société


C’est d’autant plus nécessaire dans la crise profonde que nous traversons.

Sans vouloir simplifier abusivement, il me semble que le projet de Nicolas Sarkozy est pour l’essentiel  d’aligner la France sur le modèle dominant dans la globalisation.

Lorsqu’il affirme « je veux réconcilier la France avec l’argent, parce que l’argent c’est la réussite »,  « je crois au capitalisme et à la mondialisation », « je veux faire rentrer la France dans le commandement  intégré de l’OTAN », il traduit une fascination pour un modèle qui n’est pas le nôtre.

Notre modèle français et républicain vise à l’amélioration de la situation de tous, alors que le mouvement  du capitalisme financier encourage l’augmentation croissante et toujours accélérée des inégalités.

L’alignement de la France est d’autant plus préjudiciable au moment où les excès de ce capitalisme ont  déclenché une crise grave partie des Etats-Unis : les subprimes menacent les classes moyennes et le  crédit, le système de santé est injuste, les prix des matières premières explosent, le dollar s’effondre, l’Irak est une impasse.

Le parti socialiste français, en proie à des affrontements de personnes et de courants, n’est pas parvenu  à penser une alternative. Le recours obsessionnel et automatique à l’État est devenu impossible.

La seule défense des statuts ne convainc plus.

 

Il revient donc à un courant nouveau de se mettre à la tâche pour que la France pense et porte un autre  modèle, le modèle humaniste pour le XXI° siècle. Tel est notre choix de fond.


Quels sont les piliers du modèle humaniste pour le XXI° siècle ?


• Il faut que la société soit créative. Il n’y a pas de société qui fasse rayonner ses valeurs si elle
 est dominée économiquement et technologiquement. Les valeurs de création et l’esprit d’entreprise sont au centre de ce projet : l’entrepreneur, le chercheur et l’artiste, portent également la société créative  indispensable au projet humaniste. La clé de la créativité, c’est l’éducation qui exige l’effort de tous  et la solidarité de la nation.


• Il faut un modèle social juste. Les réformes sont une nécessité pour adapter un pays aux temps
  nouveaux. Mais elles ne seront acceptées durablement, que si l’esprit de justice les inspire et les règle,  et si on refuse les ghettos dus à l’argent, à l’origine, à l’âge, à la situation sociale.


• Il faut que la société soit durable. La solidarité entre générations est une exigence aussi élevée
  que la solidarité à l’intérieur d’une génération. Nous sommes durement confrontés à des menaces sur  l’équilibre de la planète et de nos pays. Le passage de l’énergie abondante et bon marché à l’énergie  rare et chère, le choc climatique, le poids croissant des déficits et de la dette, le vieillissement de nos  populations, les désordres monétaires sont autant de menaces sur l’avenir. La vertu du modèle humaniste,  c’est l’équilibre.


• Il faut l’équilibre des puissances et donc l’Europe. Si l’on veut la justice internationale, il faut
  écarter la domination. Pour résister aux grandes puissances dominatrices, il faut faire naître un monde  organisé. L’Europe rassemblée est le précurseur nécessaire des nécessaires organisations régionales.

Voilà pourquoi le combat pour une Europe protectrice de diversité, respectueuse des peuples qui la  composent, n’est pas seulement un combat pour nous-mêmes mais pour toute l’humanité.


• Il faut une adhésion démocratique. Nous croyons que la démocratie exige la prise de conscience
  et de responsabilité des citoyens. Ils ont droit à la vérité du débat public et à la protection contre les  abus de pouvoir. Ils ont droit à des institutions loyales, qui garantissent la séparation des pouvoirs, exécutif,  législatif, judiciaire et la juste représentation des citoyens.


Ce projet humaniste, les citoyens l’attendent quand ils pensent à la France aussi bien qu’à l’avenir du
  monde. Au Mouvement démocrate, fort de son indépendance, de le penser et de le porter !

 

http://www.mouvementdemocrate.fr/vie-du-modem/telechargement/Contribution-FB.pdf

 

Conformément au règlement intérieur, le Bureau exécutif a décidé que le vote aurait lieu par correspondance, avant le 10 juillet prochain.

Erasmus Mundus II

29 Juin 2008, 23:06pm

Publié par MoDem-Colombes

Erasmus Mundus: ouvrir l'Europe aux savoirs du monde et le monde aux savoirs de l'Europe

Une Europe ouverte sur le monde et fière d'accueillir des étudiants étrangers sur son sol afin de leur faire partager notre diversité culturelle et notre richesse éducative: tel est le principal message du rapport de Marielle de Sarnez sur le programme Erasmus Mundus, adopté le 24 juin dernier en commission de la Culture à l'unanimité (moins une voix) du Parlement européen.

 "L'enseignement supérieur européen doit être compétitif pour attirer de nombreux étudiants et universitaires étrangers qui auparavant partaient poursuivre leurs études aux Etats Unis" , a commenté Marielle de Sarnez à l'issue du vote. "La qualité de l'enseignement supérieur, sa capacité à diffuser ses savoirs et ses connaissances permettra à l'Europe de devenir incontournable grâce aux pôles d'excellence qui seront développés par le biais de ce programme",  a-t-elle poursuivi.

Erasmus Mundus II, doté de 936,5 millions d'euros sur la période 2009-2013, continue de proposer des formations communes labellisée "Erasmus Mundus" à plusieurs universités d'au moins 3 pays européens différents avec également des possibilités de  partenariat avec des établissements de pays tiers. 4 424  bourses  ont été attribuées à des étudiants des pays tiers, et 323 universités (dont 265 européennes)  y ont participé. Ce nouveau programme est proposé pour répondre à cette demande croissante de mobilité. L'objectif est d'accroître encore la mobilité estudiantine, dans les deux sens, entre les pays tiers et l'Union européenne. Cela passe par des améliorations d'ordre académique, avec notamment la création de doctorats communs aux universités partenaires, mais aussi par un accompagnement financier accru grâce à une revalorisation des bourses et à un système de droit d'inscription adapté. Les conditions d'accueil, dans ce contexte, sont naturellement déterminantes afin que les étudiants étrangers puissent se rendre l'esprit tranquille en Europe et bénéficier de la libre circulation. "La facilitation des visas pour étudiant doit être une préoccupation constante et mon rapport pose même la question de visas spécifiques, adaptés à la complexité de certains cursus universitaires qui réclament une très forte mobilité", a souligné Marielle de Sarnez.

Le site Erasmus Mundus

Communiqué de Presse 

Pour plus d'informations

Corlett Neil - Tél: +32 2 284 20 77 Mob: +32 478 78 22 84

Laude Yannick - Tél: +32 2 284 31 69 Mob: +32 495 22 78 37

Infos Adhérents

28 Juin 2008, 23:01pm

Publié par MoDem-Colombes

CALENDRIER ELECTIONS PRESIDENCES DEPARTEMENTALES, CONSEILS DEPARTEMENTAUX, CONFERENCE NATIONALE

Par décision du Conseil national du 8 juin dernier, les élections pour les présidences départementales, les conseils départementaux et les membres de la conférence nationale auront lieu le 27 septembre prochain dans l’ensemble des départements.

La Comité de conciliation et de contrôle est chargé de la coordination de ces élections.

Dans sa réunion du 24 juin 2008, le Comité de conciliation et de contrôle a fixé le calendrier suivant :

Date limite de constitution des commissions électorales départementales : 10 juillet 2008
Date limite d’appel à candidatures : 31 juillet 2008
Date limite d’examen des listes électorales : 31 juillet 2008
Date limite de dépôt des listes de candidats aux 3 élections (présidence départementale, conseil départemental, conférence nationale) : 31 août 2008
Date limite de réception par la commission électorale départementale des professions de foi : 10 septembre 2008
Envoi des professions de foi aux adhérents : 13 septembre 2008

La "petite élue" toujours en quête de légitimité

28 Juin 2008, 01:25am

Publié par MoDem-Colombes

Après Brice Hortefeux et Michel Barnier, Rama Yade «réfléchit» à une candidature aux élections européennes de juin 2009.

La réponse de Rama Yade a fusé, comme un cri du cœur. Oui, la benjamine de l'équipe Fillon «recherche absolument une légitimité électorale». Invitée hier du «Talk Orange-Le Figaro», elle a confié ses certitudes, mais aussi ses hésitations. Candidate, elle veut l'être à nouveau depuis l'échec de la liste de Nicole Goueta, sur laquelle elle figurait, à Colombes, la ville de son enfance. Elle n'a cessé de le répéter à Nicolas Sarkozy : pas question de rester sur une défaite, même si les municipales ont fait d'elle une «petite élue», comme elle dit avec une moue rieuse. Pour elle, «quand on s'engage en politique, c'est normal de rechercher cette légitimité». Et pas question, non plus, de s'exiler loin de Colombes. Reste à choisir la «bonne» échéance : les européennes de 2009 ou les régionales de 2010 ? Réponse officielle : «Je ne suis pas au terme de ma réflexion.» Elle n'est pas, non plus, seule à décider. Jusqu'à une date très récente, Nicolas Sarkozy l'imaginait bien candidate pour les européennes en Ile-de-France. Puis il a, semble-t-il, changé d'avis. Il envisagerait de mettre sa jeune protégée en piste pour les régionales. L'hypothèse séduirait le ministre des Relations avec le Parlement Roger Karoutchi, qui se voit déjà mener les troupes UMP à la conquête de la région. Lui-même candidat dans les Hauts-de-Seine, il serait prêt à accueillir la secrétaire d'État aux Droits de l'homme comme numéro deux de sa liste.

L'intégralité de l'Interview

La mise sous contrôle de France Télévisions

27 Juin 2008, 01:04am

Publié par MoDem-Colombes

Nicolas Sarkozy a annoncé la fin de la publicité à la télévision publique, après 20H00 dès janvier 2009 et totale à partir de décembre 2011. Il a proposé de compenser la perte du chiffre d'affaires publicitaire par une taxe de 0,9% sur les opérateurs de téléphonie et d'internet. Il veut par ailleurs que le président de France Télévisions soit à l'avenir nommé par l'exécutif. François Bayrou a dénoncé mercredi un plan de mise sous contrôle de la télévision, en réaction aux mesures annoncées par Nicolas Sarkozy. "Tout ceci serait impossible dans des démocraties de plein exercice. On a rarement vu un plan aussi déterminé de mise sous contrôle de la télévision. Le service public devient directement dépendant de l'Etat: son patron va être nommé par le pouvoir, et ses financements dépendront chaque année du bon vouloir des gouvernants. Quelle marge de liberté restera-t-il à la télévision? Dans le même temps, les chaînes privées reçoivent la manne publicitaire qui se portait autrefois sur le service public, et pour leur permettre d'améliorer leur bilan, on leur offre la possibilité d'une deuxième coupure, qui double le temps de publicité le plus lucratif. C'est le consommateur qui va payer tout cela au travers de ses communications téléphoniques et des services internet."

Bayrou soumet un texte au vote des adhérents

21 Juin 2008, 23:26pm

Publié par MoDem-Colombes

Un seul texte sur "l'orientation politique" du Mouvement Démocrate (MoDem) sera soumis au vote des adhérents organisé jusqu'au 10 juillet, présenté par le président du parti François Bayrou, a-t-on appris vendredi de sources MoDem.

Le député européen Thierry Cornillet, partisan d'une "renaissance de l'UDF", qui devait présenter une contribution, y a finalement renoncé, a-t-il annoncé dans un communiqué co-signé avec les sénateurs Yves Détraigne, Françoise Férat, Philippe Nogrix et Catherine Morin-Desailly.

"Les conditions même du scrutin, l'absence de campagne préalable, l'établissement de la liste électorale nous font craindre un verrouillage de cette consultation qui, de fait, n'aura pas grande signification", expliquent les signataires, tous membres du bureau exécutif du MoDem.

En revanche, M. Bayrou a comme prévu déposé un texte où il défend l'élaboration d'"un projet politique démocrate et indépendant".

"Si l'on veut porter le pluralisme, définir un projet nouveau, l'indépendance est la condition nécessaire", écrit-il dans ce texte qui sera soumis la semaine prochaine à la validation du Comité de contrôle et de conciliation du MoDem. "La cohésion et la solidarité à l'intérieur du mouvement le sont tout autant".

"Le projet de Nicolas Sarkozy est pour l'essentiel d'aligner la France sur le modèle dominant dans la globalisation", ajoute M. Bayrou. "Le Parti socialiste français, en proie à des affrontements de personnes et de courants, n'est pas parvenu à penser une alternative (...). Il revient donc à un courant nouveau", le MoDem, de "se mettre à la tâche" pour porter un "modèle humaniste pour le XXIème siècle".

Aucune autre contribution n'avait été déposée avant l'heure limite, vendredi en début de soirée, a-t-on indiqué au MoDem. Le vote des quelque 60.000 adhérents aura lieu par correspondance, entre le 25 juin et le 10 juillet.

M. Bayrou avait décidé d'organiser cette consultation après les municipales, en réaction à des contestations internes de sa stratégie.

(c) AFP

Humour et politique

21 Juin 2008, 21:31pm

Publié par MoDem-Colombes

C'est le 30 Juin que le jury du Prix « Press Club, Humour et Politique » récompensera l'homme politique auteur de la phrase la plus drôle de l'année, qu'il s'agisse d'humour volontaire ou involontaire.

Parmi les phrases en lice cette année :

Jean ARTHUIS, Sénateur de la Mayenne : « Bernard Palissy brûlait ses meubles. Bayrou brûle ses élus. C’est la stratégie de l’anéantissement ».

François BAYROU, Président du Modem au soir de sa défaite aux Municipales : «Je vous le promets, nous aurons d’autres victoires ».
Et
refusant sa porte à Ségolène ROYAL : « Ne montez pas, il y a du monde dans la rue ».
Réponse de Ségolène ROYAL dans son livre : « Il m’a fait l’impression de l’amant qui craint la panne… ».

Xavier BERTRAND, Ministre du Travail : « Le Parti Socialiste est un parti sans leader. François Bayrou est un leader sans parti. Ils sont faits pour fusionner ».

Eric BESSON : « On ne peut pas s’entendre avec tous les Ministres, car tous les Ministres ne peuvent pas s’entendre ».

Jean-Louis BORLOO : « Sarkozy, c’est le seul qui a été obligé de passer par l’Elysée pour devenir Premier Ministre ».

Christian ESTROSI, Ancien Ministre, Maire de Nice, s’adressant à des journalistes accompagnant le Chef de l’Etat en Guyane : « Vous avez vu comme Monsieur Sarkozy est populaire en forêt amazonienne ? ».

François GOULARD, Député-maire de Vannes : « Johnny Hallyday qui annonce son intention de rester Français et Bernard Laporte qui entre au gouvernement, c’est une période faste pour l’intelligence française ».

François HOLLANDE : « Sarkozy est passé de la présidence bling-bling à la présidence couac-couac ».

Christine LAGARDE : « Pour faire face à la hausse du prix du pétrole, je conseille aux Français de faire du vélo ».

Bernard LAPORTE, Ministre des sports débarquant en Guadeloupe : « Je voulais voir les Antilles de vive voix ».

Jean-Claude MAILLY, Secrétaire Général de FO : « Les retraits de l’UIMM, c’est mieux que la valise RTL ».

Un échange entre Nadine MORANO et Fadela AMARA :

Nadine MORANO : «Fadela Amara au Gouvernement, cela montre les limites du casting à la Fogiel ».

Réponse de Fadela AMARA : « J’ai tendance à croire que Nadine Morano c’est la Castafiore ».

Josselin de ROHAN, Sénateur du Morbihan : « Souvent les courants d’air proviennent de ce qu’il y a trop d’ouverture ».

Ce Prix a été attribué en 2003 à Renaud Muselier, Secrétaire d’État aux Affaires Etrangères, pour : «Villepin fait tout, moi je fais le reste »,

en 2004 à Jean-Louis Debré, Président de l’Assemblée Nationale, parlant de la Corse : « Je n’imagine pas un instant cette île séparée du continent »,

en 2005 à Nicolas Sarkozy pour la phrase « Je ne suis candidat à rien »,

en 2006 à Ségolène Royal qui avait déclaré : « Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit »

et en 2007 à Patrick Devedjian qui avait dit « Je suis pour un gouvernement d'ouverture ; y compris aux Sarkozistes, c'est tout dire » et à Pierre Lellouche - Prix Spécial - pour la phrase : « La Royal a coulé la Marine ".

L'été ce soir à 23h59 TU

20 Juin 2008, 15:02pm

Publié par MoDem-Colombes

ou pourquoi l'été commence le 20 juin cette année ?

Le solstice d'été est la date du jour le plus long de l'année, et bien sur, la nuit la plus courte. La date du solstice d'été dans l'hémisphère nord en 2008 est le 20 juin, à 23 h 59 UTC. Mais les solstices (ainsi que les équinoxes) sont des phénomènes astronomiques indépendants des observateurs et il est intéressant de remarquer, exprimée en heures UTC (temps universel coordonné) ou UT pour rester universel, les variations de la date des solstices dans l'année civile depuis la création du calendrier grégorien (1582). Cette variation est causée par la différence de durée entre l'année civile (365 ou 366 jours) et la durée réelle de l'année tropique (365, 2422 jours environ).

Dans le calendrier grégorien créé en 1582, le solstice d'été peut survenir le 19, 20, 21 ou 22 juin. Il est survenu un 20 juin en 1896 et tomber à nouveau à cette date en 2008. Il est survenu un 22 juin en 1975 et tombera à nouveau à cette date au début du XXIIIe siècle puis en 2302. Le solstice d'été tombera un 19 juin en 2488 (et ce sera la première fois depuis la création du calendrier grégorien).

Le solstice d'été correspond au début de l'été et est souvent l'occasion de différentes fêtes, apparentées à la fête de la Saint Jean. Par exemple, le début de la nouvelle année dans l'Égypte antique, les feux de la Saint Jean Baptiste dans la tradition chrétienne (la fête a lieu le 24 juin, première date après le solstice où le jour commence à décroître de façon sensible). Plus récemment, la fête de la Musique correspond à des festivités organisées le jour du solstice d'été, en France puis dans d'autres pays du monde, depuis 1982.

Source Wikipedia

Suppression des armes à feu

20 Juin 2008, 07:13am

Publié par MoDem-Colombes

C'était un point important du programme municipal de la Gauche rassemblée :

Police Municipale
Parallèlement au renforcement souhaité des effectifs de la Police Nationale dans notre ville, nous maintiendrons les effectifs de la police municipale. Celle-ci a un rôle à jouer dans le cadre d'une complémentarité avec les missions de la police nationale et en adéquation avec les besoins de la collectivité. Les missions des policiers municipaux seront revues : relation de proximité, aide à la population et prévention. Nous supprimerons les armes à feu et nous redéploierons les effectifs pour permettre une présence de proximité.

C'est fait.

Le maire de Colombes a lancé hier le grand chantier de réorganisation de la police municipale. Les mesures ont suscité beaucoup d'émotion.

Suite de l'article du Parisien

Rappelons que la Liste MoDem "En Avant Colombes !"  s'était engagée à conserver l'armement des policiers pour assurer leur mission.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog